Ressources pour les familles et les enfants

Famille: des ressources de quartier

Un bébé ça change pas le monde, sauf que… ça chamboule complètement l’univers des nouveaux parents. Ceux-ci ont eu beau suivre des cours prénataux et la maman avoir reçu plein d’informations à l’hôpital, beaucoup de nouveaux papas et mamans (jeunes ou moins jeunes) se retrouvent rapidement dépassés par les événements.

Mario St-Pierre     Dossier  Famille

bebe_enfant_bebes_enfants_famille_enfant_familles La culpabilité s’installe. Plusieurs se considèrent comme étant de mauvais parents et incompétents face à ce nouveau rôle. Pourtant nul ne vient au monde parent. La compétence parentale ça s’apprend et pas nécessairement dans les livres. C’est la vraie vie qui outille les parents en ce sens. De nombreuses ressources sont disponibles pour faciliter et mieux vivre cette période, parfois troublante, pour tous les membres de la famille. Le réseau des organismes communautaires FAMILLE peut répondre à vos inquiétudes et contribuer à prévenir les difficultés d’ordre personnel et familial.

Les organismes communautaires Famille respectent les grands principes de l’action communautaire. Issus du milieu, ils sont créés par et avec les familles. Ils prennent les couleurs du milieu dans lequel ils sont implantés. Favorisant l’émergence de solutions collectives, alternatives et novatrices, ces organismes constituent un moyen que se sont donné les familles pour répondre à leurs besoins. Selon la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille, plus de 250 membres sont présents dans les 17 régions du Québec. Il y a donc une ressource tout près de chez-vous. L’appellation varie, allant de Maison de la Famille à Carrefour familial en passant par Parent’aime, contactez votre CLSC le plus près de chez-vous pour connaître la ressource à fréquenter.

Plusieurs services et activités sont offerts : halte garderie, répit parental, aide aux devoirs et leçons, dîners communautaires, conseils en prévention et promotion de la santé, ligne d’écoute, droit de visite et de sortie pour les parents en processus de séparation, etc. Tous ces services ont un but commun: valoriser le rôle du parent tout en partageant l’enrichissement de l’expérience parentale à travers des activités qui peuvent prendre diverses formes et toucher tous les styles et cycles de vie. Chose certaine, le nouveau parent désespéré trouvera des solutions et une attention particulière à ses besoins. Le lien de confiance est primordial dans les démarches des intervenants du milieu.

Un programme qui a fait ses preuves

La majorité des organismes Famille offre le programme Y’APP (Y’A Personne de Parfait). C’est un programme de promotion de la santé et de soutien à la compétence parentale, à l’intention des parents qui ont des enfants de 0 à 5 ans. Cette initiative qui a vu le jour dans les provinces Atlantique en 1987, va dans le sens du virage préventif en matière de politique familiale.

Le programme Y’APP vise à briser l’isolement des parents, à créer un réseau d’aide naturelle, à augmenter la compétence parentale et à favoriser la prise en charge des parents par eux-mêmes. De par son intervention précoce auprès des parents vivant des difficultés, il favorise la baisse des taux de signalements à la DPJ et diminue la négligence et la violence à l’égard des enfants. On fait en sorte que les parents mettent sur pied des mécanismes de supports, qu’ils développent plus de confiance en eux-mêmes, de façon à manifester des attitudes et des comportements appropriés à toute situation envers leurs enfants. Ces rencontres d’une durée de deux à trois heures sont généralement réparties sur une période de cinq à dix semaines. Aisément installés entre gens qui vivent les mêmes situations, la situation devient propice aux confidences. Ces rencontres portent toujours sur les préoccupations et les expériences vécues par les parents présents. De nouvelles amitiés prennent forme. Certains participants continuent à se rencontrer après la fin du programme.

Inutile de demeurer isolé avec ses craintes face au nouveau rôle de parent. Les organismes Famille sont là pour vous. Leurs programmes, services et activités sont soigneusement mis au point pour répondre à vos besoins. N’hésitez pas à passer par chez eux!

Autres textes : Dossier Famille

Témoignage: l’impuissance d’un père

Casse-tête quotidien

Vaincre la violence

Conflit de génération, dossier famille

CAP libre: éducation alternative pour jeunes décrocheurs

Amour sexe et societe

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

22 Réponses

  1. Un bébé ça change pas le monde, sauf que…

    Avant d’être une maman ou un papa;

    Je ne m’étais jamais enfargée dans des jouets et je n’avais jamais cherché les paroles d’une berceuse.

    Je ne m’étais jamais demandé si mes plantes pouvaient être toxiques.

    Je n’avais jamais pensé à la vaccination.

    J’avais le plein contrôle de mon esprit et de mes pensées.

    Je dormais mes nuits et plus ou moin aujourdh’ui.

    Avant d’être une maman ou un papa;

    Je n’avais jamais retenu un enfant qui hurle pour que le médecin puisse faire un examen ou donner un vaccin.

    Je n’avais jamais regardé dans des yeux remplis de larmes et pleuré parce que cela me faisait mal.

    Je n’étais jamais restée éveillée tard la nuit juste pour regarder dormir notre bébé.

    Avant d’être une maman ou un papa;

    Je n’avais jamais gardé un bébé endormi dans mes bras juste parce que je ne voulais pas le mettre dans son lit.

    Je n’avais jamais senti mon coeur se briser en million de morceaux parce que je ne pouvais pas enlever le bobo ou le mal de notre bébé quand qui était malade.

    Je ne me doutais pas que quelque chose de si petit pouvait tant affecter ma vie.

    Je ne me doutais pas que je pouvais aimer quelqu’un autant dans notre vie qui est parti de nous pour la vie.

    Je ne me doutais pas que j’aimerais être une maman ou un papa.

    Avant d’être une maman ou un papa;

    Je n’avais jamais connu le sentiment d’avoir mon coeur à l’extérieur de mon corps quand je regarde notre enfant qui fait partie de notre vie.

    Je ne savais pas à quel point c’est spécial de nourrir son bébé et de le bercer.

    Je ne connaissais pas ce lien d’affection qui nous unit entre la mère et son père à son enfant.

    Je ne savais pas que quelque chose de si petit pouvait nous faire sentir si importante et heureux.

    Avant d’être une maman ou un papa;

    Je ne m’étais jamais levée aux 10 minutes la nuit juste pour m’assurer que tout allait bien et voir son être souriant dans son sommeil.

    Je ne connaissais pas la chaleur, la joie, l’amour, la douleur, l’émerveillement ou la satisfaction d’être une maman ou un papa.

    Je ne savais pas qu’on est capable de ressentir autant bonheur et de joie d’être maman ou un papa.

    Et avant d’être une maman ou un papa;

    Je ne savais pas que tous ces « sentiments de maman ou de papa » sont plus que doublés quand tu vois ce petit être devenir un adult avec l’aide de notre savoir de la vie et devenir un parent et sentir les même sentiment que nous!

    Ils seront toujour nos petit bébé!!!

    J'aime

  2. Merci pour ce superbe texte M. Andréino.

    Est-ce vous qui en êtes l’auteur?

    Raymond.

    J'aime

  3. Moi même se matin de mon vécu!

    J'aime

  4. Bonjour ! Voici un témoignage

    pour vos dossiers pédophilie et prostitution :

    http://sosmystere.com/wp/?p=226

    merci d’être là.

    J'aime

  5. M. Andréino, je vais devoir vous refaire une autre demande pour votre autorisation pour publier ce texte dans le magazine d’information et de sensibilisation Reflet de Société. Un témoignage émouvant qui saura en rejoindre plusieurs, j’en suis convaincu.

    Raymond.

    J'aime

  6. C’est avec plaisir que vous pouvez utiliser mes sentiments de mon vécu et moi j’écris seulement la réalité des choses que je ressens.

    J'aime

  7. Merci M. Sylva pour le lien sur votre témoignage.

    Votre témoignage est intéressant, mais le média utilisé n’est pas facile. La musique est plus forte que votre voix. Sur une entrevue d’une heure et 38 minutes, la répétiton de cette musique qui enterre les voix ne facilitent pas la compréhension de votre témoignage.

    Il y a aussi l’introduction de cette émission web qui questionne beaucoup. Votre témoignage est plus important et sérieux que les sujets qui sont annoncés dans cette introduction. Je crois que vous méritez une meilleure présentation.

    Raymond.

    J'aime

  8. M. Andréino, quand on partage son vécu et ses émotions, on ne peut se tromper sur la qualité des mots que l’on partage.

    Merci pour votre présence et votre implication.

    Raymond.

    J'aime

  9. Je m’excuse M. Sylva pour la confusion. La musique que j’entendais provenait d’un autre programme qui était ouvert en même temps. Ouf! Plus facile à comprendre.

    L’introduction de l’émission ne vous mets tout de même pas en valeur.

    Raymond.

    J'aime

  10. […] Ressources pour les familles et les enfants Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :