Marginaux et fiers de l’être au Salon du livre Hochelaga-Maisonneuve 2021

Programmation officielle du Salon du livre HM 2021

Bistro le Ste-Cath présentera, en mode virtuel, le Salon du livre Hochelaga-Maisonneuve du 25 au 28 mars prochain. Rendez-vous sur l’évènement Facebook du salon pour venir chatter en direct avec nos auteurs.

Cette toute première édition est 100% en ligne. Pas question que la COVID-19 limite notre amour des mots! Le Salon du livre Hochelaga-Maisonneuve est une rencontre créative gratuite pour les passionnés de lecture. Pendant les trois jours de l’événement, les Éditions TNT offrent aux participants la chance d’assister à des entrevues exclusives, d’échanger virtuellement avec des auteurs et d’expérimenter la scène et bien plus… du confort de leur salon!

En plus de créer un pont entre la communauté et les auteurs, Reflet de Société parraine également la présence des Éditions TNT au Salon du livre de Trois-Rivières, du 22 au 28 mars 2021. Les Éditions TNT auront deux kiosques virtuels en même temps que le Salon du livre Hochelaga-Maisonneuve. Au total, cinq auteurs de romans, d’essai et de poésie seront représentés avec un total de 10 livres.

Le 13 mars, pendant la Nuit blanche, Les Éditions TNT feront le lancement du livre Après la pluie… le beau temps, un livre hybride mi-papier, mi-numérique signé Raymond Viger. Jean-Paul Daoust se joindra à la soirée avec Ian Fournier sur grand écran.

*Nous tenons à vous assurer que nous respectons toutes les recommandations de l’Agence de la santé du Québec. Hâte de vous entendre sur nos réseaux sociaux. À bientôt!

Nouveauté 2020-21 des Éditions TNT

Marginaux et fiers de l’être

Essai

Marginaux. C’est l’étiquette donnée à ceux qui ne font rien comme les autres.

Fiers de l’être, c’est la réaction de Raymond Viger et de Danielle Simard devant cette désignation. C’est également une invitation à embrasser les possibilités qui résident au-delà des normes. Parce 25 ans d’intervention auprès des jeunes marginaux façonnent une perception unique du monde.

Marginaux et fiers de l’être, c’est la chronique des événements qui ont jalonné le parcours d’un travailleur de rue/pilote d’avion/journaliste-devenu éditeur, et de l’organisme communautaire légendaire que sa conjointe et lui ont mis sur pied à Hochelaga-Maisonneuve.

Sur le ton de l’anecdote, le narrateur évoque, entre autres, la fondation du premier journal de rue francophone au monde, le premier à avoir donné une voix aux jeunes marginalisés en les initiant à l’écriture; on y découvre aussi l’histoire du long siège visant à légitimer l’art urbain auprès des décideurs et ainsi offrir un tremplin à toute une génération de jeunes issus de milieux défavorisés.

Marginaux et fiers de l’être. Le titre, brandi comme un trophée, coiffe un récit singulier de détermination. Le récit d’un engagement social indéfectible dédié au secours d’autrui, quitte à devoir bousculer, le cas échéant, les usages ou les institutions établis. Une histoire d’entêtement réfléchi et d’obstination sélective.

Empreint de cet humanisme direct propre à la philosophie de l’organisme, Marginaux et fiers de l’être, testament social d’un couple hors du commun, compose avant tout une sorte de défi lancé au défaitisme.

Présentation de l’auteur (Raymond Viger)

Au début de la trentaine deux tentatives de suicide. Il entreprend à leur suite une première thérapie pour sortir de la crise suicidaire. Puis une deuxième, pour analyser ce qui l’amène à entrer en crise. Appréciant le nouveau mode de vie qu’il découvre alors, il prend le parti de suivre un cours de thérapeute. Non pas pour sauver le monde, mais pour s’assurer de pouvoir reconnaître les signes avant-coureurs de sa dépression et de ses propres difficultés de fonctionnement.

Au cours des 25 dernières années, l’auteur a été travailleur de rue et intervenant de crise auprès de personnes suicidaires. Il a été le confident autant de victimes d’agressions sexuelles que d’agresseurs, ou de gens perturbés dans leur sexualité. Il a travaillé dans plusieurs milieux fermés, notamment ceux des jeunes marginalisés ou celui de la prostitution. Il a enseigné pendant cinq ans le Travail social à l’Université McGill.

Journaliste depuis 1974 il a publié son premier roman en 1992. Avec ses livres, il nous fait partager son vécu et celui des milliers de personnes qu’il a aidées. L’ensemble des confidences reçues par l’auteur fait de lui une personne crédible et reconnue. Il s’est d’ailleurs vu décerner plusieurs prix autant pour son intervention que pour son travail journalistique.

Il est régulièrement sollicité pour donner des conférences et des ateliers autant dans les écoles, les organismes communautaires qu’auprès de citoyens impliqués et sensibles aux thèmes sociaux.

Depuis 1992, l’auteur est directeur clinique du Journal de la Rue et rédacteur en chef du magazine Reflet de Société. Les thèmes sociaux font partie de son quotidien.

Depuis 1997, Raymond Viger a été consulté par différents organismes, universités et institutions partout dans le monde. En 2007, il a été invité à faire une tournée d’une trentaine de conférences dans les principales villes de France sur l’intervention auprès des jeunes.

Autres livres de l’auteur (Raymond Viger)

Travaux communautaires

Au Café Graffiti, pas moins d’une cinquantaine de personnes par an (de tous âges et toutes catégories professionnelles) effectuent des travaux communautaires. Un va-et-vient constant utile pour l’organisme ; mais l’est-il autant pour ces jeunes? Rencontre avec un avocat, un contrevenant et un organisme pour en apprendre davantage. 

Un texte de Delphine Caubet publié pour les abonnés de RDS+. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Dossier Communautaire

Petite note : « On doit distinguer travaux communautaires et travaux compensatoires, ces derniers étant réservés aux personnes dans l’impossibilité de payer une amende », s’exclame David Henry, porte-parole de l’Association des services de réhabilitation sociale du Québec (ASRSQ).

La suite disponible aux abonnés de Reflet de Société Plus. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Autres textes sur Communautaire

Tel que vu à la télévision de Radio-Canada

Reflet de Société, magazine d’information et de sensibilisation sur les thèmes sociaux.

Tous les profits sont versés à l’organisme Journal de la Rue pour son intervention auprès de jeunes marginalisés.

Merci de soutenir notre travail en vous abonnant à Reflet de Société. https://www.refletdesociete.com/abonnez-vous/

Pour faire un don: https://www.refletdesociete.com/faire-un-don/

Table ronde sur la santé mentale

Ce soir, mardi 15 décembre 19h. Raymond Viger, directeur général de Reflet de Société et intervenant de rue, animera une table ronde au Bistro Le Ste-Cath, en compagnie de Lysa-Marie Hontoy, directrice générale d’Humain Avant Tout.

Cassandre et Gabriel, ayant tous deux vécus des psychoses, se joindront à eux pour briser les tabous au sujet de la santé mentale.

L’événement sera en direct sur notre page Facebook. https://www.facebook.com/events/139744127583914/

Lancement d’une campagne de sociofinancement

Trois organismes impliqués en promotion de la santé mentale et de la prévention du suicide s’unissent pour une campagne de sociofinancement:

Participez à la campagne de sociofinancement en achetant le livre Brisons les tabous. Un calendrier est incorporé au livre.

Mouvement santé mentale du QuébecDes écrits jeunesse issus du projet d’écriture, Déconfine tes pensées, mis sur pied par l’organisme Mouvement santé mentale du Québec. Des témoignages qui montrent qu’il est possible de prendre la parole.
  Humain Avant Tout    Un livre de 48 pages dans lequel on retrouve un calendrier présentant des témoignages positifs de Humain avant tout. Des gens qui ont réussi à vivre différemment.
Survivre prévention suicide   Un projet soutenu par les organismes Survivre et Reflet de Société en promotion de la santé mentale et la prévention du suicide. Tous les profits servent au financement auprès de jeunes marginalisés.

Ressources sur le suicide

  • Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Les CLSC peuvent aussi vous aider.
  • Canada: Service de prévention du suicide du Canada 833-456-4566
  • France Infosuicide 01 45 39 40 00 SOS Suicide: 0 825 120 364 SOS Amitié: 0 820 066 056
  • BelgiqueCentre de prévention du suicide 0800 32 123.
  • Suisse: Stop Suicide
  • Portugal: (+351) 225 50 60 70

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4260 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Autres textes sur le Suicide

Survivre, un organisme d’intervention et de veuille en prévention du suicide et en promotion de la Santé mentale. Pour faire un don. Reçu de charité pour vos impôts. Merci de votre soutien.

Autres livres pouvant vous intéresser

Une discussion qui fait du bien

Raymond Viger, directeur général de Reflet de Société et intervenant de rue, animera une table ronde le 15 décembre à 19h, au Bistro Le Ste-Cath, en compagnie de Lysa-Marie Hontoy, directrice générale d’Humain Avant Tout.

Cassandre et Gabriel, ayant tous deux vécus des psychoses, se joindront à eux pour briser les tabous au sujet de la santé mentale.

👉Surveillez l’événement en direct sur notre page Facebook. https://www.facebook.com/events/139744127583914/

La table ronde est une discussion spontanée sur les sujets délicats dans le but de briser les barrières discriminatoires au niveau culturel et social. En réponse aux activités culturelles restreintes, le projet vise à continuer notre mission de sensibilisation et d’éducation.

Participez à la campagne de sociofinancement de l’organisme Survivre en achetant le livre Brisons les tabous. Un calendrier est incorporé au livre. Un organisme en promotion de la santé mentale et de la prévention du suicide.

7 000$ pour la prévention du suicide

Le magazine communautaire Reflet de Société

vous offre gratuitement

le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires

Reflet de Société est un organisme communautaire publiant à l’échelle provinciale un magazine traitant de thématiques sociales.

Reflet de Société constitue un projet d’économie sociale qui permet de financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour certains de nos proches, le stress, l’anxiété, voire la dépression générés par le confinement et la crise mondiale du coronavirus peuvent avoir des conséquences dramatiques dont le suicide fait tristement partie.

https://editionstnt.com/produit/l-intervention-de-crise-aupres-d-une-personne-suicidaire-2/Afin de reconnaître les signes avant-coureurs du suicide et comprendre comment tous peuvent intervenir auprès d’une personne suicidaire, nous vous présentons un guide accessible, écrit avec simplicité, pour mieux s’y retrouver et démystifier ce fléau social.

Reflet de Société veut contribuer à soutenir ses concitoyens en période de crise. C’est pourquoi nous offrons maintenant un accès Internet gratuit à la version PDF du guide, en français et en anglais sur le site Internet de Reflet de Société.

https://www.refletdesociete.com/wp-content/uploads/2020/05/livre-suicide-anglais-final-numerique.pdfDe plus, pour quiconque préfère une copie papier, nous disposons de 500 exemplaires en français et 200 en anglais, que nous offrons aussi gratuitement.

Pour éviter les frais de transport, ceux-ci peuvent être ramassés dans Hochelaga-Maisonneuve. Les conditions pour le ramassage vous seront communiquées au moment de votre demande, effectuée par courriel à journal@journaldelarue.ca,

Une valeur de 7 000$, sans compter les frais d’envoi.

Prenez soin de vous et de vos proches pendant cette période de confinement.

Solidairement vôtre,

Raymond.

Ressources sur le suicide

  • Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Les CLSC peuvent aussi vous aider.
  • Canada: Service de prévention du suicide du Canada 833-456-4566
  • France Infosuicide 01 45 39 40 00 SOS Suicide: 0 825 120 364 SOS Amitié: 0 820 066 056
  • BelgiqueCentre de prévention du suicide 0800 32 123.
  • Suisse: Stop Suicide
  • Portugal: (+351) 225 50 60 70

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4260 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Autres textes sur le Suicide

Survivre, un organisme d’intervention et de veuille en prévention du suicide et en promotion de la Santé mentale. Pour faire un don. Reçu de charité pour vos impôts. Merci de votre soutien.

Autres livres pouvant vous intéresser

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :