La convention graffiti Under Pressure

Le graffiti à Montréal, Ottawa et Vancouver

Xpression Graffiti: Sberk et Under Pressure

Entrevue avec le graffiteur originaire d’Ottawa, Sberk lors de sa 3e présence à la convention graffiti Under Pressure.

Raymond Viger Dossiers  Hip-hop, Culture, Graffiti, Porte-folio, Murales, Vidéos

Dans le vidéo, le graffiteur Sberk parle du plaisir qu’il a à peindre à la convention Under Pressure. Sberk situe aussi cet événement et Montréal par rapport à la scène graffiti à Ottawa et à Vancouver.

Réalisé le 14 août 2011 à la convention graffiti Under Pressure à Montréal.

Informations sur la convention graffiti Under Pressure 2012.

Une entrevue de Sberk réalisée par le groupe ECP dans le cadre du documentaire Xpression Graffiti qui sera diffusé en septembre prochain.

Autres billets sur le Graffiti qui pourraient vous intéresser:

Vidéos murales graffiti:

Autres textes sur le Graffiti, Hip-hop

Pour rejoindre un artiste du Café-Graffiti: (514) 259-6900 cafegraffiti@cafegraffiti.net

Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs!

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logoVotre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en bleu, rouge, noir ou blanc. Ou encore votre Sweat-shirt disponible en gris pour seulement 29,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/t-shirts.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti:  (514) 259-6900 .

Lazy Legz présente son T-Shirt Pas d’excuses… pas de limites

T-Shirts Pas d'excuses Pas de limites Lazy LegzPour soutenir le breakdancer Lazy Legz dans ses conférences de motivation dans les écoles.

Les T-Shirts Pas d’excuses, pas de limites en noir ou encore No excuses, no limits en bleu sont maintenant disponibles. 20$ (plus taxes et transport).

Par téléphone pour paiement par carte de crédit 514-256-9000. Par Internet. ou courriel cafegraffiti@cafegraffiti.net

En  passant au  Café-Graffiti 4237 Ste-Catherine est du lundi au vendredi  de 9:00 hres à  17:00 hres. vous pouvez payer en argent, chèque, carte  de crédit ou débit.

Par la poste: 4237 Ste-Catherine est  Montréal, Qc. H1V  1X4. N’oubliez pas de mentionner la grandeur et si vous voulez le T-Shirt français ou anglais.

Artistes de la boutique des Éditions TNT:

Publicités

18 Réponses

  1. Il semble naturel que les meilleurs graffeurs fassent évoluer leur carrière vers le graphisme. Les graffitis sur les murs c’est comme les dessins obscènes sur les murs des chiottes ou les gribouillis … ça n’a qu’un temps, c’est un défoulement pour ados !

    J'aime

  2. Je ne suis pas d’accord avec votre position.

    Plusieurs graffiteurs sont devenus des muralistes professionnels et ont continué leurs carrières sur des murs.

    Des murales gigantesques, des grands formats, telle que celle réalisée au Stade olympique qui faisait 120 mètres de long: http://www.cafegraffiti.net/affiche-jardin-botanique-decoration-cartes-affichage.html

    Prenez le temps de regarder cette murale et essayé de me dire que c’est un dessin obscène et des gribouillis.

    Raymond.

    J'aime

  3. Bonjour T.Rex et Raymond 🙂

    T.Rex, je pensais comme vous et j’avais écris un commentaire dans ce sens.
    Raymond, m’a montré exactement la même image qu’à vous et même si cela ne m’a pas rendu « fan » des graffitis, je suis aujourd’hui, un peu moins catégorique.

    J'aime

  4. Merci Krinou pour votre commentaire.

    Pour surenchérir, si on pense à un défoulement d’ado, dans le vidéo présenté, on voit un échauffadage sur 3 étages. Dans les gens présents, il y a des graffiteurs qui ont 40 ans.

    Serait-ce d’éternels ados qui ont trouvé la fontaine de Jouvence?

    J'aime

  5. [quote post= »14912″]on voit un échafaudage sur 3 étages. Dans les gens présents, il y a des graffiteurs qui ont 40 ans.[/quote]

    Le Gigantisme n’est pas une caution artistique. Un échafaudage fait plutôt penser à des peintres en Bâtiment. :mrgreen:

    Ces vieux d’jeun’s ont surtout trouvé la fontaine de peinture et ils en étalent partout, mais leurs fresques ressemblent plus à un travail artisanal pas trop mal réalisé qu’à une œuvre d’artiste accompli. Je ne doute pas que sur le paquet de graffeurs il y en ait de meilleurs que d’autres qui pourront atteindre un niveau de qualité correct et une inspiration intéressante, mais la plupart de ce mouvement fait dans le basique, simpliste…de la culture de ruelle !

    J'aime

  6. Je suis d’accord T.Rex que le gigantisme n’est pas preuve de qualité et de professionnalisme. Mais l’organisation et la structure que cela nécessite est en réaction à votre commentaire qui qualifie les graffiteurs de jeunes ados qui ne font que du gribouillis dans un fond de ruelle.

    Vous pouvez aimer ou ne pas aimer une culture émergente. Parce ce que la culture est une question de goût personnel. Mais pour pouvoir juger une culture et dire que la plupart des artistes de ce mouvement font dans le basique et le simplisme, il faut pour cela un minimum de recherche dont vous ne semblez pas avoir faite.

    Raymond.

    J'aime

  7.  »Des murales gigantesques, des grands formats, telle que celle réalisée au Stade olympique qui faisait 120 mètres de long »

    La quantité n’a rien à voir avec la qualité et les « Murales » que l’on trouve au bout de votre lien ne sont pas très convaincantes en ce qui concerne la qualité artistique des œuvres.

    Il manque le panonceau prévenant les passants de ne pas s’appuyer contre le mur fraichement peint :

    Attention, peinture fresque !!

    J'aime

  8. La murale que je présente au bout de mon lien ne vous a pas convaincu. Je suis convaincu que vous ne l’avez pas regardé pour dire cela. C’est une murale hyper réaliste de qualité internationale!

    Je vous redonne le lien au cas où vous vous soyez perdu dans la blogosphère. Ce lien ne représente que 20% des 120 mètres. Je vous laisse les autres liens pour que vous puissiez en admirer toute sa plendeur:

    http://www.cafegraffiti.net/affiche-jardin-botanique-decoration-cartes-affichage.html
    http://www.cafegraffiti.net/affiche-insectarium-poster-carte-anniversaire-impression.html
    http://www.cafegraffiti.net/affiche-biodome-poster-cartes-voeux-impression.html
    http://www.cafegraffiti.net/affiche-planetarium-de-montreal-mural-impression.html
    http://www.cafegraffiti.net/affiche-stade-olympique-mural-design-decoration.html

    J'aime

  9. Une culture détergente plutôt car à défaut de nettoyage nos murs vont être submergés de graffitis. Le Graffitis à l’origine est une culture du gribouillis dans les chiottes ! Mais je suis d’accord pour admettre qu’elle peut donner naissance à de véritables artistes pourvue qu’ils en sortent !

    Je persiste à trouver que les morceaux de votre fresque ne sont pas très convaincants, je ne suis pas impressionné et je ne trouve pas que ce soit « de la Bombe » . Il faudrait voir l’ensemble sans doute. Il n’y a qu’au pied du mur que l’on voit le tagueur !

    En tous cas ça ne vaut pas les plafonds de la chapelle sixtine!

    J'aime

  10. À l’origine, le graffiti remonte aux hommes des cavernes dans les grottes! Et c’était un moyen de communication.

    Ils deviennent de véritables artistes professionnelles, qui gagnent leur vie à partir de leur art et ce, sans aucune subvention.

    Je ne comprends pas votre commentaire disant que ce n’est qu’au pied du mur que vous voyez le tagueur.

    Raymond.

    J'aime

  11. Non c’est le dessin et la peinture qui remontent à l’époque des cavernes. La peinture rupestre n’utilisait ni des bombes de peinture aérosol ni les murs du voisin comme support. Vous me direz, La propriété n’existait pas en ces temps reculés…

    Et bien après tout justement votre remarque me fait dire que les graffiteurs sont une erreur dans l’évolution de l’art, une régression vers un art primitif. De La peinture de grottes, voire Grotesque !

    Pour le pied du mur, cherchez pas c’est une blague qui fait allusion à la maxime célèbre pour juger d’un pro :
    c’est au pied du mur qu’on voit le maçon !

    Bon, j’arrête là car vous ne me convaincrez pas plus que l’inverse sur l’intérêt de ce street art !

    J'aime

  12. Puisque les hommes des cavernes n’utilisaient ni bombes aérosol, ni les murs du voisin comme support, pas plus que les gribouillis que vous parliez dans les chiottes. Il faudrait demeurer standard dans les nomenclatures utilisées.

    J’ai l’ouverture à changer d’opinion, dans la mesure où l’on m’amène des arguments qui peuvent m’ébranler. Mais de votre côté, êtes-vous ouvert aux changements?

    Raymond.

    J'aime

  13.  »J’ai l’ouverture à changer d’opinion, dans la mesure où l’on m’amène des arguments qui peuvent m’ébranler. Mais de votre côté, êtes-vous ouvert aux changements? »

    Vous n’êtes pas plus ouvert au changement d’opinion que n’importe qui, car vous êtes persuadé d’avoir raison. Un point c’est tout.

    Moi je suis ouvert à l’inovation quand elle est de qualité et qu’elle apporte réellement quelque chose de nouveau et de bon. Un plus par rapport à la situation précédente. Et là, je ne suis pas ébranlé par cet art de branleur !

    Le changement pour le changement n’a aucun intérêt. Si c’est pour faire moins bien et sans ambition artistique autant garder les standards antérieurs qui obtenaient un stand up dans le stand « Art ».

    J'aime

  14. Cher T.Rex

    Vous pouvez ne pas aimer les artistes muralistes. C’est une question de goût et de perception personnels. Mais vous ne pouvez les dénigrer en disant que c’est un art de branleur.

    De mon côté, je suis fier de voir des artistes qui, sans aucune subvention, peuvent vivre de leur art. Des artistes qui peuvent vivre parce que des gens apprécient ce qu’ils font et qu’ils sont prêts à investir de la vraie argent pour avoir leurs oeuvres et leurs réalisations à domicile ou dans leur entreprise. Et ça, c’est une approbation sociale qui est très forte.

    J'aime

  15. L’hypperréalisme date des années 60 avec le pop art américain. Donc mis à part le support, le mur qui est nouveau (mais souvent illicite) et les pochoirs et bombes de peinture éventuellement (mais ce n’est pas sûr du tout) les peintres ont fait depuis longtemps beaucoup mieux et plus réaliste, plus convaicant que les graffitteurs que vous vantez. Et pourtant ils étaient déjà critiqués de céder à la technique froide plutôt
    qu’à l’inspiration artistique. Voir ce site très intéressant à ce sujet :

    http://blog-bjl.bjl-multimedia.fr/category/categorie-style4/

    J'aime

  16. Merci T.Rex pour le lien.

    Cela va me permettre de clarifier la situation. Quand je parle d’hyper-réalisme, je ne veux pas m’inscrire dans les grands débats des  »penseurs » de l’art et de leur définition.

    Tel que démontré dans votre lien, la définition de l’hyper-réalisme a varié selon plusieurs. La dernière parle d’une photo dont l’information est transportée sur une toile par un moyen mécanique ou semi-mécanique.

    De mon côté, quand je parle d’hyper-réalisme, je parle d’une reproduction hyper précise des sujets réalisée à la canette aérosol. Une création qui démontre que les artistes n’improvisent pas mais qu’ils manient la canette aérosol comme des Maîtres.

    J'aime

  17. Bon j’enlève « branleur » c’était une blague de mauvais gout avec « ébranlé ».

    Je trouve seulement que vos « maîtres » de la bombe ne sont pas encore au niveau, le dessin fait souvent un peu amateur pour les mateurs, l’inspiration naïve et les couleurs comme les thèmes de mauvais goût. Tant mieux s’ils trouvent preneurs et arrivent à en vivre et j’espère qu’ils vont progresser car il y a encore de la marge pour cet art marginal.

    Sur ce, j’arrête de parler art et je vais me jeter une « cannette apéro seul » derrière la cravate !

    J'aime

  18. Bonjour T.Rex.

    Je ne suis peut-être pas familier avec votre humour et vos jeux de mots.

    Bon apéro.

    Raymond.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :