Un traumatisme à éviter

Hier soir, j’ai décidé de faire une nouvelle expérience: twitter en direct pendant l’émission Tout le monde en parle. 

Raymond Viger | Dossiers Télévision, Internet

Sur Twitter, en affichant le hashtag TLMEP (#tlmep) dans notre message, celui-ci se retrouvera dans un fil de conversation avec tous ceux qui feront la même chose.

Les gens laissent des messages mais la capacité de tout lire est plus que dépassé. De plus, à chaque fois que quelqu’un retwitte un message, celui-ci revient dans le haut, créant une pollution littéraire pénible à subir. Quand le même message te revient 50 fois, tu aimerais pouvoir y lire quelque chose de cohérent et nouveau.

Communiquer dans la cohue

J’ai tenté de répondre à quelques personnes. C’était dans mon courriel que j’étais avisé qu’une réponse m’était parvenue. Et de là, je n’ai pas réussi à trouver une façon rapide de répondre aux personnes concernées.

Et pendant ce temps, une vingtaine de messages supplémentaires venaient de se rajouter dans la conversation.

Et parce que sur Twitter les messages sont limités à 140 caractères, une personne m’avait envoyé 3 messages pour expliquer son point de vue. Chacun de ces messages étaient entrecoupés par tous les nouveaux et anciens messages qui ne cessaient de rentrer.

Une cacophonie impossible à suivre et à participer adéquatement. Au pire je pourrais me limiter à émettre un commentaire sans me préoccuper des réponses reçues.

Mais ça serait contraire aux enseignements de base que j’ai reçus de mon mentor, Pierre Péladeau: toujours répondre aux gens qui te laissent un message.

Autres textes sur Cinéma et télévision

Autres textes sur Tout le monde en parle

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

 

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.