Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Spectacle hip hop au Bistro le Ste-Cath (l’ancien Bistro In Vivo)

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Dossier Prostitution et Sexualité.

Qui est le mieux placé pour influencer ce choix de société qui nous concerne tous? Certains nous diront que les prostituées sont à même de pouvoir nous dire ce qui est bon pour elles.

J’ai été travailleur de rue auprès de prostituées pendant de nombreuses années. J’ai accompagné un certain nombre de femmes qui se prostituaient. J’ai eu l’occasion de les revoir 10 ans plus tard. Même si certaines m’avaient dit avoir fait un choix conscient et éclairé, dix ans plus tard, lorsqu’elles étaient sorties du milieu, leur réponse avait changé. Ces femmes ont eu à faire face à d’atroces souffrances et à de multiples formes de violences.

Prostitution et politique

Il y a quelques années, le Bloc Québécois a mis sur pied un comité de réflexion concernant la prostitution. Après quelques consultations, trois députés du Bloc Québécois ont déposé un projet de loi visant à légaliser la prostitution.

Jeune et prostitution

Le Conseil permanent de la jeunesse, après avoir consulté 19 jeunes prostitués de Montréal et de Québec propose maintenant de décriminaliser les personnes se prostituant et leurs clients. Est-ce que 19 jeunes sont représentatifs de l’ensemble du milieu? Leur opinion sera-t-elle la même le jour où ils ne pratiqueront plus la prostitution?

Pays ayant légalisés la prostitution

Quelques groupes communautaires tentent de faire légaliser la prostitution. Je ne vous cacherai pas qu’au début des années 90, j’ai moi-même été en faveur de légaliser la prostitution. Aujourd’hui, je suis cependant ébranlé par de nouvelles informations que nous ne pouvons pas négliger. Des pays tels que les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Australie ont légalisé la prostitution depuis maintenant 10 ans. Nous pouvons analyser les résultats de leur expérience avant de nous positionner.

La prostitution, le plus vieux métier du monde?

Un argument en faveur de la légalisation est de penser que la prostitution a toujours existé et qu’elle existera toujours. Pourquoi alors ne pas légaliser? Quand je pense à la femme et aux métiers qu’elle a exercé dans nos sociétés, ce n’est pas comme une prostituée que je la vois. La femme a premièrement été une mère, celle qui veillait à la vie en communauté pendant que les hommes allaient à la recherche de nourriture. Être parent, citoyen de sa communauté. Et cela implique d’être sage-femme, artisane, infirmière, cuisinière… Toutes sortes de métiers qui consistent à prendre soin de l’autre et de sa communauté.

Expérience de la légalisation de la prostitution

Les dix années d’expérimentation, démontrent qu’en légalisant la prostitution, les conditions de vie des femmes se sont détériorées, le trafic des femmes et des enfants a augmenté, la prostitution de rue a triplé. Pire, on voulait légaliser la prostitution pour enlever ce gagne-pain aux groupes criminalisés. Erreur. Ces groupes se sont rapidement organisés et contrôlent les bordels légaux! Si demain matin, la prostitution est légalisée à Montréal, qui a la capacité de s’organiser rapidement, de se trouver des prête-noms et d’avoir l’argent nécessaire pour nous construire de superbes bordels de luxe? Les groupes criminalisés, évidemment.

La prostitution, un choix?

Ceux qui favorisent la légalisation de la prostitution disent que les femmes se prostituent par choix. Dans les faits, n’est-ce pas plutôt par manque de choix? La très grande majorité des personnes qui se prostituent ont été sexuellement agressées et très souvent en bas âge. Est-ce que cela doit être considéré dans notre réflexion?

Combien de personnes se prostituent, forcées directement ou indirectement? Et il y a celles qui n’ont rien connu d’autres, souvent perdues dans une dépendance aux drogues, tentant de fuir leurs souffrances. Est-ce qu’elle se prostitue pour consommer ou consomme-t-elle pour pouvoir se prostituer? Un cercle vicieux qui nous montre qu’il s’agit d’un flagrant manque de choix.

Il est vrai que pour un petit nombre d’entre elles, la prostitution est un choix, un mode de vie qu’elles ont accepté. Une prostitution de luxe où la prostituée garde le contrôle de son corps et est capable de mettre ses limites face aux clients. Mais ce n’est qu’une faible minorité. Peut-on accepter de légaliser la prostitution, sachant que la très grande majorité va en subir les tourments?

autres textes sur la légalisation de la prostitution.

  1. pourquoi le travail du sexe entre adultes consentants est criminel?
  2. le commerce du sexe
  3. avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?
  4. doit-on légaliser la prostitution?
  5. les effets pervers de la légalisation de la prostitution
  6. prostitution: légalisation, décriminalisation, tolérance… et quoi encore!
  7. prostitution de luxe: les hauts et les bas d’une escorte.
  8. les clients de la prostitution.
  9. pour ou contre la légalisation de la prostitution?
  10. prostitution et toxicomanie
  11. être la mère d’une prostituée toxicomane
  12. la prostitution dans les prisons
  13. les filles dans les gangs de rue et la prostitution.
  14. prostitution: légalisation, décriminalisation, tolérance… et quoi encore!
  15. pour ou contre la légalisation de la prostitution: décriminaliser l’industrie de la prostitution ou la prostituée?
  16. Prostitution, Grand Prix de F1 et exploitation sexuelle
  17. La prostitution mise à nue

autres textes sur sexualité

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉguide crise suicidaire livre se suicider bouquin vouloir mourir prévention intervention suicide

Le guide d’intervention auprès de personnes suicidairesdémystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre, au coût de 4,95$, est disponible :
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Merci pour votre soutien envers notre intervention auprès des jeunes.

Autres livres pouvant vous intéresser:

89 Réponses

  1. Merci pour ce texte. Il me fait réfléchir. J’étais plutôt en faveur de la légalisation de la prostitution, croyant que les prostituées pourraient être mieux encadrées et donc moins « à risque » face à plusieurs menaces qui les guettent. Je ne dis pas que je suis maintenant contre la légalisation de la prostitution, mais ça me fait réfléchir. Merci

    J'aime

  2. Bienvenue sur ce site de réflexion sur les thèmes sociaux. Pour permettre d’avancer la réflexion et le débat sur la légalisation ou la décriminalisation de la prostitution, n’hésitez pas à laisser votre commentaire sur votre position et sur ce qui la motive.

    Au plaisir de vous lire.

    J'aime

  3. Merci pour ces informations intéressantes sur la légalisation de la prostitution!

    Gael – Rédacteur pour http://www.danger-sante.org/

    J'aime

  4. Il serait peut être un peu temps finalement, qu’on mette la tête des clients de la prostitution dans la boue ! Qu’on les culpabilise car ce sont eux les coupables avec les patrons de cabarets. Ils créent la demande pour la prostitution. Directement ou indirectement, il créent les trafics d’êtres humains, de jeunes filles.
    Le client est un maillon essentiel dans la création des réseaux de prostitution. Comment peut-on encore considérer de nos jours « l’amour » comme une marchandise?

    J'aime

  5. C’est vrai que le client a sa part de responsabilité dans les réseaux de prostitution. Plusieurs organismes d’intervention prône effectivement qu’il faut inclure une intervention auprès des clients des prostituées si l’on veut avoir une intervention efficace.

    J'aime

  6. pourquoi tout a étais éffacer ?

    J'aime

  7. Bonjour.

    Rien n’a été effacé. C’est juste que tu n’es pas dans le même texte. Ici c’est mon blogue en tant que rédacteur. Mes textes sont publiés dans les archives du Journal de la Rue où je participe. Je te laisse le lien pour les archives du magazine où tu pourras y voir tes anciens commentaires: http://journaldelarue.wordpress.com/2006/10/08/pour-ou-contre-la-legalisation-de-la-prostitution/

    J'aime

  8. http://www.everyoneweb.fr/prostitution/

    Recherche personnes pour projets de création sur le sujets de la prostitution.

    J'aime

  9. Légalisation de la prostitution, décriminalisation de la prostitution, tolérer la prostitution, judiciariser la prostitution… Pourquoi le débat sur la prostitution ne fait que recommencer sans que l’on puisse arriver à une finalité?

    J'aime

  10. Vous soulevez une question fort intéresante à débattre. Plusieurs politiciens prennent le dossier de la prostitution et veulent en arriver à une finalité. Certains pour légaliser la prostitution, d’autres pour condamner la prostitution. 2 écoles de pensées diamétralement opposé tentent de légiférer sur la prostitution. Ce qui donne toutes sortes de consultations. Encore une fois, les intervenants qui déposent des mémoires sur la prostitution sont divisés entre les deux clans.

    Le débat sur la prostitution est complexe et ne peut se résoudre avec un seul changement de loi. Un changement social, nécessite un travail terrain qui lui exige des investissements et une concertation énorme.

    Les gens sont motivés à changer la loi, mais n’ont ni le temps ni l’argent pour investir dans son application, ce qui rend le débat sur la prostitution stérile.

    J'aime

  11. Facea la légalisation de la prostitution, les politiciens veuln jsute bien paraitre pour des votes.

    J'aime

  12. Je suis d’accord avec le fait qu’un simple changement de loi ne peut à lui seul être cohérent dans le monde de la prostitution. C’est sur le terrain que les changements sociaux se vivent.

    J’ai écrit un billet sur les préalables à la légalisation de la prostitution, billet qui devrait être lu par tous politiciens qui voudraient s’impliquer dans un changement de lui sur la prostitution:

    https://raymondviger.wordpress.com/2007/12/20/avons-nous-l%e2%80%99argent-necessaire-pour-legaliser-la-prostitution/

    J'aime

  13. Prostitution n’est pas que sur la rue. Combien de politiciens se prostituent pour quelques votes?

    J'aime

  14. Pour plus d’information sur notre la prostitution, je vous invite M. Pierre à lire notre dossier prostitution: http://www.refletdesociete.com/prostitution.html

    J'aime

  15. En légalisant les danses à 10$, le gouvernement n’a-t-il pas commencé à légaliser la prostitution?

    J'aime

  16. Chère prostituée affamée.

    Un angle intéressant que vous nous proposé dans ce débat. Les danses à 10$ (danses contacts) font-elles partient du monde de la prostitution? À partir du moment qu’il y a attouchement des parties sexuelles et qu’il y a échange d’argent est-ce de la prostitution ou un spectacle de danse érotique? La ligne est effectivement déjà dépassé. Et qui contrôle le tout? Les groupes criminalisés et les gangs de rue évidemment.

    J'aime

  17. Prostitution: échange de sexe contre de l’argent. Danse à 10$ pour échange de sexe. argent + sexe = prostitution.

    J'aime

  18. Je suis d’accord avec vous Prostituée affamée que les danses à 10$ font parti de l’industrie du sexe et de la prostitution.

    J'aime

  19. C’est quoi la différence entre une danseuse qui accepte 10$ pour danser nue ou une comédienne qui accepte un gros cachet pour se montrer nue dans un film? Est-ce que les comédiennes qui se montrent nue au cinéma font de la prostitution de luxe? Est-ce légal ou illégal?

    J'aime

  20. Cette réflexion a déjà été abordé par Martin Ouellet pour le magazine Reflet de Société: http://journaldelarue.wordpress.com/2006/10/08/certaine-formes-de-prostitution-sont-plus-legales-que-dautres/

    J'aime

  21. Une loi peut-elle changer la vie d’une prostituée?

    J'aime

  22. Que ce soit en fonction de la prostitution, de la toxicomanie, l’itinérance ou tout autre sujet social, la seule règlementation ne peut créer un changement social et de comportement. C’est le travail terrain qui permet d’obtenir un changement réel de mode de vie.

    J'aime

  23. Il y a des fraternités d’entraide genre Gamblers Anonymes pour les gamblers, Alcooliques Anonymes pour l’alcool, Narcotiques Anonymes… Pourquoi n’y a-t-il pas des fraternités d’entraide pour les prostituées?

    J'aime

  24. Très bonne question M. Jean-Pierre. D’une part, pour ouvrir un meeting il faut avoir un nombre de personnes intéressées à y assister, il faut être régulier et il faut être capable de s’identifier comme ayant une dépendance. En ce qui concerne la prostitution, nous retrouvons souvent les prostituées dans des thérapies pour personnes alcooliques et toxicomanes. De plus, leur état de santé nécessite souvent une présence médicale.

    J'aime

  25. Déjà les femmes se retrouvent dans le ghetto de la prostitution, vendue, violée… S’il fallait qu’on en arrive à légaliser la prostitution….

    J'aime

  26. C’est un fait Philippe qu’en légalisant la prostitution, on permet aux groupes criminalisés et aux gangs de rue d’infiltrer la légalité, de devenir d’honnêtes commercants sans empêcher la main mise qu’ils ont sur les femmes.

    J'aime

  27. Merci pour ce texte. Cela me fait voir la prostitution et le débat sur la légalisation de la prostitution sous un angle nouveau.

    J'aime

  28. C’est un plaisir de vous offrir des textes de réflexion permettant d’ouvrir le débat.

    J'aime

  29. ne croyer vous pas que la prostitution , si contrôlée , pourrait permettre beaucoup de choses ,premierement c’est une resource que nous couperions directement au gang de rues / motards !
    ne croyez vous pas que si les prostituées était considérées comme des honnete travailleuse / payeuse de taxes nous pourrions en tirer beaucoup !
    il est certain que c’est un metier qui devrait être surveiller et ardament reglementé mais si nous ferions comme dans les pays qui bien avant nous on légalisé la prostitution , dans ces pays elles sont suivies par un medecin et on des preuves demontrant qu’elle sont ‘apte’ a travailler et elle paye des taxes et des impôt , et je n’ai jamais entendu parler de problemes de gang de rue ou de motards !

    J'aime

  30. vous vivez sur quelle planet?le sexe est un produit comme un autre si la prostitution est interdit dans certain pays c’est juste pars-ce-que leur loby sont moins puissant que celui de l’armement ou du tabac.

    J'aime

  31. Bonjour Milosevic.

    Vous considérez que de louer les services sexuels d’une femme, c’est la même chose que de louer un cheval ou une voiture?

    J'aime

  32. C’est mon métier et j’en suis fière!

    Je le défend du mieux que je peux. J’ai quitté le monde de l’édition pour me consacré à une nouvelle passion. Les humains… alors fini les ordinateurs et la pression des patrons, pour toujours produire plus rapidement, pour être plus compétitif… fini les compagnies par action!

    Maintenant je fais de l’artisanat! Je travail à une dimension plus humaine pour moi. Eh oui je suis une travailleuse du sexe!

    Merci de nous laisser nous exprimer!

    Amélie Jolie
    Une des cinq membre fondatrice de l’union des Travailleuses du sexe du Québec.

    J'aime

  33. Ah oui j’oubliais… plusieurs Travailleuses du sexe du Québec souhaitent la décriminalisation.

    Les médias donnent la parole et racontent souvent l’histoire des filles qui sont malheureuses ou victimes dans l’industrie. On ne nie pas cette réalité, on sait très bien qu’elle existe. Par contre, il n’y a pas qu’elles… Il y a aussi un autre côté à la médaille. On est plusieurs à avoir choisis ce métier, on le fait en toute connaissance de cause, par choix et bien souvent par passion. On est environ 40 000 Travailleuses du sexe à travailler au Québec, on existe depuis très longtemps personne ne peut nier notre existence. On aimerait que notre travail soit décriminalisé!

    Nous sommes adultes et consentantes, aucunement des victimes. Rien ne nous y retient ou nous force à y demeurer, on est libre de partir ou de rester. La décision nous revient à nous, on ne souhaite pas se faire imposer nos conditions de travail. On veut être traitées et considérées comme des travailleuses autonomes et avoir les même droits qu’elles.

    On dit non à la proposition de la CLES… Non à l’idée de vouloir criminaliser nos clients… on ne veut pas criminaliser nos revenus. C’est un service qu’on offre. On n’est donc pas des victimes et encore moins des enfants, ni des femmes du tiers-monde. Le métier, nous l’avons choisi qu’ils vous en déplaisent ou non. Nos clients viennent chercher ce qu’ils ne trouvent pas à la maison. On veut des femmes et des hommes heureux dans leur sexualité.

    Amélie Jolie
    Union Travailleuses du sexe Québec

    J'aime

  34. « Les dix années d’expérimentation, démontrent qu’en légalisant la prostitution, les conditions de vie des femmes se sont détériorées, »

    Je ne peut pas contredire ce point. Mais, on peut apprendre des erreurs des autres aussi.

    Si le monde se fit que sur l’échéc des autres pour rester inactive, on aurrais pas de roue aujourd’hui.

    Il faut simplement penser à: Prostitution Légale v.2.0 ou les Travailleuses du sexe aurront le gros boute du baton cette fois çi 😉

    J'aime

  35. En France avec la loi de Sarkozi en 2003… sur le racolage passif… ça fait tout le contraire. Faites des recherches sur le net… vous allez trouver les articles qui en parle.

    Il y a des Travailleuses du sexe qui se font battre, violer et tuer… et d’autre porté disparue. Et même des bavures policière…

    C’est pas mieux la répression… c’est vraiment pas mieux.

    ————-

    Trois ans après l’adoption de la loi Sarkozy, les prostituées sont moins visibles mais plus fragilisées. Un rapport confirme les nombreux témoignages sur les effets pervers du texte. Le discours réglementariste reprend vigueur.

    C’était en 2003. Nicolas Sarkozy faisait voter une loi controversée instaurant un délit de racolage prostitutionnel passif, passible de deux mois de prison et de 3750 euros d’amende. Trois ans plus tard, la polémique ne faiblit pas.

    Ainsi, jeudi, la Ligue des droits de l’homme, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), le Syndicat des avocats et le Syndicat de la magistrature ont remis un rapport sévère sur la «mission d’enquête» qu’ils ont menée depuis un an aux bois de Vincennes et de Boulogne, hauts lieux de la prostitution parisienne. Ce document confirme les innombrables dires des prostituées, pour qui, «depuis le vote de cette loi, certains policiers abusent de plus en plus de leur pouvoir : contrôles d’identité, confiscation de préservatifs, arrestations, gardes à vue, racket, violences verbales et physiques, viols». La publication de ce rapport survient peu après que l’actualité judiciaire eut été marquée par plusieurs procès de bavures policières dont furent victimes des prostituées.

    J'aime

  36. Bonjour Amélie Jolie.

    Un point important à clarifier. En étant, tout comme moi, pour la décriminalisation de la prostitution, vous êtes donc contre la légalisation de la prostitution.

    J'aime

  37. contre la légalisation de la prostitution!!!!!!!!!!!!!!!!

    J'aime

  38. Bonjour Prostitution.

    Merci pour votre commentaire. Pouvez-vous détailler un peu plus votre position. Qu’est-ce qui vous fait pencher contre la légalisation de la prostitution?

    J'aime

  39. Je suis contre la légalisation dans cette optique… voici les points…

    Décriminalisation VS légalisation
    Pris dans le comuniqué mensuelle de Stella (octobre 2006)
    ——–

    Décriminalisation versus légalisation : faire la différence.

    La légalisation :
    En fait, légaliser le travail du sexe veut dire, dans les pays ou cela est en vigueur, que l’État peut le contrôler par diverses réglementations. Des exemples de ces réglementations ? Imposer aux travailleuses du sexe des taxes spéciales, restreindre leur travail à l’intérieur de bordels ou de certaines zones désignées, leur demander d’obtenir des permis, (ces restrictions peuvent coûter cher à une personne qui désire travailler à temps partiel ou lorsqu’une travailleuse fait face à une période plus morte ). Cela peut aussi vouloir dire l’obligation pour les travailleuses de s’enregistrer et de se voir obligées de passer des examens médicaux qui pourraient les mettre en quarantaine. (ou pire faire croire aux clients qu’il n’y a aucun danger à ne pas porter le condom, – les travailleuses étant testées – ce qui entraînerait une hausse de cette demande mettant en danger et sous pression les travailleuses.)

    De cette manière, les formes de travail du sexe qui étaient au paravant illégales deviennent gérées de façon particulière, ce qui ne leur donnerait toutefois pas le même statut que toute autre forme de travail.

    ——–

    La décriminalisation :
    Décriminaliser veut dire enlever les articles de lois qui rendent notre travail
    criminel.
    Article 210 : Le fait de tenir ou de se trouver dans une maison de débauche.
    Article 211 : Le fait de mener ou transporter quelqu’un vers une maison de débauche (le chauffeur ou un lift d’un ami / conjoint)
    Article 212 : Le fait d’induire une personne à se livrer à la prostitution ou de vivre entièrement ou en partie des fruits de la prostitution.
    Article 213 : Le fait de communiquer avec une autre personne, dans un endroit public, dans le but de se livrer à la prostitution. (sollicitation)

    Cela ferait en sorte que nous ne pourrions plus être arrêtées pour le travail que nous faisons, ni pour la manière dont nous faisons notre ‘’ mise en marché’’. Concrètement, cela veut dire qu’une personne qui pratique toutes formes de travail du sexe serait considérée de la même façon que si elle effectuait tout autre forme de travail autonome. Elle aurait donc les mêmes droits et les mêmes devoirs qu’un travailleur autonome de n’importe quelle profession ! Nous serions alors protégées par les même lois qui régissent et protègent ces travailleurs. Cela placerait le travail du sexe à égalité avec les autres types de travail et mènerait les populations à moins stigmatiser notre travail.

    Plusieurs groupes de travailleuses du sexe optent pour la décriminalisation car elle laisse beaucoup de place à la diversité qui existe dans ce travail, elle permet également de le gérer chacune à notre façon.

    ——————————-
    L’histoire avec la CLES… c’est que elles aussi demandent la décriminalisation des TDS.

    Mais en contre partie… elles demandent que ça soi nos clients qui deviennent les criminelles et à ça on dit non!

    On ne devient pas gardienne d’enfant si on aime pas les enfants.
    On ne devient pas Travailleuse du sexe si on aime pas les hommes.

    Citation de Maitresse Guilda dans le documentaire de Jean-Michel Carré, Travailleuseur(ses) du sexe.

    Amélie Jolie

    J'aime

  40. Bonjour Mme Jolie.

    Nous avons donc un point commun sur lequel on peut commencer à bâtir quelque chose.

    Vous êtes contre la légalisation de la prostitution, la coalition des luttes contre l’exploitation sexuelle est aussi contre la légalisation de la prostitution, tout comme moi.

    Nous sommes aussi tous en faveur d’une décriminalisation de la personne qui se prostitue.

    La question que je me pose maintenant, avant que nous abordions nos différences, si nous sommes tous contre la légalisation de la prostitution comment se fait-il que des représentantes de Stella vont à la télévision devant Marie-France Bazon ou Denis Lévesque et s’associe avec des gens tels que Richard Martineau pour dire qu’elles sont pour la légalisation de la prostitution?

    J'aime

  41. Le discourt à peut-être changer avec les années…

    Le texte que j’ai citer plus haut est de Stella. Je suis TDS que depuis 3 ans… Stella existe depuis 13 ans je crois.

    Il n’y a que les fous qui ne change pas d’idées. 🙂

    J'aime

  42. Bonjour Mme Jolie.

    Je ne pense pas qu’il y ait eu changement d’idée, mais plutôt une confusion dans la façon de présenter le débat.

    J'aime

  43. contre la prostitution !!!!

    J'aime

  44. http://www.everyoneweb.fr/prostitution/

    Explication sur mon site

    Contre la prostitution

    J'aime

  45. http://www.everyoneweb.fr/prostitution/
    Explication sur mon site

    J'aime

  46. Bonjour Prostitution.

    Contre la prostitution ou contre la légalisation de la prostitution? Pouvez-vous nous donner un peu d’argumentation sur votre position?

    J'aime

  47. Je pense que pour la question de la prostitution il faut faire très attention à ne pas faire d’amalgammes.

    En effet, que l’on condamne la traite des femmes et des enfants dans le but de les prostituer, oui, mais il faut tout de même indiquer que dans certain cas (même si il sont peut-être rares…), c’est la prostitué elle-même qui choisie de faire ce travail.
    Je vis dans le quartier de Pigalle depuis 20 ans, et je peux vous certifier que certaines prostituées ont choisies très librement d’exercer ce métier. Quand on sait aussi que ces prostitués payent des impôts, je me demande pourquoi on ne légalise pas leur travail, afin qu’elles aussi puissent cotiser pour leurs propres retraites.

    Et que l’on soit pour ou contre, une chose est sure : ce n’est pas en combatant les clients que cela va changer. Surtout si le pays en question n’interdit pas la prostitution (comme par exemple la France). C’est comme si on pouvait vendre de l’héroine librement, mais que l’on punissait celui qui en achète : j’appelle cela de l’escroquerie !!!

    Tout le monde s’accorde pour dire qu’un homme handicapé garde toujours ses puilsions sexuelles. Et qu’ une femme loue ses services pour venir en aide à la libido de ct homme, je trouve ça fabuleux. Alors pourquoi condamner l’homme plus que la femme, et d’ailleur pourqoi la femme plus que l’homme? TOut le monde est libre de son corp et libre d’en faire ce qu’il veut. Ce n’est pas des puritains prostestants, cathos, ou musulmans qui vont nous dire ce qui est mal et ce qui est bien, surtout quand on connais l’histoire de ces trois religions.

    De plus, j’aimerai réagir concernant le fait que depuis la légalisation dans certains pays, les conditions de vie des femmes se sont détériorées. Mais n’était-ce pas la même chose quand on a décidé de fermé les maisons closes ? Cela a permit la multiplication des maladies parmis les travailleuses du sexe, et une visible déterioration des conditions de vie, avec de plus en plus de femmes faisant le trotoir seul dans le froid, et des rapports qui se font le plus souvent dans des lieus insalubres… La faute à qui ?

    Les deux seuls vecteurs utiles pour interdire la prostitution, sont des actions contre les proxénètes, et contre les politiques des pays réglementaristes. Mais cela implique une mutualisation des compétences et des moyens de chaque association ou fondation oeuvrant contre la prostitution.

    J'aime

  48. Voila.

    J'aime

  49. Bonjour Polo le Bow.

    Entre les 2 extrêmes du pour ou contre la légalisation de la prostitution, il y a d’autres avenues possibles. Entre autre, la décriminalisation de la prostitution.

    Il ne faut pas oublier que légaliser la prostitution amène des conséquences qui n’aident pas vraiment les personnes qui se prostituent. Il y a des abus et des aberrations dans la légalisation de la prostitution.

    En légalisant, cela veut dire que des agents du gouvernement peuvent obliger une personne a se prostituer pour éviter d’avoir a faire des paiements pour les personnes sans emplois. Au Québec, on parle d’aide sociale. En France je crois que vous parlez de RMI. La pression de la part des proches sur des personnes qui ne voudraient pas se prostituer peut être grande quand on légalise la prostitution.

    Décriminaliser permet une plus grande souplesse pour l’aide que l’on pourrait offrir aux personnes qui ne veulent pas se prostituer, sans pénaliser celles qui veulent le faire.

    J'aime

  50. OUI légalisons la prostitution.

    J'aime

  51. Bonjour Fern.

    Merci pour ta prise de position. Peux-tu nous donner quelques arguments qui te font choisir la légalisation de la prostitution?

    Raymond Viger
    http://www.refletdesociete.com
    http://www.cafegraffiti.net

    J'aime

  52. Il y a des femmes qui se prostituent par choix. Si on interdit la prostitution, alors il faut interdire le salariat et l’exploitation des travailleurs par le capital. La prostitution n’est qu’un exemple parmi de nombreux autres de ce que crée le capitalisme.

    J'aime

  53. Bonjour AD.

    Vous dites qu’on ne peut interdir la prostitution. Peut-on la légaliser pour autant? Si non, alors qu’elles seraient les solutions envisageables?

    J'aime

  54. Angelica B aimmme cascadeeee (l)

    jai envie de coucher avk toi 🙂

    J'aime

  55. Bonjour Joaniie.

    Excusez mon ignorance du Jet set et des dernières vedettes, mais de qui parles-tu quand tu parles d’Angélica B et que veux tu dire plus précisément quand tu parles de cascader?

    Je peux supposer des choses, mais je préfère que tu nous le confirme plus précisément.

    Raymond.

    J'aime

  56. Il faut répondre selon la généralité : les gens de bonne volonté rêve d’un monde sans prostitution, généralement les choix des êtres humains doivent correspondre à leurs rêves au vrai sens du mot et non à des calculs de subsistance et/ou de profit cupide par le travail vénal, obscène, nuisant à des personnes (prostituées menacées, forcées, familles menacées, vies de couples dévastées, problèmes de santé, violences psychologiques…) Et comme l’a dit à la perfection une dame poète « On fait don de son corps à quelqu’un qu’on aime car l’amour ne se paie que par l’amour », c’est la vérité générale, la poésie est la vérité.
    Au-delà s’il y a des exceptions à reconnaître elles doivent être justifiées et reconnues par des experts mais elles ne doivent pas empêcher l’abolition. La Chine a aboli la prostitution il y a longtemps. Tout cela décrit l’universel et je pense qu’il faut bien finir de le réaliser.

    J'aime

  57. Il est vrai que le rêve de chaque parent est d’éviter que leurs enfants ne souffrent. On rêve tous de monde meilleur, sans injustice, sans violence. Et pour nos enfants, je suis convaincu que tous les parents rêvent d’un monde sans prostitution.

    J'aime

  58. J’ai lu que dans quelque(pays) en Europe, il y a des « cours de formation à la prostitution payants ; et il y a la un problème très grave de déontologie de l’éducation, de l’enseignement. La prostitution des enfants mineurs a été interdite en France et donc la formation à la prostitution des enfants mineurs l’est aussi, et la France a raison. Le respect de la déontologie, de l’éducation, exige une déontologie générale et donc l’abolition de la prostitution.
    En général la prostitution n’arrange pas les problèmes des personnes mais les aggrave. L’Asie a eu raison d’abolir et le changement des mentalités passe par une abolition universelle, il faut que tous les pays abolissent. Il ne faut pas que l’Europe fragilise le progrès réalisé par l’Asie, il ne faut pas que le monde régresse mais qu’il aille de l’avant en laissant toujours la possibilité aux personnes de dialoguer.

    J'aime

  59. Il n’est pas facile d’envisager une intervention sociale cohérente quand les règles et les normes changent d’un pays à l’autre.

    J'aime

  60. Moi je crois que la prostitution n’est pas une chose qui peux règlé quelque chose dans la vie d’une personne qui se prostitue car pas tous mes plusieurs femmes se prostituant peuvent être retrouver morte ou être gravement malade et avoir toute sorte de maladie,d’autres femmes peuvent mourir du CIDA…

    J'aime

  61. Merci Dave pour votre commentaire.

    J'aime

  62. je pense qu’il faut voir le pour et le contre. si toute fois la loi ne légalise pas la prostitution il y aura toujours des femmes qui boss et qui ne sont pas declarer puis il y aura toujours des profiteur qui vont abusé d’elle je parle bien entendu des mac elle n’auront aussi jamais de retraite elle ne travailleront jamais dans l’hygiene.

    si toute fois on légalise la prostitution des femmes ou hommes d’ailleurs elle pourront avoir un salaire a chaque moi elle travailleront dans des maisons close ou les regles d’hygiene sont bien réglementé, une retraite assuré.
    sa peut en plus limiter les viols.

    pour ma part chacun est libre de ces choix qu’il soit bon ou mauvais nul na le droit de juger ou d’interdire.
    soyez indulgent avec les personnes qui font se metier et comprener les.
    d’ailleur il n’y a pas de sot metier.

    donc pour ma part je suis pour! meme si c’est a contre coeur elles/ils seront toujours mieux comme sa que a l’heure actuelle.

    J'aime

  63. Bonjour Quentinus 88.

    Peu importe la position que nous avons, je suis convaincu que tout le monde veut soutenir les personnes qui se prostituent et les aider.

    C’est là toute l’essence de la question. Est-ce qu’une règlementation quelconque va aider ou nuire aux personnes qui se prostituent?

    Si on ne donne pas les outils nécessaires aux personnes les plus démunis et qui en ont besoin, est-ce qu’un changement de loi va pouvoir les aider et les soutenir?

    Est-ce que d’investir dans le soutien aux prostituées n’est pas un préalable à toute règlementation?

    J'aime

  64. Je suis pour la légalisation de la prostitution, mais pas pour moi. Pour ceux qui en ont besoin c’est bon. J’aimerais les enlever des griffes de la pègre.
    C’est pas pour les jeunes filles ni pour les jeunes garçons. Mais pour des adultes consentants.
    watchia

    J'aime

  65. Bonjour M. L’Heureux.

    Votre objectif est d’enlever des griffes de la pègre les personnes qui se prostituent. Est-ce qu’en légalisant la prostitution on en arrive à atteindre cet objectif?

    À première vue on pourrait penser que oui. Cependant, les pays qui ont légalisés la prostitution on perdu le contrôle et la pègre non seulement peut légaliser ses opérations mais en plus il devient plus difficile de les en empêcher. Et pour ceux qui se prostituent mais qui se font refuser l’accès au bordel autorisé, la rue devient un lieu encore plus victimisant et elles sont encore plus isolé.

    J'aime

  66. On ne sort pas indemne de ce voyage en terre inconnue. Y entrer est une chose en sortir est une autre affaire.

    Emonda: « Je vous écris de France » vous donne sous forme souvent de dialogues hypocrites non seulement cet aspect de la vie mais aussi met en parrallèle des femmes dites bourgeoises avec revenus confortables qui entretiennent cette profession qui souvent les arrange.

    Il s’agit d’en détruire quelques unes pour que d’autres vivent tranquillement.

    L’état se désengage sur la condition des femmes du moins sur ce terrain là.
    Est il en train de trouver là une réponse à une crise sociale quand les hommes deviennent de plus en plus violents et pervers?
    Les enfants paieront cette facture là. Ils la paient déjà. Chez chaque femme, cela laisse des traces à vie.

    http://chrisjeanne.blogspot.com/

    J'aime

  67. Bonjour Mme Chris Jeanne.

    Bienvenue dans le débat sur la légalisation de la prostitution.

    Votre livre est-il disponible dans les librairies du Québec ou seulement en France?

    Raymond.

    J'aime

  68. Bonjour Raymond

    Il est sur lulu ( plus facile pour us et canada)
    http://www.lulu.com/product/couverture-souple/emonda-je-vous-%c3%a9cris-de-france/14326900

    je connais bien sujet en France pour avoir travaillé dessus: prostitution et dérives. Ici, peu de politiques osent le sujet et des affaires sont sorties avec des abus notamment tortures de jeunes femmes par des notables ou encore des soirées ou weekend privés pour divertir amis d’hommes en vue.
    Les exemples viennent souvent d’en haut.
    Des hôtels ici sont remplis de jeunes femmes arrivées des pays de l’est ou encore des proxénètes hébergent des bulgares ou africaines dans des camping car.
    j’ai eu entretien avec un ex responsable police: Il a confirmé que  » ce n’est pas si grave que cela » et même… des policiers consomment … Il s’agit d’un produit de consommation …
    60 000 étudiantes en France !
    De plus en plus de violences , de dérives, de viols chez les très jeunes .

    Où en êtes vous au canada ?

    Amicalement
    Chris

    J'aime

  69. Des associations pro-légalisation ont la sympathie populaire et médiatique. Le discours des féministes ne passent pas.

    Nous avons eu une commission qui a fait le tour du Canada pour une position politique pour légaliser la prostitution.

    En septembre dernier, la cour supérieure de l’Ontario a rendu un jugement qui enraye certains articles de loi qui concernent la prostitution en Ontario, ce qui pourrait ouvrir la porte à la légalisation de la prostitution.

    J'aime

  70. En France, une députée censée prendre la défense des femmes a prononcé la phrase magique sans le faire exprès « Je ne suis pas féministe car je suis mariée » Elle s’en est excusée.
    A la question : si vous légalisez, où allez vous recruter quand vous combattez l’immigration ? Devant les lycées français?
    La législation en faveur de la prostitution ne permet au pouvoir en place que de fermer les yeux sur la pauvreté des certaines jeunes femmes. Si il y a prohibition, ces femmes devront trouver un travail en pleine crise économique et sociale.
    Idem pour les drogues ! ça nourrit des milliers de personnes.

    L’indécence des gouvernements tuent les enfants.

    « Une guerre tue des hommes. Les vices et l’indécence sont de bien pires ennemis : sournoisement, ils finissent un jour ou l’autre par anéantir tout entier un pays. « 

    J'aime

  71. Les politiciens pensent que les lois peuvent prévenir la pauvreté. Ils votent des lois et passent à autre chose. Trop souvent ces lois sont votés sans même que le politicien ait pris le temps d’en étudier les conséquences et les alternatives.

    La vie se joue sur le terrain. C’est en étant présent et significatif dans les milieux de vie qui ont besoin d’aide et de soutien qu’on peut obtenir un changement social.

    J'aime

  72. désoler du retard je croyais qu’on recevait un mail quand il y avais des commentaire d’ajouté sur les postes.
    je pense qu’il faut étudier la question!
    il y a trop de loi de voté sans qu’ils prennent la peine de bien réfléchir a la question.
    revenons sur la question de départ , comme je vous le disais je suis pour la légalisation, mais est ce que cela va pas ouvrir de nouvelle porte a de nouveau profiteur?
    comme le dit M.Raymond
    La vie se joue sur le terrain.
    pour ma part je pense que chacun de nous devrait voté toute les lois comme ça il y aura plus d’ambiguïté entre le gouvernement et l’état. tout le monde a le droit de donné son avis. d’autant plus que nous nous sommes sur le terrain tout les jours pas eux!
    quand pensé vous?

    J'aime

  73. Vous amenez une proposition intéressante Quentinus 88. Démocratiser les votes pour les lois. Présentement, c’est un pouvoir remis à quelques individus qui n’ont, trop souvent, même pas le temps de comprendre tous les enjeux.

    En ce qui concerne les courriels, quand vous laissez un commentaire, il faut cocher la case demandant d’être avisé quand il y a de nouveaux commentaires.

    J'aime

  74. Je suis pour la légalisation et l’encadrement de la prostitution. N’importe qui peux se vendre sur le net ou dans les journaux mais il n’y a pas grand monde qui les protegent. Pourquoi ne pas interdire la solicitation dans la rue mais légalisé les maisons closes? Les bordels sont illégales mais il y a beaucoup d’agence d’escorte qui roule dans des motels, les filles sont toute la journée (la nuit) dans une chambre et elle y recoit ses clients, par définition c’est ca un bordel donc pourquoi c’est encore illégal. Les agences en grande majoritée sont plus sécuritaires que la rue autant pour les clients que ceux qui se vendent. La prostitution est la pour rester mais il faut sortir les gang de rue de la sauf que la police a peur d’eux et beaucoup de filles tombent dans leurs fillets… Quand un gars te donne plein de chose (bijoux, vetements, drogues, etc) et te demande rien c’est parce qu’il va te faire payer plus tard et pour tout rembourser ben c’est tes fesses que tu vas devoir utilisé mais juste apres que lui et TOUS ses amis aillent coucher avec toi! Y’a rien de gratuit dans vie!

    Certaine filles font ce métier la parce qu’elles aiment ca mais beaucoup le font pour de la drogue et comme personne ne les aident elles continues de s’enfoncées et elles vont en mourir. Y’a pas beaucoup de programmes d’aide et la police fait pas grand cas d’une prostituée qui est en OD ou qui vient de se faire battre. Ils se disent qu’elles le méritent…certaines de ces personnes ne font pas le trottoir par choix mais plus par manque de choix et elles ont juste continuer pour l’argent soit pour leur dose soit pour vivre , je fesais entre 500 et 1500$ par nuit comme escorte alors aller travailler a 10$ de l’heure c’est toute une différence.

    J'aime

  75. Bonjour Maxim.

    Vous soulignez plusieurs points intéressants.

    – Pourquoi ne pas interdire la sollicitation dans la rue? Pour cela il faut offrir une alternative et un soutien aux personnes qui y sont déjà.

    – Il n’y a pas grand monde pour protéger les prostituées. C’est pour cela qu’avant même de penser à légaliser ou non la prostitution, il faut mettre en place des moyens pour protéger les personnes qui s’y trouvent.

    – Il faut sortir les gangs de rue de la prostitution. Effectivement, tant et aussi longtemps que le crime organisé fera parti intégrante de la prostitution, nous ne pourrons rien faire.

    – Vous avez raison de dire qu’il n’y a pas assez d’aide pour les prostitutées.

    J'aime

  76. Je suis totalement pour la prostitution car pourquoi ne pas l’être? Même si la prostitution reste un acte criminel ou non, ceux qui y sont plonger y sont car c’est une obligation pour survivre. Alors qu’elle soit légale ou non, Ils vont continuer. La légaliser ferait un revenus pour l’état qui pourrait y mettre une taxe. Cela aurait aussi pour effet d’arêter de les pointer du doigt comme si c’était un travail maudit puisqu’il serait maintenant un travail conforme a part entière. De plus’ on pourrais améliorer la facon de procédé comme exemple : Chaque prostituer devra s’enregistrer a l’état en plus d’ouvrir- un dossier médical qui serait actualisé à chaque semaine. Ces données serait ainsi accessible aux clients des prostituées et ils pourrait ainsi voir si la prostituée a une maladie ou une infection ou peu importe et ensuite décider ou non si il veut être son client.

    chubaka

    J'aime

  77. Bonjour Chubaka.

    Merci pour votre commentaire. Petite difficulté dans votre proposition cependant. Les pays qui ont légalisé la prostitution se sont rendu que très de prostituée s’enregistraient. De plus, beaucoup de prostituées sont sur la rue avec des problèmes de santé mentale, avec des troubles médicaux. Elles ne passeraient pas les examens médicaux que vous réclamez. On fait quoi avec elle alors?

    J'aime

  78. On leur enleve leur permis de prostitution car leur dossier médical sera alors salis.

    chubaka

    J'aime

  79. Présentement elles se prostituent, vous proposez de légaliser la prostitution avec un permis et les prostituées de rue n’y ont pas accès puisque la très grande majorité des prostituées sur la rue ne pourront réussir l’examen médical: on fait quoi avec elles maintenant?

    J'aime

  80. Chubaka ça te dérange pas que l’état donc la communauté se fasse du fric sur le dos des plus faibles de notre société et que de se fait il normalise la prostitution et l’entretienne.Y’a pas quelque chose de malsain la dedans?. T’aimerais qu’on construise des routes des écoles grâce à la misère de ces femmes quel bel exemple de rentabilité. Pourquoi ne légaliserait-on pas en toute bienveillance le travail des enfants dans certains pays puisque c’est inéluctable. C’est le même genre de raisonnement pervers mais le premier passe bien parce qu’on pense à son petit droit de jouissance personnel.Triste monde.

    J'aime

  81. Bonjour Taxman.

    Il y a effectivement plusieurs effets pervers et conséquences à la légalisation de la prostitution.

    Merci pour votre commentaire et votre présence.

    Raymond.

    J'aime

  82. jai 42 ans, jai commencer a faire des clients a lage de 15 ans, 18 ans jetais sur lheroine et a 20 ans dans la rue, la prostitution ma tuer sur bien des cotes mais ma aussi sauve la vie, avec un habbit de min 1000 par jours si ce netais pas dla prostitution je serais en prison pour vol a main arme ou violence extreme parce que moi jen avais rien a foutre et jetais willing a tout pour de la drogue, aujourdhui ca fait 10 ans que je ne suis plus dans la prostitution 12 ans clean et jme suis sorti de la rue je doit avouer que de legaliser la prostitution minkete un peu, pensons a nos jeunes qui aujourdhui sont tout… beurk des enfants pourri gater qui on ete gater dattention car nous les avons habituer a ca, tout leur es donner et du courage a faire des betises ILS EN ONT ! si les gros messieur important et apparament intelligent decide de mettre ca legale bin nos jeunes norront plus peur de la prostitution car ca sera correct ! se quon a de besoin cest des programme pour aider les prostituer deja habituer a cette triste vie de sen sortir et de monter des BON programme de prevention contre nos jeunes enfants roi qui rentre dans ce millieu comme si rien netais, il ne sont pas encore dans la rue, ca reste entre eux les filles sorganise apres lecole le soir et fin de semaine pour ensuite magasiner bouffer au resto et sacheter dla drogue, jai juste sucer un gars me dit elle pis avec largent jai ammener mes amies manger au mc do cetait trop cool…. nos jeunes on rien compris a quel point ils viennes de signer un contract avec satan qui lui etait deguiser en britney spears
    une ancienne prostituer qui sen ai sorti mais qui apres 10 ans rush toujours pour sintegrer dans la societee
    jsuis chanceuse apparament parce que jtune belle fille
    ps:excuse pour les fautes dorthograf

    J'aime

  83. Bonjour Désirée.

    Félicitations pour votre cheminement.

    Merci pour votre témoignage. J’espère que bien des jeunes et des politiciens auront la chance de le lire avant de se prononcer dans ce débat.

    Vous dites que Britney Spears est une ancienne prostituée. Quelles sont les sources de cette affirmation. Je ne trouve pas de médias qui en ont parlé.

    Raymond.

    J'aime

  84. Je suis une femme, et il semble que je sois une personne un peu vieux jeux de par les commentaires que je lis ici. Il faut dire que je vis dans un monde d’hommes (a man’s world).

    « …UNE CULTURE PROSTITUTIONNELLE

    La légalisation de la prostitution ne fait pas qu’échouer à réduire les préjudices liés à la prostitution. Elle crée de nouveaux et graves préjudices en suscitant une culture prostitutionnelle. Quand la prostitution de bordel est légalisée, le comportement prostitutionnel des hommes est normalisé. La prostitution acquiert une place ordinaire et routinière dans la culture, et filles et garçons, femmes et hommes sont éduqués à trouver acceptable le comportement des acheteurs… »

    VOIR CET ARTICLE :
    http://sisyphe.org/spip.php?article723

    J'aime

  85. Bonjour Mme Nicosan.

    Je connais les textes et les positions de Sisyphe.

    Je ne comprends cependant pas votre commentaire qui mentionne que vous seriez trop vieux jeu par les commentaires que vous lisez ici.

    Raymond.

    J'aime

  86. Merci de tes conseils. Beau blog 🙂

    J'aime

  87. Bonjour Shelia. Merci pour ta présence et ton commentaire.

    J'aime

  88. […] membres ne comprennent pas eux-mêmes toutes ces nuances et les subtilités entre criminaliser ou décriminaliser la prostitution! Il est donc normal et acceptable que les journalistes nous présentent ce que le public […]

    J'aime

  89. […] Pour ou contre la légalisation de la prostitution? […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :