Médecine à deux vitesses

Raymond Viger | Dossiers Santé et Graffiti

Des copains, exaspérés de ne pas avoir de médecin de famille ont pris la décision de passer par la médecine privée. Au lieu d’un examen qui dure quelques minutes mais couvert par la Régie de l’Assurance maladie du Québec (RAMQ), ils ont maintenant droit à un examen d’une durée de 15 minutes pour 55$. S’ils dépassent 15 minutes, le prix est de 70$ pour 30 minutes.

En voulant prendre rendez-vous pour un examen de 15 minutes, la secrétaire s’objecte et mentionne qu’ils devraient réserver pour 30 minutes.  »Nous pouvons faire si peu en 15 minutes, pour la majorité des gens, l’examen dépasse les 15 minutes ».

J’ai été très surpris de cette affirmation. Quand la RAMQ paye les médecins à l’acte, quelques minutes suffisent. Si je payent à l’heure directement le médecin, pas capable de terminer l’examen en moins de 15 minutes. Deux poids, deux mesures. Est-ce la définition de la médecine à deux vitesses?

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur Santé

L’amour en 3 dimensions

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Catalogue complet des livres des Éditions TNT

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

La dépendance à Internet

Raymond Viger | Dossiers Graffiti et Internet 

On s’est fait voler au Café-Graffiti. Ordinateurs, imprimantes, scanner, télévision, lecteur DVD… l’équipement y est passé. Plus de 30 jours après, nous sommes encore à travailler avec quelques équipements empruntés, des portatifs que l’on installe et désinstalle soir et matin. Sans imprimante, je dois me promener d’un étage à l’autre avec une clé USB pour faire mes photocopies ou envoyer le document par Internet à un collègue pour me le faire imprimer. Les opérations sont plus longues et ardues. Tout le monde perd un temps fou pour faire son travail.

Nous ne pouvons pas procéder au remplacement des équipements. Ce sont les assurances qui vont les acheter et les remplacer eux-mêmes. Tout le monde commence à avoir hâte que la situation se replace.

Pour nous aider dans cette période un peu spécial, Bell a des difficultés avec le réseau Internet. Difficultés majeures. 10 jours ouvrables sans Internet au bureau!!! Cela nous permet de voir comment nous sommes dépendant d’Internet. Je suis obligé d’attendre en soirée, à la maison pour prendre mes messages, y répondre. Des gens m’appelent pour me dire que je n’ai pas encore répondu à leur message urgent. Message que je n’ai même pas eu la chance de lire encore.

Cela nous fait nager dans une ère préhistorique. Même l’accès à certains documents sont problématiques. Gardés en mémoire dans mes courriels, je n’ai pas encore accès à mes archives.

Deux incidents qui touchent les nouvelles technologies et qui nous empêchent de travailler confortablement et décemment. Ce qui m’amène à me questionner. Avec l’augmentation du traffic et des informations sur Internet, pendant combien de temps les réseaux vont pouvoir tenir le coup et garder le contrôle? Est-ce que la fin du monde sera le crash de ces réseaux?

Autres textes sur le Graffiti

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel     

Richard Martineau et la pédophilie: encore plus violent et incohérent

Raymond Viger | Dossier Richard Martineau

J’ai écrit un blogue sur la chronique de Richard Martineau du 21 mai dernier, dénonçant sa violence. En visitant son blogue, écrit la même journée, il en remet encore plus. Il pose la question suivante:

« Certains lecteurs se sont demandés pourquoi je ne donne ni son adresse, ni son numéro de téléphone. C’est simple: je suis journaliste, et je ne suis pas sûr si je peux donner les coordonnées de Robin Sharpe ».

Il fait un lien sur le nom de Robin Sharpe, qu’il répète à 7 reprises, nous dirigeant sur Canada 411 sur l’adresse et le téléphone de Robin Sharpe. Mon niveau de déception envers la chronique de Richard Martineau et maintenant son blogue vient d’augmenter encore d’un point. S’il se demande si en tant que journaliste il n’est pas sûr s’il peut donner les coordonnés de Robin Sharpe et qu’il les donne tout de même, cela prouve qu’il ne se considère pas comme un journaliste sérieux. Triste opinion de lui-même! Il devrait peut-être prendre un peu de temps pour réfléchir avant de cracher son venin à tout vent!

Pour montrer le niveau de violence que Richard Martineau suscite, voici quelques uns des commentaires qu’il a reçu:
« Moi je les pendrais par où ils ont pêchés »;
« je deviens tout à coup nostalgique des lynchages publiques sur les potences de fortune, dans les bleds reculés de l’ouest des USA »;

D’autres ont une opinion très faible de Richard Martineau et de son blogue:
« vous vous substituez à la justice, ce qui est un acte illégal. S’il arrive quoi que ce soit à cet ignoble individu et que ce fut causé par l’information publiée ici, vous serez complice du crime »;
« Je n’ai aucune sympathie pour ce genre d’individu et l’incompétence de notre système de justice m’enrage, mais je ne peux cautionner ce genre de comportement de la part d’un journaliste »;
« si cette maladroite dénonciation menait au lynchage du gars par « d’honnêtes citoyens hystériques », traiteriez-vous toujours le défenseur de la vengeuse et de l’assassin de brave et de héros? »;
« Je crois qu’il est quelque peu irresponsable de présumer que tous les lecteurs de ce blogue feront preuve d’autant de retenue que vous. »
« si tu décèles vraiment un humour digne de ce nom dans ce billet de Martineau, tu n’as vraisemblablement pas la même conception du rire que la mienne »;
« Répandre la violence ou en semer la graine, c’est la même chose. »;
« A vous entendre, on se croirait revenir dans les années 30 à Hambourg, Munich ou Berlin avant que Hitler profite de la vague pour prendre le pouvoir ».

Ce qui me console c’est que les lecteurs et blogueurs semblent avoir plus de discernement que par le passé. Richard Martineau s’est fait dénoncé et réprimandé par plusieurs. Et c’est bien ainsi.

Autres textes sur Richard Martineau

Autres textes sur Médias et journalisme

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

couverture  livre jean-simon copiePoésie urbaine. Je me raconte. Jean-Simon Brisebois.

Depuis 1997 Jean-Simon s’est découvert un goût pour l’écriture. Après avoir publié une trilogie poétique aux Éditions TNT(Entité en 2008, L’âme de l’ange en 2007 et Renaissance en 2006), plusieurs de ses lecteurs étaient curieux de savoir lesquels de ces textes parlaient le plus de lui. Il revient donc en force avec Je me raconte, un court récit autobiographique. Laissez-vous guider dans le monde particulier de ce jeune auteur!

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel  

Camping sauvage, Crazy et Cruising bar

Raymond Viger | Dossiers Cinéma

Après avoir fait une excellente critique du film « Bon cop, Bad cop », les lecteurs de ce blogue m’ont mentionné que ce film de Patrick Huard n’était pas le seul film québécois qui méritait mes éloges. Ils m’ont suggéré de visionner Camping sauvage, Crazy et Cruising bar.

Je me suis engagé à le faire. Je viens de louer ces trois films. Je n’ai pas été déçu de Camping Sauvage de Guy A. Lepage. Il a atteint son objectif d’être drôle et plaisant à regarder. Pas autant que Bon Cop Bad cop, mais suffisamment pour que je ne regrette pas le temps que j’ai investi dans le visionnement du film.

Je n’ai pas réussi à terminer Crazy. J’ai décroché au milieu. Il y avait une histoire qui se dessinait mais on dirait que les scénaristes ne l’ont pas exploité. Quand j’ai l’impression que j’en suis encore à l’introduction et que j’ai la moitié du film de regarder, il y a un problème.

En ce qui concerne Cruising bar, de peine et de misère je me suis rendu à la fin. J’ai l’impression que le film ne servait qu’à me présenter les personnages mais qu’on a oublié de bâtir une histoire autour de ceux-ci. L’idée était originale et aurait pu faire un tabac. Malheureusement, on m’a laissé sur mon appétit. J’ai voulu arrêter le film à plusieurs reprises. J’ai persévéré en espérant qu’il y aurait un crescendo quelque part. Malheureusement, ce fût un pétard mouillé.

J’espère encore que le cinéma québécois va se réveiller et nous montrer ses vraies couleurs.

Autres textes sur Cinémas films et vidéos

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Après la pluie… Le beau temps

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelleRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel 

Perez Hilton et les grandes gueules du Web

Raymond Viger | Dossiers Culture, Britney Spears ,Graffiti, Journal de Montréal

Le 14 mai dernier, le Journal de Montréal nous présentait Perez Hilton, un blogueur qui s’amuse à potiner sur les vedettes d’Hollywood: commentaires juteux, photo de paparazzi tout est bon pour Perez Hilton pour attirer l’attention. Les potins, vraies ou pas, sur Britney Spears, Angelina Joly, Ben Affleck, Paris Hilton… Une ou deux photos. Une ou deux phrases virulentes et c’est tout.

Ce qui me surprend c’est que des millions d’internautes se régalent de ces potins vident de sens et de véracité. Plusieurs actions en cours risquent de faire fermer le site. Mais je suis déçu que ce genre de site puissent durer des années avant que les procès le fassent fermer. La lecture est la nourriture de l’âme dit-on. Mais certaines lectures sont plus fast-food que d’autres.

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur Culture

    Bistro le Ste-Cath

    bistro restaurant resto bonne bouffe où manger est montréalUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

    Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

    Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

    Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com

      Abonnement au magazine Reflet de Société

      Une façon originale de soutenir notre intervention auprès des jeunes.

      magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

      Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

      • Le citoyen est au cœur de notre mission
      • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
      • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
      • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
      • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

      Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement/ Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

      Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

      operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

      Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

      Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
      Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
      Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

      Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel    

      Les accommodements raisonnables québécois

      Raymond Viger | Dossiers PolitiqueGraffiti, Journal de Montréal, Accommodements raisonnables

      Le 24 mai dernier, le Journal de Montréal nous contait l’histoire de Stéphane Gauthier. Ex-employé de Goodyear, M. Gauthier voulait compléter son diplôme en soins infirmiers au Cegep de Valleyfield. Question de lieu de résidence et de distance du Cegep, Emploi-Québec ne pouvait subventionner M. Gauthier. Quelques heures après avoir publié son histoire dans le Journal de Montréal, Emploi-Québec renverse sa décision et accepte M. Gauthier au Cegep de Valleyfield.

      En renversant sa décision et en allant contre les règles établis par Emploi-Québec, est-ce une forme d’accommodement raisonnable que nous accordons à M. Gauthier? Si nous sommes ouvert et heureux pour un tel accommodement raisonnable pour un Québécois pur laine, le serions-nous tout autant pour un immigrant?

      Autres textes sur le Graffiti

      Autres textes sur les Accommodements raisonnables

      Autres textes sur Politique

      Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

      Merci de votre soutien.

      Après la pluie… Le beau temps

      apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelleRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

      Le livre est disponible au coût de 9,95$.

      Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.htmlPar la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.


      Autres livres pouvant vous intéresser

      Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

      Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

      Les partenariats public-privé (PPP)

      Raymond Viger | Dossiers Graffiti, Média

      La Presse Canadienne nous apprend que l’Agence des partenariats public-privé du Québec ne respecterait pas les principes en vertu desquels elle a été créée. Le quotidien Le Devoir rapporte qu’elle a accordé des contrats de 430 000$ à la firme Price Waterhouse Coopers en 2006 sans passer par un appel d’offres public. Les contrats étaient liés à un PPP en préparation pour la nouvelle salle pour l’Orchestre symphonique de Montréal.

      Troublant d’apprendre aussi que le président de l’Agence des PPP, Pierre Lefebvre est lui-même un ancien de Price Waterhouse Coopers. Il a déjà indiqué que l’appel d’offres était l’un des principes directeurs de la Politique-cadre sur les PPP, insistant sur la nécessité d’un marché concurrentiel pour que le gouvernement ait le meilleur prix.

      « Faites ce que je dis et non pas ce que je fais ». De beaux grands discours, de beaux grands principes directeurs, mais dans la gestion de tous les jours, on fouille dans l’argent des contribuables sans réserves et sans rien respecter. Les grands projets du gouvernement ont la malencontreuse habitude de défoncer leurs prévisions budgetaires. Les PPP, malgré leurs grands principes, nous mettent-ils à l’abri de toutes ces incohérences? Après le scandale des commandites, le juge Gomery devra-t-il revenir pour le scandale des PPP?

      Pour rejoindre le Café-Graffiti: (514) 259-6900

      Autres textes sur le Graffiti

      Autres textes sur Média

      Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

      Merci de votre soutien.

      Bistro le Ste-Cath

      bistro le ste-cath restaurant est montréal hochelaga-maisonneuveUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

      Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

      Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

      Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

      show_imageQuand un homme accouche

      Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet: www.refletdesociete.com. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4


      Autres livres pouvant vous intéresser

      Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel    

      %d blogueurs aiment cette page :