Le défi de Lazylegz: Je peux… Pas d’excuses… Pas de limites

Un nouveau record pour Lazylegz

Défi Je peux

Le 26 juillet dernier, Luca «Lazylegz» Patuelli a remporté son défi de marcher 2.5km sans béquilles, ni orthèses. L’ambiance était au rendez-vous.

Delphine Caubet | Dossiers Lazylegz Luca PatuelliHandicap.

lazy legs défi je peux pas d'excuses pas de limites

Quai de l’horloge avec l’arrivée et les ateliers.

C’est sous un chaud soleil et le somptueux décor du Quai de l’horloge à Montréal que Lazylegz est arrivé heureux sur la ligne d’arrivée de son défi.

Avec une foule de participants, la marche du break-danseur a été porteuse d’espoir pour tous.

Lazylegz est affligé d’une maladie très rare, l’arthrogrypose, qui l’empêche de marcher et de développer les muscles de ses jambes.

Lazylegz a subi 16 opérations, ce qui lui permet maintenant de se tenir debout. Il a aussi subi des opérations pour une scoliose au dos. 8 de ses vertèbres sont fusionnées et il a une barre de titanium.

Valeurs et espoir

lazy legs défi je peux pas d'Excuses pas de limites

Tableau réalisé par un artiste du Café Graffiti.

Ariane, jeune mère de famille, et sa fille ont débuté le parcours avec Luca. Si elles n’ont pas fait l’intégralité avec lui, l’évènement a été porteur de valeurs: «Ma fille me disait qu’il avait gagné, car il était tombé et s’était relevé. Après ça, elle voulut descendre de mes bras et continuer à marcher par elle-même.»

Un exemple pour tous, qu’ils aient un handicap ou non.

Sarah, belle femme d’une vingtaine d’année en fauteuil roulant, a terminé le défi.

Sur la ligne d’arrivée avec son petit-ami, elle parle de l’espoir que transmet Lazylegz à travers cet évènement, et de la figure qu’il est devenu.

Quand à Nathalie-Anna, 12 ans, elle est venue supporter le danseur initiateur du projet RAD (Réservé Aux Danseurs), cours de danse urbaine adaptés aux personnes à mobilité réduite, grâce à qui elle peut en profiter.

Belle journée

Tous étaient invités à inscrire leur motivation.

Tous étaient invités à inscrire leur motivation.

Qu’ils soient handicapés ou non, ou ayant une cause à défendre, l’ambiance était au rendez-vous le 26 juillet au Quai de l’horloge avec les participants du défi Je peux. Pendant la marche, certains se joignaient au joyeux mouvement et poussaient la chansonnette.

Sarah et son copain Nadim ont profité de cette belle journée pour voir ce défi comme une ballade qui leur a permis de profiter de l’ambiance.

Pendant et après la marche, des ateliers et un spectacle ont été offerts gratuitement. Les membres du Café Graffiti étaient présents, notamment avec la réalisation d’un tableau en

l’honneur de Lazylegz, tandis que d’autres passés dans les rangs pour inviter les participants à inscrire leurs pensées positives.

Il est difficile de quantifier le nombre de participants, certains se joignant au mouvement et repartant. Mais d’après les bénévoles sur place, entre 150 et 200 personnes auraient passé la ligne d’arrivée.

Autres textes sur Lazylegz

Autres textes sur Breakdance

Autres textes sur le Spectacle breakdance et sports extrêmes

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

show_imageQuand un homme accouche

Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Danse sur Paris

Dès notre arrivée, l’énergie des artistes s’est répandue sur Paris. Interceptant les passants pour les saluer, effectuant quelques pas de danse dans les passages coincés et sinueux de la ville, il était évident que ces artistes de la rue étaient dans leur élément.

Gabriel Alexandre GosselinForum Jeunesse France-Québec, Graffiti, Breakdance, Hip-Hop

Laissez-moi vous raconter une histoire: une grogne des employés des lignes de chemin de fer du pays fait rage depuis quelques mois. Le jour de notre arrivée, les manifestations des employés de la compagnie nationale de la SNCF reprennent. Résultat: notre train pour Tonnerre est retardé de 6 heures… Les breakers savent qu’à la gare de Lyon, des B-boys vont performer chaque jour. Ça tombe bien, on est tout près.

On marche jusque là et on cherche les artistes parisiens en question. Personne! Les break-dancers québécois décident IMG_0230alors eux-mêmes d’épater la galerie en se défiant dans une suite de mouvement improvisée. Les passants ont semblé apprécier et les breakers se sont réchauffés pour le reste du séjour en France. Je vous laisse une photo, où Asian aide un jeune intéressé par leur performance à participer au jeu!

Tonnerre, ça promet!

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur le Forum de la jeunesse

Autres textes sur Breakdance

Autres textes sur le Spectacle breakdance et sports extrêmes

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

show_imageQuand un homme accouche

Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

CAP libre: éducation alternative pour jeunes décrocheurs

Gabriel Alexandre Gosselin | Dossiers Décrochage et Éducation, Casino, École à la maison

Je prépare en ce moment un dossier sur l’école à la maison pour le numéro de septembre de Reflet de Société. Dans la foulée de mes entrevues, j’ai rencontré Colin Perreault et Miriam Heap-Lalonde, deux jeunes Québécois qui ont lancé en octobre 2008 le Centre d’apprentissage libre (CAP libre). Le centre est surtout fréquenté par des décrocheurs et quelques jeunes vivant l’école à la maison. Basé sur la philosophie d’une démarche d’apprentissage propre à chacun, l’organisme se façonne petit à petit.

CAP libre: tout nouveau, tout frais

Les premiers pas dans le local de CAP libre, coin Beaubien — Saint-Laurent à Montréal, semble nous faire pénétrer dans l’univers d’une maison de jeunes. Le coup d’œil à l’intérieur donne sur un plancher de béton où sofas, petit poste d’ordinateur, plantes vertes et tables de jeu meublent le décor. Nous somme en avril 2009 et CAP libre est encore à la recherche de son identité. «Il faut qu’on fasse une rencontre avec les jeunes cette semaine. Parfois, ils passent trop de temps à jouer et ça peut déranger ceux qui essaient d’apprendre.»

La démocratie est de mise à CAP libre. Une décision comme celle-là n’est pas prise uniquement par Colin et Miriam. En pleine entrevue, ils se consultent d’ailleurs sur la démarche à entreprendre concernant les heures de divertissement: «Il va falloir faire quelque chose, ça me dérange moi-même par moment», lance Miriam. «Je crois qu’il serait bon de les consulter tous ensemble pour arriver à une solution commune», de relayer Colin.

L’éducation libre: selon sa volonté et ses objectifs

Quand un jeune décrocheur ou un enfant qui reçoit l’éducation à domicile débarque au CAP libre, il n’est pas question de lui imposer quelque activité ou apprentissage que ce soit. C’est le jeune lui-même qui doit se fixer des objectifs: «Nous, on n’est pas là pour lui dire quoi faire pour son éducation, on est là pour l’aider à encadrer la méthode d’apprentissage qu’il choisira», explique Colin.

De cette façon, CAP libre s’inspire beaucoup de ce qu’on appelle au Québec l’«éducation alternative», connue au États-Unis comme le freeschooling. Pour Miriam et Colin, il n’est que question de compréhension de l’autre: «on associe facilement les décrocheurs à des problèmes sévères. Nous, on les voit plus comme des personnes qui vont bien progresser, mais autrement que dans le système.» À partir de cette idée, les parents qui donnent l’école à la maison se sont intéressés au projet. «Vu notre implication dans le monde militant, ça nous a permis d’établir des contacts avec cette communauté», explique Colin. CAP libre représente pour ces familles une des nombreuses façons de sociabiliser ailleurs qu’à la maison.

Les examens n’ont pas nécessairement préséance au CAP libre. C’est le jeune qui décide s’il veut se faire évaluer. «On fonctionne surtout par projet. On a des ateliers de menuiserie, d’arts plastiques et de tout ce qui peut concerner le projet d’un jeune», précise Colin.

CAP libre: respect des différences

À CAP libre se côtoient décrocheurs et enfants qui reçoivent l’école à la maison. «C’est un sujet de fascination pour les deux groupes. Les décrocheurs, qui ont souvent des problèmes à s’entendre avec leur école, n’en reviennent tout simplement pas de voir d’autres jeunes qui n’y sont jamais allés. De leur bord, les jeunes qui reçoivent l’école à la maison sont souvent des enfants. C’est l’âge et l’attitude de nos décrocheurs qui attirent leur attention», explique Colin.

Une situation qui fait le bonheur des deux initiateurs du projet: «c’est exactement ce qu’on vise, une cohabitation entre personnes de différents milieux, avec des backgrounds différents», soulignent-ils.

Un centre d’apprentissage… qui apprend

Si Colin et Miriam disent prôner l’éducation libre pour les utilisateurs de leur centre, eux aussi sont adeptes de la pratique. En pleine première année de roulement, ils reconnaissent se trouver parfois dans des situations inconnues. C’est dans ces moments qu’ils doivent appliquer leur politique, soit celle d’apprendre par soi-même: «On ne dit pas que c’est facile tout le temps. Jusqu’à maintenant, cette première année n’est pas de tout repos. Les jeunes décrocheurs qui débarquent ici ne reviennent pas toujours, on vit avec une certaine insécurité aussi.»

Une insécurité qu’ils avouent faire vivre aux jeunes premiers utilisateurs de leur service. Mais pour eux, le défi se trouve là: «on ne veut pas que le centre se définisse selon nous deux. On veut que les jeunes qui viennent nous aident à le définir, selon leurs besoins. Qu’on s’améliore selon eux, pas selon nous!»

Pour contacter CAP libre: (514) 222-0549 ou sur le site Internet de CAP libre

Autres textes sur École alternative

Autres textes sur le Décrochage

Autres textes sur Éducation

L’amour en 3 dimensions

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Pour commander par Internet

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Fondation des maladies mentales: lutte contre la dépression chez les jeunes

Lisa Melia | Dossiers Santé mentale,  Suicidesanté mentale suicide dépression jeune se suicider vouloir mourir intervention prévention

«Briser le silence», c’est l’objectif de la campagne de la Fondation des maladies mentales (FMM), qui lutte depuis 1980 pour faire connaître les maladies mentales, les prévenir, et sensibiliser la population à ces problématiques. La volonté, cette année, est de mobiliser autour de la dépression chez les jeunes, phénomène plus courant que ce que l’on pourrait croire, mais pas assez abordé dans la société selon la FMM.

La dépression chez les jeunes

Lancée le 12 janvier 2009, la campagne insiste sur le fait qu’être adolescent n’épargne pas de la dépression et que des milliers de jeunes en sont affectés chaque année, soit 5 à 10% de la population juvénile. «[Elle] s’inscrit dans une démarche de cinq ans amorcée l’année dernière et dont l’ultime objectif est de démontrer l’urgence d’agir dans le domaine des maladies mentales» explique la directrice générale de la Fondation, Mme Nicole Allard. D’autant plus que les symptômes de la dépression sont souvent confondus avec ceux de la crise d’adolescence, et que les parents ne savent généralement pas comment réagir pour aider leur enfant. «Aujourd’hui encore, le Québec possède l’un des plus hauts taux de suicides chez les jeunes.»

La Fondation des maladies mentales

santé mentale dépression suicide se tuer vouloir mourir suicidaire fondation prévention intervention crise La FMM est un organisme non lucratif qui se donne comme objectifs principaux de «prévenir les maladies mentales, réduire la souffrance des personnes atteintes et mobiliser la personne atteinte et la société qui l’entoure pour lutter contre les conséquences des maladies mentales.»

Les tabous et les préjugés à l’encontre des personnes atteintes de maladie mentale sont en effet encore très présents. «La Fondation des maladies mentales souhaite avant tout dispenser l’information sur les maladies mentales de façon à déjouer les tabous, en les présentant aux gens directement et sans artifices, afin de les encourager à en parler, mais aussi afin qu’ils sachent qu’une fois diagnostiquée, la maladie mentale se traite.»

Pour la FMM, la maladie mentale est un problème qui ne se limite pas à l’individu mais qui concerne toute la société. C’est pourquoi elle investit aussi dans la recherche, afin d’améliorer les traitements et les solutions possibles.

Il est possible de s’engager dans les différents programmes de la Fondation, notamment le programme Solidaires pour la vie, qui est né après le suicide de cinq jeunes en Estrie, en 1996 et 1997.

Autres textes sur Santé mentale

Ressources sur le suicide

  • Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Les CLSC peuvent aussi vous aider.
  • Canada: Service de prévention du suicide du Canada 833-456-4566
  • France Infosuicide 01 45 39 40 00 SOS Suicide: 0 825 120 364 SOS Amitié: 0 820 066 056
  • BelgiqueCentre de prévention du suicide 0800 32 123.
  • Suisse: Stop Suicide
  • Portugal: (+351) 225 50 60 70

Autres textes sur le Suicide

Survivre, un organisme d’intervention et de veuille en prévention du suicide et en promotion de la Santé mentale. Pour faire un don. Reçu de charité pour vos impôts. Merci de votre soutien.

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4260 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Autres livres pouvant vous intéresser

Une soirée «sur la pointe des pieds»

Gabriel Alexandre Gosselin | Dossier Bénévolat

bénévolat communautaire bénévoles soutien humanitaireLa Fondation Sur la pointe des pieds ainsi que 11 étudiants de l’UQAM s’associent le temps d’une soirée, le 31 mars prochain.

Dans le but d’amasser des fonds pour la Fondation qui vient en aide aux adolescents atteints de cancer, Une soirée «sur la pointe des pieds» réunira cocktails, bouchées, shooting photo, projection d’images ainsi que quelques surprises pour les invités. Aussi, sur place, 2 toiles du Café-Graffiti seront soumises à un encan silencieux.

Le tout aura lieu à l’entrepôt Dominion, dans Saint-Henri, à Montréal. Le prix d’entrée pour la soirée est de 20$ en prévente, 25$ à la porte.

Collecte de fonds pour l’aventure thérapeutique

C’est par l’initiative et le bénévolat de ces 11 étudiants qui suivent ensemble un cours d’organisation d’événements, que la Fondation Sur la pointe des pieds pourra mettre la main sur les profits de la soirée.

Ces fonds serviront ensuite à organiser ce que la Fondation appelle des «aventures thérapeutiques», c’est-à-dire des expéditions pour donner regain à la vie! Depuis 1996, Sur la pointe des pieds accompagne aux quatre coins du Canada des jeunes de 14 à 20 ans qui ont bien envie de retrouver le goût de vivre, celui de se surpasser également. Ils sont atteints du cancer, mais pas de la fatalité de la vie.

Autres articles sur le Bénévolat

Autres textes sur Communautaire

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Quand un homme accouche

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementRoman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel 

Hé le jeune, prends ta place!

Gabriel Alexandre Gosselin | Dossier Bénévolat

bénévolat communautaire bénévoles soutien humanitaire Si tu as entre 18 et 35 ans, que tu as fait du bénévolat dans les deux dernières années, et que tu sens que tu rapportes à ta communauté, ce concours pourrait être pour toi!

Je prends ma place récompense les jeunes bénévoles de toutes les régions du Québec qui donnent de leur temps libre pour aider, améliorer ou activer la société ou l’environnement qui les entoure. Tu pourrais t’envoler pour la France et rencontrer des gens là-bas qui comme toi, ont leur milieu à cœur.

Autres articles sur le Bénévolat

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

show_image Opération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Jean-Marc Chaput motive nos politiciens!

Raymond Viger | Dossier Politique

Jean Lapierre a invité le conférencier-motivateur Jean-Marc Chaput à donner ses impressions sur la campagne électorale. Jean-Lapierre a fait monter Jean-Marc Chaput dans l’autobus TVA qui couvre la campagne électorale. Je n’ai pas écouté l’entrevue de Jean-Marc Chaput. En sommes-nous rendu en politique à devoir demander à un motivateur comment on peut motiver nos politiciens? La communication entre le peuple et les élus est-elle à ce point rompue que nous devons les aider à trouver comment faire pour communiquer un message qui passe. Ne reste plus qu’à demander aux humoristes de prendre leur place en politique!

Les dinosaures ont disparu de notre planète parce qu’ils n’ont pas réussi à s’adapter à un changement inévitable. Va-t-il arriver la même chose à nos politiciens qui nous parlent de changement mais qui ne semblent pas être capable de l’initier?

Autres textes sur Politique

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Après la pluie… Le beau temps

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelleRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.htmlPar la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.


Autres livres pouvant vous intéresser

%d blogueurs aiment cette page :