Raymond Viger | Dossiers Média et Communautaire

L’équipe de Reflet de Société revient du 28e Congrès de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (Amecq). Cette année, l’événement s’est déroulé à Ste-Hyacinthe du 1er au 3 mai.

Quatre journalistes et Danielle Simard, la directrice administrative du magazine, m’accompagnaient à ce congrès. Deux stagiaires: Valérie Carrier, stagiaire du Cégep de Jonquière en journalisme, et Lisa Mélia, stagiaire en journalisme de l’Institut d’études politiques de Toulouse, en France. Du côté des journalistes réguliers, nous étions accompagnés de Gabriel Alexandre Gosselin, un ancien stagiaire du Cégep de Jonquière par la suite embauché. François Richard était aussi du nombre. Il a joint notre équipe en janvier dernier et nous nous attendons à ce qu’il travaille quelques années pour Reflet de Société.

Les artisans de la presse écrite communautaire

Le week-end de congrès s’est avéré fort intéressant, autant pour les liens créés à l’intérieur de l’équipe que pour les échanges avec les artisans des autres médias écrits communautaires.

Pierre Brassard a reçu pour le Journal le Monde du quartier Saint-Michel le prix du média communautaire de l’année. Frédéric Vincent du magazine Graffici en Gaspésie a ramassé la 3e position, Reflet de Société remportant la deuxième place.

Félicitations à tous les artisans de la presse communautaire qui ont su se démarquer et qui ont reçu un prix lors de ce congrès de l’AMECQ.

Avenir et changements au sein des médias écrits communautaires

Les débats ont été très intéressants lors de ce week-end et plusieurs questions ont été soulevées. Comment finance-t-on un média communautaire? La relève des artisans de la presse écrite est-elle assurée ou était-elle le rêve d’une seule génération? Comment l’Internet et les nouvelles technologies vont-ils pouvoir être intégrés par les artisans de la presse communautaire? Comment assurer une protection pour les médias écrits contre les différents types d’agressions qu’ils subissent?

Les enjeux sont trop importants pour que la recherche de solutions soit reportée à l’an prochain. J’ai décidé de lancer le débat sur ce blogue, permettant aux artisans de la presse communautaire d’alimenter un débat public. Les journalistes des médias conventionnels, les responsables des communications des différents ordres de gouvernement, ainsi que tous les internautes sont aussi invités à prendre la parole. François Richard aura le mandat de préparer un billet sur chacun de ces 4 thèmes pour démarrer la réflexion.

Merci de consulter ces billets dans la catégorie presse communautaire et de participer à cette grande réflexion provinciale.

Autres textes sur le Congrès de l’Association des médias écrits communautaires du Quebec (AMECQ) de 2009

Autres textes sur Communautaire

Autres textes sur Média

Liberté… Un sourire intérieurlivre liberté poésie recueil sourire intérieur

Un livre de poésie de 128 pages. Liberté politique, liberté journalistique, liberté émotionnelle…

Toutes les couleurs de la liberté, individuelle et collective. Une belle suite pour mon premier livre de poésie, Après la pluie… Le beau temps.

Parce qu’après la crise… on peut trouver la liberté… sa liberté.

Liberté… Un sourire intérieur. Une façon de souligner les 5 000 exemplaires vendus du premier livre Après la pluie… Le beau temps. Même prix que le premier livre publié en 1992 avec le même nombre de pages et écrit avec le même amour: 9,95$.croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueil

Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser