Corruption, collusion et financement des partis politiques

Commission Charbonneau

Construction et politique, réglons la corruption

Raymond Viger Dossiers Politique, Criminalité

La commission Charbonneau fait ressortir des faits que nous connaissions tous depuis fort longtemps. Le financement des partis politiques favorisent la corruption, les pots de vin, les fraudes et tous les autres mots pas beau et pas fin qu’on ne voudrait pas entendre.

Et le monde de la construction, qui est la vedette de la commission Charbonneau, n’est pas le seul monde où la corruption prend beaucoup de place. Sans vouloir être négatif à outrance, je considère qu’il y en a partout, même dans le communautaire.

Imputabilité des politiciens

Ce qui me désole beaucoup dans ces faits, c’est le manque d’imputabilité. Les politiciens sont tenus à l’écart. Ils ne sont au courant de rien. Ils ne voient rien. Ça va nous prendre des politiciens qui ont le goût et la capacité d’être responsables et imputables.

Même si certains me disent que les partis politiques sont importants pour rassembler les gens de même affinités et de même orientation politique, je suis obligé de questionner, encore une fois, la pertinence des partis politiques. Si nous avions des députés libres, autonomes et indépendants, travaillant pour le bien-être de leurs électeurs, est-ce que nous aurons de meilleurs politiciens que lorsque ceux-ci doivent suivre la ligne de parti, pourvoir au financement du parti avec des quotas financiers à rencontrer…?

Corruption à répétition

Jean Drapeau avec Pacifique Plante, devant le juge Caron s’est élevé contre la mafia et les fraudes à la Ville de Montréal au début des années 1950. Nous avons eu la commission d’enquête sur le crime organisé (Ceco) en 1972 ensuite la commission Cliche en 1974. Maintenant nous avons la commission Charbonneau. Nous le savons qu’il y a fraude dans la construction et en politique.

Que pouvons-nous faire maintenant pour que ça n’arrive plus? Que pouvons-nous faire pour éviter une autre commission dans 10 ou 20 ans?

Autres articles sur la Politique:

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

11 Réponses

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :