Après la pluie … Le beau temps; Le chêne II

Après la pluie… Le beau temps

Le chêne II

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Raymond Viger      Dossiers Croissance personnelleLivres

Dans une immense vallée, un chêne, gigantesque. Seul roi et seigneur de ce lieu. Vers le ciel, il tend ses branches. Ses feuilles s’ouvrent au soleil qui lui donne de l’énergie. Des centaines de feuilles dépendent de lui.

Dans son inspiration il entraîne toute l’eau du sol, la fait monter dans son tronc. Il amène délicatement cette eau à ses feuilles à travers son expiration. D’une
respiration à l’autre, le sol se vide de son eau. Le chêne continue de pomper. Il ne réussit qu’à déshydrater le sol, qui se fendille de partout.

Le chêne dans son expiration se videra de son eau et donnera tout ce qu’il possède à ses feuilles. Quand il se videra de toute sa sève précieuse, ne lui restant plus rien à donner, il commencera à se dessécher et à fendre.

Les feuilles ne recevant plus de son énergie, commenceront à pâlir. Du vert éclatant elles sombreront dans un jaune anémique pour finir dans le brun desséché.

Une à une, les feuilles abandonneront le grand chêne, le laissant seul dans sa grande vallée. Les feuilles l’ont abandonné au profit du grand vent du nord. Le sol ne pouvait le combler dans cette soif de tout vouloir donner. Sa raison d’être n’existant plus, sa vitalité l’abandonne tranquillement.

Les feuilles balayées par le vent se sont effondrées dans la mer. Cette mer attristée se mit en colère. Cette colère fit évaporer toute l’eau contenue dans son corps.

Cette eau se retrouvant dans le ciel tourmenté se rassemble en immense colonne de colère. Le châtiment ne tarde pas à venir. Le chêne n’avait plus sa raison d’être. Le ciel s’ouvrit pour le laisser passer sa décharge. Le chêne s’effondra dans les crevasses qu’il avait créées autour de lui.

Les mardis littérature du Ste-Cath. Soirée de poésie et d’art oratoire animé par Raymond Viger en alternance avec les rencontres littéraires de la journaliste Amélie Boivin Handfield. 4264 Ste-Catherine est Montréal. (514) 223-8116.

Extrait du livre Après la pluie… Le beau temps.

La suite: Liberté… Un sourire intérieur.

Liberté… Un sourire intérieur

livre liberté poésie recueil sourire intérieurUn livre de poésie de 128 pages. Liberté politique, liberté journalistique, liberté émotionnelle… Toutes les couleurs de la liberté, individuelle et collective.

Une belle suite pour mon premier livre de poésie, Après la pluie… Le beau temps. Parce qu’après la crise… on peut trouver la liberté… sa liberté.

Liberté… Un sourire intérieur. Une façon de souligner les 5 000 exemplaires vendus du premier livre Après la pluie… Le beau temps.

Même prix que le premier livre publié en 1992 avec le même nombre de pages et écrit avec le même amour: 9,95$.

croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilAprès la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 FREE

Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Biographie de l’auteur

Une Réponse

  1. […] Poésie; Le chêne II […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :