Origines de la Bourse et son histoire

Économie

La Bourse ou la vie?

Pendant que des milliers et des milliers de citoyens font du seat-in devant les différentes instances économiques à travers le monde, retour sur les origines de la Bourse.

Raymond Viger  Dossier Économie, Justice

bourse économie finance histoire bourse économique

La Bourse trouve ses origines au 12e siècle. Elle permettait de réguler et contrôler les dettes des communautés agricoles envers les banques.

En 1602, la Bourse s’officialise avec une première entreprise qui émet des actions et des obligations. L’objectif de la Bourse est de permettre le financement des entreprises avec l’émission de ces actions et obligations. La Bourse permet ainsi le développement de projets qui n’auraient pu se financer seuls.

Pour pallier les risques du marché, les produits dérivés ont été créés. Ceux-ci permettaient à un manufacturier de sécuriser les prix des matières premières essentielles à sa production. Pour un manufacturier ayant des clients ou des fournisseurs internationaux, les produits dérivés lui permettaient de se prémunir contre les variations des devises étrangères.

Les taux d’intérêts font aussi partie des risques que les manufacturiers devaient sécuriser. Les produits dérivés peuvent se résumer comme étant des ententes d’achat et de vente à des prix fixés à l’avance pour protéger les manufacturiers des variations de leurs coûts.

La bourse: outil de développement

Jusque-là, la Bourse est un outil économique permettant de conserver un équilibre et une meilleure continuité des affaires. La Bourse est un lieu d’échange entre un épargnant qui prend le risque d’investir ses économies pour faire un profit honnête et une entreprise qui veut évoluer et prendre de l’expansion.

Au 18e siècle, les marchés boursiers se multiplient avec la révolution industrielle, une période d’intense développement manufacturier et financier.

En 1970, en France, apparaissent les actions sur titres ou stock-options. Une rémunération pour les dirigeants d’entreprise payée en options d’achat. Le dirigeant peut, à une date ultérieure, acheter des actions de l’entreprise qui l’emploie au prix d’aujourd’hui.

Deux objectifs motivent l’apparition des stock-options. D’une part, permettre aux entreprises qui démarrent d’engager de bons prospects et de les payer avec la plus-value qu’ils vont générer. D’autre part, permettre que la rémunération des hauts dirigeants soit proportionnelle aux résultats financiers qu’ils atteindront. Plus le dirigeant sera performant, plus ses actions prendront de la valeur.

La bourse: outil de perversion

Les abus sont ici tentants. Les gains en capital de vos actions sont moins imposés qu’un revenu d’emploi. Cela devient rapidement une évasion fiscale. De plus, quand le dirigeant qui exerce son option achète une action, son employeur collecte de l’argent de cette vente. Le dirigeant revend ensuite ses actions au simple citoyen.

Les salaires exorbitants des dirigeants ne sont pas payés par l’entreprise mais par le simple épargnant qui essaie de planifier une éventuelle retraite. J’ai beaucoup de difficultés à accepter et comprendre pourquoi un salaire n’est pas payé par l’entreprise mais par l’émission d’actions. J’ai encore plus de difficultés à accepter que l’entreprise collecte de l’argent avec la vente de ses actions. Avoir un employé est censé être un poste de dépense… pas de revenus!

Le dirigeant qui connaît bien son entreprise et qui sait qu’il va vendre ses actions va tout faire pour que la valeur de ses actions soit au maximum. Il n’a plus comme objectif la santé à long terme de l’entreprise, mais une plus-value à court terme, même si cela hypothèque son développement futur. Le citoyen qui achète cette action pour une plus-value à long terme se fait-il léser par une telle opération ?

Même si les stock-options répondaient à un besoin honnête de pouvoir engager un dirigeant performant et de l’évaluer en fonction des résultats, nous sommes rapidement passés à une génération de dirigeants qui ne pensent qu’au rendement à court terme de l’entreprise, prête à sacrifier le long terme pour avoir un rendement rapide.

Scandales en prime

Dans les années 1990, c’est l’euphorie totale. La bulle financière s’intensifie jusqu’en 2001 avec les scandales financiers d’Enron et de Worldcom. Suite aux abus que les stock-options ont provoqués, de nouveaux règlements sont votés en 2002 par le Congrès américain sous Georges W. Bush. Par la suite, les administrateurs sont de moins en moins enclins à accepter des pratiques contestables dans l’utilisation des stock-options.

Malgré tout, en 2006, un autre scandale financier éclate. Des entreprises antidataient, sans en avertir les actionnaires, la date de distribution des stock-options pour les faire coïncider avec le cours le plus bas de l’action.

Erik Lie de l’Université de l’Iowa a étudié les attributions d’actions à des dirigeants de 7 774 entreprises entre 1996 et 2005. Sa recherche estime que 29,2 % des sociétés étudiées, soit 2 200 d’entre elles, ont antidaté leurs remises. De plus, Erik Lie souligne n’avoir découvert qu’une minorité des firmes coupables.

Toujours selon le chercheur Lie, un autre stratagème utilisé serait de faire coïncider la vente des stock-options juste après l’annonce de bonnes nouvelles concernant l’entreprise. Et qui décide de publier les bonnes nouvelles? Le dirigeant qui va vendre ses actions!

D’autres manipulations boursières font mal aux petits épargnants. Les courtiers, ces intermédiaires entre l’épargnant et les actionnaires, sont payés à la commission sur les achats et les ventes. Leurs priorités ont été trop souvent non pas le bien-être financier de leurs clients, mais l’achat et la vente pour faire plus de commission.

Les spéculateurs se retrouvent partout. Même du côté des banques. Attirés par le gain rapide et facile nous nous retrouvons avec des scandales tels que le papier commercial et autres illusions spéculatives.

Occupy… la Bourse

En 2011, des citoyens se rallient et occupent des espaces devant Wall Street et d’autres institutions financières à travers le monde. Bien que la Bourse ait été créée pour soutenir les emplois et le développement économique de notre société, ses vrais objectifs sont détournés aux mains de spéculateurs et de profiteurs. Parce que malgré les lois qui tentent de régir et d’encadrer cette Bourse, des spéculateurs, tels des serpents, continuent de s’y faufiler.

Le nombre de victimes de ces spéculateurs est encore plus grand que ce que nous pouvons voir en face de Wall Street et des instances financières mondiales. Avez-vous réservé votre siège pour le seat-in?

Illustrations Mabi

Autres textes sur Justice, Économie

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

12 Réponses

  1. la vie bien sûr !
    Ce sont les premières absences de contrôles de cet outil qu’est l’internet , qui vous ont rendu facilement attaquables par le fait que les plus avancés en technologie en usent et abusent à loisirs , prouvant ainsi la non fiabilité du virtuel !
    Cela met tout le système , y compris financier en danger de ne plus fonctionner qu’avec de la monnaie , prouvant là aussi combien l’argent ne représente rien mais permet tout de même de faire fonctionner une manière de vivre dans la légalité , sans donner le pouvoir absolu à cinq gugussss incontrôlables de plonger les humains d’une planète en dépendance miséreuse !
    merci du lien que tu m’as laissé !
    je reviens pour tout lire !
    ève

    J'aime

  2. Bonjour Ève.

    Cela démontre la fragilité de notre système et de sa vulnérabilité.

    Raymond.

    J'aime

  3. Un climat bien frauduleux se dégage de ces pratiques boursières !
    Quand il s’agit de faire des conneries , vous pouvez faire confiance aux français !
    Une solution pourtant serait bienvenue , le déploiement d’une culture terroir qui ne demande pas vraiment d’argent et du courage pour la pratiquer ! Oeuvrer par le bas pour barrer la route aux profits d’argent …
    Il y a fort à parier que les marchés de l’alimentation vont prendre un bon coup derrière la tête ! Donc rechercher les graines anciennes pour cultiver et donner le pouvoir aux petits agriculteurs ! bienheureux seront ceux qui pourront avoir un petit bout de jardin !
    Je sais , c’est un peu utopique , mais je crois que c’est notre seule chance , et ça fonctionne déjà en Amérique latine !
    Et pour l’humour , demander aux grecs qui ont inventé la monnaie et nous ont mis dans de sales dispositions avec eux , de nous en sortir maintenant !
    Qu’Ulysse nous trouve un super cheval de Troie ….
    qu’en tant que voleurs exerçant sans aucune règlementation , les voleurs soient les volés !

    je ne sais pas annuler sur l’autre commentaire cette vidéo que je trouve ici parfaitement à sa place !
    Si cela t’est possible , puis-je oser de te demander de le faire si tu
    penses que le double emploi est inadapté ?
    Bonne soirée
    ève

    J'aime

  4. petit complément trouvé sur le net !

    La réunion 2012 du Groupe de Bilderberg aura lieu aux Etats-Unis du 31 mai au 3 juin au même endroit que les réunions de 2008 et de 2002, à l’hôtel Marriott Westfields Washington Dulles à Chantilly.

    Le compte rendu officiel sur le site du Bilderberg ne dit rien du contenu des discussions mais il cite brièvement les thèmes abordés:

    « La Conference traitera principalement des enjeux politiques, économiques et societaux comme les relations transatlantiques, l’évolution du paysage politique en Europe et aux Etats-Unis, l’austérité et la croissance dans les économies développées, la cyber sécurité, les défis énergétiques, le futur de la démocratie, la Russie, la Chine et le Moyen-Orient. »

    Cela donne une indication des domaines sur lesquels se concentre l’Elite en ce moment, à partir de quoi on peut aisément imaginer dans quel sens ils souhaitent aller…

    « Les relations transatlantiques »: rapprocher encore plus l’Europe et les Etats-Unis avec une coordination accrue sur le plan diplomatique et militaire, et l’unification des économies nord américaines et européennes dans un grand marché transatlantique.

    « L’évolution du paysage politique en Europe et aux Etats-Unis »: les Bilderbergers sont probablement inquiets de la montée de partis de la gauche ou de l’extrême droite qui sont opposés au nouvel ordre mondial néo-libéral, et dont la crise et l’appauvrissement des gens ordinaires favorise le succès.

    « Le futur de la démocratie »: La nécessité de réduire la démocratie voire de la supprimer, vu le risque élevé que la colère des peuples n’amène au pouvoir des partis qui ne seraient plus service de l’Elite et de ses intérêts.

    « L’austérité et la croissance dans les économies développées »: Décider du bon dosage entre austérité et croissance, un dosage que les gouvernements seront ensuite chargés d’appliquer.

    « La cyber sécurité »: Renforcer la surveillance électronique des populations (en générant au passage des profits juteux pour les industries de la sécurité) et accroitre la répression pour contenir les réactions violentes causées par la misère croissante des « classes inférieures ».

    « Les défis énergétiques »: Comment gérer la raréfaction du pétrole en organisant une transition vers d’autres énergies, tout en sachant que celle-ci ne seront pas suffisantes pour satisfaire une demande mondiale croissante. D’où la question de savoir comment gérer socialement et économiquement la raréfaction de l’énergie, ceux qui y auront encore accès devant être sélectionnés de façon « naturelle » par le marché, c’est à dire par l’augmentation des prix qui résultera d’une offre inférieure à la demande.

    « La Russie, la Chine »: Tenter de rallier la Russie et la Chine à l’idéologie néo-libérale et au Nouvel Ordre mondial

    « Le Moyen-Orient »: Décider de ce qui doit être fait en Syrie, et fixer le timing pour une guerre en Iran.

    Par ailleurs cette année, le Groupe de Bilderberg change de président ! Le belge Etienne Davignon est remplacé par le français Henri de Castries, PDG d’Axa et… ami de François Hollande depuis leurs études communes à HEC.

    Autant dire que le Bilderberg n’aura pas à activer beaucoup de connexions pour exercer son influence sur Hollande et le mettre sous pression si besoin.

    Liste des participants

    3 pays sont représentés pour la première fois à la réunion du Bilderberg: la Chine, la Russie et Israel. Parmi les participants russes, on trouve Gary Kasparov, l’ex champion d’échecs et leader d’un parti libéral, pro-occidental et anti Poutine. On note aussi l’absence de David Rockefeller pour la 2è année consécutive. Co-fondateur du groupe de Bilderberg est âgé de 97 ans, il commence peut-être enfin à se sentir fatigué malgré les pilules de « super-longévité » réservées à l’Elite.

    Absent également, Etienne Davignon, précédent président du Bilderberg et pilier de l’organisation quasiment depuis sa création. Tombé en disgrâce ?…

    Parmi les invités, on remarque le dirigeant du « Conseil National syrien », principale organisation de l’opposition armée à Bachar El Assad et dont le siège est aux Etats-Unis.

    A part ça on retrouve les grands habitués: Henry Kissinger, Pascal Lamy (directeur général de l’OMC), Robert Zoellick (président de la Banque Mondiale), James Wolfensohn (ex président de la Banque Mondiale), le « néo-con » Richard Perle, l’ex commisaire européen au Commerce Peter Mandelson, Peter Sutherland (ex commisaire européen désormais chez Goldman Sachs), Vernon Jordan de la banque Lazard, Joseph Ackerman (PDG de la Deutsche Bank), Eric Schmidt (PDG de Google), Thomas Enders (PDG d’Airbus), la reine Beatrix des Pays-Bas, Juan Luis Cebrián (président du quotidien espagnol El Pais), Nicolas Baverez, Thierry de Montbrial (président du think tank l’IFRI et ex directeur de l’Ecole Polytechnique)…

    Et comme d’habitude, les responsables des grands quotidiens, des journaux et magazines économiques (The Economist, Financial Times, Wall Street Journal…), des professeurs de grandes universités chargés du bourrage de crâne néo-libéral des futurs dirigeants, et les représentants d’autres organisations du « gouvernement mondial », CFR, World Economic Forum, Hudson Institute, Brookings Institution, Carnegie Endowment for International Peace, Hoover Institution…

    amicalement
    ève

    J'aime

  5. Bonjour Ève.

    C’est correct pour la publication du vidéo à la suite de 2 textes différents. La pertinence est bonne pour les 2.

    Merci pour les informations sur le groupe Bilderberg. Ce groupe n’étant pas connu de tous les internautes, je cite ici la définition de Wikipédia:

     »Le groupe Bilderberg, aussi appelé conférence de Bilderberg ou club Bilderberg, est un rassemblement annuel et informel d’environ 130 membres, essentiellement américains et européens, et dont la plupart sont des personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias.

     »Ce forum annuel a été inauguré en mai 1954 à Oosterbeek aux Pays-Bas, lors d’une réunion à l’hôtel Bilderberg (d’où son nom) et possède des bureaux à Leyde1. Il est au centre de plusieurs controverses du fait de sa non-médiatisation et du caractère confidentiel du bilan des conférences. »

    2 points importants à souligner:

    – Rassemblement informel mais ils ont des bureaux permanents.
    Il faut décoder rassemblement de gens influents qui prennent les vrais décisions sur notre avenir mais qui veulent en faire juste à leurs têtes, sans passer par la démocratie.

    – Confidentiel: on ne sait pas de quoi vous aller parler. On ne sait pas ce qui s’est décidé. Les vrais agendas politiques sont bien camouflés!

    Raymond.

    J'aime

  6. bonsoir Raymond ,
    merci infiniment du complément d’information que tu as apporté , il termine le travail et donne ainsi un intérêt et un soutien supplémentaire à la vidéo !
    merci , bonne nuit
    ève

    J'aime

  7. Bonjour Ève.

    C’est un plaisir.

    Je suis sensible à rendre le plus universel les commentaires que nous laissons. Pour que les internautes, peu importe leur culture ou leur pays d’origine, puissent participer à notre réflexion et en comprendre les enjeux.

    Raymond.

    J'aime

  8. […] Origines de la Bourse et son histoire […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :