Un transfert et ses revers

Jean-Pierre Bellemare | Dossiers Prison, Criminalité

Les transferts de prison ne s’effectuent pas que dans une seule direction. Vous pouvez être transféré dans un établissement à sécurité moindre si vous devenez plus « gentil ». Vous pouvez aussi être déplacé vers une prison à haute sécurité lorsque vous êtes pris en train de tuer, de battre ou d’avoir un comportement dangereux. Cela a pour conséquence de prolonger votre période de détention. Lorsque vous présenterez une demande de libération, les décideurs seront aussi beaucoup plus frileux à l’idée de vous libérer.

D’un côté, il y a ceux qui demandent un transfert de leur plein gré en raison de leur bon comportement pour se rapprocher de leur famille, pour participer à un programme de réinsertion ou pour poursuivre des études. De l’autre, on retrouve ceux qui sont récompensés à titre de collaborateurs (les délateurs) ou encore d’autres qui, craignant les représailles de leurs codétenus, demandent à être protégés (pédophiles, voleurs de cellule et ceux qui sont incapables de payer leurs achats de drogue…).

Stress et angoisse

Tout prisonnier transféré subit un stress considérable, ce qui peut conduire à la dépression, à la surdose, voire jusqu’au suicide. Surtout lorsque le transfert se fait contre son gré. Situation qui peut être perçue comme un enlèvement avec séquestration suivi d’une longue période d’isolement.

Le dépaysement est total. Vous n’avez pas vos propres vêtements ni accès à vos ressources, aussi restreintes soient-elles. Vous êtes menottés aux mains et aux pieds. On vous trimbale dans des conditions semblables aux animaux destinés à l’abattoir dans une cage métallique.

Le transfert est une grande source d’anxiété et d’angoisse. Généralement, vous ne choisissez ni l’endroit ni vos nouveaux voisins. Votre arrivée est menaçante, dérangeante. Vous serez probablement mis dans une cellule double avec un pur inconnu. La cellule, de la taille d’un placard muni d’une toilette et d’un lavabo, est beaucoup trop petite pour deux prisonniers.

Votre « stature » physique ou criminelle peut alors aider. Un homme de 6 pieds et 4 pouces sera très bien accueilli. Le fils d’un chef de gang aussi. Mais ce sont des exceptions à la règle. Pour le père de famille condamné pour crime passionnel ou le jeune drogué condamné pour vol de dépanneur, l’histoire est loin d’être drôle.

Un pénitencier n’est pas un camp de vacances. Lorsque vous êtes transféré, on ne tient pas compte de votre besoin d’être rassuré. Les gars ne peuvent jamais exposer leur vulnérabilité ni leurs besoins affectifs, ce qui est essentiel à tout individu. Nous apprenons à les ignorer, à les refouler, à les dénigrer. Pour pallier la souffrance subie en prison, la drogue devient une forme d’auto-médication, l’équivalent du Valium, du vin ou de la bière pour celui qui est « dehors ».

P.S. Jean-Pierre Bellemare est finaliste aux Grands Prix de journalisme magazine.

Autres textes de Chroniques d’un prisonnier

    Les livres de Colin McGregor

    Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

    Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

    love-in-3dLove in 3D

    Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

    This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

    Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

    teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

    Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

    This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

    Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

    quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

    Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

    Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

    Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
    4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

    Michael Sabia et la Caisse de dépôt: 1 an plus tard

    Annie Viger | Dossier Économie

    Comme plusieurs, le chroniqueur économique Jean Gagnon avait plutôt mal reçu l’arrivée de Michael Sabia à la présidence de la Caisse de dépôt. Le manque de transparence dans sa nomination a mal été accepté de tous. Toutefois, nous devons admettre que pour l’instant, c’est pas si mal du tout.

    Depuis le dépôt des résultats de 2009, plusieurs en profite, dont Pauline Marois pour critiquer la Caisse de dépôt et sa direction. Il faut se rappeler l’état de la Caisse à l’arrivée de Michael Sabia. Les marchés boursiers venaient de s’effondrer, le manque de liquidité et la sous-pondération en action amenaient l’institution en pleine crise. Les six derniers mois sous la présidence de Sabia, la Caisse a affiché un rendement de 10,4% contre un indice de 9%.

    Autres textes sur Protection du consommateur

    Ressources

    Office de la protection du consommateur du Québec
    Montréal: 514-253-6556
    Québec: 418-643-1484
    Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

    Option consommateurs
    Montréal: 514-598-7288
    Numéro sans frais: 1-888-412-1313

    Protégez-vous

    Rédaction
    courrier@protegez-vous.ca
    2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
    Montréal (Québec) H2K 1C3

    Autres textes sur Économie

    Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

    Merci de votre soutien.

    L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

    Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Troll qui commente votre blog ?

    guide-referencer-blog-referencement-naturel-livreMaintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

    Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

    Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

    Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

    Autres livres pouvant vous intéresser

    Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT

    Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel   

    Délateurs: traitement de faveur

    Jean-Pierre Bellemare | Dossiers Prison et Criminalité

    Dans l’enceinte du pénitencier, les gardiens ferment souvent les yeux sur le trafic de drogue. Certains détenus peuvent en vendre et en acheter. Ils peuvent aussi battre leurs voisins de cellule et provoquer les gardiens. Quelles que soient leurs actions, ils s’en tirent toujours sans problème… Il arrive même que ceux-là soient libérés plus rapidement et avec moins de conditions. Qui sont-ils? Les délateurs.

    Le pénitencier est un terrain de jeu pour eux, et le monde au-delà des barreaux l’est d’autant plus. Une fois libérés, ils récidivent. Leurs crimes sont à nouveau punis. Alors, ils retournent au pénitencier pour le quitter aussi rapidement.

    Cette situation existe, parce que les détenus connaissent bien les rouages de la prison et la façon de penser des fonctionnaires qui leur permettent d’être libérés. Ils savent par conséquent les utiliser à leur avantage, tout en leur laissant l’impression que ce sont eux qui ont le pouvoir.

    Ces fonctionnaires prennent vraiment les prisonniers pour des idiots. Il m’arrive souvent de voir un autre détenu vendre de la drogue sous les yeux des gardiens ou se battre sans se soucier d’être pris. J’estime que les agents de libération en charge de ces détenus informateurs font preuve d’irresponsabilité et de naïveté.

    Il y a plusieurs années, une grosse pointure (un criminel notoire) m’offrait de faire entrer de l’héroïne pour lui. Méfiant, j’ai refusé. Il a alors adressé sa proposition à un autre prisonnier qui, lui, a accepté. Il s’est fait prendre. La grosse pointure n’a jamais été suspectée de manipulation par les détenus, parce que c’est elle qui «perd son stock». Celui qui s’est fait prendre ne pensait pas au fait qu’il était seulement une simple marionnette, et qu’il avait permis d’accélérer le processus de libération du criminel notoire. J’ai tiré une leçon de ce coup monté et changé ma perception du milieu criminel.

    Malheureux contribuables

    Un des recours de ces détenus futés pour avoir droit à certains privilèges est de coopérer avec les autorités pénitentiaires. Cependant, en réalité, ce sont souvent eux les véritables criminels. L’administration devient alors complice de leurs crimes en les relâchant de façon précoce. Comment les autorités peuvent-elles croire que ces détenus opportunistes deviendront des citoyens respectables?

    Cette méthode de travail, l’encouragement à la délation, est une technique développée par les régimes totalitaires. Être informateur devient une tendance chez les prisonniers, puisque ce statut leur garantit une libération prématurée.

    Le détenu qui est libéré pour avoir dénoncé ses pairs aura la certitude d’être intouchable et de pouvoir s’en sortir à nouveau, à sa prochaine incarcération. Pour l’administration, aussi longtemps que le délateur fournira de l’information, peu importe la façon dont il se la procure, il sera libéré. Le contribuable est la victime de ce marchandage honteux.

    P.S. Jean-Pierre Bellemare est finaliste aux Grands Prix de journalisme magazine.

    Autres textes de Chroniques d’un prisonnier

    Autres textes de Jean-Pierre Bellemare

    Les livres de Colin McGregor

    Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

    Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

    love-in-3dLove in 3D

    Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

    This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

    Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

    teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

    Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

    This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

    Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

    quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

    Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

    Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

    Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
    4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

    Cent Papiers change de main, Olivier Niquet quitte

    Cent Papiers change de main

    Olivier Niquet quitte, Pierre JC Allard arrive

    Raymond Viger | Dossier Internet

    cent papiers journalisme citoyen blogue olivier niquet Olivier Niquet vient d’annoncer son départ du site Cent Papiers. Son implication dans Sportnographe lui prenant tout son temps et l’implication infructueuse de son frère Julien pour prendre la relève de Cent Papiers pousse Olivier Niquet à faire des changements plus drastiques. Pierre JC Allard, fondateur des 7 du Québec et un collaborateur de longue date va prendre le contrôle de Cent Papiers.

    7-du-quebec-les-7-du-quebec-site-journalisme-citoyen Le premier objectif de Pierre JC Allard est de réorganiser la présentation visuelle de Cent Papiers. Avec la fermeture de Québec 89 et avec Pierre JC Allard en tête de Cent Papiers et des 7 du Québec, il va y avoir du changement dans la blogosphère du Québec.

    Une histoire à suivre. Je vous tiens au courant des développements.

    Autres textes sur Internet

      Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

      Merci de votre soutien.

      L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

      Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Troll qui commente votre blog ?

      guide-referencer-blog-referencement-naturel-livreMaintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

      Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écrire qu’il faut maîtriser sont expliqués dans ce guide.

      Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

      Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$.  

      Autres livres pouvant vous intéresser

      Stars on Ice au Centre Bell Étoiles sur glace

      Un spectacle intime pour les fans avec quelques bémols

      Raymond Viger | Dossier Arts et spectacles

      Me voici maintenant au Centre Bell pour assister au spectacle Stars on Ice. Un spectacle où les fans des Joannie Rochette, Jamie Salé, David Pelletier, Kurt Browning, Cynthia Phaneuf… étaient prêts à tout leur pardonner.

      joannie-rochette-stars-on-ice-centre-bell-etoiles-sur-glace

      Avec 3 chutes et 3 quasi-chutes, les applaudissements se faisaient de plus en plus forts et plus réconfortants après chaque chute! Les 2 premières chutes se sont faites dans le même coin. J’étais convaincu que la glace avait un problème. Mais lorsque la 3e chute est arrivé dans le coin opposé, je ne pouvais plus mettre les incidents sur le dos de la patinoire.

      Retard sur retard

      Un spectacle qui a débuté 20 minutes en retard, une entracte qui a durée plus de 10 minutes de plus que prévu n’ont pas aidé à me mettre dans les meilleures dispositions pour le spectacle Stars on Ice. Parce que pour moi, professionnalisme débute avec assiduité. Et souffler dans le micro à plusieurs reprises pour s’assurer qu’il est ouvert est aussi un manque de professionnalisme.

      Les patineurs étaient sensationnels. Mais entre chaque numéro, il y avait un temps mort dont je n’ai pas pu m’habituer. Après chaque numéro, il y avait les salutations des patineurs. Cela cassait la magie du spectacle, de sa chorégraphie. Étais-je prêt à voir Joannie Rochette dans un numéro de danseuse à gogo? Pas sûr. Peut-être trop vite après les Jeux olympiques.

      Un spectacle en anglais

      stars-on-ice-centre-bell-etoiles-sur-glace Un spectacle majoritairement anglophone et qui aurait pu avoir certains enregistrements réalisés en français. Même les publicités étaient en anglais!!!

      La foule s’est réchauffée pour une ovation monstre avec l’arrivée du couple Jamie Salé – David Pelletier.

      Et pour finir le spectacle, même si les prestations en solo ou en couple étaient superbes, en ce qui concerne les présentations de groupe, un manque de synchronisme régnait régulièrement entre les couples.

      Quand on est un fan et qu’on a suivi les performances olympiques des Joannie Rochette, Jamie Salé, David Pelletier et les autres, le spectacle mérite d’être vu pour se rapprocher de ses idoles. Sinon…

      Autres textes sur le Sport

      Après la pluie… Le beau temps

      croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

      Le livre, au coût de 9,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec.

      Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
      Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4


      Autres livres pouvant vous intéresser

      Charlatan: près de chez soi

      Raymond Viger | Dossier Protection du consommateur

      «Je dois changer les fenêtres de ma maison et j’ai communiqué avec trois rénovateurs domiciliaires. J’aimerais savoir s’il y a déjà eu des plaintes à leur sujet? Détiennent-ils un permis de l’Office de la protection du consommateur?»

      Le Profil du commerçant, un service d’information accessible sur le site Internet de l’Office de la protection du consommateur, répond à des questions de ce genre.

      Connaître les plaintes et poursuites

      Depuis 1999, l’Office crée un profil pour chaque commerçant au sujet duquel il a reçu une plainte documentée et jugée fondée. L’Office crée aussi des profils de commerçants contre qui il entreprend une action juridique, ou encore pour lequel il émet un permis. L’ensemble de ces profils est regroupé dans le service Profil du commerçant. Disponible par téléphone et par courrier, ainsi que sur le site Internet de l’Office, le service compte plus de 13 000 fiches.

      Mis à jour quotidiennement, le Profil du commerçant aide à mieux choisir et à se protéger avant une transaction. Le Profil permet aussi aux commerçants de prendre connaissance des plaintes des consommateurs et de modifier au besoin leur approche clientèle.

      On accède au Profil du commerçant sur le site Internet de l’Office, par téléphone (1-888-OPC-ALLO), par la poste ou au bureau régional le plus près.

      Autres textes sur la Protection du consommateur

      Ressources

      Office de la protection du consommateur du Québec
      Montréal: 514-253-6556
      Québec: 418-643-1484
      Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

      Option consommateurs
      Montréal: 514-598-7288
      Numéro sans frais: 1-888-412-1313

      Protégez-vous

      Rédaction
      courrier@protegez-vous.ca
      2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
      Montréal (Québec) H2K 1C3

      Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

      Merci de votre soutien.

      l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleL’amour en 3 dimensions

      Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle. Le livre est disponible au coût de 19,95$.

      Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
      Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
      Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

      Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel  

      Rap et spiritualité rencontre avec Madhi, Khyro et Monk.e

      Pour 3 jeunes rappeurs en quête d’originalité, la spiritualité va de pair avec l’expression de leur art. Sans être enflammée par une quelconque ferveur religieuse, ils fuient les carcans du hip-hop commercial en s’inspirant plutôt de leur profonde connaissances d’eux-mêmes.

      Murielle Chatelier | Dossiers Rap, Spiritualité et Hip-hop

      monke1

      Écrire et réfléchir

      Partager, aimer, apprendre, c’est la meilleure façon qu’a trouvé Madhi de vivre pleinement. Évoluant dans l’univers hip-hop depuis son adolescence, il transmet maintenant sa passion à divers publics, jeunes et moins jeunes, en animant des ateliers axés sur l’écriture et la réflexion.

      «Cette occasion s’est présentée par hasard dans ma vie. J’ai été contacté pour animer un atelier. J’y retrace l’historique de la culture hip-hop et je parle de mon parcours pour aider les gens à comprendre que le hip-hop n’est pas aussi superficiel qu’on peut le croire. Ensuite, je partage avec eux mes techniques d’écriture et mes sources d’inspiration. Même si quelqu’un ne s’intéresse pas vraiment au hip-hop, j’arrive à capter son attention avec la portion écriture de mon atelier: je lance un thème au hasard, et j’invite les gens à extérioriser leurs émotions pour les coucher sur du papier. Parfois, je suis béat de voir avec quelle profondeur les gens parviennent à aborder des sujets simples. Et je fais constamment des rencontres extraordinaires.»

      greg Longtemps confronté à de pénibles crises d’identité, né de parents d’origines haïtienne et dominicaine, Madhi a grandi dans un milieu anglophone, entre le créole et l’espagnol, dans des quartiers multiculturels où il a appris à s’ouvrir aux autres et à respecter toutes les différences. «Mes parents viennent de deux pays dont les peuples sont en conflit depuis belle lurette. Des deux côtés, j’ai dû faire face à l’ignorance, née de cette haine aveugle. Malgré tout, j’ai réussi à tirer le positif de cette double culture et je me trouve même privilégié de bénéficier d’une telle richesse. Il ne fait aucun doute que cet héritage influence beaucoup ma musique.»

      Rapper pour épater la galerie, ce n’est pas son truc : «Quand j’écris et que je chante, j’illustre ou je dénonce ce que je vis. Et je me dis que, tant qu’à prendre la parole en public, autant faire réfléchir le monde.»

      Expérimenter un autre rap

      Ramant à contre courant, Khyro – membre fondateur du groupe Atach Tatuq, dissous en 2007 – pratique un rap expérimental aux sonorités surprenantes qui ne respecte ni les mesures ni les schémas d’écriture dictés par ce style musical. «Ce que je cherche avant tout en faisant de la musique, c’est de créer un lieu d’exploration de mon intimité. Dans mes chansons, je parle toujours au «je» et j’aborde des thèmes très proches de moi, puisés le plus souvent dans mes rêves.»

      khyro Déplorant que le «sacré» ait été éliminé de la société québécoise, cet artiste a viscéralement besoin de se recueillir avant de pouvoir laisser libre cours à son sens artistique: «Je crois que c’est à travers soi, et non à travers des idées, des doctrines ou des idéologies qu’on peut avoir accès à une force divine que certains appellent Dieu. Plus tôt dans ma vie, la recherche religieuse était très présente et elle m’a aidé à me trouver une identité. Après cela, j’ai voulu comprendre pourquoi j’ai eu besoin de cette recherche et pourquoi cette quête est passée par la religion. Ces questionnements m’ont amené à découvrir la psychanalyse, une méthode à travers laquelle j’ai trouvé la clé de la compréhension de mon être.»

      Bien que, pour ce rappeur, la spiritualité s’exprime mieux en actions qu’en paroles, une partie de son travail en est quand même teintée: «Dans ma musique, ma spiritualité se traduit surtout lorsque je fais de l’improvisation parce que je cherche à atteindre un état de transcendance qu’on peut qualifier d’extatique. À ce moment-là, je perds le contrôle de ce qui se passe en moi, alors ce sont essentiellement les énergies qui me traversent qui guident mes paroles.»

      Khyro se dit conscient que son rap expérimental rejoint un public assez restreint au Québec : «Avec les chiffres de vente de mes albums, je constate que mes fans sont plutôt européens. On achète mes CD surtout en France, en Allemagne, au Danemark et en Suède. À ma grande surprise, des achats ont aussi été enregistrés en Australie et au Japon. Mon public, c’est celui qui veut se laisser toucher par ce que je fais: du rap conscient et intelligent.»

      Un nouveau mode de vie

      «À travers mon art, j’ai besoin de mettre sur la table toutes ces parties de moi qui ne sont pas visibles, dans le but de les partager avec mon public. Tout ce que je fais doit avoir une profondeur, une signification. Une personne qui ne recherche pas cette spiritualité se coupe d’une dimension importante de sa vie», fait valoir Monk.e, un jeune rappeur atypique de 27 ans.

      Sans pratiquer de religion, il décrit sa musique comme des prières dont la source d’inspiration unique est son Créateur. Les mots et les mélodies qu’il choisit vibrent fondamentalement de cette essence. D’ailleurs, chacune des sphères de sa vie laisse transparaître son attachement à son Être suprême. Même son apparence physique ressemble à celle du Jésus présenté dans bon nombre de films.

      «J’ai grandi dans une famille chrétienne traditionnelle, et, rebelle dans l’âme, j’ai voulu me sortir de ce moule.Je me suis mis à étudier le taoïsme, l’islam et les idéologies rastas, ce qui a façonné ma transformation. Pas mal de gens de l’industrie n’ont pas compris ce changement de cap, me prêtant toutes sortes d’intentions malveillantes.»

      «Avant, j’étais plus matérialiste, je portais des vêtements griffés, je me rasais, je ressemblais à n’importe quel rappeur. Maintenant, je laisse pousser mes cheveux et ma barbe, c’est une démarche liée à la dimension spirituelle de ma vie: c’est ce que faisaient les sages des cultures anciennes.»

      Fidèle à des principes moraux semblant venir d’une époque lointaine et révolue, Monk.e ne vend aucune de ses œuvres. Il les échange plutôt contre des services : «Je me bats pour la souveraineté artistique et personne d’autre que moi-même ou mon Créateur n’est propriétaire de mon œuvre. Monétairement, les albums que je produis ont une valeur, et les gens peuvent s’en inspirer pour m’offrir en don quelque chose d’équivalent, comme de la nourriture.» Le troc à l’ancienne est-il suffisant pour bien vivre? «Je ne suis pas riche en argent, mais il y a beaucoup de gens autour de moi qui croient en ce que je fais et qui sont prêts à m’aider. Sur le plan moral et spirituel, je vis très bien.»

      Autres textes sur le Rap

      Autres textes sur Religion et spiritualité

      livre croissance personnelle bouquin cheminement personnel recueilL’amour en 3 dimensions

      Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

      Le livre, au coût de 19,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec ainsi qu’à la Librairie du Québec à Paris.

      Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
      Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

      apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelleAprès la pluie… Le beau temps

      Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme. Le livre est disponible au coût de 9,95$.

      Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009

      Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
      Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

      Autres livres pouvant vous intéresser

      Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

      %d blogueurs aiment cette page :