Montréal créative, une exposition qui peut décevoir

Exposition « Montréal créative »

Beaucoup de bruit pour rien ?

L’exposition « Montréal créative » au studio Artv de la Place des Arts, en collaboration avec MASSIVart a été annoncée en grandes pompes. Un bel article dans Le Devoir, dans La Presse, aux nouvelles à la télé de Radio-Canada, etc. On ne pouvait pas avoir une meilleure publicité.

Normand Charest – chronique Valeurs de société | Dossier Quoi faire ce week-end

chronique valeurs de société débats sociaux réflexions socialesOr, une si bonne publicité risque de créer de grandes attentes. Mais aussi une grande déception, si le résultat n’est pas à la hauteur de ces attentes. Et c’est exactement ce qui m’est arrivé.

En premier lieu, l’horaire est limité et contraignant : du mardi au samedi, mais seulement de 16 h à 20 h. Je m’y suis rendu à 16 h pile, le mercredi 12 décembre (le 12-12-12, ce qui n’arrive qu’une fois par siècle). On constate d’abord que l’exposition est très limitée : il s’agit d’une toute petite salle de la grandeur d’une boutique modeste.

Absence des œuvres de Produkt et Other

Au moment où j’y étais, l’endroit semblait en chantier et il n’y avait aucun street art sur les murs. En effet, j’allais y voir les œuvres annoncées des graffiteurs Produkt et Other qui ne s’y trouvaient plus.

Une administratrice, sortant de son bureau, est venue m’expliquer que la place n’était pas ouverte au public, ce soir-là, parce qu’elle était réservée pour un événement privé. Raison pour laquelle les tableaux de street art avaient été décrochés, d’ailleurs.

Je lui ai exprimé que beaucoup seraient déçus, comme moi, étant donné la grande publicité faite autour de l’événement. Elle me répondit (gentiment, quand même) que les soirées privées étaient pourtant bien indiquées sur le site Internet montrealcreative.ca.

« Mauvaise réponse », me suis-je dit. Et je suis reparti avec ma déception en pensant, comme Shakespeare, qu’on avait fait là « Beaucoup de bruit pour rien » (Much ado about nothing, le titre d’une de ses pièces de théâtre). Je fus sans doute inspiré, pour cette référence littéraire, par l’esprit des lieux qui soufflait sur les diverses salles de la Place des Arts, de la Maison symphonique, du Musée d’Art contemporain…

Un haut lieu de culture, assurément. Mais peut-être encore un peu hautain, parfois.

Autres textes sur Culture

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur Bistro le Ste-CathRestaurant

Bistro le Ste-Cath

bistro le ste-cath restaurant est montréal hochelaga-maisonneuveUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com 

show_imageQuand un homme accouche

Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet: www.refletdesociete.com. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4 

Autres livres pouvant vous intéresser

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :