SNC Lavalin, Morrow communication et la Commission Charbonneau

De fausses représentations à fausse facture

Morrow communication, une communication pourrie à l’os?

Déjà en mai 2009 Patrick Lagacé dénonçait le manque d’éthique de Morrow Communication dans une campagne de publicité touchant l’arrivée des Bixi à Montréal.

Raymond Viger  Dossiers Michelle Blanc, Patrick Lagacé, Protection du consommateur et Politique

SNC-Lavalin Montreal siege social rené levesque boulevard génie conseilLa Commission Charbonneau, avec le témoignage d’Yves Cadotte, VP de la firme SNC Lavalin, nous apprend que la Firme d’ingénierie et de construction aurait versé 1 million de dollars aux partis Libéral et au Parti Québécois.

Que fait le Directeur général des élections?

Les représentants des deux partis politiques devant le micro de TVA soulignent que si le parti a reçu illégalement des sommes d’argent, celles-ci seront remboursées.

Désolé, mais je trouve cette déclaration un peu vide de sens. Si j’ai fraudé la taxe de vente, je ne peux pas me contenter de déclarer que je vais remettre les argents de la fraude et espérer tout oublier. Les fonctionnaires représentants la taxe vont entrer chez nous, vont évaluer le montant de la fraude, vont y rajouter des amendes ainsi que des intérêts et vont exiger un paiement sous peine de me faire saisir tous mes actifs.

Et si je considère que le montant évalué est trop élevé, je dois tout de même payer et j’aurais le fardeau de la preuve pour réussir à me faire rembourser. Semblerait que pour les partis politiques les règles soient beaucoup plus souples quand on se contente de vouloir rembourser les sommes que la Commission Charbonneau va retracer.

Pourquoi le Directeur général des élections n’est-il pas aussi intransigeant que les fonctionnaires de la taxe? Pourquoi sommes-nous plus gentils avec les partis politiques que nous le serions avec certaines catégories d’entreprises qui travaillent fort à créer de l’emploi et de la richesse au Québec?

Morrow communication

bixi-montreal velo gérald tremblay morrow communication commission charbonneauEt que dire de Morrow communication, surnommé communication de Morrons par Michelle Blanc en 2009. Cette firme de communication, pour le compte de stationnement Montréal, avait le mandat de préparer l’arrivée médiatique des vélos Bixi. Pour se faire, Morrow coommunication avait créé de faux blogues et sites Internet tenus par de pseudos citoyens pour vanter les mérites du Bixi.

Mai 2009, Patrick Lagacé dans La Presse dévoile la supercherie qui fait réagir la blogosphère. Michelle Blanc en profite pour faire un jeu de mot et parler de communication de morons!

La commission Charbonneau nous apprend que Morrow communication, déjà spécialisé dans la fausse représentation joue maintenant avec les usages de faux avec une fausse facture de plus de 75 000$ à SNC Lavalin, le tout au profit éventuel du parti politique du Maire Gérald Tremblay, Union Montréal.

Liza Frulla et son conjoint André Morrow!

Liza Frulla, ancienne ministre libérale démissionne de son poste de journaliste à Radio-Canada. On apprend qu’André Morrow, propriétaire de Morrow Communication est son mari!

Morale de cette histoire: Si on était plus sévère avec les écarts de conduite, on éviterait les escalades dans les fraudes.

Morale de cette morale: Plus nous montons dans la hiérarchie d’une société et plus grande sont nos possibilités de fraudes… plus grandes devraient être les conséquences. Si je viole une personne, je suis coupable. Si je suis en poste d’autorité envers cette personne, je suis doublement coupable. Malheureusement, ça ne semble pas être le cas avec la politique quand on parle d’argent et de pouvoir.

Relationniste et Morrow Communication en 2009 

Reportage de Patrick Lagacé sur Morrow Communication en 2009

Communications de morons de Michelle Blanc en 2009

Autres textes sur Politique et Médias

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

La politique à l’ère de l’Internet.

Christian Dubois, conseiller d’Amir Khadir

Incompréhension politique du Web 2.0

Christian Dubois, le conseiller du député de Mercier Amir Khadir, vient nous visiter et nous démontrer son incompréhension du Web 2.0.

Raymond Viger Dossier Économie, Politique, Internet

quebec-solidaire-amir-khadir Le 28 mars dernier à 7:00 heures le matin, je publie un texte questionnant la politique du salaire minimum à 16$ revendiqué par Québec solidaire et Amir Khadir.

Le lendemain soir, 29 mars à 17:39, probablement avisé par une alerte Google sous les noms d’Amir Khadir ou de Québec solidaire, le conseiller d’Amir Khadir, Christian Dubois tente de me convaincre que je suis dans le champ. Christian Dubois mentionne quelques points qui sont plus philosophiques que mathématiques. En moins de 2 heures, je lui donne la réplique.

Le silence de Québec solidaire

Depuis mardi dernier, presqu’une semaine après ma réplique, j’attends toujours la réponse du conseiller d’Amir Khadir. Silence total de Québec solidaire.

Faire une veille des réseaux sociaux pour savoir qui parle de nous, pour des politiciens, c’est normal et c’est correct. Que de temps à autre, un membre d’une équipe politique décide de répondre et de défendre son programme politique sur un blogue, c’est bîn correct aussi. Mais de venir lancer un copier-coller d’un pamphlet publicitaire sur mon blogue et de sacrer son camp sans revenir pour en discuter, c’est un manque total de savoir vivre. Ce n’est pas une façon de traiter les blogues.

Avant vous M. Christian Dubois, un blogueur, Renart Léveillé est venu prendre position. Nous avons eu quelques échanges. Comme 2 bons blogueurs.

Réseaux sociaux et politique

Si vous voulez commenter sur des blogues M. Dubois, regardez le mode d’emploi, respectez le milieu dans lequel vous vous trouvez. Si vous n’avez pas le temps de suivre les fils RSS des commentaires que vous laissez, bîn laissez en moins et votre réputation (et celle d’Amir Khadir) sera moins entachée.

Les blogues sont un moyen de communication et il faut savoir comment s’en servir. Si vous cherchez un mode d’emploi pour les réseaux sociaux, Michelle Blanc a écrit un excellent livre sur le sujet. Si vous voulez savoir comment référencer un blogue et être apprécié dans la blogosphère, j’ai aussi écrit un livre sur le référencement des blogues. Faites un peu de recherche pour gagner des points au lieu d’en perdre.

En 2008, lors de l’émission Tout le monde en parle, lors d’un face à face avec Pauline Marois, Michelle Blanc a lancé un message aux politiciens d’utiliser adéquatement les médiax sociaux. Il est vrai M. Dubois que vous utilisez les médias sociaux. La question est maintenant de savoir si vous les utilisez adéquatement.

Mise à jour 4 avril 10:20 hres provenant du compte twitter de M. Dubois:

 le_dubois Christian Dubois @ @pmarchi Amir s’est fié sur un article sur le Web. L’info s’avère non vérifiée. Il va écrire à M. Archambault pour reconnaître l’erreur.

Les journalistes ne seront pas trop content d’apprendre que les politiciens se fient maintenant à ce qui se dit sur le Web pour faire leur campagne électorale.

M. Dubois m’a fait parvenir plusieurs twitts en privé pour me dire que je lui aurais manqué de respect avec ce billet et que je l’aurais attaqué parce qu’il n’a pas répondu  »instantannément » à son commentaire de la semaine dernière. Tout de même curieux qu’on parle d’instantannéité après une semaine de silence! Ayant reçu 6 messages privés sur mon Twitter de la part de M. Dubois, il avait sûrement le temps de répondre à la fameuse question du salaire minimum prôné par Amir Khadir et Québec solidaire.

Autres textes sur Politique

Pour une réforme de notre système politique

Élections fédérales, spam et pollution environnementale

Amir Khadir et Québec solidaire: utopie sociale

Amir Khadir à Tout le monde en parle

Lettre ouverte à Jean Charest

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Louise Harel, les jeunes et la politique

Quebec bashing?

Résultats élections fédérales 2011

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Stephen Harper et l’homosexualité

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écrire qu’il faut maîtriser sont expliqués dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

.

Éthique et controverse dans la blogosphère et sur Twitter

Éthique et controverse dans la blogosphère et sur Twitter

Raymond Viger                     Dossier Internet

Régulièrement, le débat s’anime sur l’éthique dans les blogues et sur Twitter, la controverse entre journalistes et blogueurs, la définition de journalisme-citoyen… Même les agences de communication comme Morrow qui avait créé un blogue pour le compte de Stationnement Montréal avec de faux blogueurs en a choqué plus d’un.

Passant d’un blogue à l’autre traitant de ces sujets, j’en arrive sur le blogue de Martin Comeau. M. Comeau a su prendre un ton que j’ai bien apprécié sur la rigueur que nous devons tous conserver et acquérir, que nous soyons journaliste, blogueur ou citoyen.

C’est avec grand plaisir que je vous présente le blogue de Martin Comeau, Carnet numérique, dans ma blogoliste. J’irais le commenter et animer certains débats à partir de son blogue et que je ramènerais ici de temps à autre.

Renart L’éveillé a écrit quelques billets sur l’éthique dans la blogosphère, Mais Martin Comeau a remis les pendules à l’heure sur la rigueur que nous devons soutenir.

Pendant ce temps, Michelle Blanc nous parle d’éthique et médias.

L’éthique n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre. L’anonymat ne permettant pas toujours de bien établir la crédibilité de notre interlocuteur.

Christophe Lefevre de Techtrends aborde le sujet sous l’angle de l’anonymat des blogueurs.

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Bixi velo libre-service de Montreal, stationnement de Montreal et la firme Morrow Communications: usage de faux

Bixi: vélo libre-service de Montréal

Stationnement de Montréal et la firme Morrow Communications: usage de faux

Raymond Viger   Dossier Internet, Michelle Blanc, Patrick Lagacé

Pendant un an, la firme Morrow Communications, au bénéfice de son client, Stationnement de Montréal, a créé et entretenu un blogue et plusieurs groupes Facebook pour préparer le lancement des vélos libre-service Bixi. Se faisant passer pour de simples citoyens, trois blogueurs, payés par Morrow Communications, entretenaient les blogues et les groupes Facebook qui servaient à faire la promotion des vélos libre-service Bixi de la Ville de Montréal. Le blogue a même sorti un scoop l’été dernier avec une photo du prototype du vélo libre-service!

Pourquoi une entreprise de relations de presse en est rendu à prendre de fausses identités pour vendre les idées d’un client comme Stationnement de Montréal? Parce qu’un blogue citoyen est plus crédible qu’une campagne de publicité? Parce qu’en plus d’obtenir de meilleurs résultats, ça coûte moins cher?

Est-ce que dans une société démocratique on peut accepter et laisser les firmes de relations publiques faire usage de faux pour nous vendre la salade de leurs clients? Jusqu’où l’usage de faux dans le dessein de tromper est-il légal? Jusqu’où la fausse représentation est-elle acceptable par une société comme Stationnement de Montréal, une société sous la juridiction de la Ville de Montréal?

L’an dernier, j’ai assisté à un déjeuner-causerie de La Société québécoise des professionnels en relations publiques (SQPRP), l’ancienne Société des relationnistes. Les journalistes appréhendaient que les relationnistes commencent à s’intéresser aux blogues et aux médias sociaux. Voici la règle d’éthique numéro 1 que j’avais compris de la part des relationnistes:

1- Soyez honnêtes et transparents dans vos démarches. Sinon, la perspicacité des blogueurs va jouer contre les intérêts de votre client et, quand c’est parti dans la blogosphère, ce n’est plus arrêtable.

En visitant le site de la Société des relationnistes (SQPRP), on peut y lire dans leur code d’éthique:

3. Tout membre doit s’astreindre aux plus hautes normes d’honnêteté, d’exactitude, d’intégrité, de vérité et ne doit pas sciemment diffuser des informations qu’il sait fausses ou trompeuses.

Donc la firme Morrow Communications contrevient à la déontologie des relationnistes. On fait quoi avec cette problématique?

Sur le site de Michelle Sullivan de la société des relationnistes (SQPRP) et organisatrice des 3e mardi du mois elle lance une invitation à la firme Morrow Communications de se présenter à la rencontre des 3e mardi du mois pour s’expliquer. De plus, Michelle Sullivan s’en prend à Shirley Steinberg, un professeur de l’Université McGill qui, lors d’une émission radio à la CBC considère qu’il n’y a pas de code de déontologie pour les réseaux sociaux, donc qu’il ne faut pas jouer à la veuve offensée. C’est peut-être vrai pour les citoyens, mais en ce qui concerne des institutions municipales comme Stationnement de Montréal ou des firmes de communications qui se pensent professionnelles comme Morrow, il y a une éthique à avoir. Michelle Sullivan nous présente aussi le code de la Public Relations Society of America sur le traitement de l’information.

Puisqu’on parle de l’utilisation commerciale de blogues, la position de la blogueuse professionnelle Michelle Blanc est intéressante à lire quand elle parle de la firme de communications Morons.

Félicitations et merci à Patrick Lagacé pour avoir fait les recherches nécessaires à la publication de ces informations sur le blogue de À Vélo Citoyens.

Autres textes sur Politique et Médias

PUBLICITÉ

quand un homme accouche livre croissance personnelleQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internetwww.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Code de deontologie journalistique Michelle Blanc et la federation des journalistes

Code de déontologie journalistique:

Michelle Blanc et la fédération des journalistes

Raymond Viger     Dossier Médias et Internet, Michelle Blanc.

Michelle Blanc, consultante et conférencière en marketing Internet pose des questions sur le code de déontologie de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ). Elle fait un parallèle entre les journalistes et les blogueurs. Michelle Blanc fait du copier-coller sur cette clause du code de déontologie journalistique et y va de quelques petits commentaires personnels. Michelle Blanc y va de plusieurs comparaisons entre journalistes et blogueurs.

Débat entre journalistes et blogueurs

Je ne suis pas sûr de bien comprendre pourquoi le débat est lancé de cette façon. Qu’est-ce qui motive Michelle Blanc de comparer journalistes et blogueurs à partir du code de déontologie des journalistes?

Je ne comprends pas non plus le ton sarcastique que Michelle Blanc utilise dans ses commentaires. La Fédération professionnelle des journalistes a des commanditaires qui sont affichés dans le bas de leur site Internet. Michelle Blanc laisse sous-entendre que les commanditaires (Radio-Canada, Gesca, Astral Media, Séletion du Reader’s Digest et Rogers) ont commandité une citation particulière. Ici, Michelle Blanc dépasse le sarcasme et tombe dans une accusation directe. Ces commanditaires se retrouvent sur toutes les pages du site de la Fédération des journalistes du Québec. Ils n’ont pas commandité une citation en particulier. Faut quand même pas imaginer des scandales des commandites quand il n’y a rien à voir.

Pour ceux qui oserait croire que j’ai une dent contre Michelle Blanc avec mon questionnement, je veux souligner que j’ai beaucoup de respect pour Michelle Blanc. Michelle Blanc a fait plusieurs excellentes présentations des impacts de la blogosphère (Émission Tout le monde en parle, Isabelle Maréchal…), Michelle Blanc a aussi été finaliste pour la personnalité de l’année pour Reflet de Société.

Même si j’ai beaucoup de respect pour Michelle Blanc et pour son travail, je me donne le droit de critiquer ce billet. Je ne critique pas l’ensemble de son travail.

PS 19 juin 2009. Parlant de déontologie et de code d’éthique, Renart L’éveillé propose la néthique pour modérer les blogueurs anonymes.

PUBLICITÉ

show_imageQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le classement des célébrités du Web, ce que la blogosphère répond

Le classement des célébrités du Web, ce que la blogosphère répond

Raymond Viger      Dossier Internet , Michelle Blanc.

Suite à mon billet sur la présentation d’un top 10 des célébrités du Web présenté par Michelle Blanc, Dominic Arpin et Bruno Guglielminetti lors de l’émission de Christiane Charette, j’ai eu plusieurs échanges avec des blogueurs. J’ai aussi visité quelques sites de blogueurs qui amènent une réflexion intéressante à partager.

Évidemment, vous comprendrez que cela ne représente pas la position de toute la blogosphère, mais d’un certains nombres de blogueurs croisés par le hasard de mes visites et de mes échanges. Aucune prétention scientifique dans cette synthèse.

Graeme Villeret rapporte une réflexion intéressante.

Même si l’on peut affirmer que la plupart des gens présents dans ces listes sont surtout montréalais, techno ou marketing, et hommes à de rares exceptions, et pas forcément très gros en terme de trafic à part certains, ils sont le fruit de la célébrité selon leurs lecteurs. Donc, chaque lecteur aura sa propre liste, logique.

Pour certains il s’agit d’une liste de blogueurs, pour d’autres de gens du web en général, d’autres encore de la techno. Mais si l’on prenait par exemple et tout simplement l’influence comme étant liée à la diffusion des idées ?

Graeme Villeret mentionne qu’il y a d’autres lieux qui classent les blogues en fonction de leur trafic.

Tout le monde en blogue est un classement qui présente les blogues québécois (et francophones plus généralement) selon leur trafic. Dommage que certains n’y soient pas, comme Michelle Blanc que je n’ai pas vu.

Pour certains il s’agit d’une liste de blogueurs, pour d’autres de gens du web en général, d’autres encore de la techno. Mais si l’on prenait par exemple et tout simplement l’influence comme étant liée à la diffusion des idées ?… Il n’y a que très peu de techno, geek, et autres spécialistes du marketing. Peu d’entre eux sont présents sur les listes des spécialistes.

Graeme Villeret souligne aussi que l’on pourrait faire un classement en regroupant les blogues par propriétaire. Graeme Villeret opère une trentaine de blogues pour gagner sa vie. Vincent Abry en possède également plusieurs. Graeme rapporte aussi une autre confusion qui risque d’affecter les classements:

Et oui en fait je ne suis pas tellement blogueur mais plus “entrepreneur du web”, je ne fais que ça.

Émile Girard du blogue Gérant d’estrade, abonde dans le même sens:

Fanatique.ca a été (et est encore pour le compte de BRANCHEZ-VOUS!) un projet de groupe allant au-delà de ma petite personne.

Renart L’Éveillé nous dit dans son blogue:

La blogosphère qui se concentre sur l’actualité, la politique, les sujets de société, donc l’opinion, est sous-représentée, pour ne pas dire inexistante… Le seul nom que je peux clairement y raccrocher en ce moment, c’est celui de Michel Dumais.

Jean-Luc du blogue Histoire de Geek a été ébranlé par ces classements:

On peut pas dire que tu es l’élite du web parce que t’as un blogue populaire!

Tout cela nous fait comprendre que nous sommes très loin d’un consensus dans le monde des classements des blogueurs et des personnalités du Web. Cela m’a tout de même permis de savoir que nous avons maintenant une génération de blogueurs professionnels qui émerge, dans le sens qu’ils peuvent gagner leur vie plein temps à bloguer, certains opérant jusqu’à 30 blogues pour y arriver! Sans compter les collectifs où une équipe de blogueurs met la main à la pâte pour atteindre ses objectifs.

La blogosphère, tout un monde en ébullion!

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt_cafe_graffiti Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: cafegraffiti.net
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Christiane Charette: les personnalités du web québécois selon Michelle Blanc, Dominic Arpin et Bruno Guglielminetti?

Christiane Charette: les personnalités du web québécois selon Michelle Blanc, Dominic Arpin et Bruno Guglielminetti?

Raymond Viger   Dossier Internet, Michelle Blanc, Patrick Lagacé

Le titre de cette émission de Christiane Charette sur les ondes de Radio-Canada ne me dérangeait pas au départ. Le mot clé du titre de l’émission de Christiane Charette était « personnalité ». Une personnalité est un notable, quelqu’un bien en vue, un personnage remarquable.

Ma curiosité me pousse à écouter cette émission. Rapidement, j’ai été ébranlé par ce que j’ai entendu. L’émission de Christiane Charette m’a laissé perplexe. À un point où j’ai dû attendre quelques jours avant de faire ce billet, question de prendre un peu de recul et de l’écrire à froid.

Top 10 des blogueurs influents selon le magazine Forbes

Inspiré du magazine Forbes aux États-Unis qui a sorti son top 10 des personnalités du Web, Christiane Charette tente de faire pareil. Christiane Charette et ses trois invités Michelle Blanc, Dominic Arpin et Bruno Guglielminetti n’ont pas caché que le magazine Forbes avait pris des semaines de savants calculs pour établir leur liste tandis que le célèbre trio de la blogosphère n’a eu qu’un week-end pour préparer, chacun de leur côté leur liste des top 25 et très peu de temps le lundi matin pour en retirer leur liste des top 10 du Web québécois.

Le Web vu par Dominic Arpin

Dominic Arpin nous donne rapidement une définition sur laquelle il s’est basé pour identifier des personnalités du Web. Dominic Arpin parle de présence régulière sur le Web, de participer à la blogosphère, de faire des hyperliens… Dominic Arpin élimine les gens déjà connus avant d’avoir un blogue, les gens comme Patrick Lagacé. Il cherche à identifier ceux qui se sont créés une notoriété à partir du Web.

Les blogueurs de Bruno Guglielminetti

Bruno Guglielminetti parle de gens qui communiquent. Bruno Guglielminetti élimine ceux qui ont des profils fermés.

La blogosphère de Michelle Blanc

Michelle Blanc défini l’influence comme les hyperliens que les gens pointent vers notre blogue, un vote de confiance. Le nombre de mention dans les médias traditionnels sont aussi tenu compte pour Michelle Blanc.

Parle-t-on de personnalités dans le sens popularité et reconnaissance par le public ou encore d’influence? Michelle Blanc nuance en disant qu’il y a des gens qui sont populaires mais peu influents. Parce que l’influence peut se faire discrète, dans l’ombre et passer inaperçue.

Michel Beaudet et les Têtes à Claques

Je ne critiquerais pas le jeu auquel Michelle Blanc, Dominic Arpin et Bruno Guglielminetti ont participé. Ils n’ont pas caché le peu de temps pour réaliser cette liste et le déchirement entre popularité et influence. De plus, il n’y avait pas nécessairement consensus dans les résultats. Et le cas de Michel Beaudet avec les Têtes à claques en est un bel exemple. Bien classé par Dominic Arpin et Bruno Guglielminetti, Michel Beaudet arrivait 24e ou 25e sur la liste de Michelle Blanc.

Blogosphère internationale?

Encore une fois, j’ai l’impression que la problématique du territoire est venu me brasser. Suis-je Québécois ou Français? Je suis un Québécois, qui a un blogue fait au Québec dont une majorité d’Européens me lisent. À 2 reprises, une vingtaine de médias Français ont parlé de mon travail sur l’Internet, incluant des agences telles que Reuters et Agence France Presse. Ces médias étaient autant la radio, la télévision que les journaux. Mais en France, on se contente de mentionner que je suis un blogueur Canadien!

Blogue québécois

Pourtant, au Québec, j’ai un minimum de visibilité. Quand la recherchiste de l’émission Isabelle le matin voulait avoir un invité pour une émission sur le suicide, c’est en cherchant dans les moteurs de recherches qu’elle est tombé sur mon blogue et que j’ai été l’invité d’Isabelle Maréchal.

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) m’a demandé de donner une formation aux journalistes qui veulent partir un blogue. Magazine Canada m’a demandé d’animer leur prochaine formation sur le blogue.

Les Ministères de l’Éducation au Québec et en Ontario réfèrent nos textes Internet auprès des étudiants du secondaire. À plusieurs reprises des éditeurs de manuel scolaire nous ont demandé la permission pour utiliser nos références dans les manuels scolaires.

Suite à la parution de mes billets sur le blogue, des organismes communautaires me consultent pour avoir de l’aide, des écoles m’invitent à donner des ateliers sur différents sujets…

Il y a tout de même un minimum de visibilité dans les moteurs de recherche sur nos billets puisque plusieurs journalistes, à la blague, me mentionnent être tannés de tomber sur mes billets en faisant des recherches.

Et ce qui est le plus important pour moi, c’est le fait que mes billets, même vieux de plusieurs années, sont encore bien visités et commentés. Ils sont devenus des classiques.

La blogosphère, une somme de gouttes d’eau

Je ne cesserais de répéter que je ne suis qu’une goutte d’eau dans la blogosphère. Une goutte d’eau qui reçoit 100 000 visites par mois. Une goutte d’eau anonyme. Parce que mes sujets de prédilection versent dans le suicide, le jeu compulsif, la drogue, l’alcool, la prostitution… Des sujets peu attrayants et dont on ne cherche pas à se vanter. Un sujet comme le suicide, sur les 4 billets que j’ai écrits, c’est maintenant 150 000 visites par année, plus de 3 000 commentaires de personnes suicidaires qui se confient.

Tout cela bénévolement. De jour, de soir et de nuit. 7 jours sur 7. Seul devant cet écran en relation avec des gens anonymes de partout à travers le monde.

Quand je regarde l’impact que j’ai sur les Internautes qui viennent me visiter et les commentaires que je reçois, je peux dire que oui j’ai de l’influence, autant sur ces gens que sur notre société. Est-ce que je suis populaire pour autant? Pas vraiment. Parce que la première personne que l’on veut oublier quand on va mieux, c’est celui qui nous a aidé quand tout allait mal. Parce que l’on veut oublier ces périodes de détresse. On veut oublier ces moments de souffrance.

Est-ce qu’un top 10 fait en survolant rapidement la blogosphère permet de bien présenter la réalité de celle-ci? Pas sûr. Parce que la blogosphère est la somme de toutes ces gouttes d’eau, ces gens passionnés qui la nourissent dans l’ombre, qui apporte à la blogosphère son âme et son essence.

Merci à Renard L’Éveillé pour avoir attiré mon attention sur l’émission de Christiane Charette, émission que j’ai écouté parce qu’un blogueur en a parlé! C’est donc dire que Renart L’Éveillé a eu de l’influence sur moi.

Classement des 25 personnalités du web de Michelle Blanc, Dominic Arpin et Bruno Guglielminetti

Vos commentaires sur le classement des blogueurs influents du Québec

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Relations amoureuses, amitié… Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. 19,95$ disponible:

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 783 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :