Jean Duceppe, Louise Viger et un cloture dans un parc

Jean Duceppe, Louise Viger et un clôture dans un parc

Raymond Viger                             Dossier Culture

En l’honneur de l’homme de théâtre Jean Duceppe, Ville de Montréal inaugure une oeuvre de Louise Viger dans le parc baptisé au nom de l’homme de théâtre et artiste.

J’ai beaucoup de respect pour Jean Duceppe et son oeuvre. Je suis très content de voir que l’on souligne son travail. J’ai cependant quelques difficultés avec la façon qu’on le fait. Un parc au nom de Jean Duceppe, excellent. La clôture crée par Louise Viger, là, j’ai plus de misères.

louise viger La culture se limite-t-elle a une grosse roche sur le gazon?

Avec l’obligation d’investir 1% des coûts de construction ou de rénovation sur les bâtiments publics, nous nous retrouvons avec toutes sortes de sculptures et d’oeuvres métalliques un peu bizaroide, difficile à comprendre et surtout, très dispendieuses, genre une grosse roche devant un building pour 250 000$.

Est-ce que cela aide la culture d’encourager la création de ce genre de sculpture? Pas sûr. Vraiment pas sûr. Est-ce que le public tripe sur ce genre de sculpture. Encore moins sûr. S’il y en a, je ne les ai pas rencontré encore.

CLSC, 1% de la culture et de jeunes artistes

Je me souviens du CLSC situé dans Hochelaga-Maisonneuve. Certains administrateurs et le directeur du CLSC voulait que des graffiteurs du quartier soient impliqués dans la création d’un oeuvre dans le cadre du 1% de la culture. Malgré la volonté de plusieurs, le projet n’a pas se réaliser. Parce que pour être sélectionné dans ces concours, il faut faire partie des artistes officiellement reconnu par la Culture, ce qui incluent être reconnu pas ses pairs, c’est-à-dire les artistes déjà reconnus par le Conseil des arts.

Culture populaire

Si jamais un jour on veut honorer ma mémoire, j’espère qu’on sélectionnera des artistes de la relève. Des artistes capable de réaliser des créations populaires. Ces oeuvres qu’on n’a pas besoin d’avoir un texte pour comprendre et apprécier.

Fantasmes, rêveries et chagrins de cauchemars : 4,000 bréchets

Désolé Mme Louise Viger, mais je ne tripe vraiment pas pour ce genre de créations, surtout quand elles sont payés à même nos taxes. La photo représente une oeuvre de Louise Viger réalisée à partir de 4 000 bréchets (os de la chance), sous le titre: Fantasmes, rêveries et chagrins de cauchemars : 4,000 bréchets

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicités

Une Réponse

  1. […] VOS COMMENTAIRES SUR LOUISE VIGER, JEAN DUCEPPE ET UNE CLÔTURE. […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :