Léa Pool, l’industrie du ruban rose à Tout le monde en parle

Les victimes du cancer du sein veulent un remède

Le cancer du sein est-il prétexte à faire du cash?

La réalisatrice Léa Pool sera l’invité de Guy A. Lepage dimanche le 29 janvier. Un débat fort prometteur sur un sujet très controversé: l’industrie du ruban rose.

Raymond Viger Dossiers SantéTout le monde en parle 

cancer-du-sein-ruban-rose-breast-cancerProduit par Ravida Din et réalisé par Léa Pool le documentaire L’industrie du ruban rose: la couleur de l’argent sera en salle le 3 février prochain. Une production de l’Office national du film.

Les origines du ruban rose

Charlotte Haley, une survivante du cancer du sein, avait créé en 1992 un ruban de couleur saumon. L’industrie du marketing l’avait approché pour commercialiser son ruban. Charlotte Haley avait refusé. Que cela ne tienne, l’industrie l’a copié, mais de couleur rose!

Le documentaire de Léa Pool soulève de nombreuses questions.

La priorité de la mise en marché du ruban rose n’est-elle qu’un prétexte pour faire de l’argent?

L’industrie pharmaceutique retarde-t-elle la sortie d’un remède contre le cancer du sein pour vendre plus de médicaments?

Le cancer du sein n’est-il utilisé que pour faire du profit?

Où va l’argent ramassé par les campagnes du ruban rose?

Avec tous les milliards recueillis, où en est rendu la recherche sur le cancer du sein?

Que font les compagnies cosmétiques dans les campagnes du ruban rose?

Un remède contre le cancer du sein

Léa Pool, par la voix de son documentaire souligne que les femmes veulent trouver un remède contre le cancer du sein… pas un ourson rose. Ces victimes se sentent utilisées. Elles ne veulent pas qu’on arrêtent le financement de la recherche du cancer du sein, mais qu’on le fasse mieux.

Pour que la cause se vende mieux, l’industrie du ruban rose y va de plusieurs mensonges. Parce qu’une image trop dark ne vend pas, elle ne présente pas la réalité telle qu’elle est. De belles couvertures jeunes et sexy!

À ne pas manquer, l’entrevue de Léa Pool dimanche soir à l’émission Tout le monde en parle. À compter du 3 février, au cinéma, le documentaire L’industrie du ruban rose: la couleur de l’argent.

Autres textes sur Santé

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

11 Réponses

  1. Et c’est vrai qu’on ne se questionne pas assez sur l’utilisation de ces dons "pour la recherche". Aider ceux qui souffrent ou l’industrie pharmaceutique ?

    J'aime

  2. Bonjour Normand.

    Il y a beaucoup d’intermédiaire entre le don et sa finalité.

    Agences de communication, médias, organisateurs… Même à l’intérieur des boîtes de recherche, le "red tape" peut s’avérer coûteux. Exemple, l’Université McGill prend 35% de frais d’administration avant de pouvoir verser les sommes dans un département de recherche qui, eux aussi, ont des frais administratifs!

    Raymond.

    J'aime

  3. [...] Merci pour votre commentaire Le pipi de Dany Turc… on Bye-Bye 2010, Véronique…Le pipi de Dany Turc… on Dany Turcotte, Tout le monde e…Le pipi de Dany Turc… on Plan d’action de Loto-Qu…Le pipi de Dany Turc… on Nelly Arcan attaque Guy A. Lep…Le pipi de Dany Turc… on Raymond Vigerraymondviger on Ingérence de la publici…Le Panda on Ingérence de la publici…raymondviger on Dossier Suicidefrau on Dossier Suicideraymondviger on Léa Pool, l’indus… [...]

    J'aime

  4. [...] réalisatrice Léa Pool avec son documentaire L’industrie du ruban rose: la couleur de l’argent, questionne ouvertement l’industrie du marketing qui semble utiliser à outrance les victimes du [...]

    J'aime

  5. Bonjour Raymond,

    Je serais porté à penser que, en tant que société, nous ne questionnons pas assez sur la destination de nos dons de charité et pour les causes qui nous tiennent à coeur. Qu’en pensez-vous?

    Anders

    J'aime

  6. Je pense que dans notre société il y a trop de personnes en relations publiques qui représentent les intérêts des multi-nationales et pas assez, s’il en existe, des relationnistes qui travaillent pour le peuple.

    Les associations et organismes communautaires qui se font approcher par ces relationnistes pour financer leur cause en perde vite le contrôle au profit d’une "nouvelle" image à donner qui profite évidemment à ces entreprises.

    Raymond.

    J'aime

  7. [...] De plus, c’est souvent toujours les mêmes grandes causes qui se font choisir pour recevoir un financement. Et les grandes causes bien organisées en arrivent parfois à ressembler aux enveloppes brunes de l’industrie de la construction. Certains documentaires en ont questionnés plusieurs. Pensons à Léa Pool et à l’industrie du ruban rose. [...]

    J'aime

  8. [...] Léa Pool a réalisé un documentaire sur l’industrie du ruban rose reliés au cancer du sein. Il y a sûrement d’autres documentaires à réaliser. [...]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 722 autres abonnés

%d bloggers like this: