Teammates de Colin McGregor

Lancement du roman Teammates

Raymond Viger Dossier Colin McGregor

livre_TEAMMATES colin mcgregor author journalisteDepuis plus de 5 ans, Colin McGregor est chroniqueur en français pour le magazine d’information et de sensibilisation Reflet de Société.

Colin a ensuite été le traducteur de deux livres, Quebec Suicide Prevention Handbook et Love in 3 D, leur permettant de passer du français à l’anglais.

Maintenant Colin vient de publier son premier livre en solo, Teammates, en version originale anglophone.

Félicitations Colin pour ce travail et bonne continuité.

Pour commander Teammates, par Internet, par téléphone (514) 256-9000

Fantasme d’un écrivain sur la Beach

Sur une plage de Puerto Plata

Un livre à la main

Raymond Viger  Dossier LivresCroissance personnelle

Aruba_Palm_Beach plage playaNous avons tous notre dose de fantasme. Certains se partagent plus facilement que d’autres.

Je reviens d’une semaine de vacances sur la Playa Dorada, Puerto Plata en République Dominicaine. Après 6 ans sans vacances, à travailler 7 jours sur 7, ces vacances n’étaient pas un luxe. Vraiment pas.

Comme lecture sur la plage, j’avais amené le livre écrit par Colin McGregor, The Teammates. Une maquette de travail pour un livre qui sera publié en septembre prochain. Une maquette, cela veut dire que ce sont des feuilles 8 1/2 par 11, sans couverture. Les gens n’ont donc aucune idée de ce que je suis en train de lire.

Si le livre avait été publié, les gens pourraient voir la couverture, être attiré par ce que je lis…

Je me mets à rêver. Vais-je un jour voir un vacancier lire un de mes livres sur une plage du Sud?

Colin McGregor, journaliste et auteur
Colin McGregor, de Cowansville à Puerto Plata
L’Amour en 3 dimensions en anglais!

L’Amour en 3 Dimensions (français), Love in 3 D (anglais).

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Colin McGregor, de Cowansville à Puerto Plata

Colin McGregor on the beach

Teammates

Raymond Viger  Dossier LivresCroissance personnelle

colin-mcgregor-journaliste-prison-auteur-anglophoneColin McGregor et moi avons publié et co-écrit le roman de cheminement LOVE in 3D. Une adaptation du livre L’amour en 3 Dimensions.

Hier je vous parlé du Suicide Prevention Handbook qui sera publié au printemps par Colin McGregor et moi. Une adaptation du guide L’intervention de crise auprès de personnes suicidaires.

Colin avait écrit un roman, Teammates. Pour éviter qu’il soit toujours dans l’ombre de mes livres, je trouvais important que Colin publie un livre en solo. J’avais pris la décision de publier Teammates. Au moment de prendre la décision, je ne l’avais pas encore lu. J’ai une grande confiance dans la qualité de la plume de Colin.

Je me retrouve donc en vacances sur les plages de Puerto Plata. Certains amènent des best-sellers avec eux comme lecture de vacances. De mon côté, je préfère amener avec moi les futurs best-sellers. En plus de gens que je connais.

J’ai donc entamé la lecture du livre Teammates de Colin McGregor. Je ne cacherais pas que je me débrouille en anglais mais sans être parfait bilingue. La lecture d’un livre en anglais n’est pas facile. Je l’ai fait souvent pour des livres de science ou de pilotage. Les mêmes termes techniques qui reviennent sans cesse et en facilitent la lecture.

Dès les premières pages du roman, la qualité de l’histoire me surprend et me donne le goût de le lire au complet. En moins de 10 pages, j’avais même décidé que j’offrirais à Colin d’en faire l’adaptation. Nous serons deux auteurs à adapter les livres de l’autre. Une relation égalitaire à tous les niveaux.

Parti en vacances pour travailler moins. Je reviens avec le projet d’adapter et de publier un livre de plus. Ne vous inquiétez pas. Écrire et travailler avec Colin n’est pas un travail. C’est une partie de plaisir entre ami.

Colin aura la chance, par l’intermédiaire de son livre, de se retrouver avec moi sur les plages ensoleillées de Puerto Plata. Ne le dites pas aux gardiens de prison à Cowansville!

Les livres de Colin McGregor

Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

love-in-3dLove in 3D.

Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

social-eyes-web Magazine The Social Eyes

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Antonine Maillet et la francophonie

Littérature

Rencontre avec Antonine Maillet

Il faut baisser les yeux pour la voir tellement elle est menue. Et il suffit de les fermer pour sentir sa joie de vivre qui rayonne par delà les frontières. À 80 ans, cette «jeune» femme s’émerveille encore des cadeaux que la vie lui apporte. Reflet de Société vous fait découvrir l’univers d’Antonine Maillet, auteure acadienne qui a mis au monde La Sagouine et dont l’œuvre comprend une cinquantaine de livres, dont une douzaine de pièces de théâtre.

Dominic Desmarais        Dossiers Francophonie , Culture

Difficile de nantonine maillet francophonie littérature culture francophone francophilee pas tomber sous le charme de ce petit bout de femme qui a la grandeur d’une institution. L’auteur, dont l’œuvre a parcouru la terre, possède cette richesse de s’ouvrir aux autres en les laissant s’exprimer. Son bonheur de vivre, elle le partage et le nourrit de l’autre.

Ce goût pour la vie viendrait-il de l’écriture? C’était son rêve, écrire. Un rêve soufflé à ses oreilles par sa petite voix intérieure. Un rêve qui la comble depuis qu’elle a osé s’écouter.

À 40 ans, Antonine Maillet, alors docteure en littérature, enseignait à l’Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick. Un emploi qu’elle aimait beaucoup, avec des étudiants qui l’adoraient. Elle a tout abandonné, un salaire sécurisant et une retraite dorée. «J’ai quitté l’enseignement parce que je voulais faire autre chose. Je désirais un travail que j’aime, pas un gagne-pain», raconte-t-elle, 40 ans plus tard, sans aucun sentiment d’amertume, sachant qu’elle a pris la bonne décision. Elle a écouté sa petite voix qui lui murmurait, depuis son enfance, qu’elle serait écrivaine.

Antonine Maillet et la création intuitive

Antonine Maillet écrit comme elle aborde sa vie: en laissant son intuition la guider. L’histoire qu’elle couche sur papier se révèle à elle, petit à petit. Une histoire qu’elle ne comprend qu’une fois son œuvre terminée. Comme son tout dernier né, Le mystérieux voyage de Rien, que l’auteure considère comme son roman le plus important.

«Je ne savais pas comment l’écrire. Tout ce que j’avais, c’est une phrase qui m’est venue du ventre: et vous voudriez que je vous pardonne? C’est tout. Mais qui parle? À qui veut-il pardonner? C’est mon héros, nommé Rien, qui parle. Il a besoin de pardonner la chose la plus grave. Mais c’est quoi, le plus grave qui puisse arriver? Être tué? Non. Pour moi, ce serait de ne pas avoir reçu la vie. Ne jamais avoir existé.» C’est l’élément déclencheur. À partir de cette phrase, sortie de nulle part, l’auteure s’est laissée guider par son intérieur pour composer son livre.

Son intuition, son ventre comme elle l’appelle, a pondu une œuvre qui donne vie à une âme venue du ciel. Une âme sans parents, qui doit son existence au crayon de l’auteur. «Mon personnage, c’est lui qui mène. Je le laisse aller», explique-t-elle avec conviction. Antonine Maillet a fait voyager son petit Rien partout sur la terre. Un voyage qu’elle aurait bien aimé faire et qu’elle aura vécu grâce aux aventures dans lesquelles son personnage l’entraîne.

Au travers de son petit Rien, Antonine Maillet livre ses connaissances de la vie. Elle décrit l’âme qui évolue dans un corps et le pousse à agir, à se poser des questions sur la vie, sur tous ces possibles qui attendent une chance pour exister. «Je n’écris pas pour passer des messages. Moi, j’écris pour faire du sens. Parce que je ne connais pas la vérité. Je ne donne pas de morale. Qui sommes-nous pour donner des messages?» demande-t-elle en soulignant que toute opinion n’est bonne qu’au moment où elle est donnée.

Antonine Maillet rappelle, par exemple, que même le grand philosophe grec Aristote ne voyait rien de mal à l’esclavage. «Alors, quel message peut durer dans le temps? Dans un siècle, on va peut-être penser que notre façon de vivre était injuste!»

Antonine Maillet et le sommet de la Francophonie

Depuis qu’elle a osé s’écouter, la vie se charge de lui envoyer de belles récompenses. Comme ce matin d’août 1987 où, bien assise pour se faire couper les cheveux, elle reçoit un appel de la police lui demandant d’être à Québec le lendemain matin. En plein sommet de la Francophonie, le président français de l’époque, François Mitterrand, désirait visiter l’Acadie. Il avait besoin d’un guide. La célèbre auteur, ambassadrice improvisée de sa région, s’occupe de l’homme d’État.

De retour à Québec, elle apprend à la dernière minute qu’elle doit prendre la parole devant 42 chefs d’État. Le Premier ministre du Nouveau-Brunswick, Richard Hatfield, un anglophone, lui demande de s’adresser aux dirigeants venus pour le dîner offert par la province maritime. «Je ne savais pas quoi dire, s’esclaffe-t-elle, 20 ans plus tard. Je cherchais une phrase qui ferait qu’ils m’écouteraient tous.

J’ai dit: “j’ai le droit de vous parler, même sans titre. Parce que je représente la fille aînée de l’Amérique du Nord. L’Acadie a fondé la première colonie européenne, quatre ans avant le Québec. À titre de fille aînée de la francophonie en Amérique du Nord, je vous parle. Les Acadiens ont été brutalement déportés. Ils se sont cachés dans les bois pendant 100 ans. Ils sont revenus malgré cette déportation, ce génocide.” Si ce n’est pas ça, la volonté de préserver une langue, une culture, qu’est-ce que ça peut être?» Quand Mme Maillet en parle, il est difficile de contenir un intense frisson.

Depuis ses premiers pas d’auteur, Antonine Maillet a reçu une trentaine de distinctions honorifiques. Des cadeaux qui lui font plaisir, mais qu’elle prend avec un grain de sel. «J’apprécie mais ça ne m’impressionne pas, déclare-t-elle tout simplement. Quand j’écris, je n’y pense pas. C’est ça, mon moment le plus heureux, lorsque ce que je vais écrire me vient, quand quelque chose de nouveau m’inspire et que je vais le recréer. J’imagine que c’est la même chose pour un musicien ou un peintre.»

Les livres d’Antonine Maillet

Rebelle, cette «jeune» femme de 80 ans? C’est plutôt qu’elle fait ce dont elle a envie. Comme dans l’écriture, où l’univers qu’elle a créé avec son petit Rien n’est pas accessible à tous, et elle le sait. «Mes meilleurs livres ne seront pas nécessairement les plus vendus. Petit Rien, le plus difficile, ne sera pas mon meilleur vendeur. Je ne vais certainement pas écrire un polar parce que je ferais plus de ventes.»

La beauté d’Antonine Maillet lui vient de toutes les dimensions qui font partie d’elle et la font rayonner. C’est d’abord une femme, puis une créatrice qui communique fabuleusement par l’écriture et qui a la particularité de sortir du ventre de l’Acadie. Elle en est d’ailleurs devenue l’ambassadrice. C’est une femme qui a osé se jeter dans le vide pour s’écouter, à 40 ans. Difficile de lui rendre justice sans aborder toutes ces couches devenues indissociables de son être. Tel est l’univers de la mère de Rien.

Autres textes sur la  Francophonie 

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

.

Littérature avec Lucien Francoeur

Chronique de livre

Les coups de coeur de Lucien Francoeur

Dominic Desmarais   Dossier Culture, Chronique de livre

Lucien Francoeur débarque dans son café préféré d’Outremont. L’artiste rebelle et bohème de mon adolescence est méconnaissable. Sa longue tignasse est devenue blanche, son bagout est posé, calme. Mais Lucien Francoeur a conservé cette caractéristique d’être si captivant. Quand il discute livres, c’est tout un univers qui s’ouvre.

La vie de Lucien Francoeur n’est pas de tout repos. Professionnellement, il a tâté de tout: auteur, poète, chanteur, chroniqueur radio. Aujourd’hui, il a disparu des écrans radars alors qu’il transmet sa passion à des cégépiens. À travers les choix de lecture de ce récipiendaire du prix Émile-Nelligan, on découvre mieux l’être flamboyant.

The Sandman de Neil Gaiman

the-sandman-neil-gaiman-bd-bandes-illustrees Lucien Francoeur est attiré par les œuvres qui réinventent les genres. Comme la série de bandes dessinées The Sandman, de l’auteur Neil Gaiman. «C’est comme une pièce de théâtre. Des dialogues avec des images», murmure le poète en fermant les yeux, levés au ciel. Lucien Francoeur semble dans un autre univers. «Je connaissais la BD The Sandman. Mais Gaiman l’a transformée. Il a radicalisé le héros, lui a enlevé ses barrières morales. The Sandman, c’est tout ce qui a trait au mystère, au rêve, au hasard, à la magie. Neil Gaiman a créé un héros qui n’est pas en colère, qui ne porte pas de cape. C’est ce que j’aime de cette BD: elle me fait entrer dans un univers où rien de ce que je connais n’a de prise. C’est l’inconnu. L’inattendu.»

Sur la route de Jack Kerouac

sur-la-route-jack-kerouac-livre-litterature Son deuxième coup de cœur ne surprend guère. Sur la route, de Jack Kerouac, qu’il a lu une cinquantaine de fois. «Ce que j’aime, c’est comment Kerouac a réussi à nous faire vivre le mouvement de sa vie mouvementée. C’est un roman de mouvance, où il est parvenu à fixer l’impossible, sur papier, tout ce qui est du domaine de l’éphémère quand tu voyages.Comment se souvenir de tous ces moments passagers? Les américains ont pu lire pour la première fois ce qui se passait ailleurs: sur la route, la marginalité, les vagabonds, l’itinérance. Kerouac leur a donné droit de parole. Kerouac, c’est comme l’Iliade d’Homère. Avec son roman, il a créé la nouvelle mythologie.»

Louis-Ferdinand Céline

louis-ferdinand-celine-litterature-livre Le chanteur enchaîne dans la même mouvance, soit la rupture avec le style de l’époque. Si Kerouac a révolutionné l’univers du livre dans les années 1950, Louis-Ferdinand Céline a eu le même effet dans les années 1930. «L’écriture française devient charnelle pour la première fois. On s’éloigne de l’écriture littéraire, intellectuelle. Céline, c’est une écriture virile, d’émotions. Ça entre par les pores de la peau. C’est une expérience physique. Tu as presque le goût de te lever et de marcher, en lisant. C’est du jamais vu. C’est ce que j’aime.»Lucien Francoeur se dévoile. Il a choisi 3 auteurs qui n’ont pas suivi le même chemin que leurs collègues. «Tu as l’impression qu’ils se sont mis au monde eux-mêmes. Ils se sont créés eux-mêmes. Ils ont quand même des modèles. Mais on ne les voit pas. Moi, j’aime ça quand on peut sentir l’auteur, sentir son odeur. Pour moi, c’est irrésistible.»Lucien Francoeur rouvre les yeux et quitte l’univers fabuleux de ses lectures. Dehors, il fait froid. Triste retour à la réalité. Mais on ressort le cœur et la tête au chaud.

Autres textes sur Chronique de livre

Roman de cheminement, L’amour en 3 Dimensions

Recueil de textes à méditer

Guide d’intervention auprès d’une personne suicidaire

Des enfants animateurs radios

Institut du Nouveau Monde, À go, magazine du Québec

Magazine du Québec: La Gazette des femmes

GRAFFICI, ma vie, ma Gaspésie

Un mouton qui a du mordant

Géo Plein air, magazine, photos et paysages

URBANIA: la ville dans tous ses états

Québec Science, un magazine du Québec

Authentik: des filles authentiques

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

Battle breakdance hip hop des meilleurs breakers de Montréal

video-breakdance-hip-hop-break-breaker-how-to-breakdancing Extreme Supreme Science
Vidéo VHS, compétition de break-dance.Skywalker, Omegatron, Psycho Red, Silo, Trackmaster, Strike 3, Jayko Superstar, Speedy, Place Pieces (Maximum Efficiency), Tiger, Dj Frank Boulevard, Dj Devious.
Vidéo VHS 25$Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Les lectures de Guillaume Vigneault

Chronique de livres

Les coups de cœur de Guillaume Vigneault

Écrivain lauréat de nombreux prix littéraires, Guillaume Vigneault a l’air d’un quidam avec ses vêtements bohèmes et son éternelle cigarette au bec. Humble de nature, l’auteur nous suggère des romans à son image: qui vont droit au but, sans flaflas ni fioritures.

Guillaume Brodeur   Dossier Magazines du Québec

Auteur-né, pourrait-on croire Guillaume Vigneault quand il raconte qu’il inventait des histoires dès l’âge de deux ans? D’autant plus qu’il est le fils de l’illustre Gilles, ce barde national qui lui a inculqué l’amour des mots. «Mais je suis d’abord un lecteur. Boulimique», précise-t-il.

Jonathan Livingston le goéland de Richard Bach

Jonathan_Livingston_le_goeland_richard_bach-roman_livreEntouré d’une bibliothèque aux mille et un volumes, Vigneault s’éveille à la littérature à l’adolescence. De nouvelles ailes l’amènent au grand large avec Jonathan Livingston le goéland, de Richard Bach. «Une belle fable poétique. Au-delà de l’aspect mystique, il y a quelque chose de très sage dans cette histoire toute simple. Ça m’a donné confiance en l’invisible, ce qui nous relie tous.»

L’étranger d’Albert Camus

«À l’opposé, j’ai profondément détesté L’étranger d’Albert Camus à sa première lecture.» L’auteur a l-etranger-albert-camus-roman-livre-litteraturetoutefois conquis Vigneault par la suite. «Camus est un écrivain très sensuel, il parvient à éveiller nos sens. L’écriture est la forme d’art ultime, dans la mesure où il n’y a aucun stimuli sensoriel. Seulement de l’encre noire sur du papier blanc, mais il n’y a aucune limite à la créativité.»

La nuit de l’Oracle de Paul Auster

Comme ceux de sa génération, Guillaume Vigneault, 37 ans, préfère souvent la vivacité et la candeur des plumes d’Amérique aux écrits alambiqués de la vieille Europe. «Ici, on a encore la volonté de raconter des histoires sans vouloir montrer comment on est brillant.» À mi-chemin entre culture populaire et littérature, l’auteur cite à titre d’exemples les Philip Roth, Jonathan Frentzen, John Irving, et particulièrement le «fabuleux» titre La nuit de l’Oracle, de Paul Auster.

Volkswagen blues et Le vieux chagrin de Jacques Poulin

volkswagen-blues-jacques-poulin-livre-roman-quebecois-litteratureCôté québécois, il voue une grande admiration à Jacques Poulin et à ses romans Volkswagen blues et Le vieux chagrin. «Un gars qui écrit des histoires d’une simplicité déconcertante. Il a un regard, une tendresse… Le vieux chagrin, c’est le nom du chat! Un roman très lent et contemplatif qui se passe sur le bord du fleuve. Le bonhomme ne bouge pas de sa petite maison, alors que dans Volkswagen blues, il y a un côté aventure hommage à Jack Kerouac.

Vautour de Christian Mistral

Jacques Poulin, c’est celui dont je me sens le plus proche, mais il y a aussi Louis Hamelin et Christian Mistral. Vautour, de Mistral, c’est une véritable leçon d’écriture. J’en suis jaloux!» Le genre de roman que Guillaume aurait voulu écrire lui-même. «C’est important d’être connecté avec ce qui s’écrit, se chante ou se filme ici.»

Les carnets du sous-sol de Fédor Dostoïevski

Une constante chez Vigneault: un roman n’a pas besoin d’être un pavé pour s’avérer une œuvre complète. «Il y a des auteurs dont l’essence est ramassée en un seul livre. Tous leurs thèmes, toute leur esthétique y sont concentrés.» Les carnets du sous-sol, de Fédor Dostoïevski, est l’un de ceux-là. «On touche à l’essence de Dostoïevski. C’est l’histoire très rock and roll d’un gars mal dans sa peau, masochiste. L’apogée de tous les pires sentiments humains, mais en même temps une leçon d’écriture magistrale. C’est “garroché” ce texte-là, mais il a une telle force brute!»

Sans avoir fait une croix sur la littérature –il a un roman en chantier–, Guillaume Vigneault a foncé tête baissée dans une foule de projets depuis la sortie de son dernier opus en 2001. «J’ai tâté un peu le journalisme, mais je me suis rendu compte que ce que tu écris doit être vrai! Un gros obstacle à la créativité. Par ailleurs, on apprend souvent plus dans les romans. Est-ce que la leçon est plus forte parce que c’est arrivé dans la vraie vie? Pour moi, c’est le contraire. Le roman est le laboratoire ultime d’expérience humaine.»

Tout est parfait, long métrage sur le suicide des adolescents

L’auteur, au moment de l’entrevue, se consacrait à la scénarisation du film Tout est parfait, un long métrage qui abordera le thème du suicide chez les adolescents. «On s’est tellement fait accroire que ce que nous sommes, c’est ce que nous possédons. Le matériel quoi. On propose un style de vie qui n’a pas de bases solides, sans repères symboliques…» Guillaume Vigneault croit que nous sommes tous victimes d’une profonde perte de sens, d’une acculturation globale.

En espérant que les mots puissent remédier un jour aux maux de notre société.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Les lectures de Stephane Lacombe

Chronique de livres

Les coups de coeur de Sébastien Lacombe

L’auteur-compositeur-interprète Sébastien Lacombe nous dévoile ses coups de cœur littéraires. Qu’ont en commun ses bouquins fétiches? Des histoires qui l’ont amené à se questionner sur sa propre histoire.

Marie-Claude Marsolais   Dossier Médias

stephane-lacombe-auteur-compositeur-livre-art-cultureSa première rencontre marquante avec la littérature, il la doit à Émile Zola et à son roman Germinal. Alors élève au secondaire, Sébastien n’en avait que pour la bande dessinée. Zola a changé la donne. Germinal traite du monde minier à l’époque de la France industrielle du 19e siècle. Pauvreté, chômage, misère humaine, tout est dépeint durement. «Ce livre m’a fait sortir de ma coquille bourgeoise. Je viens d’une famille aisée de Ville Mont-Royal. Quand j’étais jeune, je ne manquais de rien. J’étais le type d’enfant qui passait ses vacances à jouer au tennis en bermuda blancs. Zola raconte que les gens ne pouvaient pas manger de viande, qu’ils trimaient dur pour survivre. Ça m’a vraiment marqué.»

zola-livre-bouquin-germinal-chronique-de-livreCe livre lui est toujours resté en tête. Si bien qu’il a, par la suite, fait du bénévolat pour Action contre la faim, en plus d’organiser un concert-bénéfice pour l’organisme en novembre dernier. «Bien que je n’ai jamais été aussi pauvre qu’en ce moment, je me considère riche et j’essaie de donner de mon temps et de mon énergie à des gens qui en ont vraiment besoin.»

L’Immortalité, de Milan Kundera, a aussi laissé sa marque chez le chanteur. Difficile de résumer cet ouvrage, puisque Kundera s’amuse plutôt à déconstruire le récit qu’à le construire. Qu’à cela ne tienne, Sébastien retient surtout ce que Kundera appelle la petite et la grande immortalité. La petite immortalité, c’est le souvenir que nos proches gardent de nous après notre mort. La grande immortalité, c’est passer à l’histoire grâce à son œuvre, qu’elle soit littéraire, scientifique ou autre. Du coup, ce sont des inconnus qui gardent un souvenir de nous. «L’immortalité est un sujet qui me fascine, j’ai même écrit une chanson là-dessus, Gaspard le homard.» Si Sébastien a ardemment souhaité laisser sa marque en tant qu’artiste, il avoue que depuis qu’il a des enfants, il privilégie plutôt la petite immortalité.

l-immortalite-milan-kundera-livre-chroniqueSon troisième livre coup de cœur l’a d’ailleurs fait réfléchir sur sa famille. L’an dernier, le papa de deux jeunes garçons est parti seul en Thaïlande. «J’avais besoin de faire le point, d’affronter ma solitude. Ma blonde est très compréhensive et m’a encouragé à partir.»

Dans les bagages de Sébastien: Comment devenir un monstre. Jean Barbe y raconte l’histoire d’un avocat qui part à l’étranger pour défendre un criminel de guerre. «Quand j’ai lu ce livre, j’étais en grande période de réflexion à propos de ma famille et de ma carrière. Je cherchais ce qui était important dans ma vie. L’avocat dont il est question dans le livre fuit sa famille en prenant des contrats loin de la maison. Finalement, il se rend compte à quel point il veut revoir ses proches. Ce livre m’a tellement touché qu’à la fin, j’ai pleuré comme un bébé! J’ai réalisé que j’avais laissé ma famille derrière. Ce voyage et cette lecture m’ont ouvert les yeux. Je n’ai pas toujours été un bon père, mais là, je peux dire que je le suis.»

Gageons qu’il est aussi bon père que chanteur!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :