Payer le juste prix

Payer le juste prix

Raymond Viger                      Dossier Protection du consommateur

loupeL’Office de la protection du consommateur incite les consommateurs à faire valoir leurs droits en cas d’erreur de prix dans les magasins où la Politique d’exactitude des prix doit être appliquée. C’est le cas notamment dans la majorité des magasins à grande surface, comme les pharmacies, les quincailleries, les magasins entrepôts et les magasins d’alimentation.

Les commerçants qui n’indiquent pas les prix sur les produits, mais plutôt sur les tablettes doivent appliquer la Politique d’exactitude des prix dans leur magasin. Si vous constatez, avant de payer votre achat ou après l’avoir payé, que le prix demandé par le commerçant est plus élevé que le prix annoncé dans sa circulaire ou affiché sur les tablettes en magasin, exigez d’être indemnisé conformément à la Politique d’exactitude des prix adoptée en vertu de la Loi sur la protection du consommateur.

Selon la Politique d’exactitude des prix, si le prix enregistré à la caisse est plus élevé que le prix annoncé dans la circulaire ou affiché sur les tablettes en magasin, le commerçant doit vous remettre le produit gratuitement, si le prix annoncé est de 10$ ou moins. Dans le cas d’un produit annoncé à plus de 10$, le commerçant doit d’abord corriger le prix de l’article pour le ramener au prix le plus bas annoncé et vous consentir un rabais de 10$ sur le prix corrigé.

Des exemples

Dans un supermarché affichant la Politique d’exactitude des prix, vous vous apercevez, au moment où vous passez à la caisse, que le prix enregistré à la caisse pour du savon à lessive est plus élevé que celui indiqué sur l’étiquette de la tablette où vous l’avez pris. Dans ce cas, si le prix du produit est de moins de 10$, le commerçant doit vous le remettre gratuitement. EXIGEZ-LE!

Vous allez dans une quincaillerie pour acheter une perceuse électrique. À votre retour à la maison, en comparant votre reçu de caisse avec la circulaire du commerçant, vous réalisez que le prix que vous avez payé est plus élevé que celui annoncé dans cette circulaire. Dans ce cas, le caissier ou le gérant de la quincaillerie doit corriger le prix de la perceuse pour le ramener au prix annoncé et vous consentir un rabais de 10$ sur ce prix. EXIGEZ-LE!

La réglementation sur l’indication et l’exactitude des prix

Au Québec, les commerçants qui choisissent de ne pas inscrire le prix sur les produits offerts en vente dans leur magasin doivent apposer sur les tablettes une étiquette contenant la description et le prix de chaque produit et, s’il s’agit d’un aliment, son coût par unité de mesure, par exemple au litre ou au kilogramme.

Ils doivent aussi afficher et respecter la Politique d’exactitude des prix prévue à la réglementation. Celle-ci doit être affichée de façon à ce qu’elle soit bien visible, notamment à côté des caisses enregistreuses. Selon la surface de l’établissement, cette politique doit être présente en un certain nombre d’exemplaires de différentes dimensions.

Enfin, ces commerçants doivent remettre aux consommateurs un reçu de caisse détaillé, comportant notamment la description du produit acheté et le numéro de téléphone de leur commerce et, si la surface de leur établissement est de 697 mètres carrés ou plus, mettre à leur disposition des lecteurs optiques.

Soyez vigilant

Soyez particulièrement attentif aux articles vendus en solde, car les erreurs de prix y sont plus fréquentes. Par ailleurs, n’oubliez pas que même si vous n’apercevez pas d’affiches sur la Politique d’exactitude des prix, le commerçant peut quand même être tenu d’indemniser les consommateurs en cas d’erreur de prix à la caisse, s’il s’est exempté de l’obligation de marquer unitairement le prix des produits.

En tout temps, si vous devez payer ou avez payé un montant plus élevé que le prix le plus bas annoncé pour un produit acheté, exigez donc que le commerçant respecte la Politique d’exactitude des prix et qu’il vous indemnise sur-le-champ.

Pour en savoir davantage sur l’indication et l’exactitude des prix, communiquez avec l’Office de la protection du consommateur au 1 888 OPC-ALLO ou consultez son site Internet: www.opc.gouv.qc.ca.

Autres textes sur la Protection du consommateur:

Carte de crédit CIBC Visa, taux d’intérêt promotionnel et protection du consommateur

Fraude sur Internet: l’écrivain Léandre Bergeron arnaqué par un auteur de Tunisie

Bell Mobilité, les cellulaires et la protection du consommateur

Fausses représentations de certaines cartes de crédit

Quoi faire si vous perdez votre portefeuille?

Mes cartes de crédits et mes vacances

Quand notre argent disparaît de la circulation

Les cartes de crédit: pires que des shylocks!

Ressources

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

40 Réponses

  1. […] associations can… on Carte de crédit CIBC Vi…Les associations can… on Payer le juste prixLes associations can… on Le commerce itinér…Les associations can… […]

    J'aime

  2. […] Payer le juste prix « Raymond Viger, rédacteur en chef Reflet de Société. L'actualité …, le 7 mars, 2010 à 5:01 Dit: […]

    J'aime

  3. […] de Burg… on Le medicament Mirapex provoque…Condamnation de Burg… on Payer le juste prixCondamnation de Burg… on Le commerce itinér…Condamnation de Burg… […]

    J'aime

  4. […] faire si vous p… on Le medicament Mirapex provoque…Quoi faire si vous p… on Payer le juste prixQuoi faire si vous p… on Le commerce itinér…Quoi faire si vous p… […]

    J'aime

  5. […] commentaire Le tél… on Le medicament Mirapex provoque…Le tél… on Payer le juste prixLe tél… on Le commerce itinér…Le tél… on Salon de […]

    J'aime

  6. […] tél… on Le medicament Mirapex provoque…Le tél… on Payer le juste prixLe tél… on Le commerce itinér…Le tél… on Salon de […]

    J'aime

  7. […] rapidement, … on Le medicament Mirapex provoque…Maigrir rapidement, … on Payer le juste prixLes épiciers … on Le medicament Mirapex provoque…Maigrir rapidement, … […]

    J'aime

  8. […] de bronzage et… on Le medicament Mirapex provoque…Salon de bronzage et… on Payer le juste prixSalon de bronzage et… on Le commerce itinér…Salon de bronzage et… […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :