Des nouvelles de la crise économique

Ariane Aubin Dossier Économie

Des nouvelles de la crise économique

Vous arrive-t-il de vous sentir dépassés par l’actualité économique? En cette période de bouleversements constants, difficile de suivre les nombreux développements de chacune des nouvelles qui attirent notre attention.

Qu’en est-il des déboires d’Air Canada, par exemple? Le transporteur aérien avait fait savoir qu’il avait besoin d’une aide de 600 millions de dollars pour se sortir de sa situation économique désastreuse. Devant cette impasse, les syndiqués ont accepté de faire des concessions sur leurs conventions collectives afin de maintenir la compagnie à flot. Malgré ces efforts collectifs, le chroniqueur Jean Gagnon nous explique que la faillite demeure imminente pour Air Canada, à moins que le gouvernement canadien ne consente à prêter les 600 millions demandés.

Goldman Sachs et Vincent Lacroix

Autre cas qui avait intéressé Jean Gagnon: celui de Goldman Sachs. La firme d’investissement bancaire a remboursé la semaine dernière chacun des 10 milliards de dollars que lui avait prêté le gouvernement américain en des temps plus incertains. Voilà maintenant Goldman Sachs toute ragaillardie, avec une action dont la valeur monte en flèche. C’est beau, les finances!

Un autre acteur du monde des finances s’en sort un peu moins bien– tant mieux diront plusieurs – ces jours-ci: Vincent Lacroix, escroc notoire et ancien PDG de Norbourg. Que ceux qui déplorent une libération aussi rapide (17 mois de détention seulement) se rassurent, rappelle Jean Gagnon: une poursuite au criminel et un recours collectif intenté par les victimes du financier déchu s’en viennent à l’automne et le verdict ne sera peut-être pas aussi clément. L’Autorité de marchés financiers (AMF) pourrait aussi être impliquée dans l’affaire…

Trois histoires à suivre sur le blogue de Jean Gagnon

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Affaire Norbourg: l’AMF coupable de négligence

Ariane Aubin        Dossier Économie

Affaire Norbourg: l’AMF coupable de négligence?

Un scandale en cache trop souvent un autre et c’est peut-être le cas de l’affaire Norbourg. D’après une enquête menée par la Commission des valeurs mobilières depuis 2006, l’Autorité des marchés financiers (AMF) aurait fermé les yeux à de nombreuses reprises devant les activités suspectes de l’entreprise alors dirigée par Vincent Lacroix. Accusée par plusieurs de négligence grossière ayant contribué à la ruine des milliers d’investisseurs québécois, l’AMF se retrouve acculée au pied du mur. Le chroniqueur économique Jean Gagnon rappelle comment cette enquête cruciale sur l’AMF a bien failli ne jamais voir le jour.

PUBLICITÉ

show_image Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pauline Marois et Clément Gignac: politique et économie font-elles bon ménage?

Pauline Marois et Clément Gignac

Politique et économie font-ils bon ménage?

Raymond Viger                                 Dossier Économie

Pauline Marois accuse le candidat libéral Clément Gignac de haute trahison à la nation du Québec. Rappelons que Clément Gignac était conseiller du sous-ministre des Finances à Ottawa.

Pour un non initié comme moi, il aurait été facile d’adhérer à l’accusation de Pauline Marois. Cependant, en consultant des économistes d’expérience, on se rend compte que la réalité est beaucoup plus nuancée.

On y apprend que Clément Gignac est conseiller du sous-ministre et non pas du ministre. Il est donc un fonctionnaire, et non pas un conseiller politique.

La controverse tourne autour de la création d’une commission des valeurs mobilières unique au Canada. Sur ce point, Pauline Marois accuse le premier ministre Jean Charest « de tenter de faire élire à l’Assemblée nationale un des architectes du plan Flaherty ».

Les discussions pour la création d’une commission des valeurs mobilières unique au Canada  ont débuté il y a au moins 15 ans. Pierre Brunet, jusqu’à tout récemment président du conseil de la Caisse de dépôt, et bien d’autres personnalités du monde financier québécois ont participé activement à divers comités afin de faire avancer ce dossier.

Désolé Pauline Marois. L’accusation était facile, mais était-elle bien fondée?

Autres textes sur Politique

Pour une réforme de notre système politique

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

show_image Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre, au coût de 4,95$, est disponible :
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Mtl, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

%d blogueurs aiment cette page :