5 millions de visites

Un nouveau cap est franchi

Ce blogue vient de traverser les 5 000 000 de visites depuis ses débuts.

Un blogue qui contient beaucoup d’informations, de commentaires et de débats.

En chiffre cela représente:

  • 65 000 commentaires
  • 12 000 followers
  • 4 000 articles
  • 3 200 tags
  • 300 catégories

Malgré que j’ai dû déréférencer certains de mes billets qui provoquaient trop de travail à suivre, aujourd’hui il reste encore de 2 000 à 4 000 visites par jour. Et tout ça malgré que plusieurs disent que l’ère des blogues soient terminés au profit de Facebook et autres réseaux sociaux.

Un déréférencement parce que je recevais trop de commentaires. Parce qu’ils sont tous lus et tous répondus. J’ai eu à tenir jusqu’à 140 commentaires par jour. Souvent de gens souffrants et en détresse.

Un blogue, contrairement aux nouveaux réseaux demeurent la facilité de recherche dans les archives, une meilleure communication avec nos lecteurs. Un blogue est une communication plus solide et ne se limite pas à un instant d’échange éphémère qui se perd dans le monde virtuel.

Je fantasme de pouvoir y revenir régulièrement pour traiter des sujets sociaux.

Entre-temps, ma collègue Delphine Caubet vient d’envoyer à l’imprimerie le dernier livres des Éditions TNT: 25 ans de couverture sociale. Les meilleurs textes sociaux de l’organisme actualisés. 25 ans pour 25$ plus taxes et transport. Un beau souvenir de tout le travail réalisé.

Je profite de cette occasion pour remercier le groupe des sages, le comité de lecture de l’organisme. Composé de Nicole Sophie-Viau, Louise Gagné, Danielle Simard et Jean-Claude Leclerc. Chacune de ces personnes a investi près d’un quart de siècle d’implication bénévole. Pour lire tous les textes qui ont été publiés dans le magazine Reflet de Société, les commenter. Encadrer, soutenir et être présent aux nombreux stagiaires et jeunes journalistes qui ont passé chez nous. Ce sont les gardiens de la mission.

Les archives de Reflet de Société classés par thématiques sociales.

Le petit dernier, Reflet de Société Plus, pour des textes d’une nouvelle génération avec différents liens.

Merci à tous pour votre présence dans ce blogue.

Publicités

Campagne de financement du Journal de la Rue

Soutenir sa communauté

Campagne de financement printemps 2018
Soutien au Journal de la Rue et à son milieu de vie Café Graffiti; objectif 100 000$

Pour une obligation communautaire: http://journaldelarue.com/investissement/
Vous conservez votre capital et vous faites des intérêts tout en aidant notre intervention communautaire.

Pour un don, notre partenaire Éditions TNT: http://editionstnt.com/produit/don/

Pour toutes demandes d’informations : Raymond Viger (514) 256-9000 raymondviger@hotmail.com

De la part de nos jeunes, bénévoles et employés; merci pour votre présence et votre soutien.

Journal de la Rue/Café Graffiti 4260 Ste-Catherine est, Montréal. Qc. H1V 1X6

Investisseur recherché

Des projets d’économie sociale

Pour une action sociale et communautaire en intervention et en prévention

Les organismes Journal de la Rue et Survivre recherchent des investisseurs pour:

  • Création d’emploi non subventionné permanent et stable.
  • Préparer une intervention de veille Internet auprès de jeunes personnes en détresse;
  • Consolider son action sociale et communautaire;
  • Renouveler des équipements;
  • Faire une refonte majeure de son magazine pour devenir Reflet de Société +

Le Journal de la Rue vous propose l’achat d’obligations communautaires vous permettant de recevoir jusqu’à 6,5% d’intérêt sur votre placement.

Survivre vous offre un reçu de charité pour vos impôts en échange d’un don.

Pour toutes informations complémentaires, Raymond Viger

Courriel : raymondviger@hotmail.com Tél. : (514) 256-4467.

blog-rds1

Quand vous avez atteint le maximum de REER

Les obligations communautaires,

Un investissement qui rapporte

Jusqu’à 6,5% d’intérêt sur votre placement

Un Réer est un excellent placement. Il permet, en plus d’un rendement, d’obtenir un crédit d’impôt. Il n’est cependant pas à l’abri des aléas de la bourse si vous le placez dans un porte-feuille d’action.

Investir le montant maximum que vous pouvez dans un Réer devrait demeurer un premier objectif dans votre planification financière.

Où investir quand on a atteint le maximum de Réer autorisé?

Après 25 années d’intervention auprès de jeunes marginalisés, le Journal de la Rue, lance une émission d’obligations communautaires.

Aidez une cause sociale et obtenez un rendement sur votre placement

Disponibles en multiple de 1 000$, elles peuvent recevoir des rendements jusqu’à 6,5% d’intérêts selon le montant et la durée des obligations.

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) exempte les organismes communautaires du prospectus et des frais de courtiers conventionnels permettant un réel investissement dans un organisme communautaire.

Pour toutes informations concernant l’émission d’obligations communautaires du Journal de la Rue, contacter Raymond Viger raymondviger@hotmail.com Tél. : (514) 256-9000.

Prévention du suicide et Santé mentale

25 ans d’intervention et de prévention

Survivre

Après 25 années de durs labeurs, le Journal de la Rue prépare sa pérennité. Cela va passer par la création de nouveaux projets et de nouveaux organismes.

Aujourd’hui, je vous présente l’organisme Survivre, spécialisé dans l’intervention et la prévention en matière de suicide ainsi que la promotion de la Santé mentale.

Survivre qui prend la relève de nos 25 années d’intervention en matière de suicide débute avec son numéro de charité. Tous les dons de 20$ et plus fait à Survivre sont donc déductibles de vos impôts.

Pour ceux qui veulent un autre type de financement communautaire, les obligations communautaires pourraient vous intéresser. Un placement qui demeurent vôtre et dont vous recevez un rendement annuel. Un investissement qui peut vous rapporter jusqu’à 6,5% par année.

Pour toutes informations supplémentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi, (514) 256-9000 ou mon courriel personnel raymondviger@hotmail.com

Survivre, un organisme d’intervention et de veille en prévention du suicide et en promotion de la Santé mentale. Pour faire un don. Reçu de charité pour vos impôts.

Merci de votre soutien.

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4260 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

autres textes sur le suicide:

Où investir quand on a atteint le maximum de RÉER?

Jusqu’à 6,5% d’intérêt sur votre placement

Après 25 années d’intervention auprès de jeunes marginalisés, le Journal de la Rue, lance une émission d’obligations communautaires.

Aidez une cause sociale; original et attrayant

Disponibles en multiple de 1 000$, elles peuvent recevoir des rendements jusqu’à 6,5% d’intérêts selon le montant et la durée des obligations.

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) exempte les organismes communautaires du prospectus et des frais de courtiers conventionnels permettant un réel investissement dans un organisme communautaire.

Pour toutes informations concernant l’émission d’obligations communautaires du Journal de la Rue, contacter Raymond Viger raymondviger@hotmail.com Tél. : (514) 256-9000.

Un peu de réconfort pour la période des fêtes

L’itinérance

Noël est pour bien des gens une fête qui ne signifie pas seulement une journée axée sur la religion, mais un moment pour se retrouver en famille.

Caroline Leblanc Dossier Itinérance

Pour les citoyens de la rue, Noël prend un tout autre sens. Lorsque tu déambules dans les rues durant cette nuit, il est possible de croiser des regards emplis de solitude et d’amertume envers notre société. Pour différentes raisons, des individus se retrouvent dans la rue pour partager ce moment, pendant que beaucoup d’autres festoient dans la joie et le bonheur.

Dans la rue, même si tu occupes l’espace public et que beaucoup de monde t’entoure, il y a une grande solitude. Pour certains, Noël est l’occasion de faire la fête avec de la compagnie. Pour d’autres, ce moment les amène à se remémorer les bons souvenirs, mais induit une souffrance de ne pouvoir les revivre. Quand tu te retrouves sans soutien social, le sentiment d’exclusion peut être d’une grande évidence.

D’année en année durant la période de Noël, les membres de Solidarité dans la rue distribuent repas chauds, cadeaux et présence dans les rues de la métropole. Bien que ce ne soit pas des milliers de personnes qui soient rejointes pendant la nuit de Noël, chaque geste et chaque rencontre a son importance. Pour nous, il est crucial de rejoindre les plus exclus de notre société, ceux et celles qui n’ont pas trouvé un refuge et qui doivent passer cette période seuls dans la noirceur des ruelles. Notre objectif n’est pas la quantité de cadeaux que nous distribuons, mais bien la qualité du moment que nous passons avec chacun. Parfois, ce moment nous donne l’opportunité de prendre contact avec une personne, qui dans une autre situation, n’aurait pas souhaité le faire.

Que ce soit l’homme de 84 ans avec ses chats dans le centre-ville qui est heureux d’avoir de la nourriture pour ses animaux, ou celui du Vieux-Montréal qui a attendu minuit pour déballer son cadeau, car il souhaitait le faire en même temps que ses enfants, ou bien encore les nombreuses femmes qui déambulent dans les rues d’Hochelaga-Maisonneuve sans soutien en cette nuit de Noël. Ce projet amène un moment de joie dans le cœur de ces personnes qui sans ce geste, n’auraient peut-être pas souri durant cette journée.

Il est important de prendre conscience que ce geste posé envers les personnes de la rue ne règle en rien leur situation. Nous en sommes conscients, mais au moins durant un moment triste, elles auront croisé des gens qui croient en elles. Très peu de ressources sont sur le terrain durant cette période, alors il est important d’unir nos forces pour amener un moment de solidarité envers les personnes qui vivent dans les rues. Dans un monde idéal, nous devrions avoir des lutins dans toutes les villes de ce pays. Qui sait un jour!

——-
Caroline Leblanc est la fondatrice et directrice de l’organisme Solidarité dans la rue. Ayant vécu dans la rue pendant plusieurs années, elle a créé son organisme pour sensibiliser les différentes instances de notre société à la réalité des personnes de la rue avec un animal de compagnie. Aujourd’hui, elle termine une maîtrise en travail social tout en s’investissant dans son organisme.

Abonnement au magazine Reflet de Société

Une façon originale de soutenir notre intervention auprès des jeunes.

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement/ Par la poste: Reflet de Société 4264 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :