Sexe-réalité

Que pensent les ados de leur sexualité?

La sexualité des jeunes

Les médias encouragent-ils une certaine perversité en répondant au désir de voyeurisme de certains?

Maude Picard, Stéphanie Cabana et Kim Dupaul  Dossiers Hypersexualisation
, Sexualité

sexualite-chez-les-jeunes-education-sexuelle-jeune-sexe Les médias nous bombardent d’articles-chocs: prostitution juvénile, gang bang (plusieurs garçons qui ont une relation avec la même fille), concours de fellations, g-string à 10 ans, absence de protection lors des relations sexuelles… Ces articles entretiennent des préjugés face à la sexualité des jeunes. Certains sont dotés d’images très explicites: cela n’encourage-t-il pas une certaine perversité et ne répond-il pas au désir de voyeurisme de notre société?

De l’érotisme à la pornographie

Certains jeunes reproduisent des images d’une plus grande vulgarité que nos classiques «bleu nuit». Notre culture sexuelle est passée de l’érotisme à la pornographie. La dévalorisation de la femme et la violence sont très présentes dans la pornographie d’aujourd’hui. Internet a remplacé les cours de sexualité. Ensuite, on pointe du doigt le comportement des jeunes. Il faudrait se responsabiliser et prendre en considération qu’ils sont le reflet d’une société.

Les jeunes se plaignent d’une démission parentale. Où est la place de l’amour dans la découverte de soi-même et de l’autre? Quelle est la notion du plaisir versus la performance? La relation est-elle basée sur une prise de pouvoir sur l’autre? De nos observations et de façon générale, le gars se valorise souvent par une accumulation de partenaires alors que pour les filles, dès la séparation et l’acte terminé, les besoins d’affection et de valorisation superficiellement comblés se transforment en un vide émotif. Au même titre que les adultes, plusieurs jeunes vivent des relations saines et satisfaisantes, tandis que d’autres semblent se perdre dans leur sexualité.

On se fait prendre au piège de ses préjugés. Les jeunes sont conscients du phénomène. Ils sont nombreux à se questionner et à désirer un changement. Non, ils ne se plaisent pas à brûler les étapes dans l’évolution de leur sexualité, ils manquent parfois de repères.

Ils aimeraient être plus soutenus dans leur cheminement. En vieillissant, les jeunes se protègent de plus en plus dans leurs relations sexuelles et ils sont souvent ouverts à discuter avec une personne de confiance, qui ne les juge pas.

Il n’y a pas que des idées-chocs et une perte totale des valeurs, il y a aussi du positif. Plusieurs organismes posent des actions concrètes pour intervenir auprès des jeunes ou de leurs parents.

Voici ce qu’en pensent deux jeunes;

Malika, 16 ans

Les jeunes commencent leur sexualité trop tôt, sans être prêts. La publicité et les vidéos nous influencent. La notion du plaisir est tellement importante que c’est ici et maintenant parce que demain, c’est loin. Il faudrait avoir de meilleurs modèles, une plus grande communication avec les parents. Il y a un manque d’éducation à l’école.

Gabriel, 15 ans

À mon école, il y a des gangs bangs dans la ruelle, et des filles qui font des pipes dans les toilettes. Je trouve cela dégueulasse et ces filles ne sont pas les plus respectées. Je crois que c’est dû en partie aux vidéoclips et à la mode. Les gars non plus n’ont pas envie de vivre leur sexualité de cette façon. Il y a la pression de la gang, on veut avoir l’air cool. Il y a de moins en moins de couples dans l’école, c’est plus des amis ou des gens qui baisent.

autres textes sur sexualité

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

15 Réponses

  1. Bonjour,
    cet article va aller sur Les Voix

    Le Panda

    Patrick Juan

    J'aime

  2. Merci M. Juan pour votre présence et votre implication.

    Je suis très débordé et sollicité. Je n’arrive pas à faire tout ce que j’aimerais faire. Je fais du mieux que je peux avec le temps qui m’est alloué.

    Raymond.

    J'aime

  3. Dans le monde où nous vivons nous avons tous des obligations.
    Il serait de bon aloi de venir saluer Les Voix du Panda
    De temps à autres.

    Bonne journée à vous tous.

    Le Panda

    Patrick Juan

    J'aime

  4. Bonjour Le Panda.

    J’espère pouvoir faire mon tour sur les Voix du Panda. Mon horaire est cependant très chargé présentement.

    Raymond.

    J'aime

  5. Bonjour Raymond,

    Je prends acte d’autant que je serais absent pendant 8 jours environ.

    Donc bonne continuation et à trés bientôt, bonne santé à tous.

    Le Panda

    Patrick Juan

    J'aime

  6. Bon voyage Patrick entre-temps.

    Raymond.

    J'aime

  7. Merci bien Raymond,
    Mais je reviens toujours sur le systéme ou l’enjeu de vouloir parler de maladies MST, sans les avoir approchées sur le terrain, c’est plein de non sens.
    La lutte contre le SIDA s’inscrit à présent dans la différence entre les pays riches et les pays pauvres.
    Il ne faut surtout pas laisser penser que seul le « sperme » est responsable de la transmission de la masse des MST c’est faux.
    Embrasser un homme ou femme, qui simplement a à ce moment une gingivite ou défficience globale, voila l’un des deux atteints.
    Les trithérapies représentent un coût énorme pour l’ensemble des collectivités.
    Le manque d’objectivité va plus loin que l’on peut le croire, certaines religions laissent croire à leurs fidéles que le fait d’épouser leur religion les protége, il faut le voir l’entendre pour le croire.
    Ensuite il faut savoir que la majorité des chiffres annoncée datent de 1995.
    Ensuite les sujets à risques perdent le fil de la réalité, car le mélange des alcools avec des drogues dîtes mineures entrainent des retentissemnts en cascades.
    Tous les organismes ne réagissent pas de la même maniére face à l’agresseur, c’est le systéme immunitaire qui est en cause.
    De là à oublier le phénoméne génétique c’est encore une erreur de plus.
    D’où l’importance de la recherche dans les principaux profiteuirs sont certains laboratoires, mais le jour ou soit disant « vaccin » de certaines maladies « virales » est trouvé, le produit ne présente que peu d’importance pour les profits en sommeil.
    Alors, ils laissent les gens face à eux mêmes et les campagnes les vraies disparaissent.
    J’en parle en connaissance j’en ai fait pendant plus de 10 ans.
    Voici le 1er jet, à présent si j’ai le temps je répondrai avec plaisir à vos QUESTIONS.
    Il ne faut pas dramatiser une situation que nous connaisons depuis plus de deux dénnies, qu’il faille prévenir oui, la solution quoi qu’il en soit n'(est pas pour demain, ce n’est pas autant qu’il faille relacher la surveillance des familles à risques.
    Le ¨Panda
    Patrick Juan

    J'aime

  8. depuis qu’internet existe, le sexe n’est plus un tabou tant pour les jeunes et les moins jeunes. Ce n’est pas forcément un mal car c’est au contraire en voyant des images pornographiques par exemple que les jeunes réfléchissent : ils auront le choix entre choisir d’être un accro ou de préserver leur dignité.

    J'aime

  9. Aujourd’hui, la pornographie sur Internet ou hier la pornographie dans des magazines, cela n’a pas enlevé les tabous reliés à la sexualité. La pornographie est juste plus présente.

    Pour pouvoir faire des choix éclairés, cela nécessite de pouvoir en discuter avec quelqu’un de confiance, pas juste de consommer de la pornographie. En ce sens, la sexualité est encore et demeure un sujet tabou pour plusieurs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :