Etre en affaire

L’entrepreneur

Réussir en affaire

Être à son compte est un choix pour certains, un manque de choix pour d’autres. Une chronique qui partage un demi siècle d’expérience en entreprenariat privé et communautaire. 

Raymond Viger     Dossier Réussir en affaire

comment réussir en affaire, trucs entrepreneurs, conseils pour partir à son compte businessÀ compter de vendredi le 18 mars 2016, Une nouvelle chronique voit le jour.

Aujourd’hui, être à son compte est un choix ou un manque de choix. On crée son emploi.

Au Québec, il y a 50 ans, être à son compte pour un francophone c’était le début de la folie, de la marginalité.

Plusieurs entreprises privées ont des recettes gagnantes pour créer une richesse en entreprise privée. Tout comme la Fondation Chagnon, plusieurs ont tenté de prouver que le modèle d’affaire des entreprises privées peut s’adapter à tous. La Fondation Chagnon terminera une entente de 10 ans avec le gouvernement. Un échec lamentable qui sera commenté dans d’autres billets.

Après avoir créé plus de 50 emplois non subventionné dans le monde communautaire, après avoir envoyé plus de 10 millions aux trois paliers de gouvernement en différentes taxes et charges sociales, notre organisme commence maintenant à pouvoir envisager de financer d’autres organismes communautaires et projets sociaux à partir des outils déjà en place.

Nous sommes maintenant prêt à augmenter la cadence de notre intervention économique.

J’espère que cette nouvelle chronique saura alimenter nos réflexions personnelles et sociales, qu’elle favorise le partage de nos connaissances.

Chronique Réussir en affaire

Autres textes sur les affaires

Publicité D’un couvert à l’autre: être un entrepreneur communautaire

D'un couvert à l'autre livre bistro le ste-cath journal de la rue Café GraffitiLe livre retrace les 25 ans d’histoire de l’organisme Journal de la Rue, les principaux évènements que l’organisme a traversé et parle avec émotions et réalisme de la réalité de l’intervention auprès des jeunes.

Une section est dédiée au dernier projet de l’organisme, le bistro Ste-Cath, l’histoire quotidienne de ce lieu mais également la relation entre les artistes et le public, notamment Elizabeth Blouin-Brathwaite, Pascal Dufour, Sule Heitner, B.U, Davy Boisvert,…

Une co-publication entre Delphine Caubet et Raymond Viger. Photographies Georges Dutil. Une couverture de l’artiste Geneviève Lebel. Le livre est disponible en édition de luxe (30 pages en couleur) à 24,95$ ou en noir et blanc à 19,95$ (plus 4,95$ taxe et livraison). Aux Éditions TNT. (514) 256-9000.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :