L’hôpital Ste-Mary’s les refuse et les retourne

Royal Victoria les conserve

Raymond Viger | Dossiers Conflit d’intérêtSanté

Potins d’une infirmière à un patient.

cusm-campus-glen-royal-victoria-hopitalJe ne vous parle pas ici en tant que journaliste mais en tant que patient hospitalisé pour une double chirurgie cardiaque et qui a reçu des commentaires d’une infirmière.

Le Ste-Mary’s et le Royal Victoria, deux hôpitaux reliés à McGill. Les deux hôpitaux commandent le même lit… à 35 000$ la copie.

Je me plaints du lit pour ses difficultés à opérer. D’une part, il n’est pas assez long. À partir de 5 pieds 11 pouces, vous devez demander d’enlever le pied de lit! Avec mes 6 pieds 2 pouces, j’ai donc 3 pouces de pied qui dépasse du lit. Pas confortable quand tu passes la grande majorité de tes journées dans ce super lit à 35 000$.

lit d'hôpital cusp royal victoria set-mary's hôpitaux Autre grande problématique, malgré la longueur de mes bras, je ne suis pas capable d’atteindre les contrôles pour monter et descendre le lit. Il faudrait pour cela que je me contorsionne dans le lit et que je me relève. Comme je vous ai partagé au début du billet, j’ai été opéré pour une double chirurgie cardiaque, le chirurgien s’est amusé à couper en deux ma cage thoracique et j’ai 98 broches qui me la retient pour le prochain mois. Se contorsionner ne fait plus parti de mon vocabulaire pour l’instant.

Je suis donc prisonnier de ce luxueux lit haut de gamme. Une prison de 35 000$.

Ste-Mary’s aurait retourné les lits parce qu’ils sont défectueux et non opérationnel.

Royal Victoria les conserve.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Autres textes sur Santé

couverture  livre jean-simon copie Poésie urbaine. Je me raconte. Jean-Simon Brisebois.

Depuis 1997 Jean-Simon s’est découvert un goût pour l’écriture. Après avoir publié une trilogie poétique aux Éditions TNT(Entité en 2008, L’âme de l’ange en 2007 et Renaissance en 2006), plusieurs de ses lecteurs étaient curieux de savoir lesquels de ces textes parlaient le plus de lui. Il revient donc en force avec Je me raconte, un court récit autobiographique. Laissez-vous guider dans le monde particulier de ce jeune auteur!  7$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel