Intimidation, cyberintimidation, taxage et agressions

Comment survivre à l’école aujourd’hui

Comment réagir au taxage et à l’intimidation

Le triste et malheureux suicide de Marjorie Raymond, de l’école Gabriel-Le Courtois à Ste-Anne-des-Monts ouvre, encore une fois, un débat sur un sujet sensible. Intimidation à l’école, intimidation sur l’Internet, taxage, agressions, suicide des jeunes…

Raymond Viger Dossier Taxage et intimidation

Depuis plusieurs mois, nous recevons de nombreuses demandes à Reflet de Société pour des reportages sur l’intimidation.

Nous avons affecté notre journaliste Dominic Desmarais pour couvrir le sujet, de faire le tout de la question. Le dossier devrait pouvoir être publié dans le numéro de février prochain.

Un reportage qui n’est pas une fin en soi, mais le début d’une réflexion à compléter.

Si vous avez vécu de l’intimidation, de la cyberintimidation ou une agression quelconque, à l’école ou dans tout autre lieu, vous pouvez nous laissez un commentaire, un témoignage qui nous permettra d’alimenter ce débat que nous allons amorcer.

Si vous avez une opinion ou un commentaire sur l’intimidation qui est vécu dans les écoles ou encore sur l’Internet, n’hésitez pas à nous la partager.

Merci pour votre participation et votre implication.

Autre texte sur le Taxage et intimidation

Intimidation, violence à l’école et conduites agressives des jeunes

Jeune, intimidation et taxage

Maxime Collard, Isabelle Marchand et l’intimidation à l’école

Taxage et intimidation chez les jeunes

Intimidation et jeunes homosexuels

Les garçons et l’école

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

13 Réponses

  1. Bonjour Raymond ,en effet ce sujet sur l »intimidation me fait revivre en tant que parents beaucoup d »émotions , car ma fille a vécu l »intimidation elle aussi une de plus parmi tant d »autres et c »est triste car les jeunes garde le silence , ils ne s »ouvre pas assez par peur de représailles , Dans le cas de ma fille , j »ai commencer à douté que quelque chose n »allait pas par son changement de comportement , en essayant de la questionné elle as fini par me raconté ce qu »elle vivait tout les jours au secondaire , j »en avait des frissons !! je me disait c »est pas possible , le midi je lui donnait des sous pour le diné et elle mangeait dans les toilettes , ho ! je ne l »ai pas sus toute suite beaucoup plus tard des choses qu elle vivait et de ne pas en être au courant quand elle le vivait au moment présent cela m »a mise en colère , car c »étais douloureux pour nous de savoir tout ce qu elle subissait en silence , alors un dimanche soir je l »ai vu angoissé dans son lit , j ai parlé avec elle et l »angoisse qu »elle vivait étais qu »elle devait retourné à l »école le lendemain , et elle savait ce qu »il l »attendait , alors je lui ai dit ce soir la c »est assez!!! demain tu reste a la maison , je m »occupe du reste , j ai téléphoné a la direction le lendemain matin leur disant que je garde ma fille a la maison , car elle es plus en sécurité chez elle qu »a votre école , la directrice me réponds en me disant  » Mais voyons madame , vous avez pas le droit de la gardé a la maison, si vous faites cela je vais devoir faire une plainte a la DPJ » , alors je lui ai dit d »accord faite la votre plainte , au bout d »une semaine environ , je reçois l »appel de la DPJ je leur ai expliqué tout ce que ma fille subissait , j »ai resté sur la ligne un bon moment avec eux , après leur avoir raconté toute l »histoire , ils ne savait plus quoi me dire , ils m »on dit  » Écoutez madame , laissez nous une semaine de réflexion à savoir ce que nous allons décidé pour votre fille et on vous revient avec NOTRE décision  » Au bout d »une semaine la DPJ m »a rappelé pour me dire que finalement le mieux seras de la gardé à la maison , mais que malheureusement votre fille ne seras pas scolarisé , alors ce sont nos jeunes qui écope pas les intimidateur le système es malade!!! et ils y a énormément d »injustice , alors nous les parents on ce bats avec nos enfants pour l »ai encouragé à leur dire qu »ils sont des bonne personnes , car l »estime en sois en mange un coup , leur confiance ect,,, on l »ai aiment nos enfants et dans la société dans lequel on vit c »est pas évident ! Pour les parents qui on perdu leur enfant par suicide , cela me bouleverse terriblement car je peu comprendre leur mal et frustration , Alors faut AGIR!!! ET VITE !! et pour cela faut que les gens CHANGENT et comprennent que sa l »intimidation DÉTRUIT un être humain

    J'aime

  2. Bonjour Nathalie.

    Je vous remercie pour votre témoignage sur l’intimidation que votre fille a vécu. C’est vrai que de savoir après les faits ce qui s’est passé doit être très frustrant pour un parent.

    Ce qui me choque dans votre histoire c’est le manque d’implication de la DPJ. Premièrement, de devoir attendre une semaine avant qu’il ne vous appelle, c’est long. Très long. Et d’attendre une autre semaine pour se faire dire qu’on peut pas rien faire, c’est criminel. C’est comme d’avouer que les agresseurs ont gagné et qu’il n’y a rien à faire. Je considère que le mutisme et le silence de la DPJ deviennent complices des jeunes qui font de l’intimidation.

    Dans les pamphlets d’information sur le taxage et dans les guides d’intervention, ils mentionnent qu’ils ne faut pas rester seul face au taxage et à l’intimidation, qu’il faut dénoncer, qu’il faut que la police s’implique, que les directions d’école se positionnent et disent non à la violence… Et voilà le genre de réponse que la DPJ nous sert!

    Tout simplement Inacceptable.

    Je suis parfaitement d’accord avec votre cri du coeur: il faut agir et vite.

    Raymond.

    J'aime

  3. […] pour votre commentaire raymondviger on Intimidation, cyberintimidatio…raymondviger on Suicide sans souffrance, comme…raymondviger on Suicide sans souffrance, […]

    J'aime

  4. […] pour votre commentaire Maxime Collard, Isab… on Intimidation, cyberintimidatio…raymondviger on Intimidation, cyberintimidatio…raymondviger on Suicide sans souffrance, […]

    J'aime

  5. […] pour votre commentaire Maxime Collard, Isab… on Intimidation, cyberintimidatio…raymondviger on Intimidation, cyberintimidatio…raymondviger on Suicide sans souffrance, […]

    J'aime

  6. […] pour votre commentaire Maxime Collard, Isab… on Intimidation, cyberintimidatio…raymondviger on Intimidation, cyberintimidatio…raymondviger on Suicide sans souffrance, […]

    J'aime

  7. […] témoignage que nous a livré hier Nathalie sur l’immobilisme d’une direction d’école et de la DPJ concernant l’intimidation de sa […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :