On tue la une, V télé; un délire dénudé de sens

On tue la une à V télé

Un délire dénudé de sens

Un documentaire sur l’Internet et l’avenir des médias présenté sur V télé. J’ai été très déçu de ce documentaire de Pierre Szalowski.

Raymond Viger   Dossier Internet, médias, Journal de Montréal

25stanley.com-stanley-cup-sport-25stanley Jean Trudel, 25Stanley.com

Jean Trudel du blogue 25Stanley.com a eu de longs instants pour délirer sur le journalisme. Vraiment pas convaincu qu’il y avait-là matière à une grande discussion philosophique. Beaucoup de généralisations et de jugements personnels sans valeurs et sans fondements.

richard-martineau-illustration-dessin-journaliste-blogueur-franc-tireur Richard Martineau

Richard Martineau a été fidèle à lui-même avec des élans oratoires qui laissaient supposer que tout ceux qui se retrouvaient sur l’Internet étaient des ados qui mangeaient des chips et qui n’avaient rien d’autres à faire que de regarder du porno sur le web!

 Gabrielle Duchaine, journaliste en lock-out du Journal de

Montréaljournal-de-montreal-quebecor-lock-out-quotidien

Ensuite, Gabrielle Duchaine, journaliste en lock-out du Journal de Montréal, fait un plaidoyer dont je ne suis vraiment pas d’accord. Gabrielle Duchaine se présente comme une victime de l’Internet et soutient que, parce que son employeur lui demande d’être multimédia (papier, web, vidéo…), la qualité des nouvelles va en souffrir. Pourtant, j’y vois une opportunité de faire de meilleures nouvelles. Si je travaille 3 nouvelles différentes dans un laps de temps, je ne peux pas les approfondir autant que si je n’ai qu’une seule nouvelle à traiter mais que je la publie sur 3, 4 ou 5 plateformes différentes.

jean-benoit-nadeau-francais-auteur-pigiste-journaliste Jean-Benoît Nadeau, pigiste multi-plateformes

Parlez-en à Jean-Benoît Nadeau, le maître de la pige en journalisme au Québec. Il fait de la grosse argent et de gros contrats parce qu’il traîte peu de sujets mais qu’il le fait sur plusieurs médias différents. Exemple, un livre traite des Français pour les Français, un autre des Français pour les Américains… livre en Français, Anglais, Chinois, conférence sur le Français, des articles en différentes langues, toujours sur le même sujet. Et voilà qu’il se prépare à sortir son site Internet et son blogue et vendre des vidéos conférences sur Internet!

En travaillant moins de sujets et en les publiant sur plusieurs plateformes, notre temps de recherche est amorti sur plusieurs publications, nous permettant de pouvoir en mettre un peu plus, d’actualiser nos sujets, de mieux les connaître et d’avoir une meilleure connaissance des principaux acteurs nous intéressant.

centpapiers-cent-papiers-média-citoyen-centpapiers Journalisme citoyen, Rue 89 et Centpapiers.com

Finalement, on aborde les sites de journalisme citoyens. On y souligne que seul Rue 89 et Centpapiers.com sont des sites de journalisme citoyens. Quelle est la différence entre un site comme Centpapiers.com et un blogue collectif? Théoriquement, la modération. Mais la modération de Centpapiers.com est-elle réelle ou un simple fantasme. Depuis plus d’une année que Centpapiers.com se cherche, cherche un modèle d’affaire, cherche du monde pour faire la modération. Centpapier est prêt à offrir la une de son site à quelqu’un qui s’occuperait de faire la modération de son site! Pas fort comme qualité de ce qui pourrait y être publié.

C’est vrai que dans Centpapiers.com il y a 2 journalistes: Olivier Niquet et Jean-Philippe Wauthier. Mais depuis que leur autre site, Sportnographe, a été associé à Radio-Canada, ils n’ont plus le temps de s’occuper de Centpapiers.com qui périclite et qui a perdu de nombreux, très nombreux rédacteurs.

Désolé M. Pierre Szalowski, j’ai pas aimé cette présentation sur l’avenir des médias et du web.

Plan d’affaire pour rentabiliser le web

Dernier petit commentaire pour V télé et les médias qui se cherchent un plan d’affaire pour rentabiliser leurs investissements sur le web. Après avoir vu le documentaire On tue la une,  j’apprends qu’il y avait eu une première partie la semaine précédente. J’ai cherché sur le site de V télé pour avoir accès à la première partie. Je n’ai trouvé que la deuxième! Si V télé m’avait offert un accès facile à ce documentaire, j’aurais payé sans problème 2$. Je ne comprends vraiment pas pourquoi on donne tout gratuitement sur le web.

Autres textes sur Média

Huffington Post arrive au Québec

Le Globe, un nouveau webzine au Québec

RueMasson.com le blog du Vieux-Rosemont

Le magazine des journalistes frappe un iceberg!

Illustrations de Richard Martineau réalisé par Renart L’éveillé.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

38 Réponses

  1. Il est difficile aujourd’hui d’être dans les médias et en faire une carrière tenté de séparer le vrai du faux.

    Avec toutes ces nouvelles qui viennent de partout. Les légendes urbaines sont nombreuses.

    Comment font les professionnels de l’information pour diffuser une information à la vitesse de l’éclair en connaissant le sujet?

    C’est impossible l’on nous passe un survol de la matière.

    Bonne journée! »

    J'aime

  2. Bonjour Mme Laflamme.

    Vous touchez ici le nerf de la guerre ou encore la zone de tension entre les journalistes et les blogueurs.

    Dès qu’une rumeur ou une légende urbaine débute, les blogueurs sautent sur l’occasion pour essayer d’avoir du trafic et de la visibilité.

    Le journaliste, tant qu’à lui, doit attendre de vérifier ses sources et la véracité de ce qui se dit, de le contextualiser… Cela prend un certain temps et oblige le journaliste à ne publier ou parler de l’événement qu’après que les blogueurs ont créé un tsunami sur l’Internet et ses différents sociaux.

    Je crois cependant que le public n’est pas dupe. Il est capable de faire la différence entre des commérages de blogueurs et une source journalistique.

    De plus, le public qui se nourrit de légendes urbaines et de n’importe quelles informations non journalistiques est, fort possiblement, un public qui, de toute façon, ne lit pas les journalistes.

    Il y a confusion des publics. Le journaliste s’adresse à un public qui veut la vérité et des faits. Le blogueur s’adresse à des gérants d’estrades qui ne veulent que faire du bruit.

    Quand on écrit, est-ce qu’on cherche du trafic pour du trafic ou si l’on cherche un public avisé et sérieux?

    Merci Mme Laflamme pour votre commentaire qui me permet d’aller plus loin dans ma présentation.

    Raymond.

    J'aime

  3. Continuez votre travail d’information.

    Sincèrement, Jacinthe Laflamme
    Fondation Jacinthe Laflamme pour les enfants

    J'aime

  4. Merci.

    C’est quoi au juste votre fondation pour les enfants?

    J'aime

  5. Plusieurs avaient l’air de biches égarées sur l’autoroute ;)

    Le narratif défendu par 95% des participants est un Mindfuck Inc. d’une ampleur peu commune et pas un traître scribouilleur ne semble en être gêné, ou pire, s’apercevoir du rôle insignifiant qui leur est désormais asséné à grand coups de baton médiatique…

    PREUVE DE CONCEPT… La firme de mercenaires assassins Blackwater est sur le ‘payroll’ du gouvernement canadien depuis belle lurette !!!
    Le silence médiatique est retentissant ;)

    Seul Alec Castonguay a rapporté la nouvelle le 24 octobre 2007 Ottawa emploie des mercenaires en Afghanistan

    http://www.ledevoir.com/politique/canada/161709/ottawa-emploie-des-mercenaires-en-afghanistan

    De plus la non-présence du Canada en Irak a mis au monde l’industrie canadienne des mercenaires . Ils ne se cachent même plus tellement l’apathie est générale ;)

    CANADA BEEN PRIVITIZING WAR IN IRAK FROM THE GET GO !!!!!

    http://www.cbc.ca/thehour/videos.html?id=5668800

    Shame on us all !

    On croit mourir pour sa patrie et l’on meurt pour les industriels. – Anatole France

    BLACKWATER : THE CRUSADE

    http://www.2solitudes.com/articles/72/1/BLACKWATER–THE-CRUSADE.html

    BLACKWATER : THE SHADOW WAR

    http://www.2solitudes.com/articles/63/1/BLACKWATER–THE-SHADOW-WAR.html

    BLACKWATER : GLOBAL THREAT

    DOSSIER

    http://rebelreports.com/

    Aussi…
    CANADA KILLS !
    Exposing Canada’s War Industry Profiteers
    * Canadian military exports to 62 countries with troops engaged in foreign wars and/or major internal armed conflicts
    * Canada’s huge war industry trade bazaar (CANSEC), and the broadly-based public struggle to oppose it
    * Government handouts from the Department of Foreign Affairs & International Trade to CANSEC organizers (the Canadian Association of Defence and Security Industries)
    * Industry Canada’s generous financial support for Canada’s largest military manufacturers and exporters
    * Canada Pension Plan investments in many of the world’s top 100 weapons makers

    http://coat.ncf.ca

    À quand un Project Censored québécois et canadien ?

    http://www.projectcensored.org/

    « La mécanique médiatique représente un des principaux moteurs de l’industrie du consentement… Le traitement journalistique fait mine de constater ce qu’il contribue largement à mettre en scène. » – A.Rindel

    « Les médias sont les créateurs de l’opinion publique. Ils constituent l’environnement dont la pression déclenche la combativité, la soumission ou le silence.» – Elisabeth Noëlle-Neumann.

    Robert McChesney and John Nichols on “The Death and Life of American Journalism: The Media Revolution that Will Begin the World Again”

    http://www.democracynow.org/2010/2/4/robert_mcchesney_and_john_nichols_on

    J'aime

  6. Bonjour M. William.

    D’une part, nous sommes sur un blogue francophone avec plusieurs internautes qui ne comprennent pas l’anglais. Si c’était possible de parler le plus français possible, je suis convaincu que plusieurs apprécieraient.

    D’autre part, des commentaires avec 9 liens, ce n’est pas facile à lire et à comprendre. Moi le premier, je ne commencerais à regarder toutes ces informations.

    Finalement, vous nous parler de plusieurs sujets très large qui vont loin par rapport au documentaire de V télé concernant l’avenir des médias et des blogues.

    J'aime

  7. j’ai trouvé que cette émission était très bonne pcq justement les commentaires à l’emporte-pièce d’un richard martineau étaient  »commentés » par le sous-titre défilant directement.

    Martineau parle des blogueurs souvent sans instructions, en sous-entendant stanley25, le défilement nous indique que Jean Trudel est diplômé des HEC, etc.

    Il y avait des commentaires pour tous les goûts, le pour le contre et le je-sais-pas, exactement comme sur la toile. Vous n’avez pas apprécié cette émission pour quelle raison précise au juste ? »

    J'aime

  8. Bonjour Mme Fred.

    D’une part, vous amenez un point intéressant. Il y avait des informations importantes en sous-titrage. Je n’ai pas eu accès au sous-titrage complet de l’émission.

    Le côté victime vis-à-vis du changement de Gabrielle Duchaine sans aucune contre-partie positive.

    Richard Martineau qui délire contre les blogueurs.

    Jean Trudel, blogueur, qui délire contre les journalistes et qui posent des questions qui ressemblent à des affirmations. Y avait-il un sous titrage pour donner la contre-partie? Le temps qui lui a été alloué était beaucoup trop long pour le peu de pertinence qu’il amenait au débat.

    Cent Papiers qui est présenté comme un média qui fait dans le journalisme citoyen! Cent Papiers fonctionne encore sur des vapeurs de crédibilité qui n’existe plus depuis plus d’un an!

    Et la notion de journalisme-citoyen m’horripile. Il ne faut pas mélanger la notion de gérants d’estrades qui émettent toutes sortes de commentaires avec celles des journalistes qui travaillent avec une éthique, un code de déontologie et surtout, avec un encadrement d’un média.

    J'aime

  9. Félicitations pour votre implication et tout ce que vous faites pour les jeunes….

    1 M de visiteurs, WOW!!!! Féliciations!

    À bientôt j’espère!

    J'aime

  10. Bonjour Nadine.

    Merci pour votre message. Revenu de votre voyage. J’espère que tout s’est bien déroulé.

    Présentement je suis dans une période très occupé. Je vais essayé de me libérer d’ici quelques semaines.

    Au plaisir, Raymond.

    J'aime

  11. Le billet que vous avez écrit sur ce sujet me semble non objectif… très correct car vous ne faites pas de l’info, vous vous exprimez et c’est parfait !

    Je ne suis pas, comment dire, directement concernée car ni journaliste ni blogueuse; je n’ai pas à me sentir attaquée par l’émission.

    J’ai trouvé que les journalistes comme les blogueurs et les chroniqueurs avaient eu la chance de s’exprimer également. Quand je dis également, en ce qui concerne stanley25, c’est normal car moi je ne l’avais jamais entendu ce mec, en tant que téléspectatrice et jamais lu en tant qu’internaute car non intéressée par ses sujets de blog; tous les autres intervenants dans l’émission de télévision qui nous était présentée ont eu le temps de s’exprimer afin d’intéresser le spectateur et de dire des bêtises ou non (qui étaient commentées par le sous-titrage).

    L’avenir de l’information — et du métier de journaliste — en fonction de l’apparition et de l’usage de l’internet est un sujet très important, qui m’interpelle beaucoup. Ne prenez pas personnellement les propos peu pertinents de certains des intervenants.

    L’émission est importante et bien faite. Que pourraient-ils y rajouter pour améliorer le contenu la prochaine fois?

    J'aime

  12. Bonjour Mme Fred.

    Vous dites que le billet n’est pas objectif. Pourriez-vous me donner des exemples de ce que vous considérez comme non objectif?

    Le sujet de cette émission est effectivement très important. C’est pourquoi j’aurais aimé qu’on évite de toucher à tout et à rien en même temps. J’aurais préféré qu’on approfondisse les sujets touchés plutôt que juste les effleurer.

    Juste la notion de journalisme citoyen pourrait être débattu longtemps. On l’a présenté dans cette émission comme si elle existait et qu’elle était reconnue de tous. Cette présentation était faite par le narrateur et ne représentait pas l’opinion d’un intervenant.

    Comme je le mentionnais dans le premier commentaire, je suis déçu qu’on ne présente que le côté défaitiste d’une journaliste qui ne voit pas les opportunités d’affaires que l’Internet peut offrir. Non seulement une opportunité d’affaires pour les journalistes pigistes et les médias, mais aussi pour la possibilité d’augmenter la qualité des nouvelles et des informations.

    J’ai vécu une expérience similaire avec un article dans le 30 (magazine des journalistes) qui présentait un côté sombre des nouvelles technologies. Après l’avoir rencontré et discuté avec la journaliste, elle ne voyait plus son article sous le même jour.

    En ce qui concerne le déchirement de chemises de Richard Martineau et Jean Trudel, cela n’apportait rien au débat.

    J'aime

  13. Cher Raymond,

    L’exercise ne cherchait qu’à souligner que; si l’armada journalistique est incapable d’informer le public que le pays qu’ils servent est ‘officiellement’ en guerre contre le vouloir de son électorat et que son armé est privatisée au profits de mercenaires pétro-créationistes… tout le reste n’est que bla-bla + ou – insignifiant destiné à noyer le poisson et perpétuer la totale régance de Mindfuck Inc. sur la psyché populaire. …

    & don’t get me started on the 9-11 narrative that insist on telling us that ALL those people are stupid, ignorant fuckin’ assholes ;) http://www.facebook.com/l/0b0f4;patriotsquestion911.com/

    Hey, that day changed EVERYTHING but nobody seems to give a flying fuck to get to the bottom of this cause we are all terrorized into a sickening debilitating stupor ! CHECK MY FAVORITE MARINE FOR A MORE INTERESTING TAKE ON REALITY ;) http://www.facebook.com/l/0b0f4;www.veteranstoday.com/author/gordonduff/

    « A society whose citizens refuse to see and investigate the facts, who refuse to believe that their government and their media will routinely lie to them and fabricate a reality contrary to verifiable facts, is a society that chooses and deserves the Police State Dictatorship it’s going to get. » – Ian Williams Goddard « How to get people to vote against their interests and to really think against their interests is very clever. It’s the cleverest ruling class that I have ever come across in history. It’s been 200 years at it. It’s superb. » – Gore

    J'aime

  14. Merci pour les précisions.

    J'aime

  15. par exemple de non-objectivité : Jean Trudel du blogue http://www.facebook.com/l/0b0f4;25Stanley.com a eu de longs instants pour délirer sur le journalisme. … Beaucoup de généralisations et de jugements personnels sans valeurs et sans fondements.

    Qu’il ait eu du temps oui, que ce soit pour délirer… hmm c’est votre point de vue, dont pas trop objectif, d’emblée. Sans valeurs, au pluriel, signifie vraiment sans aucune valeurs ni les siennes ni les vôtres ni les miennes. Je trouve donc cela peu objectif et comme je dis, c’est normal, c’est un blog.

    Le Richard Martineau par exemple, personne ne s’offusque qu’il ne soit pas objectif, n’est-ce pas ? Il y a des gens qui sont d’accord avec lui et d’autres qui sont contre ses opinions. Moi je trouve dommage qu’il se croit investi d’une mission mais sinon il a bien le droit de s’exprimer. Il peut être arrivé une fois sur 100,000 que j’ai été d’accord avec le Richard Martineau sur un point précis. Il n’a pas peur de la controverse.

    Bien dommage que Richard Martineau ait autant de visibilité. J’aimerais mieux lire (ou entendre) un Raymond Viger tant qu’à ne pas lire quelque chose de peu objectif. Mais le monde de l’information est bien assez vaste pour tous de nos jours. je vous remercie de vos réponses Raymond et je continue de vous lire avec plaisir

    J'aime

  16. Bonjour Mme Fred.

    Merci de me lire et pour vos commentaires.

    J’ai pris le temps d’écouter la 1ere émission que j’avais manqué. J’ai apprécié la 1ere émission qui est un excellent documentaire historique sur les racines du journalisme et des différents bouleversements qui l’ont ébranlé.

    Je demeure malgré tout agacé par la 2e émission. Richard Martineau qui était intéressant dans la 1ere émission a commencé dans ses envolées oratoires dès la fin de la 1ere émission. La 2e émission ne pouvait pas avoir de valeur historique puisque nous parlons de l’avenir des médias et de l’impact de l’Internet. Malheureusement les commentaires de Richard Martineau et de Jean Trudel détonnaient avec la réflexion de la 1ere émission. J’avais l’impression de voir un vieux couple qui se chicanait et se lançait des tomates.

    De leur allouer un peu de temps pour montrer les jugements et les préjugés que certains ont étaient bien correct, mais je demeure convaincu qu’on leur a laissé trop de temps pour se déchirer la chemise.

    J'aime

  17. […] On tue la une, V télé; un délire dénudé de sens Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié. […]

    J'aime

  18. […] On tue la une, V télé; un délire dénudé de sens Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 822 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :