Un bémol à la reprise économique

Un bémol à la reprise économique

Ariane Aubin           Dossier Économie

Les indices de croissance économique sont peut-être à la hausse, mais ne sabrez pas le champagne trop tôt. Des dommages durables ont été infligés au système économique mondial et ils subsisteront même lorsque la récession sera officiellement terminée, a déclaré l’économiste en chef du Fonds monétaire international, Olivier Blanchard.

Le chroniqueur économique Jean Gagnon a repris ses propos dans son dernier billet, en rappelant que le calcul permettant d’évaluer la santé d’une économie nationale peut être faussé par le fait que le gouvernement prend le relais des consommateurs en temps de crise. Difficile de réduire un système  complexe à une formule aussi simple que C+I+G+(X-M)!

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

CD rap music rappeur musique hip hop DJ Mana SP Manspino Dynastie des Morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Des trucs pour réussir son suicide enquête du magazine Summum

Réservez votre Sac à Surprises!

Enquête du magazine Summum

Des trucs pour réussir son suicide

Raymond Viger Dossies Médias et publication,  SuicideJournal de Montréal

Sous la plume de Kathleen Frenette, le Journal de Montréal nous présente l’enquête du magazine Summum titré: Des trucs pour réussir son suicide.

Plusieurs raisons motivent une violente réaction de ma part contre les dires du rédacteur en chef de la revue Summum, M. Alain Rochette. M. Rochette y va d’une première citation:

Selon l’auteur de l’article, les gens qui cherchent de l’information ne passent généralement pas à l’acte.

En tant que rédacteur en chef, Alain Rochette devrait être plus renseigné quand un de ses journalistes touchent des sujets aussi sensible que le suicide. Comment peut-on interpréter ces quelques mots: « Selon l’auteur de l’article »? Cela veut dire qu’Alain Rochette n’est pas solidaire avec l’auteur de l’article et qu’il va mettre le blâme sur celui-ci si ça tourne au vinaigre. Désolé M. Rochette, mais le rédacteur en chef est responsable de ce qui est publié dans son magazine. Les journalistes ne travaillent pas en cachette. Ils travaillent sous votre « responsabilité ». Vous êtes responsable de vérifier les faits avancés par vos journalistes.

La phrase porte à confusion et interprétation, entretenant un mythe dangereux envers le suicide. Il est vrai de dire que la majorité des gens qui pensent au suicide ou qui passent par la crise suicidaire ne se suicideront. Certains trouveront des ressources pour les aider avant de passer à l’acte, pour d’autres, le goût de vivre enfoui sous la souffrance réussi à remonter assez fort et à temps pour éviter l’inévitable… Mais il est complètement faux de dire que parce que je cherche de l’information, je ne me suiciderais pas.

Quelqu’un qui veut vraiment se suicider n’aura pas besoin du magazine pour le faire.

Il est vrai qu’une personne qui veut se suicider n’a pas besoin du magazine Summum pour le faire. Sauf que la revue peut être un déclencheur pour en pousser un certain nombre à passer à l’acte. Le suicide est un sujet important qui ne doit pas être tabou. Mais on ne peut pas en parler n’importe comment.

Quelqu’un qui veut vraiment se suicider n’en parlera à personne et il va passer à l’acte.

Certains en parle, d’autres pas. On ne peut pas généraliser et mettre tout le monde dans le même bateau. Rajouter le mot vraiment se suicider est un affreux préjugé qui laisse supposer que des gens en crise ne sont pas sérieux. Cela risque d’empêcher des gens d’intervenir. Ça laisse supposer que si la personne est suicidaire on ne peut pas rien faire, ce qui est totalement faux. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.

Les gens qui font des recherches veulent plutôt être aidés.

Épouvantable comme affirmation. Quand quelqu’un fait des recherches pour trouver des moyens pour se suicider, ce n’est pas un appel à l’aide. C’est une recherche de la mort. La personne suicidaire demeure ambivalente. Cette ambivalence nous permet de pouvoir l’aider. Mais on ne peut pas se fermer les yeux et dire que ce n’est pas grave, ils ne veulent pas vraiment mourir.

Nos lecteurs sont âgés entre 15 et 35 ans, et si on n’est pas punchés, ils ne nous liront pas.

S’il faut pousser le sensationnalisme d’un magazine à un niveau où l’on est dangereux pour la société, c’est qu’on n’a pas grand chose d’intelligent à dire. Le magazine n’aurait pas sa raison d’être et ne mériterait que d’être fermé.

Si on peut en accrocher un avec ça, si on peut le réveiller, ce sera ça de pris.

Une fausse illusion de missionnariat. Si j’en ai sauvé un, ça méritait qu’on publie de telles faussetés! Mais s’il y en a 10 qui se sont suicidés à cause de ces jugements de valeur? S’il y a 10 proches d’une personne suicidaire qui ne sont pas intervenus et offerts leur aide à cause de ces préjugés? Et si vous en aviez accrocher aucun?

Pour toutes ces raisons, je suis dans l’obligation de demander le congédiement du rédacteur en chef du magazine Summum, M. Alain Rochette. De plus, tant que le magazine Summum n’aura pas procédé au congédiement de son rédacteur en chef, je demande que le magazine Summum soit boycotté. C’est un appel aux citoyens de ne pas acheter le magazine. C’est aussi un appel à tous les détaillants de retirer les copies du magazine Summum de leur présentoir de vente.

Ressources:

Pour le Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Les CLSC peuvent aussi vous aider.

La France: Infosuicide 01 45 39 40 00. SOS Suicide: 0 825 120 364   SOS Amitié: 0 820 066 056.

La Belgique: Centre de prévention du suicide 0800 32 123.

La Suisse: Stop Suicide

Autres textes sur le   Suicide

Autres textes sur Média

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide prévention suicide crise suicidaire intervention suicide rate statistics Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre, au coût de 4,95$, est disponible :
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

La quête du journalisme citoyen

La quête du journalisme citoyen

Raymond Viger                     Dossier Journalisme et média

Quand les relationnistes ont décidé de se lancer sur Internet et les médias sociaux, les journalistes ont sursauté. Philippe Schnobb de Radio-Canada a déjà déchiré sa chemise sur le dos du journalisme-citoyen. L’éthique du journalisme-citoyen a régulièrement été questionné. Surtout après que Morrow Communication ait créé un faux blogue de citoyens pour mousser l’idée des vélos Bixi de la Ville de Montréal.

Récemment, j’ai réagi à un commentaire de la chercheure Samia Mihoub chercheuse à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke. Mme Samia Mihoub laissait sous-entendre, lors du congrès annuel de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) à Ottawa, que des sites tels qu’Agoravox en France, grâce à une politique éditoriale et une charte de rédaction permettait d’obtenir un cadre éthique au journalisme citoyen. Étant moi-même rédacteur et modérateur sur le site d’Agoravox, je ne suis vraiment pas d’accord avec les affirmations de Samia Mihoub.

Il est vrai qu’Agoravox a un comité de modération pour éviter que n’importe qui publie n’importe quelle connerie. Mais est-ce du journalisme citoyen pour autant? Pas en ce qui me concerne. Parce que si un citoyen amène un bon sujet, un bon angle mais qu’il faut le développer plus, faire plus de recherche, vérifier des faits, aucun journaliste n’est affecté pour pouvoir compléter le travail amorcé. Entre le texte brute d’un citoyen et le produit final et publiable, il y a une équipe journalistique, ou du moins, une éthique journalistique qui est employé.

Rien de tel n’existe dans les blogues ou dans les sites tels qu’Agoravox, Cent Papier ou autres. Au Québec, tout citoyen peut faire du journalisme. Il n’existe pas d’association professionnelle et légale pour encadrer la profession. Comment fait-on alors pour séparer le journaliste du journaliste-citoyen? Par son professionnalisme! Même parmi les médias conventionnels il existe parfois des gens qui font du journalisme et qui ne devrait pas en faire. Et certains citoyens, qui ne sont pas officiellement reconnus comme journaliste, ont pourtant une éthique et une rigueur importante et professionnelle.

Un débat qui dure depuis des années et qui n’est pas encore terminé.

PUBLICITÉ

Concert bénéfice pour le Café-Graffiti

logo aherosol basse resolution 50 musiciens de l’Orchestre symphonique pop de Montréal nous présenterons un répertoire de musique de films tels que Spiderman, Mission Impossible, James Bond… Les danseurs de Breakdance seront présents sur scène avec l’orchestre symphonique. Le 28 novembre à 19:30 heures à l’Église St-Jean-Baptiste.

Pour le prix d’un spectacle, vous soutenez un organisme jeune, intense et dynamique. Pour l’achet de vos billets du Concerto aHÉROSol, par téléphone au (514) 256-9000, sur le site Internet de l’organisme ou encore sur le Réseau Admission. Pour plus d’informations sur le concerto aHÉROSol de l’Orchestre symphonique pop de Montréal.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 783 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :