Formation web pour journalistes et blogueurs

Comment écrire pour un blogue et le Web

Écrire un blogue ou pour le web est une forme d’écriture très différente d’un texte conventionnel.

Raymond Viger | Dossier Référencement

comment-referencer-blogue-referencement-google-moteur-de-rechercheUn média a la responsabilité d’offrir à ses auteurs une plate-forme conviviable, facilement navigable et d’en faire la diffusion.

Le journaliste a la responsabilité d’écrire un texte qui peut prendre avantage des techniques de référencement naturel qu’exige les moteurs de recherche. Des techniques simples et faciles à utiliser mais qui font une grande différence dans votre classement.

Techniques de référencement

Est-ce important pour un journaliste de bien maitriser les techniques de référencement? Si votre blogue performe plus que les autres, est-ce que cela peut vous permettre de négocier un meilleur contrat de travail? Si, pour un média, les temps sont difficiles et qu’il songe à diminuer son équipe de travail, en obtenant de meilleurs résultats avec votre blogue est-ce que cela peut vous permettre de conserver votre emploi au détriment d’un autre qui ne réussirait pas à performer dans les moteurs de recherche?

Comment habiller son texte pour qu’il soit décodé et référencé par les moteurs de recherche? Comment maximiser l’usage de nos mots clés? Comment trouver nos mots clés principaux et secondaires? Comment utiliser les commentaires des internautes pour atteindre un meilleur référencement? Ce ne sont que quelques questions que vous pourrez répondre, à votre avantage, avec cette formation adaptée au travail journalistique.

Autres textes sur les techniques de référencement

Autres textes sur Internet

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Troll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livreMaintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écrire qu’il faut maîtriser sont expliqués dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$.   

Stephen Harper, l’Église Évangélique et le parti conservateur

Si le crucifix et les prières du maire de Saguenay Jean Tremblay dérangent certains, que dire du lobby de l’Église Évangélique et des créationnistes qui ont investi le Parti Conservateur de Stephen Harper.

Raymond Viger | Dossiers Politique, Stephen Harper

Stephen Harper premier ministre canada élections fédéralesAvec mon billet questionnant Québec Solidaire sur leur proposition d’un salaire minimum à 16$, j’ai eu plusieurs échanges avec des blogueurs politiquement positionnés.

C’est comme cela que j’ai pu avoir des échanges intéressants avec The Ubbergeek. Il m’a fait découvrir une réalité de Stephen Harper et du Parti Conservateur qui ne fait que confirmer pourquoi j’avais tellement de difficulté à appuyer Stephen Harper et le Parti Conservateur.

Le Parti conservateur, Stephen Harper et l’Église Évangélique

Quand The Ubbergeek a commencé è me parler que le gouvernement de Stephen Harper était infiltré par l’Église Évangélique je croyais avoir affaire à un adepte de la théorie de la conspiration. Quand il est allé à me dire qu’en plus, des ministres et des députés du Parti Conservateur étaient des créationnistes, c’est-à-dire des gens qui refusent les bases scientifiques, qui sont contre la théorie de l’évolution, j’étais convaincu que The Ubbergeek méritait une place dans un hôpital psychiatrique.

Mais The Ubbergeek m’a fourni ses références. Il a commencé avec l’émission Enquête avec Alain Gravel à Radio-Canada. Il enchaîne avec Gary Goodyear, ministre des Sciences et Technologies dans le gouvernement de Stephen Harper qui est un créationniste. C’est-à-dire que nous avons un ministre des Sciences qui ne croit pas à la Science! Sa référence, Alain Dubuc dans un reportage pour La Presse.

Avec de telles sources pour soutenir ses affirmations, The Ubbergeek avait réussi à me fournir les justifications de mes malaises envers le gouvernement de Stephen Harper et du Parti Conservateur.

Stephen Harper et le social

J’avais déjà traité en 2009 Stephen Harper d’anti-social. Toujours en 2009, nous avions dénoncé les théories anti-scientifique de Stephen Harper en matière de prévention des drogues.

Que ce soit Stephen Harper et l’avortement ou encore les positions de Stephen Harper et l’homosexualité, nos questionnements envers le Parti conservateur et Stephen Harper ne cessaient de s’intensifier depuis déjà plus de 3 ans.

Le tout avait débuté lors de mon reportage sur le site d’injections supervisées Insite de Vancouver. Malgré que toutes les instances communautaires, judiciaires, de la Santé et du gouvernement de la Colombie-Britannique fassent consensus pour conserver cet organisme qui soutient les personnes toxicomanes, le gouvernement de Stephen Harper tente de fermer le site d’injections supervisées. Malgré que la cour ait débouté le gouvernement de Stephen Harper, celui-ci s’obstine et va en appel!

Pour qui voter le 2 mai?

Trois ans plus tard et pour une deuxième élection fédérale, je peux maintenant prendre position officiellement contre le Parti Conservateur et Stephen Harper.

Parce qu’il est inacceptable que des ministres créationnistes soient nommés Ministre de la Science.

Parce qu’il est inacceptable que des lobbyistes religieux tels que Faytene Kryskow puissent circuler à leur guise dans le parlement canadien.

Parce qu’il est inacceptable que les conservateurs de Stephen Harper remettent en question nos positions sur l’avortement et l’homosexualité.

Médias et Stephen Harper

Ces faits ont été médiatisé par plusieurs journalistes crédibles qui ont fait enquête. La GRC a noté cette influence grandissante au sein du gouvernement de Stephen Harper et du Parti Conservateur. Les faits sont connus et ont été rendus publics. Il est inacceptable que rien ne soit fait pour éviter cette ingérence dans nos instances démocratiques.

Lundi le 2 mai 2011 est une journée importante. Une journée où tous les citoyens doivent exercer leur seul privilège démocratique et aller voter. Voter contre le Parti Conservateur. Voter contre Stephen Harper. Il y a un dérapage politique important qui doit être arrêté.

Pour vous éviter de faire toutes les recherches, je vous laisse quelques références fournies par The Ubbergeek et que j’ai complétées. Si vous n’aviez le temps que d’en regarder un seul avant d’aller voter lundi soir, le documentaire d’Alain Gravel est une priorité.

Références sur Stephen Harper, l’Église évangélique et le créationnisme

Les blogueurs et les élections fédérales

Autres textes sur Stephen Harper

Autres textes sur Politique

    L’amour en 3 dimensions

    l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement Roman de cheminement humoristique.

    Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

    L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

    Le livre est disponible au coût de 19,95$. Une co-écriture avec le journaliste Colin McGregor a permis de présenter une version anglophone LOVE in 3DPar téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

    Autres livres pouvant vous intéresser

    Impacts de la pollution sur notre santé

    Santé, environnement et pollution

    Est-ce que Santé-Canada nous protège?

    Pour nous répondre, Homo-Toxicus, un documentaire réalisé par Carole Poliquin qu’elle a produit avec Isaac Isitan. Un documentaire sur la pollution de l’environnement et ses effets sur la santé.

    Raymond Viger | Dossiers Environnement, Santé

    Nos enfants ne nous ressemblent plus. Les différentes glandes, dont la glande thyroïde, se sont transformées au contact des différents métaux lourds et polluants dans lesquelles nous baignons au quotidien. D’une génération à l’autre, avec une vitesse qui ne cesse de s’accroître, nos gênes se transforment et fonctionnent différemment.

    Allergies, hyperactivité, cancer de la prostate, cancer du sein, résistance à l’insuline, obésité, diabète… ne sont que quelques-unes des conséquences de cette pollution. Nous ne parlons pas ici d’enfants des pays pauvres, nous parlons des enfants du Québec.

    Un documentaire qui fait réfléchir à notre nouvelle réalité environnementale.

    Références

    • Site Internet de Homo-Toxicus.
    • Mise à jour, 7 mai 2011: L’accès au vidéo en ligne a été coupé. Je n’en connais pas la raison. Vous pouvez tout de même voir un bon extrait du documentaire sur le site de Homo-Toxicus.

    Autres textes sur Environnement

    L’amour en 3 dimensions

    l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

    Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

    L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

    Le livre est disponible au coût de 19,95$.

    Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

    Liberté… Un sourire intérieur

    livre liberté poésie recueil sourire intérieurUn livre de poésie de 128 pages. Liberté politique, liberté journalistique, liberté émotionnelle… Toutes les couleurs de la liberté, individuelle et collective.

    Une belle suite pour mon premier livre de poésie, Après la pluie… Le beau temps. Parce qu’après la crise… on peut trouver la liberté… sa liberté.

    Liberté… Un sourire intérieur. Une façon de souligner les 5 000 exemplaires vendus du premier livre Après la pluie… Le beau temps.

    Même prix que le premier livre publié en 1992 avec le même nombre de pages et écrit avec le même amour: 9,95$.

    Autres livres pouvant vous intéresser

    Blood VS Crips, la guerre des gangs de rue

    Participez à la campagne de sociofinancement de l’organisme Survivre en achetant le livre Brisons les tabous. Un calendrier est incorporé au livre. Un organisme en promotion de la santé mentale et de la prévention du suicide.

    La guerre des gangs de rue s’intensifie

    Journal intime d’un membre de gang de rue qui veut s’en sortir. Histoire de Général, un membre de gang de rue qui a changé son fusil d’épaule. Reflet de Société raconte la vie dans un gang de rue à travers l’histoire de Général.

    Dominic Desmarais  | Dossier Gang de rue

    gang-rue-blood-crips-montreal-nord-guerre-gangs Général a fait son entrée dans l’univers des gangs de rue en voulant défendre son clan. Au début du secondaire, son appartenance se traduisait par de violentes bagarres contre les ennemis de sa famille, les Bleus. En vieillissant, sa guerre a pris un nouveau visage: l’argent du crime.

    Porté par une haine, Général se défoule dans la violence au début de son adolescence. Avec ses amis de Montréal-Nord, il fait la guerre aux Bleus de Saint-Michel. Ses pensées sont dirigées vers ses ennemis, qu’il aime détester. Il carbure à ça. Leader né, il en mène large. Ses amis le respectent et recherchent sa compagnie. Ses rivaux le craignent et veulent le faire tomber. Il se fait une réputation de dur, de chef. Il n’a peur de personne. Il n’a aucune limite.

    Général est une arme chargée à bloc. La guerre de ses aînés est devenue la sienne. Mais les plus vieux, eux, ne font pas que se battre. Forts de leur nombre et du peu de respect qu’ils éprouvent pour la société, ils ont développé un lucratif business qui devient un mode de vie. Ils volent, fraudent, vendent de la drogue, des armes, assassinent. Pour de l’argent. Ils sont prêts à se battre farouchement pour conserver et augmenter leur part du gâteau. Et ils ont une armée à leur disposition. Des jeunes fidèles à la cause, à la famille, prêts à tout pour vivre comme eux.

    Le mentor

    gang-de-rue-rapper-general-hip-hop-gang Général faisait partie d’un groupe d’environ 40 jeunes. «On avait un parrain. Notre vétéran direct. De la première génération. C’est lui qui nous donnait des ordres. On le suivait. S’il devait se débarrasser d’un stock volé, on le vendait pour lui. S’il avait des problèmes avec la mafia, on allait incendier des bars italiens pour lui. On cassait la gueule de gens pour lui. C’était pas un gentil!» Général parle de son initiateur, Teken, avec admiration. Le plus vieux l’impressionnait. «On le voyait comme une idole. Et il s’occupait toujours de la job sale.» Un chef qui montre l’exemple à ses jeunes recrues, en repoussant les limites de la violence.

    «Une fois, dans sa jeep, alors qu’on fumait des joints, il s’est arrêté sec. Il est sorti de sa voiture et on l’a vu aller sortir son revolver pour canarder quelqu’un dans une auto. J’avais 16 ans! Mes premiers coups de feu live! J’étais excité et nerveux. On était fiers d’être là, cette journée-là. On s’en vantait auprès de ceux qui n’étaient pas là!» Un chef qui prend les choses en main, qui agit sans peur, rend les amis de Général plus hardis pour gagner son respect. «On voulait lui montrer qu’on avait des couilles, nous aussi. Donc quand il nous demandait quelque chose, on ne se faisait pas tirer l’oreille! On le faisait!»

    Les petits trafics d’un gang de rue

    Général délaisse quelque peu la guerre frontale avec les Bleus. Il commence à vendre du pot à l’école et au centre-ville. Il développe son réseau avec quelques amis. «On n’avait pas de comptes à rendre aux plus vieux. Mais on prenait notre drogue d’eux.» Teken est son fournisseur. Il lui vend sa marchandise et Général l’écoule. Il fait de même avec les marchandises volées que leur parrain leur fournit.

    Entre ses petits trafics, Général décharge sa violence pour aider Teken dans son business. Et il continue la guerre contre les Bleus. Il nage entre deux eaux. «J’en ai vu des choses. C’était ça, mon quotidien. Je ne faisais pas de ski, moi! Chez mes amis, je voyais les plus vieux s’armer pour aller faire un job sale. Je trempais dedans! Chaque semaine, il y avait une histoire. Untel s’est fait battre, un autre s’est fait tirer.» Ces événements échauffent les esprits. Les gangs de rue deviennent de plus en plus sérieux. La violence augmente. Entre eux et dans le crime.

    Déclaration de guerre

    Entre 2000 et 2005, la guerre atteint son paroxysme. La police impose un couvre-feu à Montréal-Nord et à Saint-Michel. «On n’avait pas le droit d’être 3 gars à marcher ensemble dans la rue sinon, on était considérés comme un gang. Et la police pouvait nous fouiller sous ce prétexte. Mais nous, au plus fort de la guerre, on ne pouvait pas être seuls. J’ai perdu 4 amis proches. Des amis qui venaient régulièrement chez moi», dit-il en les nommant, le poing sur le cœur. Au début des années 2000, Général est très actif. Il participe activement à cette guerre mais préfère ne pas en parler. Il a commis des gestes qu’il regrette aujourd’hui sans pouvoir revenir en arrière. Il a perdu des amis et il comprend que, de l’autre côté, c’est la même chose.

    La guerre est déclarée. Il n’y a aucune règle. «Chaque semaine, il y avait un mort», raconte Général qui devient subitement émotif en abordant l’un des tournants du conflit. «Notre vétéran est mort. Je fumais un joint avec des amis dans le parc Henri-Bourassa. On marchait pour rejoindre les plus vieux. Ils étaient une vingtaine, il y avait des femmes. Ils faisaient la fête dans la rue. Au loin, j’ai vu une auto stationnée se mettre à rouler. J’ai tout vu au ralenti. Teken est sorti de la meute. Ils lui ont mis une douzaine de balles dans le corps. Et ils sont partis à toute vitesse. Tout le monde s’est précipité vers notre chef. C’était mon idole. Et je l’ai vu rendre son dernier souffle. Ils sont venus chez nous, devant nous. Et ils ont tué l’un des boss. On le respectait tous. Il disait que Montréal-Nord, c’est chez nous, c’est à nous. Ils ne voulaient rien savoir des motards et des Italiens.»

    Le conflit s’envenime

    Général a les yeux humides. Il témoigne d’une sensibilité qui cadre mal avec l’image d’un dur à cuire sans cœur. «Quand il est mort, la même journée, on avait une dizaine de voitures qui se promenaient dans les quartiers Bleus. Après, il y a eu beaucoup de morts des deux côtés.» Il y a escalade du conflit. Les liens entre les générations se resserrent. Ils se battent ensemble.

    «Plus on grandissait, plus on développait des liens d’amitié avec nos aînés. On n’était plus des petits frères. On faisait partie du même clan.» Général n’est plus une recrue. Il a gagné en expérience. Il est prêt à prendre la relève de son mentor. «Au début, j’allais prendre ma drogue dans les mains du parrain. Mais très vite, j’ai eu mes jeunes qui prenaient leur drogue de moi. Rapidement, j’ai formé mon propre gang, mes jeunes. Le petit frère d’untel, le gars du quartier. Ce que j’ai fait pour Teken, mes jeunes le faisait pour moi.» La roue tourne. Général devient le Teken de la nouvelle génération. L’exemple à suivre.

    Introduction Histoire des gangs de rue

    Autres textes sur Gang de rue

    Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

    guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

    Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

    Le livre est disponible au coût de 4,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

    Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

    Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

    Autres livres pouvant vous intéresser

    Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel 

    Maxime Collard, Isabelle Marchand et l’intimidation à l’école

    Tout le monde en parle de Maxime Collard, Isabelle Marchand et de l’intimidation à l’école

    L’intimidation, c’est assez!

    Maxime Collard est un jeune de 12 ans qui subit de l’intimidation à l’école Bernard-Gariépy de Sorel-Tracy. La direction refuse sa proposition d’établir une escouade anti-intimidation.

    Raymond Viger | Dossier Taxage et intimidation

    line-beauchamp-ministre-education-loisir-sport Maxime Collard organise avec sa mère Isabelle Marchand une marche de sensibilisation le 16 avril dernier au Carré Royal. Quelques centaines de personnes participent à la marche. Parmi eux, en plus de Line Beauchamp, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, et de monsieur Jasmin Roy, président de la Fondation Jasmin Roy, on retrouvait commissaires de la Commission scolaire de Sorel-Tracy, élus municipaux, directions d’école, candidats aux élections fédérales du 2 mai prochain…

    La cause et les médias

    Plusieurs médias ont reçu en entrevue Maxime Collard et sa mère Isabelle Marchand, entre autre, Christiane Charette à la radio et Guy A. Lepage pour l’émission Tout le monde en parle.

    J’aime bien voir des citoyens tels que Maxime Collard et sa mère Isabelle Marchand prendre position et se faire entendre pour que nous en arrivions à faire des changements sociaux. Ils réussissent à sensibiliser le public et à faire bouger les choses plus rapidement que bien des programmes que l’on peut mettre sur pied.

    Le poids de la mission

    Seule ombre au tableau, il faut cependant faire attention pour ne pas engloutir les porte-paroles sous le poids de leur mission. Parce que d’épouser une cause peut être une façon de provoquer un changement attendu, peut nous aider à faire le deuil d’un évènement qui nous bouleverse, mais il peut aussi nous détruire devant l’ampleur de la cause que nous épousons.

    Que ce soit Lise Mondor qui a mis sur pied un organisme de prévention du suicide à St-Hubert après le pacte de suicide de sa fille ou encore Heidi Rathjen, témoin de la tuerie de la Polytechnique, leurs implications a créé des changements.

    L’essoufflement des bénévoles

    maxime-collard-marche-intimidation-ecole Cependant, il y en a d’autres qui ont tenté de porter le fardeau médiatique de leurs causes. Je ne les nommerais pas par respect envers leurs familles. Mais certains se sont suicidés dans l’année qui a suivi, épuisé, à bout de souffle et incapable de voir la fin de leur combat.

    J’ai sursauté quand j’ai su qu’Isabelle Marchand avait publié son courriel pour se rendre accessible à tous pour parler d’intimidation à l’école. Avec la vitesse que l’information se véhicule sur l’Internet, se rendre ainsi disponible à tous peut devenir un lourd fardeau. C’est pourquoi je me permet de publier cette lettre ouverte à Mme Marchand ainsi qu’à toutes personnes qui veut s’impliquer dans la sensibilisation d’une cause.

    Lettre ouverte à Isabelle Marchand

    Je voudrais vous partager mon expérience pour vous éviter de vous enfoncer dans un gouffre sans fin.

    Je suis un intervenant de crise auprès de personnes suicidaires et rédacteur en chef du magazine Reflet de Société. J’ai mis en ligne des billets sur mon blogue sur la prévention et l’intervention auprès de personnes suicidaires. Je ne m’attendais pas à une réaction si forte. Je reçois des milliers de visites sur ces billets à tous les jours. Je reçois des commentaires et des appels à l’aide à tous les jours. De quelques-uns pour une petite journée, cela peut monter jusqu’à 140 messages suicidaires dans une seule journée.

    Aujourd’hui, je suis rivé sur mon ordinateur presque jour et nuit. Je travaille 105 heures semaine et je n’ai pas pris de vacances depuis plus de 3 ans. Quand on laisse nos coordonnés sur l’Internet, la nouvelle peut se propager assez rapidement. De plus, l’Internet n’a pas de frontières. J’ai fait des interventions auprès de personnes suicidaires en Australie, France, Suisse, plusieurs pays Arabe… Tout cela à partir du Québec!

    Je fais cette intervention à partir de mon blogue. Cela est déjà mieux qu’avec une adresse courriel. L’avantage du blogue est que l’intervention est publique. Cela veut dire que plusieurs vont venir, lire mon texte et les commentaires et toutes les informations que j’ai données aux autres peut satisfaire certaines personnes qui ne sentiront plus le besoin de laisser un nouveau message. De plus, sur mon blogue, j’ai aidé des personnes qui reviennent parfois accueillir la nouvelle personne en détresse. Si j’intervenais à partir de mon courriel, je devrais recommencer sans cesse à répondre à des milliers d’internautes par jour. Et ça, malgré toute ma bonne volonté, c’est humainement impossible.

    La roue est partie et ne peut plus être arrêté. Si j’avais à mourir demain, ma succession et la société devront se questionner à savoir ce qu’ils feront d’un tel trafic de personnes suicidaires.

    Tout le trafic que je génère a été fait seul, sans le soutien des médias. Faites attention à vous Mme Marchand dans votre élan de générosité à vouloir aider les autres. J’ai vu trop de gens se faire engloutir par le volume que cela peut générer. Présentement, vous voulez aider les gens et les médias vous soutiennent. Cela peut générer beaucoup de trafic très rapidement.

    N’oubliez pas, autant vous que moi, faisons tout cela bénévolement. Nous n’avons pas d’équipe pour nous aider et nous soutenir dans notre implication.

    Autres textes sur Intimidation

    Autres textes sur Éducation

    Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

    Merci de votre soutien.

    quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche

    Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$.. Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
    Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
    Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

    Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel   

    Joyeuses Pâques à la blogosphère

    Raymond Viger | Dossier Internet

    En cette veille de Pâques, je me suis questionné à savoir si je prenais congé de mon blogue. Ce n’est peut-être pas la journée idéale pour vous parler des thèmes sociaux qui nourrissent mon blogue. Vous avez sûrement des choses plus importantes et intéressantes à faire en ce week-end de Pâques.

    Je me contenterais de vous souhaiter un beau week-end en famille et avec vos proches. Une période de Sérénité et d’Amour.

    D’ici mardi matin, je ne publierais pas de nouveaux billets. Pour ceux qui veulent laisser des commentaires, ne craignez rien, je vous lirais et vous répondrais.

    Bon congé et profitez de cette longue fin de semaine.

    Raymond.

    Quand un homme accouche

    quand-un-homme-accouche-roman-cheminementRoman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

    Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
    Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
    Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

    Autres livres pouvant vous intéresser

    Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

    À quel moment un prisonnier mérite-il son pardon?

    Prison, travaux communautaires et réhabilitation

    Le crime est-il du domaine public?

    Notre organisme reçoit régulièrement des gens qui ont reçus des sentences, qui entrent en prison ou qui viennent d’en sortir. Collègues de travail, membres qui utilisent nos services et journalistes me demandent souvent quelle a été leur crime?

    Raymond Viger | Dossiers Prison et Criminalité

    prison-systeme-carceral-prisonnier-penitencier-pen-tole C’est le genre de question qui n’obtiendra pas de réponse de ma part. Ni de Danielle Simard qui partage la philosophie d’intervention de notre organisme. Parce que très souvent, je ne le sais pas. Et cela ne m’intéresse pas de le savoir.

    Après un certain temps d’intervention avec la personne il arrive que la personne ressente le besoin d’en parler. Je vais l’écouter sans la juger, me limitant à intervenir que si cela peut être bon pour son cheminement. Dans d’autres occasions, la personne me livre dès le départ son vécu et ses crimes. Par besoin d’honnêteté envers moi. Comment pourrais-je juger une personne qui a besoin d’être honnête dans sa relation avec moi? À part de le remercier pour la confiance qu’il me témoigne ou encore de le féliciter pour ce besoin d’honnêteté, je n’ai pas grand-chose à rajouter. Juste l’écouter.

    Mohamed Lotfi, qui réalise l’émission des Souverains Anonymes auprès des détenus de la prison de Bordeaux, nous a livré un très beau témoignage sur la réhabilitation du prisonnier. Un courrier du lecteur qui a été publié sur le site Internet du journal Voir.

    Félicitations à Mohamed Lotfi pour le travail qu’il fait à la prison de Bordeaux et pour cette philosophie de vie qui permet d’aider et de soutenir la réhabilitation des prisonniers.

    Autres textes de Chroniques d’un prisonnier

      Les livres de Colin McGregor

      Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

      Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

      love-in-3dLove in 3D

      Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

      This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

      Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

      teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

      Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

      This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

      Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

      quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

      Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

      Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

      Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
      4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

      %d blogueurs aiment cette page :