Rapports de Loto-Québec: au moins deux suicides dans les casinos

Raymond VigerDossiers Loto-QuébecCasinoGamblers anonymesGambling et jeu compulsif

C’est ce que souligne la Presse Canadienne en se fiant aux documents, finalement obtenus de Loto-Québec par Bill Clennett.

Est-ce que Loto-Québec tente de minimiser la détresse humaine relié au jeu compulsif? Je suis intervenant de crise auprès de personnes suicidaires. Peu de temps après l’ouverture du casino, nous avons eu à intervenir avec de grandes quantités de personnes qui avaient tout perdu au Casino de Montréal et qui voulait en finir avec la vie.

Le Casino de Montréal avait été rencontré. Nous voulions intervenir plus près de la détresse des joueurs, c’est-à-dire, directement dans le Casino. Ce qui m’avais choqué c’était que les dirigeants du Casino nous garantissait qu’il n’y avait pas de problème et qu’il n’y avait pas de matière à intervenir.

Pourtant, les histoires d’horreur n’ont pas cessé de se multiplier. Pourtant, en Suisse, pour qu’un casino puisse opérer, il doit y avoir un intervenant de crise sur place, près à intervenir.

Deux suicides reliés aux casinos nous dit Loto-Québec. Désolé, avec l’expérience que j’ai eu de leur capacité à jouer à l’autruche, je serais porter à dire: « Deux suicides reliés aux casinos que Loto-Québec ne réussit pas à s’en laver les mains ».

Autres textes sur le Poker Texas Hold’em

Ressources pour le jeu compulsif

  • Gamblers Anonymes et Gam-Anon (514) 484-6664 ou 1-800-484-6664
  • Narcotiques Anonymes (514) 249-0555 ou 1-800-463-0162
  • Nar-Anon (514) 725-9284
  • Alcooliques Anonymes (514) 376-9230

Autres textes sur Loto-Québec

Autres textes sur Gambling et jeu compulsif

Ressources sur le suicide

  • Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Les CLSC peuvent aussi vous aider.
  • Canada: Service de prévention du suicide du Canada 833-456-4566
  • France Infosuicide 01 45 39 40 00 SOS Suicide: 0 825 120 364 SOS Amitié: 0 820 066 056
  • BelgiqueCentre de prévention du suicide 0800 32 123.
  • Suisse: Stop Suicide
  • Portugal: (+351) 225 50 60 70

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4260 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Survivre, un organisme d’intervention et de veuille en prévention du suicide et en promotion de la Santé mentale. Pour faire un don. Reçu de charité pour vos impôts. Merci de votre soutien.

Autres livres pouvant vous intéresser

Suicide, Bill Clennett, Loto-Québec et le jeu compulsif

Raymond Viger | Dossiers Loto-Québec , Suicide,  Gambling et jeu compulsifCasinoGamblers Anonymes

L’an dernier, j’avais félicité Bill Clennett pour son implication contre Loto-Québec. Bill Clennett tentait de connaître la vérité sur le nombre de suicides reliés au jeu compulsif dans les casinos du Québec. Loto-Québec tentait, par tous les moyens, d’éviter d’avoir à présenter la réalité du suicide dans ses casinos.

Radio-Canada nous annonçait que M. Bill Clennett avait réussi à gagner en cour d’appel contre Loto-Québec. Loto-Québec devra nous parler « honnêtement » de ce qu’il se passe dans les casinos.

Étrange que l’on doit aller en cour contre une société d’État pour tenter de connaître la vérité. Étrange que cette même société d’État, après avoir perdu une première fois, ait été en appel pour éviter de nous présenter la vérité. Une société d’État n’est-elle pas censée être au service de sa société?

suicide suicidaire vouloir se tuer comment mourir sans souffrir se suicider prévention intervention

Ressources sur le suicide

  • Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Les CLSC peuvent aussi vous aider.
  • Canada: Service de prévention du suicide du Canada 833-456-4566
  • France Infosuicide 01 45 39 40 00 SOS Suicide: 0 825 120 364 SOS Amitié: 0 820 066 056
  • BelgiqueCentre de prévention du suicide 0800 32 123.
  • Suisse: Stop Suicide
  • Portugal: (+351) 225 50 60 70

Autres textes sur le Suicide

Survivre, un organisme d’intervention et de veuille en prévention du suicide et en promotion de la Santé mentale. Pour faire un don. Reçu de charité pour vos impôts. Merci de votre soutien.

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4260 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Autres livres pouvant vous intéresser

 

Chicane sur le blogue: Martin Petit, humoriste VS Pierre Cayouette de L’actualité

Raymond Viger | Dossiers Humoriste, Web et Internet

L’histoire débute avec la sortie des sondages BBM pour la radio. Radio-Canada a une montée spectaculaire. Ce qui fait dire à Pierre Cayouette sur son blogue qu’en plus de la qualité des émissions,  une des raisons des bons résultats de Radio-Canada « c’est aussi parce qu’il n’y a pas d’humoristes ignares au micro, le midi ».

Martin Petit réagit dans son blogue. Après tout, il est un humoriste et il fait de la radio. Il se sent un peu concerné quand Pierre Cayouette parle des humoristes ignares qui font de la radio. Compréhensible.

Les blogueurs qui suivent Martin Petit en plus de commenter son blogue, vont répondre directement à Pierre Cayouette sur le sien. Pierre Cayouette, habitué d’avoir une moyenne de 6,6 commentaires par blogue en reçoit 33 pour ce seul blogue! Et certains commentaires, pas nécessairement gracieux et versés dans la poésie.

Pierre Cayouette, se sentant attaqué a dû communiquer avec Martin Petit qui, semblait être la source de ces attaques. Celui-ci, sensible à un web propre, décide d’effacer son blogue. Martin Petit considère qu’il aurait peut-être dû réagir sur le blogue de Pierre Cayouette plutôt que sur son blogue.

Pour ne pas cacher mon conflit d’intérêt dans cette histoire, je vous mentionne que j’avais laissé un commentaire sur le blogue de Martin Petit. Commentaire que je qualifierais de pauser et intéressant sur ce débat. Je fais donc partie des dommages collatéraux de cette guerre, mon commentaire ayant été « flushé » par Martin Petit pour préserver l’honneur de Pierre Cayouette.

Même s’il n’est pas toujours bon de prendre la parole lorsque nous sommes sous le choc de l’émotion, je me permets de le faire. L’avantage du blogue, je sais que mes lecteurs me ramèneront dans le droit chemin si mes blessures me font trop divaguer.

Le lendemain, Pierre Cayouette fait un blogue sur Bill Clennett, Loto-Québec et le jeu compulsif. Mais, dans son dernier paragraphe, il revient commenter les messages reçus la veille. Ce dernier paragraphe de 418 caractères dans un texte qui en contient 1488 représente 28,1% du texte! Un texte qui, ne l’oublions pas devait nous parler de Bill Clennett et de Loto-Québec.

Martin Petit, fidèle à ce qu’il avait annoncé veut commenter la position de Pierre Cayouette directement sur son blogue. Doit-il répondre sur le premier blogue ou Pierre Cayouette parle des humoristes ignares ou sur le deuxième ou Pierre Cayouette livre ses états d’âme en tentant de parler du jeu compulsif? S’il y avait un code d’éthique pour les blogueurs, la définition de la confusion des genres nous aurait possiblement renseignés sur la marche à suivre. Martin Petit décide de commenter les états d’âme de Pierre Cayouette.

Personnellement, je suis content que Martin Petit ait parlé dans son blogue de la position de Pierre Cayouette. Si Martin Petit s’était contenté de le faire sur le blogue de Pierre Cayouette, je n’aurais pas été mis au courant de la position de M. Cayouette. Celui-ci avait plusieurs avantages à voir M. Petit réagir dans son blogue. D’une part, cela lui donnait de la visibilité. D’autre part, cela augmentait son lectorat. Et finalement, cela créait un débat, une discussion.

Je suis contre toute forme de violence, qu’elle soit physique ou verbale. Cela inclut aussi les commentaires haineux que l’on retrouve parfois sur le web. Il y a des leçons à tirer de cette expérience. La violence attire la violence. En juxtaposant humoriste et ignare le message de Pierre Cayouette devant ses lecteurs réguliers aurait peut-être pu passer. Ce qui aurait possiblement arrivé si le tout se déroulait dans la version papier du magazine. Mais à partir du moment ou l’information circule, et sur le web, ça circule vite, on rejoint un public plus large. Et en s’adressant à un public plus large, on ne peut pas communiquer de la même façon.

Autre leçon à considérer. Lorsque nous commençons à recevoir des messages haineux, il ne faut pas réagir et monter sur nos grands chevaux. Il faut prendre le temps de bien lire les commentaires de l’autre et y répondre sans violence. Parce qu’encore une fois, la violence attire la violence. Les lecteurs réguliers de Pierre Cayouette ont attisé la fougue des lecteurs de Martin Petit (ou d’autres lecteurs qui aiment les humoristes). Une guerre, même de mots, se joue des deux côtés.

Finalement, j’ai décidé d’émettre mes commentaires sur mon blogue. Je vais aussi laisser un message sur le blogue de Martin Petit et sur celui de Pierre Cayouette.

Avec cette histoire, je viens d’enfreindre une autre loi des blogues: des textes courts!

Autres textes sur Protection du consommateur

Ressources

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Bistro le Ste-Cath

bistro restaurant où manger bonne bouffe est montréal souper spectacle bistronomiqueUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

Autres textes sur Humour

Quand un homme accouche

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementRoman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$. Disponible en anglais Love in 3 D.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009

Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.


Autres livres pouvant vous intéresser

Loto-Québec, le Casino et le suicide

Raymond Viger | Dossiers Loto-Québec,  Suicide, Casino, Gambling et jeu compulsif

J’ai été intervenant de crise auprès de personnes suicidaires au début des années 1990. Peu de temps avant l’ouverture du Casino de Montréal. Dès l’ouverture du Casino, mon collègue et moi étions débordés. Beaucoup d’interventions à faire auprès de joueurs compulsifs qui, après avoir tout perdu, n’envisageaient que le suicide comme solution à leur détresse. Des gens qui, avant de connaître le Casino de Montréal, étaient des hommes d’affaires sérieux et travaillant, des gens du troisième âge qui n’avaient jamais eu de problèmes de jeux, qui se retrouvaient seuls devant ces machines…

Vis-à-vis de cette détresse, nous ne pouvions continuer à intervenir, à mettre un diachylon sur l’hémorragie, sans en faire part aux autorités concernées. En 1994, mon collègue a rencontré les autorités du Casino de Montréal pour leur offrir que nous commencions notre intervention directement au Casino. En plus, nous voulions que les employés soient sensibilisés et formés à reconnaître les signes avant-coureurs des personnes en détresse, qu’ils puissent référer les personnes qui ont besoin d’aide et éviter de les laisser partir seules du Casino.

La réponse que nous avons eue m’a énormément troublée. Les autorités du Casino nous disent qu’ils n’ont pas besoin de nos services parce qu’il n’y a pas vraiment de joueurs qui ont des idées suicidaires! Est-ce à dire que toutes les personnes que nous recevons en thérapie de crise n’existent pas? Est-ce à dire que nous sommes disponibles 24 heures sur 24 pour rien? Que tous ces joueurs qui nous appellent la nuit n’existent pas? Nous avons été sidérés par cette réponse. Le même genre de réponses que nous recevions par certains directeurs d’école vis-à-vis des problèmes de drogue. « Nous n’en avons pas dans notre école », répondaient-ils. Pourtant, nous intervenions avec plusieurs jeunes de cette même école, mais la direction préférait camoufler les problèmes plutôt que tenter de les résoudre.

Félicitations à M. Bill Clennett qui force la main à Loto-Québec pour nous dévoiler la réalité des Casinos au Québec. Nous ne pouvons que remarquer la résistance des autorités de Loto-Québec à vouloir cacher la vérité, la camoufler et à interpréter les faits sans nous donner accès à l’information.

Ressources sur le suicide

  • Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Les CLSC peuvent aussi vous aider.
  • Canada: Service de prévention du suicide du Canada 833-456-4566
  • France Infosuicide 01 45 39 40 00 SOS Suicide: 0 825 120 364 SOS Amitié: 0 820 066 056
  • BelgiqueCentre de prévention du suicide 0800 32 123.
  • Suisse: Stop Suicide
  • Portugal: (+351) 225 50 60 70

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4260 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Autres textes sur le Suicide

Survivre, un organisme d’intervention et de veuille en prévention du suicide et en promotion de la Santé mentale. Pour faire un don. Reçu de charité pour vos impôts. Merci de votre soutien.

Autres livres pouvant vous intéresser

%d blogueurs aiment cette page :