Maria Mourani et Mario Dumont chez les Francs-tireurs Richard Martineau et Patrick Lagacé

Maria Mourani et Mario Dumont chez les Francs-tireurs Richard Martineau et Patrick Lagacé

Dossier: Richard MartineauPatrick LagacéMario DumontSexualité et Prostitution, Égalité hommes-femmes

On annonce une émission des Francs-tireurs qui portera sur la prostitution. Ayant déjà écrit beaucoup sur le sujet, je décide d’écouter cette émission animé par la nouvelle équipe Richard Martineau et Patrick Lagacé.

Même si ce n’était pas la raison de ma présence devant mon téléviseur, l’émission débute avec Mario Dumont et Patrick Lagacé. J’ai admiré le travail et la présence de Patrick Lagacé. Une excellente recherche au préalable a permis à Patrick Lagacé de poser les bonnes questions. Après que la question était lancé, Patrick Lagacé laisse son invité se démener avec, ce qui permet au téléspectateur de se faire une idée de la vision et de la philosophie de l’invité.

Richard Martineau, prostitution et Maria Mourani

En ce qui concerne le sujet qui m’intéressait, la prostitution débattu entre Maria Mourani et Richard Martineau, désolé, je n’ai aucune félicitation à faire à Richard Martineau. Un spectacle style « derby de démolition », il passe d’un sujet à l’autre, coupe son invité pour faire son spectacle… Ce n’est pas le genre de débat que je trouve intéressant. Ça n’aide en rien la réflexion sur la légalisation de la prostitution et cela ne fait qu’entretenir une série de préjugé sur la question.

J’airais préféré que ce soit Patrick Lagacé qui reçoive Maria Mourani. Richard Martineau compare la légalisation de la prostitution avec le débat sur la légalisation des drogues, de l’alcool et du jeu. Pourtant il n’y a rien de comparable. En ce qui concerne la drogue, l’alcool et le jeu, on parle d’un individu qui a une attirance envers un produit. Pour la prostitution, la grande différence est que le produit est un être humain. On ne peut mettre sur le même pied d’égalité un 40 onces de rhum à la régie des alcools avec une femme que l’on met dans une vitrine.

Grosse généralité de Richard Martineau quand il lance que tout le monde fume du pot! C’est vrai que beaucoup de gens en consomme, mais cela demeure une minorité. Richard Martineau extrapole et lance des affirmations gratuites pour faire son spectacle.

Richard Martineau et la Mafia

Autre jugement lancé par Richard Martineau, « la Mafia ont un code d’honneur, ils règlent ça entre eux ». Est-ce à dire que Richard Martineau n’a pas entendu parlé des juges et des avocats qui ont été tué ou enlevé par la Mafia? C’est vrai que la Mafia tue moins gratuitement que des gangs de rue qui tire partout, mais n’en demeure pas moins qu’ils sont des criminels prêt à tuer toutes personnes, en poste d’autorité ou non, qui se mettent en travers de leur chemin.

Fort peu probable que le citoyen ordinaire se fasse harceler par la Mafia. Mais ils vont infiltrer le pouvoir, la politique, le commerce, la police… D’une façon indirecte, nous subissons l’influence de la Mafia.

Richard Martineau et Stella

Autre généralité de Richard Martineau quand il parle de Stella, un organisme qui représente des personnes qui se prostituent. C’est vrai que cet organisme se bat pour des changements de règlementation et qu’on cesse le harcèlement envers les personnes prostituées. D’une part, cet organisme représente combien de personnes qui se prostituent? D’autre part, Stella n’est pas d’accord avec la légalisation de la prostitution que Richard Martineau voudrait avoir. Entre autre, contrairement à Richard Martineau, ils ne veulent pas subir d’examen médicaux et ne subir aucune ingérence de l’autorité dans la prostitution. Très différent de ce la légalisation à la Martineau.

J’aurais tant préféré que cette entrevue avec Maria Mourani se passe avec Patrick Lagacé. Cela aurait permis de faire un vrai débat.

Patrick Lagacé et Richard Martineau VS Wikipédia

Autres textes Prostitution et Sexualité.

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d’une escorte.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Définition et historique de la prostitution

Jean-François Lisée de L’actualité et la légalisation de la prostitution.

Autres textes sur Richard Martineau

PUBLICITÉ

show_image Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicité contre le tabac en Suisse et au Québec

Publicité contre le tabac en Suisse et au Québec

Dossier Loto-Québec

Dans notre organisme, pour nous aider à nous améliorer, nous donnons régulièrement des mandats à des consultants externes. Avec le recul, leur vision de notre organisme nous aide à nous remettre en question.

L’une de ces consultantes avaient lu notre éditorial questionnant Éduc-Alcool et la Fondation Mise sur toi. Deux regroupements, le premier par les fabricants d’alcool et la deuxième par Loto-Québec. Une forme d’obligation sociale de dire que d’un côté nous gérons des substances nocives pour la société, mais que de l’autre, nous en faisons la prévention.

Cette consultante nous mentionnait qu’en Suisse, il y avait des campagnes de prévention du tabagisme qui fonctionnaient très bien. Ces publicités étaient payées directement par les fabricants de cigarettes mais qu’ils n’avaient aucun droit de regard sur les campagnes. Une intégrité à respecter entre ma volonté de vendre plus et de vouloir en faire la prévention. Une intégrité entre un conflit d’intérêt qui apparaît évident pour les Suisses.

Est-ce que cette indépendance et cette intégrité entre les fournisseurs de service et le rôle de prévention est aussi respecté au Québec? Le débat est lancé.

Autres textes sur Loto-Québec

Quand une croupière s’en va-t-en guerre; histoire d’Éléonore Mainguy

Anne Panasuk transforme la société

Loto-Québec, les gracieusetés et les joueurs compulsifs

Loto-Québec, le Journal de Montréal et l’accès à l’information

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La Société des Alcools du Québec (SAQ) paye pour nous voler!

La Société des Alcools du Québec (SAQ) paye pour nous voler!

Raymond Viger   Dossier  Société des alcools du Québec

Le Journal de Montréal du 22 novembre nous explique le scandale des prix gonflés. Le résultat final donne une baisse de 7 à 8% pour le consommateur, 0.35$ de ristourne pour la SAQ et un profit supplémentaire de 0.70 euro pour les fournisseurs de la SAQ!Je suis encore plus scandalisé en lisant ce calcul. Pour faire 35 sous de plus par bouteille sur notre dos, la SAQ a donné 0.70 euro de trop à ses fournisseurs. C’est plus de 1$ la bouteille. Presque 3 fois plus d’argent que les profits réalisés par la SAQ. C’est criminel! Nous voler pour donner l’argent au ministre des Finances, au moins ça reste dans notre économie. Mais demander que des fournisseurs européens empochent 1$ de trop la bouteille sur notre dos pour que la SAQ fasse un petit 0.35$ la bouteille, c’est de la démence totale.

Cette mathématique de bas étage, digne d’un personne compulsive et malade démontre à quel point les demandes du ministre des Finances à ses sociétés d’État sont insensées et ridicules. Il en va de même avec Loto-Québec qui doit investir dans des opérations marketing, de la publicité, l’impression des billets, du personnel pour ramener des argents dans les coffres de l’état.

Si le ministre des Finances mettaient ses culottes et nous donnaient les vrais chiffres. Si le ministre des Finances s’assumait comme autorité, il demanderait à ses sociétés d’État d’agir en bon père de famille et faire du mieux qu’ils peuvent tout en restant honnête et intègre avec les citoyens. Ce même ministre des Finances, augmenterait les impôts en fonction du montant réel qu’il a besoin pour équilibrer son budget. Il éviterait de payer 1.35$ pour ne recevoir que 0.35$.

Combien nous coûte toutes ces courbettes pour éviter de nous dire la vérité et de l’appliquer? Combien de gens rendons-nous malades avec le jeu compulsif pour compenser le manque de transparence du ministre des Finances?

Même le vérificateur général, Renaud Lachance l’a dévoilé dans son rapport de vérification: Le gouvernement fixe des objectifs de rentabilité très élevés, ce qui met de la pression sur tous les acteurs impliqués.

Autres textes sur Société des alcools du Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Gambling et Jeu compulsif

La réalité sur les jeux de hasard, un outil de discussion pour les jeunes

gambling-jeu-compulsif-gambler-joueur-pathologique-poker-casinoDVD Gambling. 20$ + 5$ (taxes et frais de transport)

DVD de sensibilisation rassemblant témoignages et interventions de Biz, de Loco Locass, de l’ancienne croupière Éléonore Mainguy, du joueur devenu paraplégique Did Bélizaire et de plusieurs joueurs compulsifs. Le moyen idéal de s’éveiller aux conséquences de la dépendance au jeu.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.

Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc, H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Autres textes sur Alcool et drogue.

Sylvain Toutant et la Société des alcools du Québec (SAQ) refont surface

Sylvain Toutant et la Société des alcools du Québec (SAQ) refont surface

Raymond Viger   Dossier  Société des alcools du Québec

Dans le Journal de Montréal du 24 novembre, nous pouvions y lire que le conseil d’administration de la Société des alcools du Québec (SAQ) avait recommandé en septembre au gouvernement d’octroyer une prime de performance à son PDG, Sylvain Toutant. Cette prime pouvait atteindre jusqu’à 35 000$.Le vérificateur général, Renaud Lachance a sévèrement blamé Sylvain Toutant dans son rapport de vérification. Deux jours plus tard, le ministre des Finances Michel Audet annonce que Sylvain Toutant ne recevra pas son boni de performance.

Questions

  1. Si le conseil d’administration était prêt à accorder une prime de performance à Sylvain Toutant, est-ce à dire qu’ils sont d’accords et solidaires avec la magouille de la SAQ qui a ramené 8 Millions de trop dans les coffres de l’État?
  2. Si le vérificateur, Renaud Lachance, mentionne que Toutant a « négligé des tâches qu’il aurait dû faire, qu’il n’a pas pleinement assuré son rôle, et qu’il n’a pas fait preuve d’une grande performance » et que le conseil d’administration était prêt à lui donner une prime de performance, est-ce à dire que les administrateurs de la SAQ sont incompétents dans leur rôle de supervision et d’évaluation de Sylvain Toutant? Devrions-nous congédier ces administrateurs?
  3. Est-ce à dire que la performance de M. Toutant est évaluée par sa capacité à ramener le plus d’argent dans les coffres du ministre des Finances, peu importe les moyens utilisés?

Autres textes sur Société des alcools du Québec

Les sociétés d’État veulent-ils remplacer le Ministère de la culture?

La Société des Alcools du Québec (SAQ) paye pour nous voler!

La Société des alcools du Québec (SAQ), les vins rosés et les inventaires

La SAQ n’en fait qu’à sa tête

Fraude à la Société des Alcools du Québec?

Des prix gonglés à la Société des Alcools du Québec

Société des Alcools du Québec (SAQ) et les vins du Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La SAQ, Sylvain Toutant et les congédiements

La SAQ et Toutant, 3e partie

La Société des alcools du Québec (SAQ), les vins rosés et les inventaires

La Société des alcools du Québec (SAQ), les vins rosés et les inventaires

 

Raymond Viger    Dossier  Société des alcools du Québec,  Protection du consommateur

Je ne suis pas un grand spécialiste des vins. Mais je suis difficile. Je n’aime ni le blanc, ni le rouge. Je préfère le rosé. Pour mieux découvrir ce monde, avec ma blonde Danielle, nous avons expérimenté régulièrement en essayant presque tous les rosés qui existaient à la Société des alcools. Parmi ces rosés, très peu ont la chance de se retrouver aujourd’hui sur notre table.

Le hasard fait que le meilleur des rosés que nous avons trouvé est le Casal Mendes, l’une des bouteilles les plus économiques. À chaque fois que je me retrouve devant la tablette du rosé que j’aimerais bien acheter, elle est vide. J’interpelle le commis, je suppose que dans leur réserve dans l’arrière boutique il y a en quelques caisses pour me satisfaire. Mais non, rien en stock. Et le commis n’est pas surpris. Il me dit que c’est toujours comme cela. C’est le rosé le plus en demande, mais ce magasin de la Société des alcools du Québec (SAQ) n’en reçoit que 2 caisses par semaine. Ils se contentent de les mettre en tablette et ils sont en rupture de stock dans les heures qui suivent!

Une entreprise privé aurait bien compris qu’il faut augmenter les achats de ce vin que le public demande. Mais non. Pas à la Société des alcools du Québec. Cette Société d’état, qui a des comptes à rendre au ministère des finances, remplit ses tablettes avec toutes sortes de bouteilles de rosé qui peuvent coûter 2 à 3 fois le prix de la bouteille que j’aimerais bien acheter. La SAQ tente-elle de me faire oublier mon vin rosé à bas prix pour que je devienne un consommateur de vin plus dispendieux? La SAQ a-t-elle en tête le service à la clientèle et de bien servir le public ou préfère-t-elle penser à augmenter ses ventes auprès d’un public captif?

Personnellement, j’ai déjà fait mes tests et je ne commencerais pas à acheter un rosé différent parce que la SAQ s’amuse à être en rupture de stock. Je ne ferais pas le guêt en attente que le commis dépose quelques bouteilles sur les tablettes et qui ne demeureront que quelques heures. Je trouve malheureux le mauvais service que nous avons dans cette Société d’état qui est là, supposément  pour le meilleur des intérêts de la communauté qu’elle dessert.

À moins qu’ils demandent à leurs acheteurs d’appeler au Portugal pour que leurs fournisseurs augmentent leur prix! Il ne s’agit plus de savoir comment on fait pour en avoir sur les tablettes. Il faut se demander à quel prix la SAQ doit le vendre pour qu’elle accepte d’en commander!

Autres textes Protection du consommateur:

Taux promotionnel CIBC VISA et fausses représentations

Quand l’argent des cartes de crédit disparaît de la circulation

Fausses représentations des cartes de crédit

Carte de crédit et taux usuraire

Dépassement de la limite autorisée

Endettement sur carte de crédit

Canadian Tire devient une banque et une carte de crédit

RES

Ressources

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

L’International des feux Loto-Québec, Croisières Évasion et les araignées

L’International des feux Loto-Québec, Croisières Évasion et les araignées

Dossier Loto-Québec, Protection du consommateur

Je travaille 7 jours sur 7. Entre 60 et 90 heures semaine. Dans le stress et la pression, toutes sortes d’échéancier à rencontrer, quelques petites crises à régler avec les jeunes. Ce n’est pas la meilleure situation pour une vie de couple saine et équilibré. Danielle vit le même stress et travaille autant que moi.

Hier, je lui ai amené un gros bouquet de fleurs. J’avais vu une annonce qui nous vantait le charme d’un souper d’amoureux sur une île privée pour regarder le feu d’artifice. Une belle occasion pour briser la routine et reprendre notre souffle. La soirée incluant le prix du stationnement, le voyage en bateau, le fameux souper en tête-à-tête, les boissons sur le bateau et sur l’île va coûter 400$. Ça va être nos vacances pour cette année. On n’a pas le temps d’en prendre plus. Le prix n’avait pas d’importance par rapport à notre besoin de se retrouver un peu dans le calme.

La soirée est divisée entre deux compagnies. Croisière Évasion s’occupait du voyage en bateau et de nous vendre cette magnifique soirée. En débarquant du bateau, ils nous avisent que nous allons faire affaire avec un autre sous-contractant pour finir la soirée. Malheur et damnation. Notre soirée de rêve va se continuer dans la plus grande déception.

Premier incident. Il nous font débarquer par groupe de 12 personnes. Les quais ne sont pas solides et l’an dernier il y en a un qui a coulé. Pour le retour, l’équipage était dans la lune et tous les passagers se sont retrouvés sur les quais en même temps, peut-être 200 personnes! Mauvaise planification pour l’embarquement.

2- On était tous tassé comme des sardines qui baignent dans leur huile. Souper en amoureux pas très intime. Même dans un restaurant fast-food on est mieux assieds et placé!

3- Pour le prix payé, me faire servir ma salade dans une assiette jetable en plastique, je n’ai pas trouvé l’idée très très originale.

4- Le repas ne valait pas grand-chose. 2 choix au menu. Du bœuf. Une seule cuisson pour tout le monde, supposément médium. mais pour les derniers, c’était bien cuit. Un bœuf bien lardé de partout, avec une tonne de tiraille. Même Danielle qui adore la viande en est encore déçu. 2e choix, un saumon. Bien ordinaire dans la présentation et le goût. Ils ont manqué de riz et de sauce. On se retrouve tout le monde avec des patates pas assez cuites! Le centre est encore cru.

5- Pour agrémenter ce souper intime avec 200 personnes, j’ai commandé une bouteille de rosée. Nous avons eu le temps de finir le vin avant que le repas n’arrive. Une bonne bouteille à 32$ qui se vend à 9.50$ à la Société des Alcools, servi dans des verres en plastiques jetables!!! Je ne suis pas un fin connaisseur dans le vin, mais le plastique est venu altérer le fumet du vin. Je me suis retourné vers la petite bouteille d’eau à 4$ pour passer ma frustration.

6- Le service on n’en parle même pas. Un temps d’attente interminable. Des serveurs et des cuisiniers stressés qui couraient partout avec un bruit d’enfer… Un vrai repas d’amoureux quoi.

7- Le café, servi dans une tasse en carton jetable n’arrivait même pas à la cheville des cafés servi par les fast food. Danielle, malgré son besoin de boire du café, s’est contenté d’en prendre qu’une gorgée avant de le laisser sur place.

8- Je n’ai pas osé aller au toilette. Danielle m’en a fait une description qui ne méritait pas le déplacement. Une toilette de chantier de construction aurait été mieux présenté. La porte ressemblait à une feuille de bois déposé sur l’habitacle. Avec juste 2 toilettes pour les femmes (pour plus de 200 personnes!), une des portes ne barraient même pas. Ils ont manqué de papier toilette, mais fournissaient des nappekins pour s’essuyer! L’eau avait de la difficulté à couler. Le tout bloquait les toilettes qui ne réussissait pas à faire leur travail décemment!

9- Arrive enfin l’instant des feux. On s’entasse sur la balustrade pour tenter de bien voir. Cette balustrade remplit d’araignée qui nous pendent devant les yeux et qui nous courent sur la tête. J’ai passé plus de temps à les chasser et à surveiller celles qui voulaient trop s’approcher de Danielle. J’ai fait le body-gard anti-araignée pendant les feux.

Ouf! Toute une soirée de vacances. Toutes ces mésaventures auront tout de même eu un côté positif. Devant une telle monstruosité, cela amenait les passagers à se parler et à échanger. Nous avons rencontré un couple super sympathique, Marie-Maxime et André. Cette soirée était un cadeau de sa mère pour fêter son 5e anniversaire de mariage. André est un homme qui a beaucoup voyagé. Il remarquait qu’à Montréal, les activités coûtaient très cher et qu’on en avait pas pour notre argent. Même si nous avons moins voyagé, Danielle et moi étions du même avis. À Montréal, on a tendance à nous charger le gros prix et à nous entasser comme des sardines pour faire le plus d’argent possible.

Pour terminer, si vous voyez un appareil photo dans le fleuve, SVP me le rapporter pour que je le donne à Marie-Maxime. Il est resté coincé dans son parapluie et dans un geste rapide il s’est retrouvé à la flotte. Il était tout neuf. Son mari André ne s’est pas choqué de cet incident. «Pas grave, les poissons prendront des photos et nous les enverrons».

En ce qui concerne la responsabilité de cette soirée, je n’ai rien à dire sur le voyage en bateau de Croisières Évasion. Cependant, même si c’est un sous-contractant différent, ce sont eux qui nous ont vendu la soirée. Si leur sous-contractant ne nous livre pas une marchandise décente, c’est leur responsabilité et leur réputation qui est en jeu. Désolé, mais je ne peux pas vous donner une bonne référence pour Croisières Évasion.

Je ne m’attendais pas à verser dans la critique d’événements culturels. Mais ce fût un plaisir de vous aviser.

Voir le blogue du 6 août pour la suite des événements: Croisières Évasion et l’international des feux Loto-Québec

Autres textes Protection du consommateur:

Taux promotionnel CIBC VISA et fausses représentations

Quand l’argent des cartes de crédit disparaît de la circulation

Fausses représentations des cartes de crédit

Carte de crédit et taux usuraire

Dépassement de la limite autorisée

Endettement sur carte de crédit

Canadian Tire devient une banque et une carte de crédit

Ressources

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Ministère du tourisme et les festivals

Ministère du tourisme et les festivals

Raymond Viger   Dossier  Société des alcools du QuébecJournal de Montréal

Dans mon blogue du 31 mai dernier, intituté; Les sociétés d’État veulent-ils remplacer le Ministère de la culture?, je questionnais le pouvoir que s’était doté les Sociétés d’État avec leur budget de commandite. La Société des Alcools du Québec (SAQ) avait versé en 2005, 11 millions en commandite de toute sorte.

Le Journal de Montréal du 15 juin dernier nous apprenait que le Ministère du tourisme se questionne sur ses investissements dans les festivals, n’ayant un budget que de 10 millions! C’est donc dire que la Société des alcools du Québec, avec son budget de commandite, possède un contrôle et un pouvoir plus grand qu’un ministère!

Ouf! La démocratie vient d’en prendre un coup. Et tout un! Démocratiquement, on élit un gouvernement qui lui, nomme ses ministres à partir de nos choix de citoyens. Mais les Sociétés d’État, on y place nos amis et on leur donne les mandats qu’on veut bien leur donner. Avec un plus grand pouvoir discrétionnaire que nos élus, ils peuvent diriger leur commandite comme bon leur semble. Une façon « underground » et parallèle de diriger notre société en faisant fi de la démocratie.

Le seul mot que je n’ai pas encore réussi à placer dans ce blogue à côté du mot commandite est le mot scandale. Ça viendra sûrement. C’est juste une question de temps.

Autres textes sur Société des alcools du Québec

Les sociétés d’État veulent-ils remplacer le Ministère de la culture?

La Société des Alcools du Québec (SAQ) paye pour nous voler!

La Société des alcools du Québec (SAQ), les vins rosés et les inventaires

La SAQ n’en fait qu’à sa tête

Fraude à la Société des Alcools du Québec?

Des prix gonglés à la Société des Alcools du Québec

Société des Alcools du Québec (SAQ) et les vins du Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :