Pacte de suicide entre 2 femmes sur Internet

Pacte de suicide entre 2 femmes sur Internet

Dossier  Suicide, Internet

Deux jeunes femmes suicidaires qui ne se connaissent pas font des recherches pour trouver des moyens pour se suicider. À partir d’un site Internet, elles prennent contact ensemble, se rencontrent et planifient leur suicide. Samedi le 20 septembre, l’événement tragique est complété.

Je reçois un commentaire d’Emy sur l’un de mes billets intitulé «Comment se suicider. Moyens pour se suicider»:

Après avoir terminé de lire l’article de journal Le détective, paru le 1er octobre en page 24 et 25, je viens vous rendre visite. Ces deux pages vous concernent. Le procureur de la République, ainsi qu’un Colonel de la gendarmerie ont évoqué la fermeture prochaine du site Internet par le biais duquel les jeunes femmes se sont rencontrées. Il s’agit de la jeune Hassina (sous le pseudo de Sina08) et d’une autre appelée Anne… Après s’être rencontrées sur ce forum, elles se sont toutes deux données rendez-vous pour mettre un point final à leurs vies.

J’ai été ébranlé par cette nouvelle. J’ai demandé à une amie Française, Christine, de me faire parvenir l’article en question qui n’était pas disponible sur l’Internet. À la lecture de l’article, nous pouvons voir des commentaires laissés par Sina 08 sur mon billet.

Médias et pacte de suicide

En faisant des recherches, ma conjointe Danielle a pu retracer plusieurs articles décrivant les événements. Pour n’en référer que quelques uns: L’Union, Le Post, Le Figaro, L’Express.fr, 20minutes.fr, France2.fr, Libestrasbourg

Je ne vous cacherais pas que de lire tous ces articles, en faire la référence et essayer de démêler toute l’histoire n’est pas chose évidente pour moi. Il ne faut pas oublier que l’organisme communautaire pour lequel je m’investis m’occupe déjà 7 jours semaines.

Je ne pourrais pas, dans un seul billet, tout commenter. Je commencerais par offrir mes plus sincères condoléances aux proches et amis d’Hassina (sous le pseudo de Sina08) et Anne. Perdre un proche est souffrant, le perdre par suicide, encore plus.

Incitation au suicide

Dans les articles il est question de sites Internet incitant les gens à se suicider et ayant permis une rencontre entre Hassina et Anne pour faire un pacte de suicide. Il est vrai qu’Hassina est venu partager sa détresse sur mon site, et ce, jusqu’au 26 juin. Mais aucune trace de Anne et aucun échange ne permettant une rencontre.

Maintenant, allons plus loin dans la réflexion. Est-ce que mon billet et ses commentaires sont des incitatifs au suicide? Pourquoi l’avoir intitulé «Comment se suicider. Moyens pour se suicider»?

moyens pour se tuer suicidaire se suicider vouloir mourir suicide intervention prevention Si une personne suicidaire cherche une ressource pour l’aider, un organisme de prévention du suicide, elle va les trouver. Si une personne suicidaire cherche des moyens pour se suicider, où va-t-elle aboutir? Sur des forums valorisant le suicide. Des sites pour lui fournir des moyens pour se suicider et peut-être même la motiver à passer à l’acte.

J’ai décidé de faire de la prévention du suicide auprès des gens qui cherchent des moyens pour se suicider. En leur offrant un billet avec le titre qu’ils cherchent. Mais ils y trouverons quelque chose de différents les ressources pouvant les aider et les soutenir, autant par téléphone que par Internet et ce, pour plusieurs pays.

Si ces gens ont besoin de s’exprimer, ils pourront laisser un commentaire et ils recevront une réponse. Une réponse pour tenter de les soutenir dans leurs démarches, les référer aux ressources pouvant les aider, dans une recherche pour trouver des gens de confiance à qui s’ouvrir et exprimer leur détresse. Le billet n’a pas été écrit pour valoriser le suicide, mais participer à sa prévention en intervenant auprès des personnes concernées.

Les qualifications pour intervenir

Est-ce que j’ai les qualifications pour le faire?  Pour ceux qui ont besoin de justifications scolaires et professionnelles, depuis maintenant plus de 16 ans que je suis un intervenant de crise auprès de personnes suicidaires. J’ai intervenu dans différentes communautés, différentes cultures, différentes lintervention crise suicidaire prévention suicide se suicider vouloir mourir moyens comment faireangues. J’ai enseigné pendant 5 ans l’intervention de crise à l’Université McGill et été intervenant pour plusieurs institutions. Le suicide est ma première spécialité suivi par l’intervention  auprès de personnes toxicomanes et aussi de joueurs compulsifs. J’ai pris ma retraite en 2000 pour mieux m’investir dans un organisme communautaire.

Au-delà de toutes ces justifications, j’ai développé ma sensibilité à intervenir auprès des personnes suicidaires parce que plusieurs personnes proches se sont suicidés et que j’ai moi-même fait 2 tentatives de suicide.

En 2003, nous avons commencé à offrir des textes de prévention et de sensibilisation sur l’Internet avec des forums de discussions pour des sujets tels que suicide, drogue, prostitution, gang de rue, jeu compulsif… Ces lieux permettent à tous et chacun de prendre sa place et d’exprimer ce qu’il vit et de trouver les ressources pouvant l’aider et le réconfort d’une écoute anonyme. Sur mon blogue et celui de l’organisme, nous avons plus de 3 000 billets s’adressant à différentes personnes et touchant différentes problématiques.

Résultats de l’intervention auprès de personnes suicidaires

Est-ce que les résultats de cette démarche sont positifs? Est-ce que le pacte de suicide qu’Hassina a fait veut dire que le site est un échec? Que dire des 78 500 Internautes qui ont passé par ce billet en moins d’une année? Que pensez des 3 925 Internautes qui ont cliqués sur un des sites des ressources en prévention du suicide présentés dans le billet. Sans compter les milliers de commentaires et partages reçus sur ces billets? À vous de juger.

Personnellement, je fais du mieux que je peux avec ce que j’ai. Une personne qui se suicide, c’est une de trop. À chaque année, il y aurait près de 30 000 suicides en France, 1 500 au Québec.

Si vous souffrez au point d’envisager le suicide, si vous avez un parent ou un ami qui pense à se suicider autour de vous, ne restez pas seul. N’hésitez pas à demander de l’aide.

vouloir se suicider crise suicidaire se tuer moyens pour mourir comment faire prévention intervention Ressources:

Pour le Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Site Internet. Les CLSC peuvent aussi vous aider.

La France: Infosuicide 01 45 39 40 00. SOS Suicide: 0 825 120 364   SOS Amitié: 0 820 066 056

La Belgique: Centre de prévention du suicide 0800 32 123.

La Suisse: Stop Suicide

Autres textes sur le Suicide:

show_image Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre, au coût de 4,95$, est disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Maintenant disponible en anglais: Suicide Prevention Handbook.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Publicités

16 Réponses

  1. Pour tout ceux et celle qui cherche des infos sur le suicide, la mort ou autre, je vous invite à lire ceci jusqu’à la fin .

    http://www.barbery.net/psy/suicide/lisezceci.htm

    Merci de bien vouloir la page entière .

    J'aime

  2. Je vous remercie Kitten 13 pour votre implication et la page que vous nous proposé. Il est intéressant de savoir qu’en cliquant sur le bas de votre page, nous retrouvons aussi votre texte en anglais.

    J'aime

  3. […] POUR VOS COMMENTAIRES SUR LE PACTE DE SUICIDE. […]

    J'aime

  4. bonjour ,

    j’ai lu l’article sur detective aussi et j’ai fais ma petite recherche …Je suis donc tomber sur votre site qui est tres bien d’ailleurs …
    donc si j’ai bien compris mel080 n’est pas anne ?

    voila merci si quelqun peut me repondre

    bonne continuation en esperent qu’on ne vous ferme pas votre site!!!

    bises de marseille……

    J'aime

  5. Bonjour Érika.

    Merci pour votre commentaire. Effectivement, Mel 080 n’est pas anne. Elle est revenu commenter un des billets tout récemment. Elle ne connaissait pas Hassina non plus.

    J'aime

  6. J’ai vécu une période difficile avec mon fils qui songeait au suicide, j’ai fait appel à un psychiatre qui nous a suggéré une psychothérapie, aujourd’hui mon fils nous remercie de lui avoir donné une assistance, il ne pense plus au suicide mais je reste inquiète à l’idée qu’il pourrait retomber dans un état dépressif.
    Le taux de suicide au Québec est très élevé chez les jeunes.
    Que font les gouvernements pour aider les jeunes à s’en sortir? Nos élus devraient s’attaquer aux vrais problèmes de notre société. « La pauvreté, le suicide, l’éducation, la santé etc… » et j’en passe!
    Nous sommes la province avec le plus haut taux de suicides. C’est lamentable et inquiétant.

    Et pourtant, nos enfants sont l’avenir de notre pays.

    J'aime

  7. Votre questionnement est pertinent Lucie. En tant que société, que faisons-nous pour nos jeunes. L’éducation n’est pas adapté à tous les jeunes, ce qui induit un taux de décrochage énorme. Beaucoup d’activités pour les jeunes sont rendus hors de prix… Nous hypothéquons l’avenir de notre société.

    En ce qui concerne votre fils, c’est vrai qu’un parent peut se sentir insécure et vivre la peur d’avoir à traverser une autre période de crise. Prenez le temps de vous rapprocher de votre fils, de participer à ses activités, ses réflexions… Soyez naturellement ouverte avec lui et il s’ouvrira à vous. Une bonne façon d’éviter qu’il s’isole et qu’il comprenne que vous êtes toujours là pour lui. Ne le regardez pas comme une bombe qui risque de sauter, mais regardez le avec les yeux d’une maman…

    J'aime

  8. Bonjour Raymond,
    ce matin je recevais l’appel d’une personne m’offrant un abonnement à votre journal de la rue « Reflet de société » pour venir en aide aux jeunes. J’ai voulu en connaître davantage avant de m’engager dans cette démarche. J’ai pris un moment pour consulter votre site et j’avoue que ça m’a fait peur…certains titres plutôt «accrocheurs» dont: …comment fabriquer du GHB, …comment se donner la mort sans douleur ont eu raison de ma curiosité. Heureusement d’ailleurs!
    J’avoue que c’est accrocheur, mais je pense aussi que c’est risqué. Les réponses courriels qui suivent la lecture de ces « billets » offrent parfois les références recherchées … « Reflet de société » est-il calqué sur ce modèle? On m’a dit que les articles étaient écris par des jeunes qui s’étaient sortis de situations difficiles. Pouvez-vous m’en dire davantage? Merci

    J'aime

  9. Bonjour Daniele

    Nous avons près de 3 000 textes d’archivés sur notre site. On y retrouve des témoignages de personnes qui ont vécu certaines problématiques et qui s’en sont sorti, les ressources qui les ont aidées dans leur démarche. Nous avons aussi des textes journalistiques sur les thèmes sociaux.

    Dans nos archives, sur les 3 000 textes de prévention et d’information, nous avons une dizaine de textes plus accrocheurs qui visent directement des personnes suicidaires, violentes ou qui ont certaines difficultés. Cela nous permet de faire de la thérapie et de l’intervention en ligne. Vous remarquerez que dans ces textes, nous ne donnons ni les moyens pour se suicider ou pour fabriquer une bombe. Nous espérons pouvoir faire changer d’idée quelqu’un qui veut se suicider ou fabriquer la bombe. Les commentaires que nous avons reçus nous démontrent que nous avons réussi à apporter de l’aide à beaucoup de personnes. Plus que nous aurions pu imaginer.

    Il faut comprendre que la personne qui veut se suicider un samedi soir ne cherchera pas dans un moteur de recherche ‘Prévention du suicide’, mais plutôt ‘Moyens pour se suicider’. Comme je le mentionnais, ces textes d’intervention directe ne représentent qu’une dizaine de textes sur nos 3 000 autres textes de prévention.

    Dans notre magazine Reflet de Société nous ne présentons que les témoignages de personnes qui ont vécu une problématique, les ressources qui les ont aidé ainsi que des textes journalistiques. Nos textes sont utilisés par le Ministère de l’Éducation du Québec et de l’Ontario comme texte de référence pour les étudiants du secondaire.

    En espérant que j’ai pu répondre à l’ensemble de vos questions. N’hésitez pas à me questionner s’il y a d’autres interrogations.

    J'aime

  10. Vous semblez aider beaucoup de personnes avec votre site. C’est bien et encourageant de voir des personnes comme vous!

    J'aime

  11. Merci Pablo pour votre commentaire et votre appréciation.

    J'aime

  12. Merci d’avoir pris le temps de me répondre. Vos explications sont plus que satisfaisantes. Je vais donc m’abonner à ce journal de la rue et espérer par ce petit geste aider un jeune à s’en sortir gagnant!

    J'aime

  13. Je vous remercie pour votre soutien. Vos commentaires sont les bienvenus.

    J'aime

  14. Bonjour, je vous ai entendu à la radio ce midi. Je travaille dans une Maison de la famille (Cible Famille Brandon), à St-Gabriel-de-Brandon. Sans être des spécialistes de la prévention du suicide, nous avons rassemblé des pères qui voulaient faire quelque chose devant la souffrance des hommes. 8 pères ont recu la formation de « Sentinelles », offerte par le Centre de prévention du suicide de Lanaudière. C’est pour nous un filet de sécurité, de l’entraide, car on ne sait jamais quand on croisera quelqu’un qui souffre…
    Nathalie

    J'aime

  15. Merci Nathalie pour le travail de prévention que vous faites.

    Pour ceux qui ne sont pas habitués aux blogues, quand on clique sur le nom de la personne qui laisse un message, si elle a un site Internet ou un blogue on peut le voir. Je vous laisse les coordonnés de l’organisme dans lequel Nathalie s’implique:
    http://www.ciblefamillebrandon.com/

    En ce qui concerne la théorie des spécialistes, ne vous inquiétez pas. Il est important d’avoir des aidants naturels sensibles qui font du mieux qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont. Un psychiatre a déjà dit que 95% des crises que nous rencontrons peuvent être réglées par notre milieu. À partir de l’aide que l’on apporte lorsque cela dépasse nos capacités on réfère aux professionnels qui s’occuperont du 5%.

    J'aime

  16. […] de ces femmes étaient venu commenter sur mon blogue. Cet évènement avait fait la une des médias français qui annonçaient que le pacte de suicide avait eu lieu sur mon […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :