Chronique À la découverte des magazines d’ici

Chronique À la découverte des magazines d’ici

Le Québec a été bâti par toute une série d’artisans de tous les milieux. Il y a eu les soldats; Montcalm… les rebelles; Dollard des Ormeaux… les missionnaires; les pères Brébeuf, Lallemand, Marguerite Bourgeoys… les explorateurs; Jacques Cartier, Champlain, Radisson… les journalistes; Henri Bourassa… Les inventeurs; Bombardier… Cela aura permis de créer une génération de financiers; Péladeau, Desmarais, Langlois… des artistes; Laliberté, Céline Dion…

Une nouvelle chronique va nous permettre de connaître une autre catégorie d’artisans. Les artisans des magazines. À travers les générations et les époques, les magazines ont su nous rassembler par leurs associations, nous informer par leurs thèmes, et nous aider à exercer notre citoyenneté, en nous donnant les outils nécessaires pour mieux comprendre la vie qui nous entoure. Revue Notre-Dame, Vie Ouvrière, Reader’s Digest, Protégez-vous, Le Jeune Scientifique… nous avons tous eu au moins un magazine qui a su nous toucher et faire partie de notre évolution.

Les magazines ont leur mission, leur personnalité et répondent à un besoin. Dis-moi ce que tu lis et je te dirais qui tu es. Les magazines ont évolué avec nous. Changeant de nom, de look et de style pour rester en contact avec leur public. Un magazine est une source d’information recherchée, approfondie. Une information qui traverse le temps. Un magazine fait parti de notre histoire et de notre patrimoine.

Le nombre de prix gagnés cette année par Québec Science dont le prix Jean-Paré pour la qualité de l’ensemble de ses écrits par la jeune Marie-Pier Élie m’a donné l’idée de cette nouvelle chronique. Quatre jeunes journalistes, toutes des femmes. Je pars à l’aventure. À la rencontre de ces artisans. Comme Jacques Cartier, je ne sais pas encore où tout cela va me mener. Drôle de coïncidence que de débuter avec Québec Science. Ma première carrière a été en sciences. J’ai même participé à la création d’un magazine scientifique dans les années 70. Magazine qui n’a pas traversé les années. Il y a beaucoup de navires qui s’échouent, dans la mer des magazines.

Le rédacteur en chef de Québec Science, Raymond Lemieux, mentionnait que Québec Science est un magazine visionnaire, souvent très en avance sur l’actualité. Le prix de l’essence va augmenter, Québec Science en parlait deux ans avant que l’actualité ne s’en empare. Lire un bon magazine, c’est être en avance sur l’information, la voir venir, mieux la comprendre. Un citoyen mieux sensibilisé est un citoyen qui peut prendre de meilleures décisions et mieux participer aux multiples débats de société qui nous touchent et qui affectent notre avenir collectif.

À la suite des rencontres réalisées pour le reportage, j’ai griffonné quelques chiffres. Si cette chronique sensibilise 4% de nos lecteurs à découvrir Québec Science et à vouloir le lire, Québec Science va doubler le nombre de ses abonnés. Et pourquoi pas? Au Québec, pour soutenir les magazines, plusieurs de ses artisans doivent accepter des conditions de travail qui ressemblent à un missionnariat. Quelques abonnés de plus ne nuiront pas au développement de cette source d’information qui fait partie de notre patrimoine. Je vais de ce pas renouveler mon abonnement à Québec Science, abonnement que j’avais abandonné il y a plus d’un quart de siècle.

Autres textes Magazines du Québec

À la découverte des magazines d’ici: Pomme d’Api et J’aime lire

À la découverte des magazines d’ici: Protégez-vous

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

couverture  livre jean-simon copie Poésie urbaine. Je me raconte. Jean-Simon Brisebois. Depuis 1997 Jean-Simon s’est découvert un goût pour l’écriture. Après avoir publié une trilogie poétique aux Éditions TNT(Entité en 2008, L’âme de l’ange en 2007 et Renaissance en 2006), plusieurs de ses lecteurs étaient curieux de savoir lesquels de ces textes parlaient le plus de lui. Il revient donc en force avec Je me raconte, un court récit autobiographique. Laissez-vous guider dans le monde particulier de ce jeune auteur!  7$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

5 Réponses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :