Prostitution en plein jour sur Facebook (Hochelaga-Maisonneuve)

Prostitution en plein jour sur Facebook (Hochelaga-Maisonneuve)

2e partie   Raymond Viger       Dossier ProstitutionSexualité, Prostitution Hochelaga

Reflet de mon quartier est un bi-mensuel consacré à l’actualité et aux débats d’idées reliés à l’arrondissement montréalais d’Hochelaga-Maisonneuve.

sites d'injections supervisées toxicomanie drogues injectables prostitution Nouveaux développements dans le débat touchant la prostitution de rue dans Hochelaga-Maisonneuve. Selon un nouvel article de Serge Labrosse pour le Journal de Montréal, la prochaine assemblée du Conseil municipale risque de rejoindre beaucoup de personnes.

Sur leur page Facebook, Roxanne Ringuet et Nathalie Goyette invitent les familles dérangées par la prostitution de rue à se présenter au Conseil municipale qui se tiendra le 19 janvier prochain à 19:00 heures à la maison de la culture Maisonneuve située au 4200 Ontario est.

Réal Ménard et la prostitution dans Hochelaga-Maisonneuve

Réal Ménard, le maire de l’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve, a déclaré à l’agence de presse QMI qu’il va impliquer l’organisme communautaire Dopamine qui fait du travail de rue dans Hochelaga-Maisonneuve. Dopamine travaille notamment dans l’échange de seringues et la distribution de matériel sanitaire auprès des personnes toxicomanes. Dopamine se fait offrir le mandat de médiateur entre les familles dérangées par la prostitution et les prostituées de rue se retrouvant sur Sainte-Catherine.

La citation de Réal Ménard m’a cependant surpris et dérangé:

Si les filles ne comprennent pas, je demanderai aux policiers d’intervenir.

C’est tout de même assez drastique. On parle de personnes toxicomanes, dont certaines ont des problèmes de santé mentale. Le problème de la prostitution de rue dans Hochelaga-Maisonneuve on en parle depuis des décennies. Un projet d’intervention auprès des prostituées de Ste-Catherine avait eu lieu avec la Société des marchands de l’artère commerciale. Le rapport soulignait qu’il fallait mettre en place des outils d’intervention si on voulait arriver à un résultat. Entre autre, plus de travailleurs de rue et d’intervenants, un lieu de rencontre sur Ste-Catherine pour les prostituées… Malgré toutes les revendications rien n’a été fait dans la dernière décennie.

Site d’injections supervisées, traitement à la méthadone

Pire, Philippe Couillard ministre de la Santé s’apprêtait à ouvrir un site d’injections supervisées pour intervenir auprès des personnes toxicomanes et diminuer les irritants. Son remplaçant,Yves Bolduc recule et décide que Vancouver demeurera le seul site d’injections supervisées en Amérique du Nord. Et qu’advient-il des traitements à la méthadone?

L’an dernier, à pareil date, le GRIP, un organisme d’intervention auprès de personnes toxicomanes faisaient circuler une pétition en faveur de l’ouverture d’un site d’injections supervisées.

Si les politiciens ne comprennent pas et ne nous donnent pas les moyens pour intervenir adéquatement et efficacement sur le terrain, est-ce qu’on peut appeler la police pour intervenir?

Première partie de Prostitution de rue Hochelaga-Maisonneuve sur Facebook

Autres textes sur la ProstitutionSexualité.

L’Amour en 3 Dimensions (français), Love in 3D (anglais).

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

32 Réponses

  1. En 2000, un projet pilote avait été conçu en partenariat entre la ville de Mtl et 7 organismes communautaires du quartier Centre-Sud. Montréal a dû faire marche arrière.

    J'aime

  2. C’est effectivement un des problèmes majeurs avec la politique.

    Chaque action sociale que nous posons amène une réaction de certain milieux. Ces actions peuvent nécessiter des années de tension pour que nous en arrivions à un but. Mais un politicien qui se fait réélire aux 4 ans n’a pas l’énergie et la volonté de continuer.

    Il y a trop de recherche de solutions miracles qui ne « coûte » pas de votes.

    J'aime

  3. tu as tout a fait raison Raymond… mais j’en profite pour dire et repeter que la prostitution DEVRAIT ETRE LEGALE pour eliminer toute la CRIMINALITE qui y est reliee avec son present STATUS…

    une fois la criminalite eliminee… le plus gros du menage sera fait! SVP visiter le site web Holy Wood ou l’Art de Vendre son Corps http://www.facebook.com/l/4e1c5;sites.google.com/site/holywoodartsellbody/

    J'aime

  4. Bonjour Mme Bussières.

    Nous devrions trouver un temps pour en discuter plus profondément. La légalisation de la prostitution peut amener des effets pervers assez redoutables.

    http://raymondviger.wordpress.com/2007/12/20/avons-nous-largent-ncessaire-pour-lgaliser-la-prostitution/

    J'aime

  5. Le commentaire de Raymond resume tout.

    J'aime

  6. Non, la prostitution ne doit pas être légale, car une des grandes avancées du féminisme a été de faire reconnaître le harcèlement sexuel et le fait que  » le sexe ne doit pas faire partie de la job ». Or, admettre la prostitution, c’est reconnaître qu’il n’y a pas de frontière entre le sexe et le travail et en ce sens, toutes les femmes sont potentiellement victimes de la prostitution.

    J'aime

  7. Est-ce qu’avec de grandes philosophies et en généralisant sur l’ensemble des femmes on peut réussir à faire avancer le débat et rallier les gens à vos objectifs?

    J'aime

  8. Il faut relier la question de la prostitution à la condition féminine en général. Le viol ne concerne pas que les femmes violées, le harcèlement sexuel en milieu de travail ne concerne pas seulement celles qui en ont été victimes et le droit de cuissage ne concerne pas seulement les femmes qui en ont été victimes.

    De même, la lutte contre la prostitution, c’est la lutte contre la marchandisation et l’exploitation de la sexualité d’autrui. C’est une lutte qui nous concerne tous et toutes. Si on ne veut pas de cet avenir pour nos enfants et les enfants des autres.

    J'aime

  9. Que le sexe ne fasse plus partie de la job, c’est bien. Encore phalus-t-il que certaines dames suivent le mouvement feministe et ne se servent plus du sexe d’elles-memes dans leur job (hors les prostituées).

    On evolue pas tous à la meme vitesse. On pourrait dire aussi que la violence ne fasse plus partie de la job c’est bien. Mais bon, allez dire cela à un boxeur ! C’est SA job ! Pareil pour une peripatétipute, c’est son boulot ! Elle ne se fait pas imposer du sexe pour un travail par rapport, c’est cela son travail. On ne l’oblige pas à des rapports pour seul moyen de promotion, c’est son boulot que d’avoir des rapports avec ses clients.

    Et qu’en pensent les quelques femmes qui ont choisi ce metier de plein gré ? Doit-on venir les embeter dans leur choix de carriere qui ne sont pas forcement plus de la prostitution que bien d’autres metiers « honorables » où on ne vend pas que son corps !

    Et est-ce qu’on doit se mettre la tete dans le sable en sachant pertinemment que JAMAIS on ne pourra faire disparaitre la prostitution et qu’en ne la legalisant pas nous ne faisons que la rendre clandestine et donc la laissons entre les mains du crime organisé et donc des esclavagistes des temps modernes.

    Nous la soustraions à tout controle, toute pevention, toute securité, et ouvrons la porte à tous les abus. C’est ce que nous vivons aujourd’hui.

    Je trouve que les victimes de la prostitution le sont d’abord parce que des gens ne veulent pas comprendre l’evidence meme. On pourrait faire le rapprochement avec la lutte contre la drogue et l’intolerance des gens aux piqueries et à la depenalisation de certaines drogues. Des solutions ayant faites leur preuve ailleurs pourtant. On pourrait aussi parler du droit de mourir dignement. etc.

    L’histoire nous a demontrer que la prohibition est loin de regler un probleme. Surtout quand on y apporte AUCUNE solution et qu’on balait le probleme bien loin sous le tapis. Les pays sensibles aux droits de l’homme, où la protistution est au moins depenalisée, ont des prostitués bien plus protégés, en santé, libre et respectés que par chez nous qui vivons avec des dogmes d’un temps revolu et des morales à la mords-moi-le-noeud !

    Et relier la prostitution à la condition feminine… n’est-ce pas le meilleur moyen pour faire l’impasse sur la prostitution juvénile et masculine ? Ca n’existe pas ? Ah c’est encore moins legal, encore plus caché, encore plus tabou !

    Ouais, on voit la logique de penaliser une telle industrie. Pendant qu’on perd notre temps à courir apres les prostitués adultes (quelque soit leur sexe), on ne combat pas avec tous nos moyens la seule prostitution qui soit inacceptable, celle des enfants. Et pire, on enrichit le crime organisé, on permet l’epanouissement des gangs de rue… cercle-vicieux si il en est un, et un danger justement pour nos enfants.

    Ce sont les premiers responsables de la prostitutions juveniles ici, de la violence, de la vente de drogue, etc. On ne parlera pas des reseaux de trafics humains, qui ne pourraient pas exister autant dans un systeme avec des maisons closes visitées !

    Madame a-t-elle été deja prostituée ou a-t-elle deja travaillé avec les intervenants sociaux de ce milieu-là ? Quelles solutions propose-t-elle pour faire disparaitre la prostitution et ainsi protéger les ex-prostitués… et foutre au chomage celles qui avaient vraiment choisi ce metier … un des plus vieux du monde. On n’abordera pas de la prostitution à deux vitesses, avec les putes de luxe de nos amis hauts-placés. Un autre monde, on n’est pas sorti du bordel !

    J'aime

  10. Empêcher de quelqu’un de faire la job qu’il veut, ce n’est pas un argument : combien de personne ne peuvent pas faire la job de leur choix ? Des milliers et milliers. Et en premier lieu, certainement des personnes qui acceptent de se prostituer parce qu’elles ne peuvent faire la job qu’elles veulent.

    Si on veut tant que ça donner aux gens la job qu’ils veulent (comme les tenants de la légalisation de la prostitution le prétendent), alors qu’on aide les artistes, intellectuels et agriculteurs à faire la job de leur choix! Si pour une très petite minorité de personnes, offrir des « services sexuels » leur apparait valorisant, personne ne les empêchera de le faire bénévolement. Le problème, c’est le sexe et l’argent, pas le sexe tout court.

    J'aime

  11. Bosser benevolement ! Et pourquoi donc ? Si ces personnes estiment leur metier valorisant… ou meme agreable ou acceptable, pourquoi devoir le faire gratuitement ? C’est quoi cette argumentation ! Y a deja assez de gens qui pratique ce metier « gratuitement » non ?

    Mais bon, notez que je n’ai rien contre des prostituées gratuites… enfin on parle des dames là, je ne comprends plus ! … enfin ca me rappelle une chanson tout ça :

    « Salut à toi, Dame BêtiseMais dis moi, comment fais-tu
    Pour que point l’on ne voie
    Le sourire entendu
    Qui fera de vous et moi
    De très nobles cocus
    Pour nous faire oublier
    Que les putains, les vraies
    Sont celles qui font payer
    Pas avant, mais après »

    BREL Le sexe n’a jamais ete un probleme tant qu’on ne le laisse pas aux mains des criminels… ce que vous proposez avec votre penalisation de la prostitution … comme actuellement, sans y apporter la moindre solution.

    Oui il y a des gens qui vont faire cette job parce qu’ils n’ont pas pu en faire une autre et oui ils ont le droit d’etre protégés et de faire ce travail dans de bonne condition. Ce boulot n’est pas pire qu’un autre tant qu’il n’est pas criminalisé. Ca existe pour bien d’autre metier des regles, des lois, des syndicats, des conventions. Et je ne vois pas pourquoi parce que l’outil principal est son propre cul, que ca deviendrait tout d’un coup inacceptable. A moins qu’on soit une bigotte, que l’on vive avec une morale d’un autre temps ?

    Ce metier a toujours existé et existera toujours. Ca on doit vivre avec. Il a ete legal à des epoques, meme tenu par l’eglise ou l’etat ! Il l’est encore dans certains pays, encadré, avec une legislation claire et qui protege ces travailleurs du sexe.

    C’est quoi qui vous derange si on vous donne la garantie que ces travailleurs sont respectés et libres de leur choix ? Y a des boulots où on ne vend pas son cul et où on est pourtant bien plus exploité !

    Et vous n’avez pas repondu à ma question : Madame Jean a-t-elle été deja prostituée ou a-t-elle deja travaillé avec les intervenants sociaux de ce milieu-là ? Quelle est son expertise ? Ses sources, ses informations sur le sujet ? Quelles solutions propose-t-elle pour faire disparaitre la prostitution et ainsi protéger les ex-prostitués… et foutre au chomage celles qui avaient vraiment choisi ce metier … un des plus vieux du monde.

    C’est quand meme un metier qui n’exige pas trop de diplome ou d’etude et ca, ca arrange bien des travailleurs. Ce n’est pas realiste de promettre le travail de reve à tous les gens comme solution qui ferait disparaitre la prostitution… surtout si le crime organisé continu à vivre dessus. Tant qu’il y aura de la demande, il y aura de l’offre. Et des hommes et des femmes qui ont besoin de rapports sexuels occasionnels, faciles et rapides d’acces, y en aura toujours.

    J'aime

  12. Vous ne vous êtes jamais demandé, Monsieur, pourquoi ce sont en majorité des femmes qui pratiquent la prostitution et pourquoi ce sont en grande majorité des hommes qui la consomment ?

    Ça ne vous saute donc pas au visage que cela est dû à une construction différentielle des sexes, que les hommes ont considéré que les femmes devaient être à leur service sexuellement ?

    La SEULE raison pourquoi la prostitution n’a pas été remise en question comme ont pu l’être le viol, le harcèlement sexuel et le droit de cuissage, c’est : $$$Les femmes acceptent cette exploitation uniquement pour l’argent. Alors, si il n’y avait pas d’argent rattaché à cette activité, je ne pense pas qu’elles le feraient.

    Je dis simplement à celles qui veulent faire croire (et qui veulent croire elles-même) que leur activité (de donner un service sexuel non-réciproque) est valorisante, qu’elles n’ont qu’à le faire bénévolement. Je doute fort qu’elles le fassent, cependant. Je ne crois pas qu’il faille, au nom d’une petite minorité qui veut faire croire que la merde dans laquelle elle se trouve est dorée, accepter que des gens achètent du sexe et risquer que des milliers de filles, garçons et femmes se retrouvent dans la prostitution.

    « Je n’ai rien contre les prostituées gratuites… »: et vous dites que je suis bête ? Ah!!!!!!!!L’argent est inhérente à la prostitution. Autrement, on appelle ça de l’exploitation sexuelle. L’argent ne sert qu’à cacher qu’il s’agit d’une exploitation sexuelle.

    J'aime

  13. Ha ha ha mais n’importe quoi. Aucun rapport avec la servitude. Les hommes n’ont tout simplement pas les memes besoins sexuels que les femmes. Ca s’arrete là. On ne va pas refaire la nature.

    Je n’ai jamais dit que vous etiez bete. Dame betise ce n’est pas vous, il faudrait relire le texte integral de la chanson. Je dis par contre que vos arguments ne tiennent pas la route, sont des amalgames, des generalisations, des raccourcis, des pensées d’un autre age, des dogmes (avec tout ce que cela defini).

    L’argent demontre juste qu’il y a eu remuneration pour un service. Ce n’est donc pas de l’exploitation… si le milieu criminalisé n’avait pas main mise sur ce marché avec votre complicité involontaire. La SEULE raison pourquoi la prostitution n’est pas acceptable et est un peu comme le viol, le harcèlement sexuel et le droit de cuissage, c’est : l’exploitation de ce milieu par des proxenetes.

    Il est faux de declarer que la protistution n’a pas ete remise en question. Ca l’a ete de nombreuse fois au cour de l’histoire puisqu’elle est passée plusieurs fois d’un statut legal à illegale. Aujourd’hui encore, vu la penalisation dont elle fait l’objet, il est plus evident que les gens comme vous ont encore le dessus sur l’opinion publique et remettent en question ce travail.

    Et toujours pas d’arguments ou de piste d’idées pour solutionner ce probleme dans vos messages. On dirait que vous avez en bas de chez vous ou dans le parc d’en face quelques putes vulgaires qui vous derangent !

    Vous tenez des propos decousus et fuyez le vrai debat. Il est inutile de balayer ce que l’on considere un probleme en se mettant la tete dans le sable. Vous ne ferez pas disparaitre la prostitution, elle est aussi vieille que l’humanité ! et meme plus car elle existe sous d’autres formes dans le regne animal !

    J'aime

  14. Vous vous croyez bien intelligent de dire « la prositution a toujours existé (ce qui est faux, d’ailleurs) et existera toujours ». Ce n’est pas avec des gens comme vous que le progrès social est possible. L’esclavage, qui existait depuis longtemps, a été juridiquement aboli.

    Les femmes ont obtenu le droit de vote alors que tout le monde trouvait normal qu’elles ne l’aient pas.Le meurtre existe depuis toujours et est criminalisé.Etc.

    Dans le fond, vous ne défendez pas la prostitution au nom du bien-être des femmes qui y sont, mais tout simplement parce que vous êtes un macho, que vous considérer les femmes comme des putains (comme Jacques Brel qui, malgré son talent, était un macho) et que ça fait votre affaire qu’il y ait de la prostitution.

    Mais c’est plus facule de traiter les autres de conservateurs. Pourtant, en tant que « vieux métier », la prostitution n’a rien d’une libération moderne : elle est plutôt un archaïsme dans des sociétés qui proposent l’égalité entre hommes et femmes.

    J'aime

  15. « Les hommes n’ont tout simplement pas les memes besoins sexuels que les femmes. »Alors, je vous renvoie la pareille : Explication ? Preuve de ce que vous avancez ?C’est plutôt VOUS qui avez des idées préconcues.

    En plus, de dire cela contredit ce que vous disiez plus tôt, à savoir que les femmes (majoritaires dans la prostitution) aimeraient vraiment leur « métier » ?

    Si les femmes aiment moins le sexe que les hommes (comme vous le prétendez), pourquoi choisiraient-elles davantage que les hommes de se faire baiser 10 fois par jour ? Un peu illogique, non ?

    Si elles considèrent ces rapports sexuels comme un « travail », c’est précisément parce qu’elles n’y prennent pas plaisir. Car quand on a du plaisir sexuel, on ne pense pas demander quoi que ce soit en retour.

    Alors, pour que les femmes aient le contrôle de leur sexualité et y prennent plaisir, elles doivent CHOISIR leur sexualité, ce que la prostitution ne leur permet pas. Et c’est ce que des machos comme vous ne veulent surtout pas : que les femmes choisissent leur sexualité, puissent dire « non » à tout moment, etc. Vous les préférez à votre disposition, comme dans la prostitution.

    J'aime

  16. Mais c’est vrai. Il faut vraiment rever en couleur et etre credule pour penser que jamais une personne ne s’est servi de son corps pour gagner une quelconque remuneration. Les rats le font. Il y en a qui baise pour gagner à manger ! C’est une forme de prostitution ! On n’a rien inventé.

    Pour le droit de vote des femmes, surtout au Quebec, c’est une histoire bien plus compliqué et ca a un rapport avec les curés… un peu comme votre argumentation on dirait.

    Parler de meurtre est ridicule et je ne vois pas quoi repondre à une pareille comparaison ? Faire l’amour existe depuis toujours et ce n’est plus interdit meme avant le mariage de nos jours ?

    Et voila hop, l’argument qui tue. Je suis un macho. Deja quand je defends la depenalisation, voire la legalisation, de la prostitution, c’est autant celle des hommes que des femmes. Donc ca part mal. En plus, je ne suis pas pour la prostitution en tant que telle, j’essaye juste de trouver des voies pour rendre ce metier moins sordide et surtout faire que les travailleurs du sexe soient libre, consentents, protégés.

    Parce qu’une chose est sur, dans mille ans, dans deux mille ans, il y aura toujours de la prostitution. Ca ne disparaitra jamais. Il y aura toujours quelqu’un pour proposer d’acheter du cul et une personne en face pour offrir le sien.

    Et je n’ai jamais dit que la prostitution etait une liberation moderne. Deja elle a été legale il y a fort longtemps et ce n’etait pas une liberation. Je ne defends pas la prostitution, juste le fait qu’on ne devrait pas laisser ce secteur aux mains du crime organisé … au meme titre que le marché des drogues illegales pour le moment.

    La prohibition c’est le contraire de la libertation ! Pour se battre contre l’esclavage, pour limiter le nombre de jeunes hommes et femmes qui vont se retrouver sur le marché du sexe, pour limiter la traite humaine, il faut legaliser la prostitution pour la sortir de l’exclusion, de l’ombre, pour mieux la gerer, la reglementer, la controler. Voila, j’arrete là, on tourne en rond et vous n’avez toujours pas amené un seul argument pour nous expliquer comment combattre la prostitution dans votre monde de prohibition.

    J'aime

  17. Bon, je pense que je vais arrêter la discussion ici…Je ne vois pas le rapport entre les curés et le fait de vouloir l’autonomie sexuelle des femmes…

    Depuis quand les curés s’en préoccuppent-ils ? D’ailleurs, monsieur le grand scientifique (ceci est de l’ironie), vous devriez savoir qu’il y a eu des prêtres proxénètes et que la religion a tout fait pour séparer les femmes en deux catégories : les vierges et les putains.Pour ce qui est de la comparaison avec les rats : on peut ici constater votre grand respect des femmes dans la prostitution…

    J'aime

  18. Ah mais je parlais des votes, enfin du droit de vote des femmes. Pas de l’autonomie sexuel. Mais bon, il faudrait relire du Henri Bourassa (un macho) et l’histoire du Quebec pour comprendre pourquoi certains ne voulaient pas voir les femmes voter… et ce n’etait pas parce qu’elles n’etaient pas des hommes.

    L’exemple avec les rats n’est pas un exemple, mais en realité un fait naturel. Et oui je sais, ce que je me tue à vous repeter, qu’à d’autres epoques la prostitution etait legalisé et meme sous le controle de l’eglise… ou de l’etat. C’est ecrit plus haut. Et toujours pas d’argument ou de piste de solution … on attends.

    J'aime

  19. Et bon sang, arretez de dire que la prostitution ne concerne que les femmes. Vous etes vraiment une feministe bornée… et catho ? (ca existe ca ?) bourrée de generalisations, d’amalgames et de raccourcis simplistes lorsqu’on parle un « probleme » qui a toujours existé dans l’histoire de l’homme. Rassurez-moi, vous ne votez pas adq ?

    J'aime

  20. Pour Marie-Victoire Louis, le système proxénète inclut les clients de la prostitution qui participent à la vente et l’achat de femmes, de filles et de garçons.

    Alors, moi aussi je crois que le proxénétisme est le problème mais j’inclus les clients de la prostitution dans ce proxénétisme qu’il faut combattre.

    Catho, adq,…: le monde semble être noir et blanc pour vous. Etre contre l’exploitation sexuelle, ce serait être contre le sexe …

    Je connais la chanson: il y a des milliers de cons qui la chantent chaque jour. Les machos ont trouvé une très bonne stratégie pour combattre les féministes : les assimiler à la droite et faire croire qu’eux, sont de gauche, alors même qu’ils défendent une exploitation millénaire. Mais je me demande pourquoi je perds mon temps à dialoguer avec un con.

    J'aime

  21. Le monde ne me semble pas noir ou blanc… mais chez vous ca a l’air. Les clients tous des monstres, les putes toutes des esclaves violées, les gens qui defensent la legalisation de la prostitution des machos anti-feministes, etc.

    Moi aussi je la connais la chanson ! Bon pour vous prouver une fois pour toute que vous racontez n’importe quoi, disons que vous ayez raison pour la prostitution des femmes. Et si je vous dis que par contre on devrait legaliser celle des hommes… suis-je encore un anti-feministe macho ?

    Toujours pas d’argument, de piste de solutions. Voila pourquoi je vous dis que vous me faites penser à un adequiste, c’est generalement une de leur signature : un probleme complexe, une solution simple et populiste et HOP ! y a plus de probleme.

    Et pour le coté catho, c’est votre incapacité à comprendre qu’un cul ca peut se vendre autant qu’un cerveau ! E tpour la gauche-droite ah ben merde, vu votre discours je crois que j’ai visé juste… mais pas vous parce que je suis de droite… ce qui n’empeche pas de penser parfois !

    Merci pour l’insulte. Ca me coule sur le dos vu mes origines, mais ca me permet de mettre un mot sur votre comportement sans passer pour un gros malotru. Vous m’enlevez une epine du pied :o)

    Et je le repete, toujours pas d’argument valable à part une bouillie de mots et aucune solution quant aux moyens à prendre pour faire disparaitre la prostitution et la main mise sur celle-ci par le crime organisé. Ouhhh qu’elles doivent se sentir protegée les putains que vous essayez de defendre, ouuuh qu’ils vont etre en securité nos enfants dans un monde comme le votre… allez faire un tour dehors et admirez ce qu’amene la voix que vous defendez, c’est celle appliquée AUJOURD’HUI !

    Ca ne peut pas etre pire en terme de viol, d’abus, d’esclavage, de traite humaine, de prostitution juvenile, etc… Bravo le brain !

    J'aime

  22. […] pour votre commentaire FAN DE MJ sur Michael Jackson, 2Pac et Elvis…Prostitution en plei… sur Lettre ouverte à Jean-François…Prostitution en plei… sur […]

    J'aime

  23. […] pression monte d’un cran lorsque Roxanne Ringuet et Nathalie Goyette sur la page Facebook de Prostitution en plein jour Hochelaga-Maisonneuve invitent les citoyens à se présenter au Conseil municipal qui se tiendra le 19 janvier prochain […]

    J'aime

  24. […] pression monte d’un cran lorsque Roxanne Ringuet et Nathalie Goyette sur la page Facebook de Prostitution en plein jour Hochelaga-Maisonneuve invitent les citoyens à se présenter au Conseil municipal qui se tiendra le 19 janvier prochain […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 846 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :