Monsieur Tout-le-Monde : c’est lui, le client des prostituées mineures. Et les clients de ce type sont nombreux à chercher de la chair fraîche, ce qui fait de cette activité un commerce florissant. C’était ce que nous balançait en plein visage le documentaire Trafic à l’automne 2019. Comment autant d’hommes peuvent-ils participer à l’exploitation sexuelle de mineures? Que faire, comme société, pour arrêter ces délinquants sexuels et éviter qu’ils ne récidivent? Encore plus important : comment arrêter la prolifération de tous ces agresseurs ?

Un texte de Martine Latarte publié pour les abonnés de RDS. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Dossier Prostitution

« Acheter des services sexuels est illégal, donc les hommes reconnus coupables de ce délit sont des délinquants sexuels et lorsque les victimes sont mineures, ce sont des agresseurs sexuels d’enfants », explique Jonathan James, professeur de psychologie à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Pourtant, très peu d’hommes qui achètent des services sexuels de jeunes filles se considèrent comme tels. 

La suite est disponible aux abonnés de RDS. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Abonnez-vous au format numérique afin de consulter nos articles portant sur la prostitution

Autres textes sur Prostitution

Suggestions de lecture

Autres livres pouvant vous intéresser