Internet, Facebook, Twitter… Les nouvelles formes de dépendance

Cyber-dépendance

Internet; une nouvelle drogue

Ce qui a débuté par une activité sporadique est vite devenue une activité de plus en plus régulière, quotidienne.

Claude   Dossiers Internet

J’ai une amie qui a commencé à clavarder sur différents réseaux. Elle a établi des relations avec des gens qu’elle n’a jamais rencontrés, jamais entendu la voix.

Ce qui a débuté par une activité sporadique est vite devenue une activité de plus en plus régulière, quotidienne. Aujourd’hui, c’est plusieurs heures par jour qu’elle passe devant son écran à jaser de tout et de rien avec tous ces étrangers.

Elle avait un copain. Leur relation s’est dégradée et ils se sont séparés. Elle préférait continuer à discuter avec ses cyber-amis. Je ne la vois plus, nous n’avons plus d’activités ensemble comme avant. Elle s’est isolée dans son monde artificiel. Même au bureau, j’ai entendu dire que son rendement a diminué, profitant de toutes les occasions pour aller vérifier ses messages. J’ai peur qu’elle finisse par perdre son emploi aussi.

Pour certains, Internet est une ouverture sur le monde et peut briser l’isolement. Pour d’autres, c’est la fin d’une relation saine avec leur environnement. Je ne sais même plus comment je peux l’aider. Je suis impuissant face à sa cyberdépendance.

NDLR: L’impuissance que nous pouvons vivre lorsque nous voyons un proche dépendant est bien réelle. Nous pouvons prendre le temps de consulter les ressources pour nous aider à rester présent et significatif pour la personne en difficulté.

Il ne faut pas hésiter à demander l’aide appropriée. Demandez à un intervenant psycho social de votre CLSC, il pourra vous diriger dans les ressources disponibles dans votre quartier et vous aider à évacuer les émotions qui peuvent remonter en vous. Si on veut continuer à aider une personne proche, il faut aussi accepter d’être aidé.

Autres textes sur Internet

Se désintoxiquer pendant une semaine… Je vous défie d’éteindre votre télé

La politique à l’ère de l’Internet.

Top 10 des Twitter Fail

Internet, journalistes et organismes communautaires

Éthique et controverse dans la blogosphère et sur Twitter

Antisémitisme sur Facebook

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

 

13 Réponses

  1. Bonjour,

    Internet reste un outil de communications formidable.

    Mais attention aux dangers que cela peut prendre sur chacun, c’est une « drogue » réelle pour certains, une évidence lorsque ne s’instaure pas un échange sain.

    Quand aux divers réseaux soits disants sociaux, c’est une meilleure façon de renter dans la vie privé de chacun, c’est la raison, pour laquelle j’ai supprimé « ma page »
    Mais chacun son choix.
    Cordialement,
    Le Panda
    Patrick Juan

    J'aime

  2. Bonjour Patrick.

    Effectivement, Internet est un outil et il ne faut pas laisser l’outil devenir maître de notre vie.

    Il faut aussi demeurer sur nos gardes sur les informations que nous laissons aller sur les différents réseaux sociaux pour éviter de se faire pirater notre identité.

    Raymond.

    J'aime

  3. Malheureusement, les réseaux sociaux rentre très addictif ( en particulié facebook ) mais faut quand même rester résonable et comprende qu’une vie  » humaine  » doit rester de mise.

    Malheureusement, je n’ai pas vraiement de pitié pour c’est gens qui perde tout à cause de ça, un peu comme ceux qui son dépendant du jeu.

    Bonne Journée

    J'aime

  4. Bonjour Le Critiqueux.

    Je ne pense pas que la pitié soit de mise ou apprécié. Il faut être conscient des dangers et des risques des réseaux sociaux et être vigilants à nos proches.

    Raymond.

    J'aime

  5. Oui c’est sur que quand c’est des proche ce n’Est pas la même chose.

    J'aime

  6. Il faut trouver des moyens pour les soutenir. Mais c’est pas toujours facile d’intervenir auprès de ses proches.

    Raymond.

    J'aime

  7. Internet est devenu un élément incontournable dans la vie de tous les jours.

    Elle a changé de nombreuses choses et à améliorer la vie à beaucoup de personnes. Je ne vais pas tout citer, mais on peut dire que cela évite l’isolement, source d’informations extraordinaire (reste à trouver la bonne source), …
    Mais cela permet aussi de créer une nouvelle économie, de nouveaux emplois, …

    Oui, il peut y avoir des addictions, dans certains cas mineurs, mais comme dans toute chose. Certains deviennent accro au poker, d’autres à des produits, …

    PS : le critiqueux, les problèmes d’orthographe sont aussi une addiction pour toi?

    J'aime

  8. C’est vrai qu’Internet est devenu un incontournable, autant personnellement que professionnellement.

    En ce qui concerne les addictions, ce ne sont pas les outils que nous devons critiquer mais la relation que nous établissons avec eux.

    Raymond.

    J'aime

  9. En ce qui concerne les addictions, ce ne sont pas les outils que nous devons critiquer mais la relation que nous établissons avec eux.

    C’est sûrement la phrase la plus juste de tout l’article.
    Le comparatif peut-être vu en dehors, le tout n’est pas de posséder une arme, n’importe laquelle, c’est ce que le détenteur va ou peut en faire.
    La rumeur est souvent plus forte que la réalité.
    Le Panda

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :