Le lectorat du Journal de Montréal

Raymond Viger | Dossiers La Presse, Journal de Montreal

On dit qu’on peut faire dire ce que l’on veut aux chiffres. Il va falloir tout de même qu’on m’explique un jour. L’automne dernier, Pierre Karl Péladeau, le grand patron de Québécor fait un discours de 30 minutes lors du colloque de la Fédération des journalistes du Québec (FPJQ). Avec son power point et toute une série de statistiques, le message est clair: les grands quotidiens payants sont affligés du même grand maux; baisse de tirage et baisse des ventes publicitaires.

Dans le magazine du journalisme québécois « -Trente-« , les corédactrices en chef, Karine Fortin et Valérie Dufour signe un billet qui souligne une baisse généralisée du lectorat des journaux traditionnels. « A l’exception de La Presse, de Devoir et du Journal de Québec, tous les quotidiens de la province ont vu leur tirage payant reculer au cours des six premiers mois de 2006. Les dernières donnés indiquent que le déclin du lectorat, amorcé il y a quelques années, s’accélère. »

D’un côté, nous avons le grand patron Pierre Karl Péladeau qui dit que ça va mal, de l’autre, Valérie Dufour journaliste au Journal de Montréal nous confirme le tout dans son billet signé pour le magazine des journalistes.

Mais voilà que nous pouvons voir dans les pages du Journal de Montréal du « à mars dernier, Lyne Robitaille, la présidente et éditrice du Journal de Montréal, nous sortir les statistiques de Nadbank et PMB. Ces deux firmes mesurent le lectorat de journaux et démontreraient une augmentation du lectorat du Journal de Montréal!

Qui dit vrai? Le grand patron qui aimerait convaincre ses journalistes de voir leurs textes publiés sur toutes ses plateformes médiatiques pour couper dans les coûts de journalisme ou la présidente et éditrice qui veut vendre plus de journaux aux lecteurs?

Autres textes sur Média

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Bistro le Ste-Cath

bistro le ste-cath restaurant est montréal hochelaga-maisonneuveUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

show_imageQuand un homme accouche

Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet: www.refletdesociete.com. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4


Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel    

3 Réponses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :