Épilepsie: Cassidy Megan et la Journée lavande

Le cheminement d’un reportage sur l’épilepsie

Nous sommes journalistes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. En toute occasion, il faut demeurer sensible à ce que l’on voit et entend. Danielle Simard nous démontre bien l’importance de cette vigilance qu’il faut développer et comment nous faisons notre métier.

Témoignage de Danielle Simard recueilli par Raymond Viger | Dossier Santé, Épilepsie.

purple-day-journee-lavande-epilepsie Lors d’une rencontre d’intervenants sur l’employabilité, le hasard réuni Danielle Simard ainsi qu’Aurore Therrien et Nicole Renaud du groupe Épilepsie Montréal. Plusieurs souvenirs remontent à la mémoire de Danielle.

Elle se souvient de Charles à l’école primaire. Dans une journée, il pouvait faire plusieurs crises d’épilepsie. Danielle se souvient du pupitre de Charles qui faisait «les 400 coups». Charles avait beaucoup d’absence et peu d’amis. Il faisait peur aux autres qui se moquaient régulièrement de lui et le laissaient de côté.

C’était une époque où l’on recommandait de placer une cuillère dans la bouche pour éviter que la personne en crise ne se morde la langue ou ne l’avale. Une croyance populaire à laquelle Danielle n’a jamais adhérée.

Ensuite, il y a eu le décès de la sœur de Danielle. Elle avait été placée en institution et elle est morte à la suite de crises d’épilepsie à répétition.

Le mari d’une amie faisait aussi des crises. Grâce à son traîtement, il pouvait les anticiper. Il avait même pris entente avec sa conjointe pour laisser venir une crise afin qu’elle puisse apprendre les techniques d’aide et de soutien. Une façon d’éviter de la prendre au dépourvu et de la traumatiser.

Mais le souvenir le plus douloureux de Danielle est celui de son amie Louise. Louise avait décidé qu’elle était guérie, qu’elle n’était plus affectée par l’épilepsie. Ce déni total de sa situation l’a conduit à abandonner la prise de médicaments. Quand Louise faisait une crise, elle prétendait qu’il s’agissait d’hyperventilation. Elle tentait alors de se calmer en respirant dans un sac de papier.

Danielle et la mère de Louise ont tenté de la convaincre de reprendre son traîtement. Peine perdue. Louise se retrouvait souvent à l’hôpital. Elle est morte à 21 ans, après 6 mois de mariage. L’autopsie a démontré que son cœur était épuisé, incapable de supporter le stress de toutes ces crises non contrôlées.

Beaucoup de gens dans l’entourage de Danielle ont vécu des crises d’épilepsie. Beaucoup trop. Certains en sont morts. Charles a subi des préjudices moraux, faute de connaissances et d’information sur cette maladie.

C’est pourquoi quand Nicole Renaud a parlé de la petite Cassidy Megan qui, à 11 ans, ne voulait plus qu’on la voit comme une sorcière et souhaitait provoquer un changement social important pour soutenir les personnes atteintes d’épilepsie, il fallait que nous affections une journaliste pour faire un reportage.

Autres textes sur Épilepsie

Autres textes sur Santé mentale

Autres livres pouvant vous intéresser

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel  

La piscine creusée et le casino

Conséquences et impacts du gambling sur les enfants et la famille

Être l’enfant d’un gambler apporte son lot de conséquences et d’impacts. L’histoire d’une famille avec un joueur compulsif qui a passé plus de temps au Casino de Montréal qu’auprès de sa famille.

Joyce | Dossier Gambling et jeu compulsif

gambling_jeu_compulsif_joueurs_pathologiques_gamblerJoyce (nom fictif), 21 ans, raconte l’histoire «mystérieuse» de sa famille: le père, homme d’affaires, entraîneur de soccer, emmenait chaque dimanche les enfants chez les grands-parents. Elle avait 13 ans quand il est devenu absent, puis a liquidé la maison de 200 000$ pour aller vivre dans un 1 et 1/2. Elle ne comprend pas encore comment il a pu se rendre «là» en jouant au Casino de Montréal.

Un père joueur compulsif

Notre père était toujours actif avec nous. Il nous emmenait au taekwondo; il était mon coach de soccer. Tous les dimanches, on allait chez nos grands-parents. Nous vivions dans une maison de 15 pièces valant 200 000. Nous avions une grosse piscine creusée. Il y avait des parties, toujours de la visite.

À 13 ans, ma sœur et moi, on a cessé nos activités. Notre père n’était jamais à la maison. On soupait avec ma mère. Il n’était pas là. Elle regardait seule la télévision quand je revenais du cinéma. Le dimanche, il ne venait plus chez les grands-parents. On y allait sans lui…

La déchéance d’un joueur compulsif

Il a perdu la maison. On est allé vivre en appartement. Ma mère l’a quitté. Depuis des années, mon grand-père plaçait des bons d’épargne pour nos études. Notre père les a même pris! Il a dû quitter son 1 et 1/2 pour aboutir chez ses parent pendant deux ans. Ma sœur, plus âgée que moi, m’a plus tard révélé qu’il jouait au casino.

Au casino avec la cousine

Avec ma cousine, je suis allée deux fois au casino. Elle aussi aime jouer. C’est beau de l’extérieur: les machines, le bruit, le monde, les lumières. Moi, j’ai pas envie de jouer. Pas à cause des problèmes de mon père. C’était son problème à lui.

Honnêtement, je ne sais pas comment on peut se rendre jusque là. Je ne suis pas comme lui. Ma cousine a gagné 150$. Moi, je serais partie avec l’argent. Elle, elle a tout rejoué, en y ajoutant 50$. À la fin, elle a gagné 100$… Ça doit être dans la famille, c’est certain.

Gamblers Anonymes

Mon père s’est repris en main. Il a une nouvelle blonde. On se voit le dimanche, chez mes grands-parents. Il va aux Gamblers anonymes. Quand on dit qu’on va au casino, il pogne les nerfs. J’emmène 20$, puis je m’en vais. Il me dit: «Tu fais attention, tu sais ce que j’en pense…» Mais il ne parle jamais de lui-même.

Ma première expérience au casino de Montréal m’a déçue. Je pensais que c’était glamour, que le monde y allait en veston-cravate, buvait du champagne. Mais le monde était en coton ouaté. J’y étais allée en robe; on me regardait de travers. Une dame jouait sur trois machines en même temps. J’en ai vu une gagner 1000$. Sans sourire, elle a mis ça dans sa sacoche et a continué de miser.

Les abus de Loto-Québec

Le gouvernement doit sûrement se rendre compte du problème. Loto-Québec a l’air de s’en foutre. Ma cousine paraît n’avoir que 15 ans et, pourtant, jamais les portiers n’exigent ses cartes d’identité. Loto-Québec fait de plus en plus de publicité. Il y a aussi les spectacles du casino: ils ne devraient pas mélanger les choses. Et là, le Cirque du Soleil veut s’y associer! Les spectacles attirent les gens et les y gardent plus longtemps. Ils font de la vente sous pression. Tu es assis, ils passent des breuvages gratuits. Il y a des primes pour te fidéliser…

Le casino agit comme les compagnies de cartes de crédit. Elles te poussent constamment à t’endetter. J’avais une carte de crédit avec une limite de 500$. Sans me demander la permission, la compagnie de crédit me l’a augmentée à 1500$. J’ai formulé une plainte. S’ils me donnent plus de crédit, je dépense tout…

Ressources pour le jeu compulsif

  • Gamblers Anonymes et Gam-Anon (514) 484-6664 ou 1-800-484-6664
  • Narcotiques Anonymes (514) 249-0555 ou 1-800-463-0162
  • Nar-Anon (514) 725-9284
  • Alcooliques Anonymes (514) 376-9230

Autres textes sur Loto-Québec

Autres textes sur Gambling et jeu compulsif

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel       

Faut-il légiférer l’Internet?

Projet de loi pour empêcher l’anonymat des internautes

En France, le sénateur Jean-Louis Masson dépose un projet de loi pour empêcher l’anonymat sur l’Internet. Son objectif est d’empêcher la diffamation retrouvée de temps à autres sur le Web. M. Jean-Louis Masson veut protéger le commerçant qui se fait lyncher par un concurrent déloyal ou encore le politicien qui subit une campagne de salissage.

Raymond Viger | Dossiers Internet

comment_ecrire_pour_le_web_referencement_blogue_moteurs_de_recherche_google Je suis totalement contre l’idée de perdre l’anonymat sur Internet. Personnellement, je m’identifie avec mon vrai nom et ma photo. C’est un choix personnel. Mais j’ai eu beaucoup d’échanges avec des internautes qui trouvaient sur l’Internet un espace pour parler librement. Et cette liberté d’expression leur était permise parce qu’ils étaient protégé par l’anonymat. Il ne faut pas banaliser les représailles des employeurs contre des employés qui ont besoin de s’exprimer. Plusieurs internautes m’ont avoué craindre un congédiement s’ils perdaient leur anonymat.

Le web social et anonyme

Je fais aussi beaucoup d’intervention auprès de personnes suicidaires qui viennent anonymement sur mon blogue pour parler de leur vécu. Et cela ne serait pas possible si les internautes avaient à s’identifier. Ces internautes déprimés et suicidaires profitent d’un espace anonyme pour livrer leur souffrance et leur vécu. Des confidences qui ne pourraient pas se faire sans cet anonymat. Un peu comme les fraternités Alcooliques Anonymes, Gamblers Anonymes et autres, l’anonymat permet une démarche vers un nouveau mode de vie.

Débordement de l’Internet anonyme

Qu’est-ce qui motive le sénateur français Jean-Louis Masson de présenter un projet de loi pour empêcher l’anonymat sur internet? Les débordements sont quand même des cas d’exceptions. La diffamation n’y est que rarissime. Qui sont les grandes victimes de l’Internet? Ne serait-ce pas les politiciens qui s’entredéchirent entre eux? Est-ce que les politiciens redoutent des attaques de leurs adversaires politiques provenant de sympathisants anonymes? N’oublions pas que dans des cas de diffamation ou de débordement majeur, la police peut en arriver à identifier l’adresse IP des internautes. Que la police fasse enquête dans les cas de débordement et que les politiciens laissent tranquille la très grande majorité des internautes qui utilisent l’Internet adéquatement.

La violence des politiciens

Et si les politiciens ont si peur que cela des vendetta Internet contre eux, c’est peut-être parce qu’ils n’aiment entendre ce que les citoyens ont à leur dire? Ou encore sont-ils conscients que la politique est un monde cruel et sanguinaire prêt à utiliser tous les moyens pour discréditer les hommes politiques? Même sans l’anonymat, la politique est violente et les débordements sont la règle. Peut-être faudrait-il légiférer sur la violence de certains hommes politiques plutôt que sur la liberté d’expression des citoyens!

Pétition pour l’anonymat sur l’Internet

Circule présentement une pétition sur l’Internet pour préserver le droit à l’anonymat.

Nous tenons à affirmer notre attachement à la liberté d’expression sur Internet, qui a permis à tout un chacun de participer au formidable développement de l’information et des débats sur le réseau.

Une proposition de loi , déposée par le Sénateur Masson , prévoit de remettre en cause le droit à l’anonymat des blogueurs. Il s’agirait de leur imposer la publication de leur nom, de leur adresse mail, et semble-t-il aussi de leur adresse et de leur numéro de téléphone.

Nous considérons qu’une telle loi porterait atteinte à la liberté d’expression sur Internet. Les blogueurs qui choisissent l’anonymat le font pour des raisons liées à leur vie professionnelle ou personnelle. Sans cet anonymat beaucoup arrêteraient de bloguer.

Nous appelons les députés et sénateurs à refuser cette proposition de loi, qui contrairement à ce que prétendent ses auteurs, n’apporterait rien en ce qui concerne la protection contre la diffamation, déjà efficacement assurée par la loi actuelle. Rappelons que la loi LCEN fait obligation aux hébergeurs de blogs de supprimer immédiatement les publications litigieuses sur simple demande, et de communiquer le cas échéant à la justice les coordonnées de l’auteur.

Il n’est donc nul besoin d’une loi supplémentaire qui aurait pour seul effet de brider la liberté d’expression des internautes.

Pierre Chappaz, Pdg Wikio

Jean-Baptiste Clot, Pdg Canalblog

Olivier Creiche, PDG d’EZ Embassy (distributeur du service TypePad)

Jean-François Julliard, secrétaire-général de Reporters sans frontières

Frédéric Montagnon, Pdg Over-blog

Tristan Nitot, Président, Mozilla Europe

Philippe Pinault, Pdg Blogspirit

Jeremie Zimmermann et Philippe Aigrain, La Quadrature du Net

Pour soutenir cet appel, vous pouvez laisser un commentaire signé de votre nom ou de votre pseudo, et indiquer l’adresse de votre blog si vous êtes blogueur. N’hésitez pas à relayer l’initiative sur votre blog, plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chances d’être entendus !Entrevue de Jean-Louis Masson sur le projet de loi pour contrer l’anonymat sur l’Internet.

Autres textes sur l’Internet

Autres textes sur Politique

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Après la pluie… Le beau temps

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelleRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.htmlPar la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel 

Les aînés mal-aimés

Gérontologie et Forum des citoyens aînés

Il y a onze ans, Francine Dufresne a pris sa retraite après avoir été enseignante 25 ans en éducation spécialisée au CÉGEP du Vieux-Montréal. Membre du conseil d’administration du Forum des citoyens aînés de Montréal et de l’Association québécoise de gérontologie, elle participe en plus à des comités de recherche ayant le même objectif: une meilleure qualité de vie des aînés. Dans l’entrevue, elle met en relief une réalité qui la désole: celle d’une société peu attentive aux besoins des 65 ans et plus.

Sylvie Daneau | Dossier Famille

Il n’est pas rare d’entendre, de la part des médias et des gouvernements: «La société coûte cher! Ils vont coûter cher!» Là-dessus, Madame Dufresne s’insurge, s’écriant avec émotion: «Mais, tout le monde voudrait avoir des bons soins de santé!» Après un bref silence, elle interroge. «Les aînés d’aujourd’hui ne sont-ils pas les jeunes d’hier? Pourquoi culpabiliser davantage les 65 ans et plus?» Oui pourquoi? Lorsque les gens vieillissent, des adaptations deviennent nécessaires. Adaptations pour leur permettre de «demeurer à la maison le plus longtemps possible » et ainsi continuer une vie sociale. «Pour les aînés c’est important!» précise Francine qui rajoute que le gouvernement devrait «verser plus de sous pour les soins à domicile… et donner davantage de subventions aux organismes communautaires, aux CLSC.»

La vie sociale des aînés

Pour mener une vie sociale, encore faudrait-il que le système de transport, autobus et métro, soit plus accessible à tous. Or, ce n’est pas le cas. Résultat, des aînés, hommes et femmes, ont souvent l’impression d’être «mis de côté», pour ne pas dire «exclus», de la société car ils ne peuvent y participer librement. Parmi eux, certains doivent se déplacer en chaise roulante ou avec une marchette. Alors, des aînés restent seuls à la maison. «La personne aînée en vient à souffrir de solitude. La solitude entraîne la maladie et la maladie t’emmène à l’hôpital. Et ça coûte plus cher!» explique Madame Dufresne.

Alzheimer

Au sujet de la maladie d’Alzheimer, on en parle trop à son avis. «Ce n’est pas parce que tu perds la mémoire que tu es Alzheimer. Parfois, des gens disent Coudons, t’es-tu Alzheimer toi?» Madame Dufresne ne croit pas qu’ils mesurent la gravité de la situation. Et si la personne l’était? Selon elle, la différence «entre la perte de mémoire normale en vieillissant et celles dûes à la maladie» ne serait pas bien comprise par une partie de la population.

De 2000 à 2002, Madame Dufresne a participé en tant que chercheuse au projet Qualité de vie en milieu urbain: volet Montréal. De cette étude est ressorti la précarité financière des femmes âgées. Les aînées affirmaient: «On est à la retraite, mais il faut payer la nourriture, il faut payer le logement. On voudrait bien acheter des cadeaux à nos petits-enfants et, souvent, il faut choisir entre “bien manger et acheter un cadeau” ou “bien manger et acheter des médicaments.”»

La retraitée se rappelle l’histoire vécue d’une dame âgée. En fauteuil roulant, elle emménage dans une résidence pour personnes âgées. La petitesse de sa chambre l’obligea à donner ses livres. Indignée, elle réagit. «Alors, c’est là qu’on a des images d’une société peut-être bien pensante, mais mal agissante.» Cette réalité qui oblige les aînés à se dépouiller, peu à peu, des biens accumulés de toute une vie, elle appelle cela «être sur le rail à sa retraite». Semblable à un train qui, sur une voie ferrée, dépose ses passagers et s’en va.

Aînés et Révolution tranquille

«On voit les aînés comme on les voyait avant mais c’est plus la grand-maman qui tricote ou le grand-papa d’autrefois», fait remarquer Francine Dufresne. Les aînés en 2005 ont pris part à la Révolution tranquille et assisté à tous les changements technologiques. «Ce serait respectueux, de penser “ils ont bien le droit de se reposer.” Mais les gens ne réalisent pas que de prendre part à la vie de la société c’est ce qui donne la vie!»

«Le monde nous appartient autant lorsque l’on a 70 ans qu’à ceux qui en ont 20 ou 40» , conclut-elle. La société du XXIe siècle devra s’habituer à des aînés qui veulent s’impliquer, partager leurs connaissances et expériences. Pour Francine Dufresne, il s’agit là «d’un beau rêve réalisable.»

Autres textes sur Famille 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Quand un homme accouche

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementRoman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$. Disponible en anglais Love in 3D.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009

Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Gamblers Anonymes à 75 ans

Impacts et conséquences du jeu compulsif pour les retraités

Témoignage d’un joueur compulsif de 75 ans pour qui, Gamblers Anonymes a fait parti de sa retraite.

Témoignage | Dossiers Gambling et jeu compulsif, Gamblers anonymes  

gambler_gambling_loterie_poker_casino_joueurs_compulsifs_jeu_pathologique J’ai toujours fait de l’argent. J’ai bien vécu. J’avais ma maison, ma grosse bagnole et tout ce que je voulais. Pendant toutes ces années, j’ai joué. Je gagnais de gros salaires, ce qui me permettais de bien vivre quand même et de profiter de la vie. J’ai joué pour ne pas me sentir seul. Pour avoir du monde autour de moi.

Retraite et jeu compulsif

Un jour, la retraite arrive. C’est là que je me suis rendu compte qu’au lieu de prendre des REER, au lieu d’économiser pour mes vieux jours, j’ai laissé des tonnes d’argent dans les machines de Loto-Québec. Si vous saviez…

Toute une vie de travail à faire de l’argent pour en arriver là. Tant que je travaillais, mes gros salaires me permettaient de jouer. Mais à la retraite, je me suis rendu compte que j’avais un problème, un gros problème. Je n’ai pu arrêter de jouer. J’ai perdu ma maison. Je me retrouve maintenant dans une maison de chambre. C’est triste, Beaucoup plus triste que les quelques mots que je réussis à vous transmettre.

Jeu compulsif et Gamblers Anonymes

À 75 ans, je n’ai pas eu d’autres choix que de joindre Gamblers Anonymes. J’ai juste un conseil à donner aux jeunes de moins de 75 ans. Pensez à la journée où vous allez avoir, comme moi, les cheveux tout blancs. Si j’avais pu connaître Gamblers Anonymes avant, je n’en serais pas rendu là. J’y ai laissé ma chemise, ma spiritualité, tout ce que j’avais.

Aujourd’hui, ma famille, c’est Gamblers Anonymes. Je fais plusieurs meetings chaque semaine pour rencontrer mes nouveaux amis et partager avec eux. Une superstition veut que le chiffre 7 soit chanceux. C’était avant que Loto-Québec ne s’en empare. Pourquoi attendre à 75 ans pour faire un bon choix?

Ressources pour le jeu compulsif

  • Gamblers Anonymes et Gam-Anon (514) 484-6664 ou 1-800-484-6664
  • Narcotiques Anonymes (514) 249-0555 ou 1-800-463-0162
  • Nar-Anon (514) 725-9284
  • Alcooliques Anonymes (514) 376-9230

Autres textes sur Loto-Québec

Autres textes sur Gambling et jeu compulsif

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel        

Médaille de la ville de Tonnerre

Forum Jeunesse France-Québec

Pour souligner le passage de huit breakdancers, un graffiteur et trois journalistes dans la ville de Tonnerre, le maire André Fourcade a remis la médaille d’or de la ville de Tonnerre à Gabriel Alexandre Gosselin au nom du Café-Graffiti.

Raymond Viger | Dossiers Art et culture, Hiphop, Graffiti, Forum Jeunesse France-Québec

medaille_ville_de_tonnerre_franceQuestion d’immortaliser l’honneur reçue et de permettre à tous de pouvoir revenir regarder cette médaille, je vous en laisse une photo souvenir.

Le Forum Jeunesse France-Québec a été un grand succès pour la ville de Tonnerre. Les artistes se souviendront longtemps de l’expérience qu’ils y ont vécu.

Autres textes sur le Forum de la jeunesse

Autres textes sur Breakdance

Autres textes sur le Spectacle breakdance et sports extrêmes

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

show_imageQuand un homme accouche

Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Femme au pénitencier: gardienne de prison

L’autorité d’une femme en prison

Au début, dans les prisons, les femmes étaient présentes à des postes administratifs les rendant invisibles pour la majorité des détenus. En 1982, une dramatique émeute dans un pénitencier à sécurité maximum, a été l’un des éléments déclencheurs favorisant l’arrivée des femmes parmi les agents correctionnels.

Jean-Pierre Bellemare | Dossiers Prison et Criminalité

femmes-prisons-penitencier-femme-pen-toleTravailler dans une prison pour hommes n’avait rien pour attirer les postulantes. Une amélioration des conditions de travail et une sécurité accrue ont suffisamment changé l’image du poste pour que plusieurs femmes se laissent tenter, même si leur intégration s’est effectuée progressivement.

Femmes gardiennes de prison, une menace?

À leur façon, les agents correctionnels, tout comme les détenus, ont signifié leurs griefs. Les gardiens en place n’étaient pas vraiment enthousiastes à l’idée d’accueillir des femmes parmi eux. Ceux qui ont participé à cette transition ont candidement avoué leurs réticences. L’arrivée des femmes fut perçue par plusieurs gardiens comme une menace à leur sécurité. La peur qu’une femme ne puisse assurer leurs arrières durant leur quart de travail justifiait, d’après eux, leur opposition. Étonnamment, ce n’est pas la sécurité des femmes mais la leur qui semblait primer.

Du côté des détenus, la résistance venait surtout de ceux qui étaient condamnés pour des crimes de violence conjugale. La position d’autorité d’une gardienne semblait les mettre hors d’eux-mêmes, entraînant des commentaires disgracieux et méprisants. En prison, les machos prolifèrent comme des bactéries. Les hommes roses sont plutôt du type rouge sang!

Femmes et diminution de la violence

chronique-prisonnier-prisons-systeme-carceral-prisonniers

Pourtant, le changement le plus important depuis l’arrivée des femmes dans le milieu carcéral, a été une diminution significative de la violence. Lorsque deux détenus se bagarrent, les gardiennes interviennent avec une approche beaucoup plus conciliante que répressive, désamorçant ainsi la crise. Les hommes perçoivent trop souvent la négociation comme une faiblesse, une remise en question de leur autorité. J’ai vu des gardiens pousser des femmes à bout par simple malice. J’ai vu des détenus faire la même chose.

Des gardiens ont refusé de travailler en équipe avec des femmes et des détenus ont refusé d’être fouillés par elles. Aujourd’hui, les choses se sont améliorées. L’augmentation des gardiennes dans les pénitenciers a fortement contribué à la diminution du stress en milieu carcéral.

Par ailleurs, ce n’est pas plus dangereux pour une femme de travailler dans un pénitencier que pour un homme. Elles ne sont pas des butch (femmes bucheronnes). Elles sont représentatives de ce que l’on peut retrouver dans une entreprise conventionnelle.

L’arrivée des femmes au pénitencier est comme un vent d’humanité. Malgré quelques exceptions, leur côté maternel permet une approche bienveillante. Il y a eu une nette amélioration des communications des deux côtés de la clôture, au bénéfice du bon fonctionnement des pénitenciers.

L’évolution du pouvoir de la femme dans la société ne s’est pas laissé ralentir par les murs de préjugés qu’ont érigés les pénitenciers.

Autres textes de Jean-Pierre Bellemare

Autres textes de Chroniques d’un prisonnier

    Les livres de Colin McGregor

    Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

    Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

    love-in-3dLove in 3D

    Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

    This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

    Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

    teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

    Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

    This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

    Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

    quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

    Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

    Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

    Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
    4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

    Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

    Merci de votre soutien.

    Autres textes de Chroniques d’un prisonnier

      Les livres de Colin McGregor

      Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

      Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

      love-in-3dLove in 3D

      Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

      This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

      Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

      teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

      Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

      This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

      Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

      quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

      Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

      Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

      Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
      4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

      Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

      Merci de votre soutien.

      %d blogueurs aiment cette page :