Thématique : Mots autochtones

Cet été, je suis allée faire du kayak à Coaticook et à mi-chemin sur la rivière, j’ai aperçu trois ouaouarons qui m’observaient de la rive. Ça m’a fait réaliser que la nature est magnifique, mais aussi que je connaissais beaucoup plus de mots autochtones que je croyais! En effet, kayak, Coaticook et ouaouaron sont trois emprunts d’origine autochtone qu’on a intégrés à la langue française à différentes époques.

Un texte de Paméla Vachon publié pour les abonnés de RDS+. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Dossier Éducation

Même si plusieurs mots empruntés font partie du vocabulaire de la nature, la majorité des emprunts sont des toponymes, c’est-à-dire des noms propres attribués à un lieu. De nos jours, 10 % de la toponymie québécoise est amérindienne. Parmi ces noms propres, Québec et Tadoussac, deux villes bordant les rives du Saint-Laurent, sont en usage depuis le début du 17e siècle. 

La suite disponible aux abonnés de Reflet de Société Plus. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Autres textes sur Éducation

Suggestion de lecture

Autres livres pouvant vous intéresser