Tous égaux devant la culture

Culture du cœur

La culture, un luxe à partager

En France, Cultures du cœur est un organisme de relais entre l’offre culturelle et les populations défavorisées. Il permet à des personnes en situation de précarité d’obtenir gratuitement des billets de spectacles.

Julie Rhéaume | Dossier Culture

Pour Culture du cœur, fondé en 1998, la culture rassemble, favorise les relations sociales, et permet de choisir. Elle devient un moyen de lutte contre l’exclusion. Reflet de Société a rencontré M. Edgard Dana, le fondateur et le directeur général de Cultures du cœur, lors des deuxièmes biennales de l’industrie du spectacle qui ont eu lieu à Nantes, en France, les 18 et 19 janvier.

«Depuis janvier 2005, les nombreux partenaires de Cultures du cœur ont mis 500 000 invitations à la disposition du public. De ces invitations, 200 000 ont donné lieu à une sortie culturelle», explique M. Dana.

En France, selon Cultures du cœur, 600 millions de place de spectacle sont mises en circulation par année et seulement la moitié trouve preneurs. À peine 20% de la population française profite de l’offre culturelle.

L’accès à la culture

Depuis huit ans, Cultures du Cœur engage son action de promotion de l’insertion par l’accès à la culture autour de trois axes: favoriser l’accès à la culture, aux sports et aux loisirs en développant des partenariats avec les entreprises culturelles et sportives; sensibiliser et initier les acteurs des domaines éducatif et social à la lutte contre l’exclusion culturelle; ainsi que créer et développer un système d’informations culturelles disponibles sur Internet pour l’ensemble de son réseau. Cet organisme sans but lucratif est actif dans les grands centres et les zones rurales.

Son action tourne autour de quatre principes: la gratuité; le choix libre et personnel des sorties; la sortie en famille; et la préparation et le suivi des sorties.

La mise en œuvre du projet repose sur l’utilisation d’un site Internet qui relie les professionnels de la culture, l’organisme et les bénévoles.  Cultures du cœur gère une billetterie d’invitations Internet qui peut être consultée sur un réseau de relais local qu’il développe, anime, contrôle.

Un relai pour la culture

Ces relais s’impliquent déjà dans la lutte contre l’exclusion comme les maisons de quartier, les centres d’hébergement, les centres d’action sociale, etc. Ils agissent comme intermédiaires et s’occupent ensuite de redistribuer des places de spectacles à leurs bénéficiaires.

Cultures du cœur met aussi de l’avant le principe de médiation culturelle. Pour certaines personnes exclues, se faire offrir gratuitement un billet de spectacle ne garantit pas qu’elles assisteront à l’événement en question.

Des travailleurs sociaux, qui oeuvrent dans les organismes-relais, sont formés à la médiation culturelle. Ils vont ainsi aider à préparer la sortie avec les bénéficiaires.

Une fois la sortie accomplie, ils consacreront du temps à un moment d’échange et de réflexion collectif avec les personnes qui se sont prévalues de places.

Égaux devant la culture

«L’accès à la culture, aux sports et aux loisirs est un droit fondamental pour tous. Or, nous ne sommes pas tous égaux devant ce droit.

Les inégalités sont grandes, l’exclusion aussi. L’objectif est de participer à l’insertion sociale et professionnelle des publics les plus en difficulté», explique M. Dana.

Edgard Dana aimerait bien exporter le concept au Québec, «à condition qu’il y ait des porteurs de projet». Pour lui, l’organisme voue un véritable engagement à la lutte contre l’exclusion.

Si davantage de gens en connaissaient le concept et la mission, ils comprendraient l’intérêt et la pertinence de son organisme, dit-il.

Pour en savoir plus sur Cultures du cœur, on peut consulter le site Internet de l’organisme: www.culturesducoeur.org.

Le séjour à Nantes a été rendu possible grâce à l’Office franco-québécois pour la jeunesse.

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti: (514) 259-6900

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur Culture

    Bistro le Ste-Cath

    bistro restaurant resto bonne bouffe où manger est montréalUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

    Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

    Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

    Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com

      Abonnement au magazine Reflet de Société

      Une façon originale de soutenir notre intervention auprès des jeunes.

      magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

      Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

      • Le citoyen est au cœur de notre mission
      • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
      • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
      • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
      • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

      Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement/ Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

      Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

      operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

      Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
      Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
      Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

      Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel  

      Votre commentaire

      Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

      Logo WordPress.com

      Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

      Photo Google

      Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

      Image Twitter

      Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

      Photo Facebook

      Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

      Connexion à %s

      %d blogueurs aiment cette page :