Ex-travailleur de rue et le Insite de Vancouver, le site d’injection supervisé

Ex-travailleur de rue et le Insite de Vancouver, le site d’injection supervisé

Dossier La Presse – Cyberpresse, Vancouver, Site d’injections supervisées

Annie Mathieu a publié aujourd’hui un article dans La Presse sur le site d’injection supervisé de Vancouver, le Insite. Je suis cité dans l’article. Soit parce que j’arrive de Vancouver et que j’ai visité le Insite. Soit parce qu’il n’y avait pas personne d’autre 659428_42488329 disponible avant la tombée de l’article. Je suis présenté comme un ex-travailleur de rue. Ouf! Je viens de prendre un coup de vieux.

Annie Mathieu n’a pas menti. J’ai fait du travail de rue plein temps de 1992 à 1997. Avec l’ouverture du Café-Graffiti en 1997, tranquillement mes activités de travailleur de rue se sont transformées en travailleur de milieu. Aujourd’hui, je suis obligé de cumuler les fonctions de directeur de l’organisme, directeur clinique de l’intervention, rédacteur en chef, journaliste… je m’assure que les vidanges sont sorties ainsi que la récupération.

Avec les années, j’accompagne des jeunes qui ont des amis qui en connaissent d’autres… Mes présences en dehors du local pour du travail de rue puriste comme j’ai fait jusqu’en 1997 ne se font que lorsque j’ai des gens à rencontrer dans des conditions très spécifiques et très particulières.

Possiblement que cette trajectoire est la même pour plusieurs travailleurs de rue. Après un certain temps, ont tombe en charge de la formation des jeunes intervenants, on continue l’intervention auprès des jeunes que nous avons adoptés ainsi que de leur milieu de vie. Finalement, ça devient la chaise du directeur d’organisme. Un vieux meuble, mais encore bien utile. D’autres enseignent à l’université, ce que j’ai aussi fait pendant 5 ans avec McGill.

Donc, quand je croiserais Mme Annie Mathieu de La Presse, je lui demanderais de ne pas me présenter comme ex-travailleur de rue, mais plutôt comme le directeur de l’organisme. Un jeune directeur vaut mieux qu’un vieux travailleur de rue!

Billets sur le site d’injection supervisé, In Site. Article d’Annie Mathieu sur le site d’injection supervisé dans La Presse.

Crédit photo Rovaro

PUBLICITÉ
show_image Quand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible dans toute bonne librairie.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Annie Mathieu se joint à Reflet de Société

Annie Mathieu se joint à Reflet de Société

Ayant été plusieurs années rédactrice en chef du journal L’Interligne dans Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce et ensuite adjointe du porte-parole de l’Ambassadeur du Canada en France, Mme Annie Mathieu arrive à Reflet de Société avec une énergie et une expérience qui aidera l’équipe journalistique à atteindre ses objectifs de standard de qualité.

Mme Mathieu deviendra la nouvelle rédactrice en chef du magazine et l’adjointe de l’éditeur. Toute l’équipe lui souhaite la bienvenue. Les 491 000 lecteurs de Reflet de Société auront la chance de lire les premiers reportages de Mme Mathieu dès le numéro de janvier.

Dès son arrivée dans l’équipe de Reflet de Société, Annie Mathieu a compris que le travail se fait différemment à Reflet de Société. Vivant très près des gens de la rue, cela nous permet, non pas d’avoir à chercher des sujets de reportages, mais d’accueillir tout simplement les gens. Cela ne nous empêche pas de travailler des textes journalistiques pour agrémenter la revue et offrir à nos lecteurs une gamme complète de sujets d’information et de sensibilisation sur les thèmes sociaux.

N’hésitez pas à contacter Annie à l’adresse courriel: anniemathieu@refletdesociete.com ou par téléphone au 514.259.4926

Nota Bene: compte tenu que j’écris le blogue du rédacteur en chef depuis près de 2 ans, c’est moi qui vais avoir l’honneur de continuer à vous servir pour ce blogue.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :