La vie à contre-Coran de Djemila Benhabib

La vie à contre-Coran de Djemila Benhabib

Lisa Melia. Dossier Immigration, Coran, Égalité hommes-femmes

Mise à jour: Patrick Lagacé et Richard Martineau s’explique devant Guy A. Lepage à Tout le monde en parle.

Ma vie à contre-Coran est le résultat du travail précis et de l’expérience personnelle de Djemila Benhabib. Née en Ukraine et élevée en Algérie, dans une famille de scientifiques épris de liberté et de connaissance, la jeune Djemila s’enflamme très vite pour des valeurs telles que la liberté de conscience, la liberté religieuse, les droits des femmes et les droits humains. Mais pendant la décennie noire de 1990, son pays connaît une islamisation qui force la famille Benhabib à l’exil, vers la France, pour échapper à la mort promise par le Front islamique du salut (FIS). Djemila finira par partir seule vers le Québec, où elle vit depuis.

religion islamique islam arabe coran L’islamisation de l’Algérie

Comment les islamistes intégristes peuvent prendre en otage un pays, imposer de nouveaux codes de vie, et instaurer une véritable terreur? Comment ces mêmes groupes, dans les sociétés occidentales, ont de plus en plus d’influence et réussissent à contrôler les populations immigrées, de sorte à créer une société dans la société qui n’obéit plus qu’à ses propres règles, celles de la Charia? Djemila Benhabib sait tout cela sur le bout des doigts, elle l’a vécu, en direct, au fur et à mesure que la situation, en Algérie, allait de pis en pis. Quand j’ai terminé ma lecture de Ma vie à contre-Coran, j’en savais plus sur l’expérience personnelle de son auteur, sur les tentatives d’islamisation de nos sociétés occidentales, et sur l’histoire de l’Algérie. Écrire a cependant été une épreuve: «C’était très privé. C’était aussi très douloureux. Mais j’étais arrivée à un point de ma vie où j’avais le devoir de témoigner. Je ne l’ai pas fait pour le plaisir de raconter ma vie, mais pour que les gens sachent et comprennent, qu’ils prennent conscience des enjeux et du danger de l’islamisme politique, qu’ils décident de le combattre.»

Les fondamentalistes dans les sociétés occidentales

1994, Oran: la famille Benhabib quitte l’Algérie pour survivre, à cause des menaces de mort du FIS. Ils ont déjà perdu tellement d’amis, «de véritable trésors, humainement.» Mais arrivés en France, là où ils devaient être loin de tout fondamentalisme religieux et à l’abri, ils voient le spectre de l’islamisme politique s’insinuer dans les familles immigrées et dans la société. Djemila part alors au Québec seule, ce qu’elle vit comme une véritable renaissance. Cependant, depuis quelques années, elle constate dans son nouveau pays d’adoption le même processus que celui qu’elle avait constaté en France. Les accommodements raisonnables ont été le comble. Le danger, pour elle, est «de faire passer du politique à travers des revendications culturelles et religieuses. L’islamisme est politique, certainement pas religieux ou culturel. Le religieux appartient à la sphère privée. La société n’a pas besoin d’endosser les choix confessionnels de chacun.» Elle estime que la commission Bouchard-Taylor aurait du permettre un débat sur la place de la religion dans l’espace public, ce qui n’a pas eu lieu. «La première chose est de poser le diagnostic. Il faut reconnaître le danger et le combattre. Il est intolérable qu’aujourd’hui, au Canada, dans des caves à Montréal ou à Toronto, des imams déversent leur haine du monde occidental et appellent à la violence. Ils embrigadent les jeunes.»

Rencontrer Djemila Benhabib, échanger avec elle, c’est écouter une femme qui n’a pas peur de se dresser contre «les fous d’Allah», comme elle les appelle, malgré tous les risques et au nom des valeurs fondamentales que sont l’égalité homme-femme, la liberté d’expression, la laïcité. Une véritable leçon de tolérance et d’engagement qui met en garde contre tous les fondamentalismes, mais aussi contre les idées reçues.

Ma vie à contre-Coran, Djemila Benhabib, éditions VLB, 2009

Par ailleurs, une entrevue avec Djemila Benhabib à propos du féminisme islamique a eu lieu, dossier en préparation pour le numéro de Reflet de Société de septembre.

Mise à jour du 15 mai: depuis le 9 mai, Djemila Benhabib réagit dans le débat relancé sur le port des signes religieux dans les institutions publiques.

Mise à jour du 14 octobre 2011: Djemila Benhabib sera à Tout le monde en parle pour présenter son nouveau livre Les soldats d’Allah à l’assaut de l’Occident.

Autres textes sur le Coran et l’Islam

La vie à contre-Coran de Djemila Benhabib

Voile islamique debat sur le port des signes religieux

Laicite au Quebec

Écoles musulmanes à Montréal

Dossier Accommodements raisonnables.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

193 Réponses

  1. À rahma,

    On peut vivre sereinement sans pour autant être religieux, alors absolument sans problème.
    Ce femmes presque nues que vous montré, vous êtes venues dans leur pays pour remettre en cause leurs acquis.
    Les femmes marocaines ont eu des acquis pendant ces dernières années au niveau de loi sur le code de la famille. Ces droits vont dans le même sens que les droit de la femme en occident. Dont acte.

    Si vous êtes ici pour raison économique, pourquoi alors demander plus. Pourquoi dénigrer la femme québécoise. Ce n’est pas gentil et malhonnête de votre part.
    D’abord la beauté n’a jamais été une tare. Les professionnelles ne travaillent pas en mini-jupe, elles sont trop consciencieuse.
    La rondeur, je prends ça pour de la discrimination. Quand à la pédophilie, je pense que vous ne savez pas de quoi vous parlez.

    Tous ce que vous dites et tous ce que disent les autres intervenantes comme vous tombent dans la caricatures. Moi j’ai posé des questions et des critiques légitimes sur le fond et personne ne m’a répondu.

    Pour répondre à votre dernière question, je dis que tout le monde à le droit de travailler, mais il y a un minimum de condition sur certains postes de travail, comme l’enseignement par exemple.

    mais je vous pris d’argumenter vos commentaires au lieu de polémiquer inutilement.

    merci

    J'aime

  2. Suite,
    Vous savez au Maroc le dernier code de la famille permet a une femme de se marier sans exiger l’autorisation son père. Je trouve que c’est une avancée très importante.
    Cette avancée va dans le sens des acquis de la femme occidentale et non le contraire. et elle va dans le sens contraire des enseignements ou interprétations du coran.
    Raisonnement logique, c’est la femme marocaine qui aspire vers les droits universels d’égalité et non pas l’inverse.

    merci

    J'aime

  3. malek
    tu ma pas repondu tu est qui de qu’elle religion…..repond au moin.pour que on sache au moin a qui en sadresse un imam ou rabin ou…..,et pour te repondre perssonlement je ne prouve aucune signe de denegrer les quebecoise je respecte tout perssones tout religion,et pas tout les quebecoise porte des mini jupe ou …..je connai des quebecoises je les respectes et elle me respecte et elle ce respecte avan tout ,et je pense que autrement dit c’est par c e que on est dans une societé etrangére on a pas le droi de porté ce que nous fait plaisire ,tout perssone et libre de porter ce que elle veut ,vous vous mentrez agressive enver tout les femmes qui se defond on direz que vous….de ql droit ,liberet ,democratie,comme si tu es on position d’attaque .

    J'aime

  4. bonjour

    a rahma

    ce gars malek la c est un pauvre raciste d une dachra c est un type affame et ignorant ,ca se voit il etait tres neglige dans sa societe et ignoré. il est sorti de chez
    lui il voit un autre monde pour lui c est vraiment difficile pour lui surtout de la compagne directement a la ville ca pose vraiment des problemes.

    c est interessant la discussion avec ce genre de personne surtout qui n ont pas la moindre dignite

    J'aime

  5. Décidément tu n’as rien compris ,200 000 personnes sont mortes pour que les algériens puissent jouir aujourd’hui de la liberté personnelle de s’habiller comme ils souhaitent le faire : voile ,à l’occidental , chahia et gandoura .Ils sont payé le prix de cette liberté .Aujourd’hui les algériens et les algériennes s’habillent à leur guise !
    J’ai bien compris que tu ne parlais pas d’espace publique boulevard puisque j ‘ai bien spécifié que je ne comprends ton intolérance à l’égard d’une femme qui exerce sa profession dans un lieu publique( prof, gouvernement )ou autre .Quant à la différenciation que tu établit entre toi et la les extrémistes à mon avis elle ne tient pas la route .Je trouve que tu prônes une autre forme de violence sournoise ,et un langage diffamatoire pour les musulmans : le voile est un symbole de l’infériorité de la femme prônée par l’islam; tous les gens qui ont intervenu sur le forum sont des intolérants , et j’en passe ..
    La meilleure c’est que tu dis que tu poses des questions et des critiques légitimes sur le fond , tu n’as posé aucune question sur le fond au contraire depuis le début tu ne parles que de la forme (barbes ,voile ) .En plus tu n’arrêtes pas de parler de l’Iran et de l’Arabie saoudite alors qu’il est question ici de l’Algérie , car tu sais pertinemment que les femmes algériennes s’habillent comme elles et celles qui portent le voile par conviction. Aujourd’hui la femmes algérienne et musulmane au canada fait face à un extrémisme insidieux au nom de la démocratie. On est pas sorti de l’auberge !!

    J'aime

  6. suite ( j’ai eu un problème de connexion )

    vous avez le droit de penser que les musulmanes sont inférieures ,vous pouvez ne pas être d’accord avec notre façon de voir les chose et de le dire ,mais la s’arrête votre liberté .Car vous ne pouvez pas exiger de quelqu’un de ne pas portez son voile parce que tu ne veux pas le voir toi ou ton fils dans les espaces publiques Je vais te dire quelque chose moi je suis d’accord avec Freud l’homosexualité est une perversion et toutes les religions confondues la condamne , je suis pas d’accord mais je n’irais jamais jusqu’à dire que ces communautés visibles n’ont pas le droit de travailler ici ou las bas ou de faire ceci ou cela ou de leurs tirer la première pierre .Je ne suis pas d’accord ma liberté s’arrête la ou commence la sienne .C’est évident.

    J'aime

  7. Bonjour,

    A Rahma,
    Encore de la discrimination, pour vous vivre ou naitre dans un village (dechra) est un tort, mais vivre en ville est un signe positif. Ce genre de raisonnement est très grave. on ne juge pas les personnes sur leur lieu de naissance.

    Pour meriem,
    Je pense que les algériens ont eu leur liberté en 1962. Mais apparemment ils avaient a en découvrir une autre. contre qui ??
    Je peux vous certifier que les algériens ne sont pas libres il n ya qu’a voir ce qui se passe en Algérie. Ils sont entre le tronc et l’ecorce. D’un coté les islamistes qui les harcellent, (les dernières nouvelles font que ils veulent même interdire au buraliste de vendre le tabac), d’un autre coté l’état qui écrase toutes voies discordantes (il n y A qu’a voire les élections présidentielles).

    Dans ce forum il est question de l’islam et du port du voile dans la fonction publique et du livre de Mme Behabibe (ma vie à contre coran), le reste n’est qu’ilustration.

    Quand aux homosexuels vous dites qu’ils ont le droit de vivre, mais si vous êtes une bonne musulmanes et que vous connaissez bien le coran, vous devez savoir que l’homosexualité est strictement interdite et passible de mort. Et dans la majorité des pays musulmans c’est la peine capitale qui est appliquée.
    À moins que vous ignorer les concpets du coran.

    merci

    J'aime

  8. M.Malik ,

    Il faut pas mélanger les carottes et les navets ,Mes propos sont clairs ,je te dis que la femme algérienne est libre aujourd’hui de porter ce qu’elle veut et elle n’est pas contrainte de porter le Hidjab ou quoi que ca soit ,je te parle ni de politique ni de processus électoral .Oui Monsieur contrairement à tes prétentions la femme algérienne est libre dans ses choix. Il faut arrêter de la comparer à l’iranienne et à la saoudienne et comme tu le dis si bien il est ici question de voile et de l’Algérie .Je connais très bien les préceptes de ma religion et toutes les religions à l’instar de la mienne condamne fermement l’homosexualité.Il écrit dans le coran que dieu a anéanti koum Loth et il est du devoir de tout musulmans de s’éloigner de ses pratiques perverses .Seulement ,il appartient à personne de châtier ses personne , ni de les juger même si leur comportement est condamnable, Dieu les jugera le Jour venu.C’est comme pour toute chose dans la religion musulmane , tu ne pries ,pas tu ne jeunes nul n’a le droit te condamner ou te juger le jour venu .Moi je ne connais aucun hadith , ni ayah qui parle de peine capitale pour les homosexuels ou est-ce que tu a été cherché ca ?

    J'aime

  9. JE DIRAIS PLUS AYAH CAR IL Y,A BEAUCOUP DE HADITH QUI ONT ÉTÉ INVENTÉ ET MAL RAPPORTÉ .DANS QUELLE SOURAT DIEU PARLE DE PEINE CAPITALE??COMME TU L’AFFIRMES ??

    J'aime

  10. bonjour,
    Dans ce cas c’est quoi la lapidation c’est moi qui l »a inventé ? c’est bien écrit de le coran.
    Le verset qui dit « quand aux apostats tuez-les » , vous devrez l’assumer. c’est votre islam qui le dit.

    Quand vous dites qu’il n’appartient a personne de les châtier. Foutaise ! la charria vous connaissez, j’espère et vous connaissez la liste des punitions qu’elles prévoit.
    Le voleur il faut lui couper la main.
    L’adultère il faut le fouetter
    L’apostat il faut le tuer.
    Etc

    je comprend que dans certains pays la charria n’est pas appliquée et tant mieux

    Vous reconnaissez que les femmes saoudiennes et iraniennes ne sont pas libres, à votre avis pourquoi ? et en principe se sont vos sœurs dans l’islam et que faites-vous pour les libérer ??

    merci

    J'aime

  11. Je vous dit arrêtez de mélanger les carottes et les navets .Qui parle d’apostats ici ,on parle d’homosexualité , ou est le verset qui parle de peine capitale comme vous l’avez dit , donnez moi le verset qui parle de ca ? Il est question de ça maintenant .Allez j,attends ,Il faut pas parler de ce que vous connaissez pas ok .

    J'aime

  12. a mlek

    il n ya que toi qui peut les sauver ces (ces femme)
    tu ne seras meme pas bien venueee pour une association des femme .
    ce genre de personnalite ne sera accepte nul part ,c est de l indignite qu on vie dans une societe et des que on s eloigne on commence a critiquer .parmi les 30 millions il ya que toi qui est contre oui je comprends avec ce genre de personne que la france a pu rester 132 ans elle a rouve des traitres malhonnetes comme toi et mis toi en tete que meme les francais c nsiderent les harkis comme des gen
    s malhonetes et le resultats places dans des guettos jusqu a maintenant et sont tjr pointe au bout des doigts leurs descendances ont honte d eaux.
    c est le meme cas pour toi ,parceque je connais bien cton genre soit sure que tu ne vaux rien et tu ne vaudras rien et nn plus dans cette societe qui a acceuilli pas pr la beaute de tes yeux mais pr tu comprends …….
    aie au moins une personnalite pr que au moins ta descendance n aura pas honte de toi enfin si tu arriveras .

    moi je conseille les autres intervenants ane pas prendre discussion avec ce genre de personne lui il a de la vengence de qui il ne le sait meme pa s il est egarre et erre comme ……..

    J'aime

  13. N’aie pas pas peur si tu es un apostat personne n’est intéressé par ton assistanat , tu vivras 10 ,100 ans ou mille ans comme a dit corneille un seul moment les effacera .LA sera le moment de vérité et il appartiendra à dieu de nous juger, tous , car de nos jours le matériel et leurs petites prouesses ont fait oublier aux humains leur petitesse et le fait qu’ils soient éphémère .J’entendais un neuro-chirurgien dire la dernière fois que la science malgré ses avancés ne connait qu’une fraction du fonctionnement du cerveau humain .on est pas aussi grand que ca
    Je pense que tu te préoccupes trop de la liberté des musulmane et mais je ne pense pas du tout que ca soit une chose qui te tient à coeur , c’est juste une occasion pour critiquer l’islam à tort bien sur , car l’islam a donné tous ses droits à la femme .Quant à la liberté à l’occidental les femmes musulmanes n’en veulent car elle a complétement transformé le rapport entre l’homme et la femme et en voie de transformer les hommes eux même en femme comme le dit si bien Eric zemmour

    :« Le féminisme porte en lui comme tous les mots en « -isme », un totalitarisme. Les femmes ont revendiqué la liberté sexuelle comme les hommes, mais elles en sont revenues. Elles s’accrochent à leurs rêves romantiques et ne supportent pas la moindre infidélité. Comme elles n’ont pas réussi à se transformer en hommes, il faut donc transformer les hommes en femmes. »

    La liberté des femmes à l’occidental n’est pas enviable , monsieur dans le fond elles sont pas mieux barrés que les iraniennes et les saoudiennes .

    J'aime

  14. Il faut lire assassinat dans la 2 ème phrase au lieu d’assistanat .

    J'aime

  15. Bonjour,

    Durant ces différentes discussions, aucune parmi vous n’a le sens de la discussion et du débat. Je ne vous ai jamais personnellement, j’ai toujours parlé de concept et de critique envers l’islam, mais vous toutes à cours d’argument vous essayez de m’attaquer personnellement, et je pense que si vous avez la possibilité vous N’hésiteriez pas un moment pour me plaquer au pilori et me supprimer. cela ne m’étonne pas.
    Rappel :
    D’abord je suis né dans un dachra pour les uns.
    Je suis raciste pour les autres.
    Je suis un traitre.
    Je ne vaut rien.
    La dernière conseille aux intervenants de ne plus m’adresser de commentaires.

    Eh bien je suis au moins d’accord sur votre dernier commentaire, car effectivement on ne peut pas avoir un débat serein quand on se livre à des attaques personnelles.

    Vous réagissez sous le coup des émotions et vous n’arrivez pas à vous calmer et à construire des arguments fiables.

    Et je vais me permettre de vous inviter à éviter donc ce genre de comportement car contrairement à ce que vous pensez ça porte atteinte à vous et à votre religion.

    Je le répète encore une fois, moi je veux discuter et débattre de religion et non pas de ma personne.

    merci

    J'aime

  16. Ta réponse m’a laissé perplexe .Regarde t’a fait 6000 km , tu fais tout pour t’intégrer , tu as dénigré ton pays je dirais même tes parents , mais tu sais tu es resté algérien.Chasser le naturel il revient au galop . Tu crois que tout le mode est contre toi et que tues le seul à avoir des arguments valables ,c’est dingue c’est fort la culture .Je suis désolée de te dire que n’a pas encore réussi ton intégration et j’éspére que tu vas trouver des gens dignes de toi pour débattre de ton sujet favori .

    Sans rancune .

    J'aime

  17. Bonjour,
    Comme d’habitude, la fibre algérienne remonte en vous, vous êtes submergés par les émotions.

    Amalgame sur amalgame, vous confondez critique et dénigrement.
    Je revendique le droit de critiquer, et je le ferai à chaque occasion et je continue à le faire.

    La question est ce que je suis algérien, oui, on ne peut pas effacer cet état de fait. Mais l’Algérie est un pays critiquable car il ne tourne pas rond, et je continuerai à le critiquer.
    Exemple j’ai personnellement vécu quelques années en Tunisie, et je trouve que ce pays est nettement mieux que l’Algérie malgré le verrouillage politique.

    sans rancune

    J'aime

  18. La fibre algérienne remonte aussi bien en vous qu’en nous. ( mais il faut juste reconnaitre qu’elle remonte en vous ).Mia toi tu le nies , c’est ca le comle t’es resté algérien et tu réagis pareil .Mais tu as le droit de critiquer ,continues à le faire surtout ne t’arrêtes pas.Mais est-ce que tu trouves que tu es bien et que tout tourne en rond chez toi .Il faut aussi savoir se remettre en cause des fois .Charité bien ordonnée commence par soi .Quant à l’Algérie ,elle est comme tous les pays de son rang critiquable sur pas mal de plan(politique ,économique ,social) .et tous les algériens la critique c’est même normal . Je ne connais aucun algérien qui ne critique pas l’Algérie ,et je pense que tous les citoyens du monde critique leurs pays .Mais je pense que notre débat ne portait pas sur l’Algérie mais sur la liberté personnelle des individus qui est elle n’est pas critiquable!! Comme disait quelqu’un 5+5=9+1.L’égalité Monsieur je porte mon hidjab comme t’a le droit de porter ton costume ou ta kipa ou what ever, espace publique ou pas .C’est une liberté individuelle et sacrée!!

    J'aime

  19. Bonjour Alfred,

    Djemila Benhabib est née en Urkraine, mais elle a vécu et grandit en Algérie. Donc, si, elle sait de quoi elle parle.

    Pour les aspects financiers que vous avez dénoncé, oui, ils jouent un rôle important, mais dire que l’islam n’a rien à voir dans le terrorisme est un leurre. Les terroristes eux-même justifient leurs actes par la religion. Qu’ils aient tort ou raison, il n’en reste pas moins que c’est leur motivation.

    Bonjour Kenza,

    Vous confondez il me semble biologie et droit. Bien sûr qu’il y a des différences biologiques entres les hommes et les femmes (et heureusement !). Mais ces différences ne doivent pas justifier une différences de traitement devant la loi ou dans la vie en générale. Ce n’est pas parce que les femmes doivent accoucher qu’elles sont incapables en tout temps de travailler et de subvenir aux besoins de la familles comme les hommes. On n’est plus à l’âge de pierre ou le travail consistait à aller chasser des animaux sauvages !

    Quand à savoir si les hommes occidentaux prennent plus ou moins soins de leurs femmes que les marocains, vous dites que non. Je ne connais pas votre expérience, mais tous les hommes occidentaux ne sont pas des goujats sans manières, et je suis à peu près certaine que tous les hommes marocains ne sont pas des maris aimants et attentionés. Il y a de tout dans toutes les sociétés.

    Benhabib,

    Ce sera le seul avertissement. Vous avez naturellement le droit de débattre, mais pas d’insulter quelqu’un. Le prochain commentaire désobligeant sera tout simplement supprimé (qu’il soit de vous ou d’un autre internaute).

    Comme l’a souligné Malek, c’est un débat d’idée, pas une vendetta à l’encontre d’une personne qui ne partage pas son avis.

    En espérant continuer à vous lire,

    J'aime

  20. Bonjour,
    J’etais occupé hier, et je n’ai pas pu poursuivre le débat.

    Aprés plusieurs interventions, il apparrait clairement que le débat est trés difficile sur ce sujet. Pour cette raison dans les pays arabo-musulmans la démocratie aura beaucoup de mal à s’installer. Car dés que on ouvre la bouche pour emettre une critique on décortique le message pour voir si ce n’est pas anti-religieux, ou anti-national etc.

    merci

    J'aime

  21. Bonjour Malek,

    En effet, c’est la difficulté du débat quand il traite de sujets aussi sensible que la religion. Il n’y a cependant pas qu’à propos de l’islam que les gens refusent parfois de discuter et collent des étiquettes « anti-quelque chose ». Toutes les religions, le concept même de religion, provoque souvent ce genre de réactions.

    C’est pourquoi je pense qu’il est important de continuer de débattre ou au moins d’exprimer son opinion, même si on se fait traiter « d’anti-religieux » ou d’islamophobe au passage. Ce genre de qualificatifs sont stériles et ne servent qu’à fermer le débat en « labellisant » une personne et en essayant de décrédibiliser son discours.

    Au plaisir de vous lire,

    J'aime

  22. Bonjour à tous,
    Seulement sur les questionnements que je me posais cela fait longtemps vers l’âge de la vingtaine,à cause de beaucoup de constations dans mon cheminement de vie j’ai senti beaucoup de lacunes, donc je ne pratiquais plus.Mais je vivais toujours avec des valeurs humaines.
    Et par hasard cela fait un an que je suis tombée sur le site qui m’a confirmé ce que je sentais avant.
    C’est vrai qu’on nous a jamais expliqué quoi que ce soit, ce n’était qu’à apprendre par coeur le coran sans que je comprenne rien. c’était toujours apprendre et ne pas comprendre! (on me disait c’est pêché de se poser des questions). ………..
    Ci-joint l’adresse du site , pour celui qui est intéressé et veut comprendre beaucoup de choses………

    http://www.islamexplained.com
    choisir: ‘soual jarii’ et ‘hewar al haq’

    Amicalement,
    mina

    J'aime

  23. Bonjour Mina,

    Merci pour votre commentaire et pour le lien. Ce que vous dites rejoint ce qu’écrit Djemila Benhabib, que l’on ne la laissait pas apprendre. J’ai également retrouvé cette expérience dans le livre d’Irshad Manji, dans lequel elle explique qu’elle ne pouvait pas poser de question, et que c’est quelque chose qui le pesait beaucoup. Je vous conseille la lecture de son libre, « Musulmane mais libre » , qui est très bien écrit et rempli d’informations intéressantes !

    Au plaisir de vous lire,

    J'aime

  24. Bonjour,
    J’etais absent ces derniers jours.

    Beaucoup d’evenements dans le monde :
    1- En iran on tue à bout de champs,
    2- La burka et le nikab seront certainement interdit en france, c’est la suite de notre débat.

    merci

    J'aime

  25. Bonjour Malek,

    Effectivement, beaucoup de choses se passent dans le monde. Les évènements en Iran manquent malheureusement de couverture médiatique, tant le travail des journalistes est rendu difficile.

    Pour la burqa et le niqab, je doute franchement qu’ils soient interdit. Des lois ad hoc pour des vêtements seraient contre-productif et pénaliserait les femmes avant toutes choses, alors qu’on prétend vouloir les protéger. Et puis, ça risque fort d’enfermer encore plus chez elles les femmes qui refusent d’enlever leur burqa/niqab et qui ne peuvent plus sortir. Si le but est de faire disparaître la vision de ces femmes de l’espace public, ce sera réussi. Mais si on prétend agir dans leur intérêt, je ne pense pas que légiférer soit la bonne solution.

    Au plaisir de vous lire,

    J'aime

  26. Bonjour,

    La semaine passé une égyptienne voilée a été tué en Allemagne, et je condamne cet acte ignoble. Tous les musulmans du monde ont réagit. Les chaines de tlélévison arabo-islamique iont réagit vigoureusement et c’est bien.
    Au canada un crime est commis sur 4 femmes pour des raison ethno-arabo-islamique par des personnes proches (mère, père et frère) . Pour l’instant le silence de la communauté musulmane en dit long, le silence des chaine arabo-musulmane également.
    Pourquoi ces communautés batte la pavé des qu’il s’agit d’une atteinte au musulmans par des incroyants, mais qu’il se taisent quand il s’agit de crime inter-musulmans.
    c’est vraiment dommage pour ces musulmans qui se disent modéré.

    Ça fait vraiment mal ce genre de crime

    merci

    J'aime

  27. Bonjour Malek,

    Je n’avais pas entendu cette histoire, et c’est effectivement désolant. D’une manière générale, peu importe la croyance dont on parle, je ne comprends pas pourquoi les gens s’entretuent au nom d’un Dieu ou d’une façon de vivre.

    Quand à la question des musulmans qui se taisent quand les crimes ont lieu au sein de leur communauté, c’est quelque chose qui est abordé et dénoncé par Irshad Manji (comme quoi, tous les musulmans ne restent pas silencieux !) dans son livre que j’ai déjà évoqué, The Trouble with Islam.

    Je trouve également dommage que certains chef religieux refusent d’accepter ce qui en va pas dans le monde musulman, soit disant parce que ça affaiblirait la communauté musulmane. C’est précisément l’effet inverse: pratiquement tous les non-musulmans se demandent bien pourquoi personnes ne réagit quand un crime a lieu, et finalement en concluent que c’est la politique de l’autruche, et donc que ce n’est pas la peine de discuter.

    Merci de votre intervention et de cette information Malek, au plaisir de vous lire,

    J'aime

  28. Continuer québécois à faire votre doudou, fermer tout vos églises et ouvrir des mosquées dans chaque coin de rue. Laisser vous enfants ensiegnè et éduquer par des religieuses musulmane voilé, embaucher des barbus et des voilés intégristes dans votre fonction public et vous serai les roi des accommodements raisonnables et roi de la tolérance. Le jour ou l’islamisme va enfoncé ces griffes ça sera trop tard.
    Merci Djamila BENHA BIB d’essayer de reveiller ce peuple et chapeau.

    J'aime

  29. sans avoir lu le livre de Djamila BENHABIB, je ne peux que lui rendre hommage.En effet, je pense avoir compris sa douleur de femme au moment ou ses parents ont quitté l’Algérie pour des cieux plus cléments. Non ce n’est pas de la lacheté bien que ce ne soit pas la seule solution. Mais chacun ses moyens et à chacun son arme de défense. Mais je pense que l’arme qu’a choisie Djamila BENHABIB est la plus noble:la plume qu’a justement combattue l’intégrisme et, d’ailleurs tous les fascismes. Rien que le titre de l’ouvrage laisse deviner le fond,avec lequel nous ne pouvons qu’être d’accord , sachant qu’elle refusera d’écrire contre le Saint Coran, mais plutôt contre les pratiques de ceux qui s’en servent comme fond de commerce et de plateforme politique pour imposer leur vision de la société.

    J'aime

  30. Bonjour Salah,

    Je vous invite quand même à lire son livre et à ne pas s’arrêter au titre ! Que l’on soit d’accord ou pas avec ses propos, je trouve que c’est un ouvrage très intéressant et qui vaut qu’on se penche dessus !

    Bonne lecture 😉

    J'aime

  31. […] La vie à contre-Coran de Djemila Benhabib Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié. […]

    J'aime

  32. […] La vie à contre-Coran de Djemila Benhabib Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié. […]

    J'aime

  33. C’est fou comment les attaques racistes du maire de Saguenay Jean Tremblay, envers Mme Benhabib, a ramené du traffic sur ce billet. je me permets donc de faire le commentaire suivant à la majorité silencieuse: le christianisme ne dit-il pas à base « d’accueillir son prochain » et de l’écouter? Alors, si vous n’êtes pas d’accord avec ses prises de position sur la laïcité de l’État, engagez donc un débat avec elle, mais ne jouez pas le jeu de cet imbécile de fondamentaliste de Jean Tremblay en l’attaquant sur ses origines algériennes.

    Le message est lancé.

    Anders

    J'aime

  34. Bonjour M. Anders.

    Merci pour votre position contre les propos racistes du maire de Saguenay Jean Tremblay.

    Cependant, nous devons demeurer respectueux et nous ne pouvons traiter le maire Jean Tremblay d’imbécile. Nous pouvons être contre ces positions. Nous pouvons être contre ses principes et ses valeurs. Mais nous ne pouvons pas dénigrer l’être humain derrière ces pensées.

    Raymond.

    J'aime

  35. Bonjour Raymond,

    Oui c’est vrai, j’ai manqué de respect à l’endroit du maire Jean Tremblay en le traitant d’imbécile. Je me suis laissé emporter par mes émotions lorsque j’ai rédigé le commentaire. Toutefois, est-il possible de faire valoir son point de vue tout en maîtrisant ses émotions, et ce, avec un sujet aussi sensible que la religion mêlée avec le racisme?

    Anders

    J'aime

  36. Il ne s’agit pas de maîtriser ses émotions. Il faut bien les canaliser. Tu peux dire que ça te choque d’entendre des propos racistes. Tu as le droit de dire que jamais tu ne pourrais endosser de pareils propos…

    Tu laisses passer cette énergie et ces émotions qui t’animent mais sans tomber de l’atteinte à la personne. Ce faisant tu te respectes en exprimant, sans aucun feutre ton opinion et tes valeurs. Tu respectes en même temps ton interlocuteur qui fait du mieux qu’il peut avec l’expérience qu’il a.

    La violence attire la violence. Si tu le traites de con, c’est une forme de violence. S’il t’entend et qu’il décide de te répondre, le ton va monter jusqu’où? Si tu dis que ça te choque d’entendre de tels propos comment peut-il t’attaquer et être violent envers toi?

    On peut être contre les prises de position d’une personne. Mais on ne peut pas juger ou tenter de démolir la personne.

    Raymond.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :