L’auteur-slameur et porte-parole du Mouvement Santé mentale Québec, David Goudreault, effectue tous les mois, avec d’autres artistes, en direct sur Facebook, une lecture publique de textes rédigés par des jeunes de 12 à 25 ans dans le cadre du projet d’écriture Déconfine tes pensées. Un beau clin d’œil au confinement vécu en raison de la pandémie COVID-19.

« On désire faire entendre vos mots dans l’espace public à travers nos voix. On souhaite savoir ce que vous avez ressenti pendant cette crise, ce que vous ressentez en ce moment. Tout est bienvenu ; écrivez en vers, en prose, des nouvelles, en inversé, en sanscrit, en calligramme, en slang… on veut vous entendre ! », explique David Goudreault.

Le niveau de stress, d’anxiété et de désespoir a généralement augmenté avec le confinement. Plusieurs jeunes sont retournés aux études avec le plaisir de revoir leurs amis, mais ont dû s’adapter au quotidien chamboulé des écoles. Le Mouvement Santé mentale Québec souhaite donner la parole aux jeunes en vue de favoriser leur résilience et réduire à long terme les effets nocifs de la pandémie sur leur santé mentale.

Un texte de Camille, 17 ans, de Mirabel | Dossier Santé mentale

Si les maladies mentales étaient autant considérées que les maladies physiques, est-ce que la santé serait une priorité? Est-ce que l’économie prendrait le bord afin que l’humanité soit respectée? Ou grandirait-elle au même titre que mon intégrité?

J’ai appris ce que serait la vie si on pouvait faire des choix sans souffrir le martyre parce qu’on se sent coupable de ne jamais sortir de son lit. Je sais maintenant comment je me sentirais si je choisissais de ne plus aller à l’école. Ça ne vaut pas la peine de perdre ma confiance et ma capacité à rester saine.

La Covid-19 fait ressortir toutes les émotions qu’on se voit obligé de garder en dedans, celles qui rendent les autres inconfortables au point où ils se sentent menacés. Elle fait ressortir les imperfections des clients des commerces qui ont tant de difficultés à faire tenir le tissu sur leur nez. On découvre enfin la vérité à propos de ceux qu’on suspectait d’avoir des problèmes de colère. On s’éloigne de ceux qui nous énervent à juger tout le monde pour des erreurs qui n’auraient pu être empêchées. 

Abonnez-vous au format numérique afin de découvrir les articles du magazine portant sur la santé mentale

Ressources sur le suicide

  • Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Les CLSC peuvent aussi vous aider.
  • Canada: Service de prévention du suicide du Canada 833-456-4566
  • France Infosuicide 01 45 39 40 00 SOS Suicide: 0 825 120 364 SOS Amitié: 0 820 066 056
  • BelgiqueCentre de prévention du suicide 0800 32 123.
  • Suisse: Stop Suicide
  • Portugal: (+351) 225 50 60 70

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4260 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Autres textes sur le Suicide

Autres livres pouvant vous intéresser