Alain Lapointe intervenant en raccrochage scolaire

Jeunes en déroute

Alain Lapointe en centres jeunesse

Guitariste, claviériste et chanteur du groupe B.B., Alain Lapointe est un homme aux plusieurs vies. Il a connu un grand succès avec les B.B. à la fin des années 80. Aujourd’hui, l’homme a mis sa passion au service de sa communauté.

Éléonore Genolhac dossier culture.

Alain Lapointe groupe B.B intervenant jeunes centres jeunesse

Photo: Gracieuseté Alain Lapointe.

Alain Lapointe œuvre depuis une dizaine d’années auprès des jeunes en raccrochage scolaire et intervient depuis un peu plus d’un an au centre de détention de Rivières-des-Prairies. Avec lui, la musique n’adoucit pas seulement les mœurs, elle permet de remettre de nombreux jeunes sur les rails.

Raccrochage scolaire

Chaque année au Québec, près de 25% des 16 à 25 ans quittent le cursus scolaire sans en être diplômés. Les centres d’éducation des adultes (C.E.A.) et les formations générales aux adultes (F.G.A.) dans lesquels officie Alain, sont une des réponses apportées au problème.

Pendant 10 ans, Alain a accompagné des jeunes en raccrochage scolaire en leur donnant des cours de musique. Il s’est d’abord rendu au centre La Croisée de Repentigny durant 5 ans et a par la suite rejoint le centre L’Envol de Joliette. C’est plus de 600 adolescents qu’il a vu défiler dans sa classe. 600 adolescents et autant de chemins de vie différents, d’embûches qui leur sont propres, mais pourtant un même constat, «ces jeunes manquent de repères.»

Intérêt et expression

Comment aider ces jeunes, là où leur famille et l’école ont échoué? «En les intéressant, en suscitant chez eux une passion», croit Alain. «Ces jeunes ont souvent quitté l’école, car le rythme demandé était trop lourd à supporter, qu’ils n’arrivaient plus à dealer entre ça et leurs problèmes.»

Aux centres La Croisée et L’Envol, les journées se divisent en 2 temps: 3 heures sont consacrées à l’apprentissage académique classique et 3 autres sont destinées à des ateliers pédagogiques, comme celui de musique tenu par Alain. L’un ne va pas sans l’autre: la réussite du tronc académique permet aux jeunes de continuer à suivre l’atelier qu’ils ont choisi.

Et c’est là toute la différence. Les élèves de son cours ne sont pas obligés de le prendre. «Ils se sentent libres, sont beaucoup plus intéressés parce que justement, ils ne sont pas obligés», confie Alain. «Avec eux, je me mets à leur service. J’écoute leurs envies et les aide à les réaliser. S’ils ont envie de faire du métal, on fait du métal. Du rap? On fait du rap. J’essaie de composer des pièces musicales sur mesure pour chacun de leur type de personnalité.»

Le cours de musique d’Alain est un endroit d’expression pour ces jeunes qui ont tant à dire. C’est un moyen pour eux «de se défouler», d’évacuer ce trop-plein qu’ils ont à l’intérieur en grattant les cordes de guitares, en tapant les touches du piano ou les tambours de la batterie. Une manière de se vider l’esprit, qui leur permet d’arriver à tête reposée aux cours conventionnels.

Figure du mentor

L’autre rôle d’Alain est d’instaurer un climat de confiance, où le jeune se sente à l’aise, en rompant notamment avec la didactique prof/élève.

«Je ne suis pas un professeur classique, autoritaire que l’élève craint. Au contraire, ils me voient plus comme un mentor, un tuteur, quelqu’un qui est là pour eux.»

Mais sans oublier de leur offrir un cadre, avec des normes à respecter. «Cet atelier, ce n’est pas juste du fun. À travers la musique, je leur offre une structure, des codes auxquels ils doivent se conformer.»

L’atelier de musique d’Alain a fait ses preuves dans les 2 centres. Intéressés et motivés, les jeunes ont évolué plus rapidement quand on se penche sur leurs résultats scolaires. Grâce à la musique.

Réceptivité des jeunes

La même conclusion s’impose au centre de détention de Rivière-des-Prairies dans lequel Alain intervient depuis bientôt 2 ans. Son atelier est plébiscité par les jeunes détenus, à tel point qu’une liste d’attente a dû être créée.

À raison de 10h par semaine, Alain vient donner des cours privés de guitare, de piano, de basse et de batterie à ces jeunes contrevenants. Une façon pour eux de découvrir autre chose. Et notamment cet homme qu’ils ont en face d’eux, lui qui a fait danser les foules, taper dans leurs mains des milliers de gens. Alain leur offre une autre image de l’adulte, celle de quelqu’un de cool, et leur prouve que l’on peut avoir 50 ans et être toujours fun.

Musique comme évasion

Là encore, les résultats ne se font pas attendre. De nombreux jeunes qui ont suivi son atelier en parallèle des cours académiques dispensés au centre ont vu leur peine réduite due à leur comportement irréprochable.

Ils ont également prouvé qu’on pouvait leur faire confiance en dépit des impairs commis. Grâce aux efforts conjoints d’Alain et de l’éducateur, ces jeunes ont désormais accès librement aux instruments de musique dans une salle qui leur est dédiée. Fruit de cette collaboration, un gala a d’ailleurs été organisé le 29 mai 2014 au centre de détention Rivière-des-Prairies.

Que ressent-on d’avoir aidé autant de jeunes quand on a rempli des salles entières de spectacle? «Beaucoup d’émotions et une grande fierté» confie Alain, «c’est encore plus gratifiant.»

Autres textes sur les Jeunes

Une façon originale de soutenir notre intervention auprès des jeunes.

Bistro le Ste-Cath

bistro le ste-cath restaurant est montréal hochelaga-maisonneuveUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com

18 Réponses

  1. Bonjour Madame Caubet, j’aimerais vous envoyer un email. Est-ce que je pourrais avoir votre adresse courriel?

    J'aime

  2. Bonjour. Je lui demande de prendre contact avec vous.

    Raymond.

    J'aime

  3. Vous pouvez la rejoindre sur le courriel suivant: cafegraffiti@cafegraffiti.net

    J'aime

  4. Bravo Alain! Il devrait y avoir plus de gens comme toi pour aider la jeunesse à s’intéresser à quelque chose de bien dans la vie.

    J'aime

  5. My god c’est donc bien le fun , faire du bien à des jeunes qui en ont tellement de besoin wow félicitation

    J'aime

  6. Bravo cher Alain !!
    Ayant moi même 2 ados je te lève mon chapeau XXX
    Toute mon admiration

    J'aime

  7. Wow! Quel bel exemple…les jeunes ont besoin de gens comme toi. Tu as toutes les honneurs.

    J'aime

  8. Chapeau Alain ta tellement été un prof incroyable je suis content que le monde saches se que tu fais pour les jeunes , tu m’a aidé beaucoup tu ma donner confiance en mes moyens j’en serai tjrs reconnaissant merci!

    J'aime

  9. C’est admirable! wow! Bravo Alain! xxx

    J'aime

  10. Bravo Alain pour ce que tu fais avec les jeunes. Les ados se sentent tellement seuls parfois, c est bien que tu sois là pour ceux qui en ont besoin.

    J'aime

  11. J’ai fréquenté le c.f.p. de la croisée en 2003-2004 après avoir décroché en secondaire 5. Je suis la preuve vivante que le programme dans lequel Alain Lapointe et ses collaborateurs ont investi tant de temps, d’argent et d’émotions fonctionne. J’étais un jeune en quête de soi-même dans un monde qui me semblait pas fait pour moi. Aujourd’hui, je suis en train de terminer des études universitaires en éducation à l’UQÀM. Je ne pourrai jamais les remercier à la hauteur du service qu’Alain et sa gang m’ont rendu, mais je me risque quand même à leur dire : Merci!

    J'aime

  12. Felicitation continu beau travail xx

    J'aime

  13. Tu fais du beau travail!!!!!!!! Lâche pas on t aime xx

    Aimé par 1 personne

  14. @ Karl merci de ce témoignage et je sais pertinemment qu’il y en a plusieurs comme toi qu’Alain a aidé au cour de leur vie! Alain Lapointe est un pionnier et je le sais pour avoir enseigné à ses côtés!

    J'aime

  15. Bravo Alain …. ne lâche pas …. ton travail vaut des millions pour ces jeunes …. encore BRAVO !

    J'aime

  16. J’ai été un de ces élèves et j’ai bien apprécier ce parcours!

    J'aime

  17. Je suis content de voir tous les beaux commentaires que le reportage suscite.

    L’investissement des gens dans leur communauté se doit d’être souligné. Et celui d’Alain permet d’être un excellent exemple à suivre. Merci et félicitations encore!

    Merci Alain pour ta présence et ton implication auprès des jeunes!

    J'aime

  18. […] magazine Reflet de Société publiait un reportage sur l’enseignement de la musique d’Alain Lapointe auprès de jeunes […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :