Si je vous dis un casse-tête chinois, une douche écossaise, une clé anglaise, des montagnes russes ou le téléphone arabe, il y a de bonnes chances que vous ne vous soyez jamais arrêtés sur le fait que ces expressions étaient construites avec des noms de peuples. On les a entendues des milliers de fois, employées nous-mêmes, elles nous paraissent complètement naturelles et désignent de façon neutre des réalités contemporaines.

Un texte de Aude Charrin publié pour les abonnés de RDS+. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Dossier Éducation

Si certaines de ces expressions tirent effectivement leur nom de leur nationalité, c’est le cas des montagnes russes, du téléphone arabe et de la douche écossaise, la plupart n’ont rien à voir avec la nation dont il est question. Le problème, c’est que dans la langue française, il y a aussi des expressions associées à une nationalité qui ne sont pas neutres; pire, elles sont même dévalorisantes, voire carrément racistes pour le peuple visé. Parfois, ces expressions sont tellement intégrées dans la langue qu’on ne les perçoit plus comme dénigrantes et pourtant leurs propos sont très explicitement racistes…

La suite disponible aux abonnés de Reflet de Société Plus. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Autres textes sur Éducation

Suggestion de lecture

Autres livres pouvant vous intéresser