Du Yoga dans un Bistro!

Musique et Yoga au rendez-vous

Des mardis matins originaux

Delphine Caubet | Dossiers Le Ste-CathRestaurant

Je ne sais pas pour toi, mais personnellement je ne manque aucune occasion pour aller mettre mon nez au Ste-Cath. Non pas pour espionner, mais pour aller voir ce qu’il s’y passe de bien.

yoga namasté est montréal accompagné de musique hochelagaPatrick, notre gérant, t’a déjà introduit au Café Graffiti, un concentré de créativité. Nos deux magazines, la maison d’édition et la couveuse d’artistes sont réunis en un même endroit. Non pas pour s’engaillardir, mais on est pas mal cool. Le Ste-Cath l’est tout autant, mais il est indéniablement différent de nous.

Par un mardi matin polaire et blanc de neige, je vois sur Facebook que le cours de yoga est prêt à débuter, le personnel du Ste-Cath a fait place aux tapis. Ils n’attendent que nous. En somme, on nous propose un petit coin de soleil dans cet hiver… le rêve !

Ni une, ni deux, je trouve une excuse (mais justifiée, je te rassure) et je traverse la rue avec précipitation pour moi aussi avoir droit à ce rappel que l’été reviendra un jour.

yoga bistro yogi restaurant est montréalSur place, mon étonnement est à son comble, ils jouent de la musique en direct. Deux musiciens sont présents et le soundman, David, finalise les tests de son. Nancy, toute de blanc vêtue, dirigera cet atelier tandis qu’elle accueille joyeusement les participants.

Fidèle à lui-même, le Ste-Cath est un bistro familial, alors si vous êtes avec vos enfants, n’ayez pas peur d’entrer, ils sont les bienvenues. Au pire notre gérant servira de gardienne de fortune, il l’a déjà fait par le passé, preuve à l’appui avec les photos de Georges Dutil. Quand on dit qu’il faut être polyvalent pour travailler avec Raymond Viger, ce n’est pas un euphémisme.

Alors que ma conversation avec Patrick se termine, je suis le point de sortir quand un « détail » me saute aux yeux : le percussionniste n’est autre que Denis, le batteur de Sule Heitner, artiste régulier du bistro. Ça alors, mais quelle coïncidence ! Avec un petit rire, Patrick me rétorque que le hasard n’a pas grand-chose à y voir. Naïve que je suis. Nancy est une spectatrice régulière du bistro et elle souhaitait s’investir dans la communauté. Que ce soit Denis, David ou Alex, le guitariste, tous sont des amateurs de yoga qui offrent gracieusement leurs services aux habitants d’Hochelaga. Pour agrémenter ce beau cocktail, le Ste-Cath propose en prime bouchées et smoothies zen aux participants.

À l’été 2015, Patrick me parlait de son rêve de voir le bistro comme le nouveau perron de l’église, et il a eu du flair. Quelques mois plus tard, le rêve se transforme en réalité et les habitants du quartier continuent à s’approprier la place, au plus grand plaisir des têtes dirigeantes.


Bistro Ste-Cath

où culture et social se rencontrent

260 spectacles gratuits par année

100% des surplus reversés à la communauté


L’amour en 3 dimensions

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Pour commander par Internet

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Bistro le Ste-Cath

Un restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, le Bistro le Ste-Cath saura vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Le Ste-Cath présente plus de 260 spectacles gratuits par année.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.         

L’art d’être cheap pour les artistes

Des peanuts pour les artistes

Art et culture

De grandes entreprises sont concernées telles que Mercédès Benz, la F1, le Casino de Montréal, Bell, Festival de Jazz et bien d’autres.

Raymond Viger | Dossier Culture

Les arts de la rue sont attrayants. Les arts tout court sont attrayants pour véhiculer un message et représenter les grandes entreprises auprès du public.

Quand Pur Noisetier se paye un comédien tel que Marcel Leboeuf, ils payent le prix, en fonction de la renommée et de la crédibilité de l’artiste. L’artiste peut se faire aider par un agent qui prendra une commission sur les revenus de son poulain.

Agence de communication

Si le deal entre l’artiste et l’entreprise fait parti d’un concept marketing plus complet, il est possible qu’une agence de communication ou de marketing soit l’intermédiaire entre l’entreprise et l’artiste. Une autre commission à payer, mais tout cela demeure dans les normes et tout le monde y trouve son compte.

Là où le bas blesse touche les arts de la rue. On aime les rappeurs, les slammeurs et les graffiteurs de la culture Hiphop. Ils font parti d’un engouement qui en attire plus d’un. Leur message est attrayant et tout le monde en veut dans sa soupe publicitaire.

Le respect de l’artiste

Mais dans ce cas, y a-t-il un respect de l’artiste et de son art? Pas sûr. J’ai vu trop de contrats débouler d’un intermédiaire à l’autre et arriver en bout de ligne où l’on offre une caisse de bière et une pointe de pizza à l’artiste. Parce qu’il n’y a plus d’argent en bout de ligne dans le budget pour payer l’artiste. Et pourtant on parle de grosses entreprises avec de gros budget tels que le Casino de Montréal, la F1, Mercedes Benz, Bell ou encore le Festival de Jazz…

On a de l’argent pour les intermédiaires mais on n’a plus d’argent pour les artistes qui seront les inspirations et les artisans des succès des grandes entreprises.

Ces grosses entreprises ne sont sûrement même pas au courant que finalement, leur publicité et leur promotion sont réalisé à même le sang d’artistes engagés qui crèvent de faim pour les faire vivre.

Et pourtant, sous le logo de ces grandes entreprises, nous retrouvons des noms d’artistes qui demeurent dans l’ombre avec des salaires de crève-faim. Et le plus navrant, c’est que ces grandes entreprises ne connaissent même pas qui les représentent.

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur Culture

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Art et culture communautaire

Coopérative de producteurs et diffuseurs artistiques

Le communautaire par les arts et la culture

Le Complexe Méduse, situé au centre-ville de Québec, est une coopérative de producteurs et diffuseurs artistiques, culturels et communautaires. C’est aussi un lieu d’accueil pour plusieurs artistes en résidence.

Julie Rhéaume | Dossiers Culture, Communautaire

«Lorsque Méduse a vu le jour il y a 11 ans, on voulait créer des espaces pour les centres d’artistes, des lieux plus adaptés aux besoins des artistes et groupes. Cela a aussi permis de créer un contexte où l’on trouvait sous un même toit une rencontre possible de plusieurs langages artistiques.»

Le principe de la coopérative: «vivre ensemble, mais rester indépendant tout en partageant des espaces et des facilités techniques communes», répond Émile Morin de Recto-Verso, un groupe de création et de diffusion en art multidisciplinaire.

Pour André Gilbert, de VU, un centre d’artistes qui se consacre au développement de la photographie contemporaine, la vocation première du complexe est d’être un lieu de création et de travail pour les artistes. «Ce sont des ateliers avec des équipements que les artistes ne peuvent acquérir sur une base individuelle. Les artistes qui désirent venir travailler ici deviennent alors membre de la coopérative à un coût très modique et, ensuite, peuvent utiliser ces équipements à des tarifs subventionnés.»
Certains groupes de Méduse proposent des espaces d’exposition destinés au public, tandis que des spectacles peuvent être aussi présentés dans des espaces polyvalents situés à même ce complexe artistique.

Synergie entre les groupes

Les groupes de Méduse travaillent souvent à des projets communs. «Rien n’est forcé. Il s’agit d’une synergie qui module, qui varie, selon le bon vouloir des membres. Ça vient de notre cohabitation. On parle de nos projets et il y a des croisements qui s’opèrent. On travaillerait dans des bâtiments séparés et on se verrait quand même… Québec, ce n’est pas grand, sauf qu’ici il existe un contact quotidien qui permet des rencontres, des discussions sur ce qu’on fait», explique Émile Morin.

«Ce qui est intéressant, ce sont les résidences internationales, telles les pépinières européennes (de jeunes artistes qui sont ici pour trois mois). Ces gens profitent de tout le potentiel de Méduse.

L’artiste peut avoir accès aux ressources dont il a besoin: studio de son, de vidéo, atelier de métal. Pour les Européens, cette possibilité de passer les frontières (entre disciplines, types de ressources et groupes) si facilement est assez exceptionnelle. Entre groupes de Méduse, ce genre de croisement est aussi possible. C’est la force et l’intérêt de Méduse», ajoute M. Morin.

Difficultés

«Au départ, Méduse a connu des difficultés financières. Sa construction a coûté plus cher que prévu, comme tout grand projet. On construisait le long de la côte d’Abraham, ce qui a entraîné des contraintes supplémentaires. Beaucoup d’argent a été dépensé juste pour tenir la côte.

Finalement, on est arrivé en bout de course avec des espaces superbes, une belle coque, mais il y avait tout un plan d’achats d’équipements qui n’a pas pu être réalisé. Il a fallu des années pour rattraper ce retard», raconte M. Morin.

Méduse a aussi connu quelques difficultés à assumer le coût des taxes municipales, qui était trop élevé et non adapté à une coopérative sans but lucratif.

«Pendant des années nous avons contesté une politique de taxation qui nous jugeait comme un centre commercial. Nous aurions fermé le lendemain si nous avions payé toutes les taxes. Finalement, nous avons eu gain de cause», souligne M. Morin.

L’avenir

«Méduse n’est pas une entité seule. Son évolution est issue du dynamisme des 10 groupes qui y logent. Il y a une nécessité de se questionner sur la nature des centres d’artistes au Québec: leur impact sur les artistes, les manières de présenter les choses. C’est inévitable. Dans le milieu des arts, on ne peut faire comme si nous étions des galeries privées ou des centres de production traditionnels. Nous sommes supposés être avant-gardistes, de faire une certaine recherche, d’amener de nouvelles approches sur le terrain.

Il est nécessaire pour tous les groupes de continuer cette recherche, de ne pas s’asseoir sur son cul en se disant qu’on fait bien nos choses et que ça va», soutient Émile Morin.

«Si Méduse obtient l’aide financière pour acheter les équipements dont elle a besoin, je vois l’avenir de Méduse de manière très positive. Les groupes se portent tous très bien. Ils se sont tous développés positivement au cours des dernières années. J’ose croire que tout cela va se poursuivre», conclut quant à lui, André Gilbert, sur une note optimiste.

Autres textes Arts et spectacle

Autres textes sur Communautaire

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Quand un homme accouche

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementRoman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel   

Exposition d’artistes urbains à la Maison Simons

14 artistes urbains à l’honneur

Un vernissage des plus spécial et original. Lundi le 2 août 2011, 14 artistes du Café-Graffiti présenteront 35 œuvres pour un vernissage simultané dans les vitrines de la Maison Simons.

Raymond Viger | Dossiers Culture, Graffiti, Hip-Hop

maison-simons-vieux-quebec-vitrine-murals Une façon attrayante de rendre disponible à tous l’art urbain.

Débutant lundi le 2 août 2011 dans les vitrines de cinq magasins Simons, les créations des artistes graffiteurs resteront en place pendant six semaines.

Une exposition à ciel ouvert qui mérite de faire un petit détour.

  • murale-graffiti-art-muraliste-magasins-simons-vitrines-jeunes-artistesMontréal, 977 Ste-Catherine ouest
  • Vieux-Québec 20 Côte de la Fabrique
  • Ste-Foy 2450 Boul. Laurier
  • St-Bruno 600 Boul. des Promenades
  • Laval 3025 Boul. le Carrefour

Le catalogue de l’exposition sera présenté en ligne dès le mois d’août.

Pour rejoindre le Café-Graffiti (514) 259-6900.  

Autres textes sur le Planétarium

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur les Jeunes

Pour les 15 ans du Café-Graffiti, son histoire

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants.

Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Le livre d’or du Café-Graffiti

mission Café-Graffiti

Raymond Viger | Dossier Graffiti

Le Café-Graffiti est un projet d’intervention sociale créé par l’organisme Journal de la Rue et soutenu financièrement par les abonnements au magazine de prévention et de sensibilisation Reflet de Société.

Créé en 1997, la mission du Café-Graffiti est d’offrir un milieu de vie pour les jeunes marginalisés. La culture Hip hop y règne en maître. Breakdance, Graffiti, Rapper et DJ s’en donnent à cœur joie et utilisent les services du Café-Graffiti mis à leurs dispositions.

Des jeunes stimulés et passionnés

Le Café-Graffiti est une cohabitation de jeunes et de projets qui les stimulent et les passionnent. Ils peuvent s’y réunir pour discuter, y trouver une oreille attentive pour répondre à leurs besoins. De plus, le Café Graffiti veille à faire reconnaître professionnellement les jeunes artistes tout en les aidant à combattre leur exclusion.

Ces artistes émergeants provoquent une énergie créatrice stimulante. Devant ce trop-plein créatif, le Café-Graffiti soutient ces jeunes pour qu’ils exportent leur talent. En présentant leurs œuvres ou leurs spectacles devant un public de plus en plus nombreux, nos jeunes artistes goûtent à la reconnaissance tout en étant rémunérés.

Des jeunes qui prennent leur place

Certains de nos jeunes décident ensuite de retourner à l’école, d’autres d’ouvrir un commerce. Il y en a qui développent leur art de façon à en vivre. D’autres seront animateurs pour les jeunes de la relève, prenant ainsi la place de la génération précédente.

Le Café Graffiti est une famille reconstituée qui accueille les jeunes cherchant à se bâtir une identité qui correspond à leurs talents et leurs ambitions.

Merci de soutenir la mission du Café-Graffiti

Le Café Graffiti est devenu un chef de file pour la production d’événements Hip Hop. Pour attirer leurs clientèles, de plus en plus d’entreprises font confiance à nos jeunes artistes. Faites comme eux: en passant par nos jeunes, vous les aidez dans leur estime, le développement de leur talent et vous permettez au Café Graffiti de les aider à cheminer pour en faire des individus responsables et autonomes.

Pour informations: Café-Graffiti (514) 259-6900

Autres textes sur le Graffiti

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

show_imageOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Raymond Viger | Dossiers Culture, Hip-Hop, Graffiti

Les artistes du Café-Graffiti ont réalisé une murale pour l’agence de communication ID3 (idées aux cubes). Ce vidéo clip est le making of de cette murale réalisée dans les bureaux de l’agence de communication.

Pour rejoindre le Café-Graffiti (514) 259-6900.  

Autres textes sur le Planétarium

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur les Jeunes

Pour les 15 ans du Café-Graffiti, son histoire

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants.

Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Underpressure et Meeting of Styles, conventions internationales graffiti

Raymond Viger | Dossiers Graffiti, Hip-hop

20080717-075900-g C’est la saison des gros festivals: Juste pour rire, Francofolies, Festival de Jazz… Certains événements sont moins connus, mais tout aussi important pour la scène culturelle de Montréal.

Underpressure est une grosse convention internationale graffiti qui se déroule à Montréal. Les 8 et 9 août prochain se dérouleront la 14e édition de cette rencontre des meilleurs graffiteurs à travers le monde. Le tout débutera au Peace Parc, sur St-Laurent au coin du boulevard de Maisonneuve entre Ste-Catherine et René-Lévesque pour le 8 août, tandis que le 9 août l’événement se déplace à l’arrière des Foufounes Électriques (Ste Catherine coin de bullion). Pour l’occasion, les murs de la Société d’art technologique (SAT) seront peinturés encore une fois aux couleurs des bonbonnes aérosols.

Même si les adeptes connaissent très bien cette importante rencontre annuelle, le publictftf participe aussi et est présent à Underpressure. Pourquoi les murs des Foufounes électriques sont recouverts de tant de murales graffiti? Parce que la convention Underpressure s’y retrouve depuis fort longtemps.

Une convention graffiti, ce sont les meilleurs graffiteurs qui s’exécutent en direct dans des échafauds pour vous montrer leur art. Les breakdancers seront aussi présents ainsi que des DJ et des rappeurs. Une ambiance urbaine en plein jour pour prendre sa place comme artiste et se faire reconnaître.

Malgré la marginalité de la culture Hiphop et du graffiti, certains artistes de Montréal ont maintenant près de 20 années d’expérience! Des jeunes dont certains sont mariés, ont des enfants et sont propriétaires de maisons.

1891055820_1a2dc21ccf Montréal est devenu une plaque tournante importante pour le graffiti. Une 2e convention internationale s’est installée à Montréal. Meeting of Styles qui en est à sa 3e année. Cette convention est spéciale parce qu’il y a plus de 26 éditions de cette convention à travers le monde dans une même année. Un week-end à Montréal, un autre à New-York, ensuite la France, Meeting of Styles fait le tour du monde pour permettre aux artistes de sortir de l’ombre. Meeting of Styles est présenté les 4 et 5 septembre.

Vous êtes entourés des murales graffitis, des agences de communication utilisent le graffiti et ses artistes pour passer leur message, des galeries tel que Yves Laroche dans le Vieux-Montréal se spécialise maintenant dans la présentation d’artistes graffiteurs…

Des conventions telles que Under Pressure ou encore Meeting of Styles sont de belles occasions pour rencontrer directement les artisans de la culture graffiti et ainsi de mieux comprendre leur art.

Pour de plus amples informations sur les conventions internationales graffiti, contacter le Café-Grafffiti, (514) 259-6900.

PS 25 juillet 17:00 heures: Merci à Simon pour les corrections. Les événements Under Pressure ainsi que Meeting Of Styles recherchent des bénévoles.

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur le Rap

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

show_image Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel  

%d blogueurs aiment cette page :