Black tabou, le hip hop et les Francofolies de Montréal

Raymond Viger | Dossiers GraffitiBreakdanceHip-HopRap

Je ne perdrai pas mon temps à réitérer ce que je peux penser d’une chanson qui manque de respect envers d’autres personnes. Tout le monde connaît ma position de respect de l’être humain, que ce soit une femme, une minorité, les homosexuels ou autres.

Qu’un groupe de jeunes écrivent une chanson qui manque de classe c’est une chose. En tant que société, nous devons les aider à devenir plus mature et éventuellement en arriver à les éduquer.

Mais ce qui me choque le plus dans toute cette histoire, ce ne sont pas les niaiseries que les jeunes peuvent avoir écrit, ce sont les adultes, producteurs de spectacles, subventionnés en plus, qui ont offert un micro à ces gens!

Je croyais que les Francofolies de Montréal était une organisation sérieuse et socialement mature. Qu’ils prenaient le temps de bien analyser les démos qu’ils recevaient. Même sans subvention, je suis choqué et outré qu’ils présentent de tels spectacles!

Quel est le message que nous envoyons à l’ensemble de notre jeunesse? Si tu veux qu’on parle de toi, si tu veux être populaire et faire de l’argent; écris des stupidités. Pas très mature et responsable comme comportement.

J’espère que les Francofolies de Montréal vont avoir l’humilité de s’assurer que ce genre de spectacles dégradants ne se répètent plus. J’espère qu’ils vont s’excuser auprès des parents qui se retrouvent avec des enfants du primaire qui chantent cette chanson. C’est la moindre des choses qu’ils pourraient faire. Produire et offrir un micro à des gens, c’est leur offrir une opportunité de s’exprimer. Mais c’est aussi être complice de ce qui ce dit.

Autres textes sur le Rap

Autres textes sur Bistro le Ste-CathRestaurant

Autres textes sur le Rap

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

show_imageOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Bistro le Ste-Cath

bistro restaurant souper spectacleUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes. Plus de 260 spectacles gratuits sont présentés annuellement.

4264, rue Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec, H1V 1X6.  www.stecath.com.  

3 Réponses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :