Les enfants les plus "poqués" de la DPJ

Raymond Viger | Dossier Journal de Montreal

Le 8 décembre, Jean-Philippe Pineault signe dans le Journal de Montréal un article sur les enfants de la DPJ. Pour réaliser ce reportage, pendant une semaine, un journaliste du Journal de Montréal prend le rôle d’un intervenant.

Je suis obligé de me questionner sur l’impact d’un tel reportage sur des jeunes de 6 à 12 ans. Le Centre jeunesse ou le reportage est réalisé est nommé. Je ne le renommerai pas ici pour éviter d’en rajouter. On y  parle du vécu de ces jeunes, de leur comportement… En lisant le reportage, ils vont se reconnaître. On présente les jeunes comme étant les plus « poqués » de la DPJ.

Ces jeunes ont déjà assez souffert. Est-ce utile de les traiter de: jeunes les plus « poqués »? Je suis convaincu que les lecteurs du Journal de Montréal sont assez intelligents pour comprendre la situation sans qu’on mette une étiquette sur ces jeunes.

Autres textes sur Média

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Bistro le Ste-Cath

bistro le ste-cath restaurant est montréal hochelaga-maisonneuveUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

show_imageQuand un homme accouche

Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet: www.refletdesociete.com. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4


Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel        

14 Réponses

  1. Ce questionnement revient malheureusement trop souvent. Est-ce qu’il faut enlever les enfants de leurs familles ou s’il faut soutenir les familles à pouvoir aider leurs enfants?

    Est-ce qu’en déracinant un enfant on l’aide dans ses difficultés ou si on augmente le nombre d’handicap à surmonter?

    Quand une famille déménagement trop souvent cela peut affecter le développement d’un enfant. Imaginez maintenant quand on déménage l’enfant dans un nouvel environnement tout à faire inconnu!

    Raymond.

    J'aime

  2. bonjour,
    moi je suis une mere de trois enfants qui sont placer par le dpj de rouyn-noranda pour jusqu’a majorite et je ne suis pas d’accord leur decicions! il prend des enfants qui sont heureux et en santé mais qu’ils laisse des parents avec leur enfants qui sont pas la pour leur enfants et que les enfants sont mal etc!
    ils veux rien faire sont bien comme sa ils ont plein monde de leur cote des juge des avocats d’autres gens !mes enfants sont placer juste a cause de probleme de retard de langage et probleme de communication de entre nous et je ne suis pas seul dans se cas la ils a 1 d’autres qu’il sont placer et plusieur qui vie encore avec leur parents! qu’ils prene les enfants qui a vraiment besoin d’eux et de laisser des enfants avec leur parent et qui sont bien!qui donne vraiment de l’aide de la bonne facon sans enlever les enfants des parents »leur facons d’aider sa ma pas aider sa l’enpirais et s’est ca qu’ils voulais pour placer mes enfants !leur loi je trouve pour moi sont des pas bon! ils aurais besoin de plusieur changement!

    J'aime

  3. Bonjour M. Gorgon.

    Merci pour les informations complémentaires. J’ai remis le tout à mon adjoint, François Richard qui va prendre contact avec vous.

    Au plaisir,

    J'aime

  4. bonjour,
    oui j’ai déjà pensé aider les autres enfants et/ou adultes du système j’ai même déjà offert mes services pour donner des conférence à la DPJ de l’Abitibi qui est resté sans voix depuis le mois de février 2009…(j’ai rentré le directeur de la DPJ pour lui soumettre mon projet…il était sensé me donner des nouvelles mais encore aujourd hui j’attends…)

    je suis convaincu que mon histoire pourrais aider d’autres gens qui vivent des situations pas facile mais cela commence par nous…

    un jour lorsque j’avais 18 ou 19 ans une personne ma dit : <> je n’ai pas compris tout de suite cette phrase mais aujourd hui je comprends…et je crois que cette énnocé est la raison de ma résilliance face au problèmatique que j ai vécu

    J'aime

  5. Bonjour M. Gordon.

    Les fraternités d’entraide comme les Alcooliques Anonymes ont réussi à aider beaucoup de gens. Contrairement aux interventions plus institutionnelles, les fraternités d’entraide deviennent un mode de vie, une nouvelle famille de soutien. Disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, il y a toujours quelqu’un pour nous aider.

    Les fraternités d’entraide se sont développées. Nous avons vu les Alcooliques Anonymes, Gamblers Anonymes, Dépendants affectifs anonymes, Sexaholic Anonymes… Il n’y a pas de limites au soutien qu’une communauté peut offrir.

    C’est important d’avoir des ressources institutionnelles ainsi que des fraternités d’entraide. Ces fraternités d’entraide peuvent s’identifier « Anonymes », mais elles peuvent aussi être un groupe de bénévoles, un organisme communautaire… La complémentarité des deux modes de vie permettent un soutien complet.

    Merci M. Gordon pour votre commentaire. Avec l’expérience que vous avez, avez-vous pensez vous impliquer dans votre milieu?

    J'aime

  6. Le système devrait être modifié pourquoi ne pas prendre des gens qui comme moi ont déjà de l’expérience dans le domaine…un peu comme les AA qui de mieux placé pour comprendre les enfants qui sont dans ce système peut être que nous avons pas de formation, pas de diplome dans ce champs d’étude mais nous avons l’expérience

    et…quel expérience merci

    J'aime

  7. Bonjour Stéphane.

    Plusieurs intervenants de la DPJ aimeraient pouvoir changer les choses. Mais la lourdeur du système en écrase plusieurs. Certains se retrouvent sur le bord du burn out et doivent continuer leur travail. Peut-on penser aider les jeunes quand on ne soutient pas ceux qui sont en première ligne?

    J'aime

  8. Arrêtez de vous illusionner. Réveillez-vous.
    La DPJ doit être réformé et leurs travailleurs et complices, coupables de crimes contre les enfants doivent être traduits en Justice et ce, dans les plus brefs délais. Continuons de dénoncer pour l’amour de nos enfants.
    Un point c’est tout.

    Merci !
    Stéphane

    J'aime

  9. La référence à votre site est faite. Vous pouvez aussi prendre un espace pour résumer votre position et votre expérience, cela pourra permettre d’intéresser les Internautes qui passent ici.

    J'aime

  10. Je ne sais pas si les enfants de la DPJ ce sont les plus “poqués”, mais je sais une chose, grâce à notre œuvre de charité qui porte ses fruits et aux Magistrats qui ne sont pas dupes, la DPJ et ses complices commencent à êtres “poqués” eux aussi.

    Pour tout savoir à ce sujet rendez-vous sur notre ForumPositif en suivant notre lien.

    PapaThème, alias pour la protection des Enfants et/ou de la DPJ et sa bande.

    J'aime

  11. Bonjour M. Gordon.

    Félicitations pour le chemin de vie que vous avez parcouru. Si vous avez le goût de partager votre histoire, vous êtes le bienvenu. Vous pouvez le faire directement sur le site ou encore me l’envoyez sur mon mail.

    Au plaisir de vous lire.

    J'aime

  12. j’aimerais revenir sur les enfants dela DPJ…étant moi m^me un enfant du système avec plus 37 placements en F.A. et environ trois en C.A. je peux me conssidérer chanceux d’avoir passé ou je suis passé cela a fait de moi une personne plus forte…avec pas d’enfance mais plus forte aujourd’hui je suis diplômé collégial agé de 32 ans je pourssuis des études universitaire en comptabilité je n’ai rien demandé a personne…juste peut raconté mon histoire vous seriez étonné…

    J'aime

  13. Il est très dommage que le vrai journalisme soit mort au Québec, à preuvre votre distortion de la réalité subventionné.
    Le vrai visage du système dit de protection jeunesse au Québec:

    Cliquer pour accéder à ProtegezVosEnfants.pdf

    Protégeons nos enfants

    Protect our children

    http://www.sosquebec.com/

    J'aime

  14. Ça sent le manque de respect et ça pue le sensasionnalisme…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :