St-Jean Baptiste à Vancouver et le magazine Reflet de Société

St-Jean Baptiste à Vancouver et le magazine Reflet de Société

Raymond Viger                     Dossier Francophonie, Ville de Vancouver

Vancouver chapitre 7

Nous sommes la St-Jean Baptiste. Puisque ce n’est pas une fête pour la Colombie-Britannique, tout le monde est au travail. Cela me permet de planifier de faire un ramassage des exemplaires du magazine Reflet de Société chez notre imprimeur Transcontinental.

Non pas que le magazine est imprimé à Vancouver, mais ils ont une imprimerie à Delta, une banlieue de Vancouver situé à 8 minutes d’où je demeure à Serry. Puisque le poids des bagages est bien contrôlé, cela m’a permis de faire transférer des boîtes de la revue à leur imprimeur de Delta pour que je puisse les y ramasser. Sans ce hasard, je n’aurais pas pu planifier d’emporter des caisses de magazine avec moi. Cela aurait coûté trop cher.

Puisque nous n’avons pas encore fait l’épicerie, avant de s’y rendre, nous décidons de déjeûner dans un restaurant. La serveuse, par mes questions, comprends que je ne suis pas de Vancouver. Lorsque je lui mentionne que je suis de Montréal, elle me dit que je ne peux pas quitter avant qu’une autre serveuse arrive. Elle est de Montréal et elle adore les francophones.

La serveuse arrive. Elle vient à notre rencontre. Elle me dit qu’elle vient de Côte St-Luc une banlieue dans l’ouest de Montréal. Depuis 1979, elle demeure maintenant à Vancouver. Elle me fait une confidence. Elle affirme qu’il n’y a rien comme Montréal. Vancouver c’est beau, mais à Montréal, les gens sont plus chaleureux.

Je suis surpris de ce commentaire. Depuis que nous sommes arrivé, tout le monde nous salue sur la rue. Danielle et moi en avions été très surpris de se faire saluer si souvent.

Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

Autres textes sur la Francophonie

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

PUBLICITÉ

show_image Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

About these ads

5 Réponses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 793 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :