François Morency et le chapiteau de Bromont, 6e partie

Raymond Viger | Dossiers François Morency, Graffiti, Humoriste

C’est la première fois que je mets les pieds dans les chapiteaux. Il y en a deux. Un à Bromont, l’autre à St-Sauveur. Je trouve l’idée originale et intéressante. Faire sortir les gens de Montréal et éviter de ne faire que des spectacles et des événements dans le centre-ville. C’est la nouvelle version des théâtres d’été qui ont eu leurs heures de gloire.

Il y a le chapiteau près de l’auberge du Château Bromont, mais il y a aussi la grande tente du spectacle de chevaux Kasa sur le terrain d’un grand marché aux puces. La région touristique s’est bien développé. Plusieurs touristes profitent de ces spectacles pour coucher sur place. Cela explique que toutes les chambres de la région aient été loué.

Le chapiteau est intéressant. D’une part, la salle est intime tout en étant capable de recevoir 900 visiteurs. Les bancs sont confortables et nous avons suffisamment d’espace entre chaque rangée de bancs. La salle est simple. Le fait de se retrouver en région, cela explique possiblement que le prix du spectacle semble plus abordable qu’à Montréal.

Le spectacle débute. Notre groupe en a eu pour son argent. D’un côté, nous avons été gêné par le rire un peu particulier d’Amédé qui ne pouvait se contenir. De l’autre, Danielle trouvant tellement que je profitais du spectacle qu’elle m’a montré du doigt à Lyne dans les passages ou j’étais en train de m’étouffer de rire.

Le rire a été soutenu et François Morency a offert une excellente prestation. Je ne peux que le recommander. L’humour de François Morency est accessible à tous, sans aucune vulgarité. Un humour qui passe bien. Pour ceux qui ont assisté au spectacle,  »Passe-moé le ketchuuuuuup » est sûrement la phrase que l’on retient de cette soirée.

Après le spectacle, nous reconduisons Lyne et Amédé à leur automobile. Il est 23:00 heures. Le trafic et possiblement quelques détours non désirés les amènent à Montréal vers les 2:00 heures du matin! OK, ils n’auraient pas gagné le rallye Bromont-Montréal. Une chance que leur véhicule était stationné à Bromont et qu’ils n’ont pas eu à revenir dans le fond du bois!

Je voudrais souligner ici, que malgré son nom qui semble sortir d’une autre génération, Amédé n’a que 18 ans. Ça ne fait qu’une année qu’il est arrivé à Montréal. C’était la première fois qu’il assistait à un spectacle d’humoriste en direct. Une expérience qui risque de le marquer pour le restant de ses jours.

Amédé travaille au Journal de la Rue depuis qu’il est arrivé à Montréal. Il s’occupe du service auprès de la clientèle. Il est bien apprécié des gens qui soutiennent notre organisme. Parfois il fait quelques petites erreurs questionnables. Comme aujourd’hui, il a réabonné une personne par téléphone avec une carte de crédit. Après avoir fait autoriser le dépot sur carte de crédit, il a remarqué qu’il avait oublié de demander le nom et les coordonnés de la personne. Nous avons dû appeler le centre de la carte de crédit pour qu’il demande à la personne concernée de nous rappeler! Parfois, il pourrait faire la première partie d’un spectacle d’humour.

Maintenant que le spectacle de François Morency est terminé, que Lyne et Amédé sont revenus à Montréal, vous pensez possiblement que cette histoire vient de se terminer. Désolé de vous décevoir, mais il y a encore une suite. N’oubliez pas que Danielle et moi allons nous coucher dans le fin fond du bois.

Demain, nous allons nous lever pour faire le trajet Bromont-Montréal et tenter de battre le record de lenteur de Lyne et Amédé. Ils ont mis 3:00 heures pour faire le trajet. Demain vous pourrez suivre la suite de cette aventure et connaître le temps que Danielle et moi avons mis pour revenir à Montréal en partant de Bromont. Et n’oubliez pas, nous sommes des lève-tôt. La journée va débuter à 7:00 heures le matin!

L’histoire complète de François Morency, humoriste au chapiteau de Bromont.

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur Humour

show_imageQuand un homme accouche

Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet: www.refletdesociete.com. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel 

2 Réponses

  1. […] récents Showtime, François … sur François Morency et le chapit…kahina sur Suicide sans souffrance, comme…kahina sur Suicide sans souffrance, comme…kahina sur […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :