Ville de Montréal et ses itinérants

Ville de Montréal et ses itinérants 

Dossier Hip HopVille de Montréal, Graffiti, Itinérance

Une société doit être capable de vivre avec tous ses extrêmes. Elle peut compter sur un pourcentage de jeunes plus récalcitrants, un autre pourcentage de personnes handicapées, un autre avec des problèmes de santé mentale, avec des itinérants, des prostituées

Mais comment réagi la Ville de Montréal face aux extrêmes. Dernièrement, Marcel Tremblay descendait à Québec pour demander qu’on refuse le droit de vendre des canettes aux jeunes. Maintenant, l’arrondissement Ville-Marie vient de fermer l’accès à quinze lieu public aux itinérants et leur donne des contraventions. Pense-t-il vraiment que ces itinérants vont payer les contraventions? Espère-t-il envoyer les itinérants en prison pour non-paiement de contraventions?

Est-ce que les contraventions et la répression sont les seuls moyens que disposent la Ville de Montréal pour aider ses citoyens les plus démunis? Est-ce que de balayer dans les autres quartiers nos citoyens les plus vulnérables permet de régler le problème?

Tout le monde sait que rien ne peut se régler avec la seule application d’un règlement. Pourtant quelques politiciens pensent encore réussir de cette façon. Un changement prend du temps. Aider des gens prend des ressources. Face à leurs nids de poules, les politiciens nous demandent d’être patient, que ça va prendre des années à résorber le problème. Face à l’itinérance, ces mêmes personnages voudraient tout faire disparaître rapidement.

Deux poids, deux mesures. Le changement social est un travail d’équipe. Cela concerne toutes les personnes et les organismes qui sont en contact avec ce qui est considéré comme un «problème». Il existe plusieurs organismes d’intervention. Mais Ville de Montréal en n’arrive à faire qu’à sa tête. Sans cohésion. Sans vision long terme. Sans partenariat. Les réactions de Ville de Montréal et ses positions draconniennes vont souvent à l’encontre de toutes les interventions que les organismes communautaires tentent de faire sur le terrain.

Si on balaie à l’extérieur du quartier les itinérants, les prostituées, les junkies, les graffiteurs… que fait-on avec les organismes qui les accompagnent? On les balaie eux aussi dans d’autres quartiers. Un organisme communautaire devra-t-il devenir un organisme itinérant pour poursuivre sa mission?

Pour rejoindre le Café-Graffiti: (514) 259-6900

Autres textes sur le Graffiti:

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

Les marginaux, les régions et les ressources

Santé mentale, l’itinérance et les ressources

Faux itinérants et détournement de fonds

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: T-shirts promotionnels et personnalisés
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Meeting of style, événement international de graffiti

Réservez votre calendrier 2014

Meeting of style, événement international de graffiti

Dossier Hip HopVille de Montréal, Graffiti

Zeck, un graffiteur connu et respecté du milieu du graffiti et de la culture Hip Hop organise une grande première ce week-end; Meeting of style. Une association internationale d’événements graffiti. Une convention qui regroupera des graffiteurs à travers le monde. Les 2 et 3 septembre prochain au 1435 Bleury.

Un événement à suivre mais qui risque de questionner et de remettre en question la scène underground de Montréal. Il faut se souvenir qu’Underpressure, une convention qui venait de fêter ses 11 années, vient à peine de se terminer. L’événement avait eu lieu derrière les Foufounes Électriques.

Montréal peut-elle être l’hôte de deux conventions internationales de graffitis? Sterling Downey, un graffiteur de longue date et l’organisateur d’Underpressure a déjà parlé à plusieurs reprises et depuis plusieurs années de ne plus renouveller l’événement Underpressure. Va-t-il profiter de cette occasion pour annoncer officiellement sa retraite ou reviendra-t-il l’an prochain en plus grande force?

La pression policière remarquée lors de la convention Underpressure va-t-elle se faire sentir lors de cette nouvelle convention? Comment va réagir l’équipe du Maire Tremblay qui voulait dernièrement restreindre la vente de canettes aérosols aux jeunes de moins de 18 ans? Des membres de son équipe se questionnaient déjà sur la présence à Montréal de la convention Underpressure. Vont-ils tolérés deux rassemblements de graffiteurs à Montréal?

Histoire à suivre. Vos commentaires sont les bienvenus.

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti: (514) 259-6900

Photos de Murales et fresques urbaines.

Autres textes sur le Graffiti:

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

24 Heures, Radio-Canada et le conseil de presse

24 heures, Radio-Canada et le conseil de presse

Dossier Graffiti.

Lorsque Marcel Tremblay, au nom de la Ville de Montréal, a demandé au gouvernement du Québec d’interdire la vente de canettes aérosols aux jeunes de moins de 18 ans, j’ai été demandé en entrevue par la radio de Radio-Canada pour une entrevue. On m’a demandé de trouver un graffiteur qui accepterait de donner son opinion. À toutes les semaines depuis près de 15 ans, journalistes et recherchistes m’appellent ainsi pour des contacts ou des entrevues. C’est avec plaisir que je tente de coopérer du mieux possible à ces demandes qui, parfois, sont exigentes et demandent beaucoup de temps.

La radio de Radio-Canada met en ligne l’entrevue le 8 août. Le 9 août, le 24 Heures à Montréal met en ligne un article signé par Jean-Claude Grenier. Le 11 août, le Tour d’y voir à Trois-Rivières publie un article signé par France R-Lemelin. Ces articles reprennent mot à mot, l’entrevue que le graffiteur et moi avions donné à Radio-Canada.

Cinq points me dérange.

  1. S’approprier l’entrevue d’un autre média.
  2. Prendre des références d’un autre média sans en nommer la source.
  3. Laisser sous-entendre, en me citant, que ces gens m’ont passé en entrevue.
  4. Ramener l’information provenant d’un autre média sans avoir un traitement additionnel de l’information, aucun angle nouveau, rien.
  5. Finalement, le 24 Heures a poussé l’audace à dire que le graffiteur en question était bien connu et venait du centre-ville. Pure fabulation, on parle ici d’un jeune graffiteur du sud-ouest de la ville et qui n’est pas encore reconnu.

Je n’ai pas eu d’autres choix que de déposer une plainte au Conseil de presse. Cette paresse journalistique, ce manque d’éthique et de rigueur se doit d’être dénoncé. C’est toute la crédibilité journalistique qui en dépend. Je vous tiendrais au courant de la position du Conseil de presse dans cet événement.

Autres textes sur le Graffiti:

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

http://raymondviger.wordpress.com/2006/08/16/le-journal-de-montreal-les-armes-et-lexageration-ehontee/

http://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/09/le-silence-des-ados-ou-lindifference-des-medias/

http://raymondviger.wordpress.com/2006/11/28/journalistes-alarmants-et-envahissants/

http://raymondviger.wordpress.com/2006/08/23/ivanovic-la-coupe-rogers-tests-antidopage-et-le-journal-de-montreal/

http://raymondviger.wordpress.com/2007/05/22/le-conseil-de-presse-blame-le-journal-de-montreal/

http://raymondviger.wordpress.com/2007/05/28/le-conseil-de-presse-blame-le-24-heures/

Textes sur les médias.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Under Pressure et la pression policière

Under Pressure et la pression policière

Dossier GraffitiVille de Montréal

Informations sur la convention graffiti Under Pressure 2012.

Pour la 11e année, a eu lieu dimanche le 13 août l’événement Under Pressure. Cette convention de graffiteurs est un événement important pour la culture Hip Hop qui se retrouve à chaque année à peinturer les murs des Foufounes Électriques, à faire du break-dance et à écouter les DJ faire tourner leurs vyniles. Un rassemblement pacifique, artistique et respecté par les jeunes.

Cette année, étrangement, la présence policière était accrue. Moins d’une semaine après que Marcel Tremblay ait demandé au gouvernement du Québec qu’on défende aux jeunes de moins de 18 ans d’acheter des canettes aérosols, voilà que la présence policière s’est accentuée pour cet événement. Y aurait-il une relation entre ces deux événements? J’espère que certaines personnes, dans les très lointains bureaux de la Ville de Montréal, n’ont pas l’idée d’empêcher ces événements rassembleurs d’avoir lieu.

Quand on parle graffiti et de jeunes, je suis sur la liste d’appels de plusieurs journalistes et recherchistes pour des entrevues ou des mises en contact avec les jeunes. Plus de 400 entrevues donnés et autant de contacts pour rencontrer les jeunes. C’est curieux. Depuis que l’équipe Tremblay est en poste, personne de la Ville de Montréal ne m’a appelé pour faire une réflexion sur le graffiti.

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti: (514) 259-6900

Convention graffiti Under Pressure 2012

Photos de Murales et fresques urbaines.

Autres textes sur le Graffiti:

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Battle breakdance hip hop des meilleurs breakers de Montréal

video-breakdance-hip-hop-break-breaker-how-to-breakdancing Extreme Supreme Science
Vidéo VHS, compétition de break-dance.

Skywalker, Omegatron, Psycho Red, Silo, Trackmaster, Strike 3, Jayko Superstar, Speedy, Place Pieces (Maximum Efficiency), Tiger, Dj Frank Boulevard, Dj Devious.
Vidéo VHS 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://editionstnt.com/videos.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le Maire Tremblay, les bombes aérosols et les graffiteurs

Le Maire Tremblay, les bombes aérosols et les graffiteurs.

Dossier GraffitiVille de Montréal

Marcel Tremblay, le frère du Maire, vient de faire une demande au gouvernement du Québec; prohiber la vente de peintures aérosols au moins de 18 ans.

Ce n’est pas la première fois qu’on part en guerre contre les graffiteurs et qu’on avance ce genre d’action. En 1996, accompagné d’une quinzaine de graffiteurs, je m’étais insurgé contre la Ville de Montréal et son programme anti-graffiti. Heureusement, à l’époque, la Ville de Montréal a changé son fusil d’épaule. L’équipe de Pierre Bourque a nommé une fonctionnaire en charge du dossier prévention graffiti et lui a accordé un budget pour faire son travail. Et ce programme a bien réussi. Des murs autorisés ont été créés à travers la Ville, des animateurs en prévention graffiti ont pu être engagé pour offrir des moyens alternatifs aux jeunes… C’était l’époque où la Ville de Montréal était à l’écoute de ces citoyens et de ses jeunes, prenaient le temps de consulter, de se concerter et de trouver, en tant que bon père de famille, des idées originales et fonctionnelles. Les commercants de la rue Ste-Catherie, avec des projets tel le Café-Graffiti avaient dénotés des baisses de 20% des tags et des graffitis lorsque les autres quartiers étaient en hausse.

En 2002, le vent tourne. L’équipe Tremblay entre au pouvoir. Fermeture du poste de la personne responsable graffiti et coupure du maigre budget qu’elle avait. Pour 5 millions d’octroyé en nettoyage, un maigre 150 000$ était alloué à la prévention.

Coupure de la relation entre les graffiteurs et la Ville de Montréal. Les murs autorisés ne sont plus entretenus, certains ont fermés. Avec une hausse des tags et des graffitis, c’est à ce moment que Marcel Tremblay fait sa demande pour interdire la vente de canettes de peinture au moins de 18 ans.

D’une part, si j’enlève les canettes aux graffiteurs, ils leurs restent encore des markers, des stickers, des porcelaine pour faire du scratchfiti, de l’acide… Les canettes ne sont qu’un outil utilisé par les jeunes pour accomplir des graffitis illégaux. Certains utilisent même de simples rouleaux et de la peinture en gallon pour faire leurs tags illégaux.

D’autre part, s’il est illégal pour un jeune d’acheter des canettes, risque-t-on de voir augmenter le vol de ces dites canettes?

Finalement, que faisons-nous de tous ces jeunes qui utilisent des canettes pour exercer un art sur des murs autorisés, des toiles…?

Dans une société, la répression est la dernière méthode d’intervention que nous devons utiliser pour vivre en harmonie. Nous devons offrir des moyens alternatifs, être à l’écoute de nos jeunes, les accompagner dans leur cheminement. Pour les 3% de rebelles puristes qui ne veulent pas utiliser des choix positifs pour eux et la société, la répression devient le dernier recours à utiliser.

Un règlement généraliste tel que voudrait voir appliquer l’équipe du Maire Tremblay est utopique et simpliste. C’est la recherche de la pilule miracle qui va guérir toutes les maladies au lieu de prescrire une psychothérapie.

Au fait, comment se fait-il que depuis l’arrivée de l’équipe Tremblay, il n’y a plus de concertation des principales vicitimes du graffiti? Comment se fait-il que plus personnes ne viennent rencontrer les graffiteurs et voir comment on peut vivre ensemble en harmonie dans nos quartiers?

Un jour, peut-être, certains politiciens comprendront qu’il faut arrêter de ne voir que des problèmes, mais prendre le temps d’écouter les être humains qui se cachent derrière. Mais pour cela il faudra que les politiciens sortent de leurs bureaux du centre-ville et daignent venir rencontrer le peuple.

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti: (514) 259-6900

Photos de Murales et fresques urbaines.

Autres textes sur le Graffiti:

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

Autres textes sur l’Environnement et commentaires du rédacteur sur l’Environnement.

Autres textes dossier Environnement

Une forêt contre le tsunami

Les roses de la St-Valentin empoisonnées

Guy Laliberté, touriste de l’espace et la fondation One drop

Les folies écologiques d’un architecte

Quand l’exotisme nous tue

Des éoliennes fabriqués en Europe

Ford, GM et Toyota démantèlent le métro de Los Angeles!

L’environnement et les trucs de grand-mère

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 794 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :