Guy A. Lepage, Tout le monde en parle VS Le Banquier et Occupation double

Guy A. Lepage, Tout le monde en parle VS Le Banquier et Occupation double

Dossier  Graffiti, Tout le monde en parle

TVA vient de partir en guerre contre Radio-Canada pour les cotes d’écoute du dimanche soir. Vis-à-vis la traditionnelle émission de Guy A. Lepage, Tout le monde en parle, TVA veut opposer Loft Story. Pour soutenir Loft Story, ou plutôt tenter de faire mal à Guy A. Lepage et à Tout le monde en parle, l’émission Le Banquier irait jusqu’à allonger son émission de quelques minutes.

J’ai de grosses difficultés avec cela. Je ne suis pas convaincu que cette stratégie guerrière de TVA est la meilleure. Je garde en mémoire les années ou les magasins d’alimentation ont parti une guerre de prix. Ils ont fait faillite pas longtemps après.

Je suis éditeur d’un magazine, Reflet de Société. Les autres magazines ne sont pas des compétiteurs. Au contraire. Plus les gens vont lire d’autres magazines, plus ils ont des chances d’être intéressé de lire le mien éventuellement. Si je suis le seul à éditer un magazine, il n’y aura pas assez de stimulation pour que les gens gardent des habitudes de lecture. Éventuellement mes lecteurs vont chercher d’autres médias. Je suis tellement convaincu que je suis partenaire avec les autres médias similaires au mien que j’ai même créé dans Reflet de Société une chronique intitulée « À la découverte des magazines d’ici ». À chaque numéro, nous y présentons un magazine différent et nous offrons à nos 490 000 lecteurs de s’abonner à ceux-ci.

Autre exemple, dans une autre vie, j’étais impliqué dans la gestion d’un magasin de meubles sur la Plaza St-Hubert. Il y avait 17 autres magasins de meubles à quelques pas de notre magasin. Est-ce que les 17 magasins de meubles étaient en compétition l’un contre l’autre. Non. Les gens venaient systématiquement sur la Plaza St-Hubert parce qu’ils savaient qu’en quelques pas, ils pouvaient comparer les différentes marchandises, faire un choix et acheter. Nos compétiteurs étaient tous les autres magasins de meubles qui n’étaient pas sur la Plaza St-Hubert. Nous étions 17 magasins à faire des publicités et des promotions pour attirer une clientèle sur la Plaza St-Hubert. Et ça fonctionnait.

Revenons maintenant à Guy A. Lepage et l’émission Tout le monde en parle, Julie Snyder et Le Banquier et Occupation double. TVA débute la guerre. Ceux qui ont débuté des guerres n’en sortent pas nécessairement vainqueurs. Qui sont les vrais compétiteurs de Radio-Canada et TVA? Le cinéma? Les 123 postes ou plus que l’on peut zapper avec les différents moyens de communication disponibles? Internet et son développement de nouveaux produits? Quoi d’autre encore?

Quelles sont les conséquences possibles d’une telle guerre? Aucune émission ne peut faire de consensus. Il y aura toujours un mouvement de téléspectateurs d’un réseau à l’autre. Si une famille est déchirée entre deux émissions vedettes qui passent en même temps soit que la famille se divise dans deux pièces avec chacun leur téléviseur, soit qu’une moitié devra enregistrer son émission pour la regarder plus tard. Si la chicane commence à prendre dans la famille peut-être qu’un des leaders de la famille, tellement déçu de perdre l’harmonie familiale, décidera d’amener tout le monde au cinéma pour éviter de faire une chicane et qu’un groupe gagne sur l’autre. Il en arrivera peut-être aussi à dire que si la télévision divise ma famille, mieux vaut ne plus regarder la télévision et trouver d’autres activités pour remplacer celle-ci.

Si les émissions passaient à des heures différentes, tout le monde aurait pu y trouver son compte. Nous aurions conservé une famille unie, acceptant de regarder ensemble différentes émissions qui plaisent à différents membres de cette famille.

Nous ne sommes plus à l’ère ou la télévision se limitait à nous présenter Radio-Canada et Télé-Métropole. Il n’y a pas deux chaînes qui rivalisent entre-elles. Il y a plusieurs chaînes qui rivalisent avec les nouvelles technologies. TVA aurait-il dû plutôt faire une alliance (formelle ou informelle) avec Radio-Canada pour donner un rythme constant et garder l’intérêt des téléspectateurs?

Si TVA en arrive à mettre tous ses efforts pour tenter de « battre » Guy A. Lepage et son émission Tout le monde en parle, restera-t-il suffisamment d’énergie à TVA pour avoir d’autres émissions de qualité en d’autres temps? Est-ce important d’enlever quelques téléspectateurs à l’autre chaîne ou est-il préférable d’éviter l’hémorragie vers les autres médias?

Je suis très déçu de la réaction de TVA. Je suis déjà un fan de l’émission de Guy A. Lepage. Quand Danielle ma blonde regarde des émissions que je n’aime pas, comme Occupation Double, j’étais à ses côtés et faisait de la lecture. C’était ma façon de lui tenir compagnie pendant ses émissions préférées. Comment allons-nous gérer ce conflit d’horaire que TVA vient de nous servir? Je vous en ferai part dans les semaines qui vont suivre.

Un rappel de 2004

En décembre 2004, Occupation Double, présenté le jeudi soir à 20:00 heures avait 2  477 000 de téléspectateurs. Lorsqu’ Occupation Double a présenté l’heure de vérité le dimanche soir pour « battre » Guy A. Lepage, Tout le monde a eu 1 204 000 téléspectateurs et Occupation Double en a eu 2 056 000. Est-ce qu’ Occupation Double a battu Guy A. Lepage ou s’ils ont perdu 421 000 téléspectateurs par rapport à leur cote d’écoute du jeudi.

Textes sur Tout le monde en parle.

Autres textes sur le Graffiti:

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicités

2 Réponses

  1. […] Tout le monde en parle VS Le Banquier Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié. Merci de votre soutien. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :