Peut-on comparer une émission de Radio-Canada aux radios poubelles de Québec?

Moqueries ou intimidation? Violence ou humour?

Les limites du bon sens et du savoir vivre?

Raymond Viger Dossiers JusticeHumoristeIntimidationMédias, Hochelaga-Maisonneuve

C’est la fête des mères. Malgré l’orientation de ce billet, je souhaite une belle journée à toutes les mamans.

J’en profite pour souligner que c’était la première fêtes des mères de ma fille Annie. Sa fille Clara a fait de moi grand-père et parrain.

Pour la fête des mères, le chef Éric du Bistro le Ste-Cath et notre serveur Marc-Olivier Gingras ont invité l’animateur de l’émission La soirée est (encore) jeune, Jean-Sébastien Girard et sa mère à un brunch gratuit au Bistro le Ste-Cath. Un restaurant appartenant à un organisme communautaire qui reverse 100% de ses profits à la communauté.

J’ai été cependant extrêmement déçu d’entendre les préjugés de Jean-Sébastien Girard envers le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Des gags faciles et de bas étages qui me donnent l’impression d’écouter certaines radio de Québec et non pas celle de Radio-Canada.

Heureusement que les auditeurs ont une bonne capacité de discernement.

J’ai questionné ce genre d’humour sur le site de l’émission et tenter de sonner des cloches à plusieurs niveaux. La question qui est lancée peut-on laisser passer ce genre d’humour et ne rien dire? Quel est la différence entre Jeff Filion qui attaque Sophie Chiasson et Jean-Sébastien Girard qui attaque le quartier Hochelaga-Maisonneuve et les prostituées?

Ce genre d’humour est une forme de violence. Et toute violence doit être dénoncée. Sophie Chiasson avait pu se choquer et avait eu gain de cause en cours contre Jeff Filion. Mais quand Jean-Sébastien se moque d’un quartier et d’un groupe de personnes comme les prostituées ou encore les personnes toxicomanes est-ce qu’on devrait intenter un recours collectif?

Cela va donner un sens encore plus concret à mon billet de demain!

Je demeure tout de même très surpris que ce genre d’humour trouve une place à Radio-Canada.

Autres textes sur Intimidation

Autres textes sur Média

Publicité Liberté… Un sourire intérieur livre liberté poésie recueil sourire intérieur

Un livre de poésie de 128 pages. Liberté politique, liberté journalistique, liberté émotionnelle…

Toutes les couleurs de la liberté, individuelle et collective. Une belle suite pour mon premier livre de poésie, Après la pluie… Le beau temps.

Parce qu’après la crise… on peut trouver la liberté… sa liberté.

Liberté… Un sourire intérieur. Une façon de souligner les 5 000 exemplaires vendus du premier livre Après la pluie… Le beau temps. Même prix que le premier livre publié en 1992 avec le même nombre de pages et écrit avec le même amour: 9,95$. croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueil

Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4. Autres livres pouvant vous intéresser:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :